google-site-verification: google56a9753d4b5924bb.html google-site-verification: google56a9753d4b5924bb.html

ABOUT SHYNESS....AND OTHER THINGS

INJUSTICES EN NOMBRES PREMIERS

  • File name: Imag kodak perp projet gdp 098
  • Size: 1.09 MB

Imag kodak perp projet gdp 098 Download


HAT / M.A.J AVRIL 2010 (*)
DANS LA SERIE ...
LES INJUSTICES DE CE MONDE

_____________________________

 

 

 

N°.... Grandeur et décadence

 

<EXTRAIT DE P.O.S / S/ 812 / PROBLEMES ETERNELS

Nous montrer l'autre face de la lune

telle devait être la mission de l'Occident

on sait ce que cela veut dire en ( bon-mauvais ) français

Il peut désormais dormir en paix

Quel rêve encore plus farfelu

va nous realiser l' Orient ?

Quant à l'islam il n'a qu'un croissant poussif à vendre

en rabattant un voile impudique sur le cul des femmes

lesquelles vont maintenant peter plus bas que leur ancêtres

Ma religion n'est décidément pas de ce monde

ni d'aucun autre du reste

 

_____________________________________

 

N°.... celles et ceux ….

 

qui ne se gênent pas pour l'ouvrir

quand on leur demande de fermer ...la marche

celui là dit : je le disais depuis longtemps

En voyant la science s'engouffrer dans la brêche

du bio – ceci et celà - pour finir dans le bio-mimétisme

Par ceci-celà il faut sous entendre :

N'ayant pas été capable de prendre la tête d'un mouvement

je ne dédaigne pas en attraper la queue

Vous voyez : je ne suis pas peu fier de faire le fier

Mais quelle importance ...lorsque même le cycle universel

passe son temps à mordre la queue de l'espace

 

 

_________________________________

 

 

_____________________________________***

N°....la bourse et la vie

Annoner pendant des journées et des années

'- le titre X s'envole de 8 pour cent “

ou : “- l'action Y chute de 8 et demi pour cent “

un bien triste témoignage de l'existence

a dit quelqu'un ; à propos de têtes d'épingles

 

_____________________________________

 

N°...est-il possible que le moindre mensonge

fasse vibrer l'univers … à l'envers

lorsque la plus grande vérité

n'a guère réussi à le faire marcher à l'endroit

Si les papillons pouvaient changer une forêt

en tas de pierres , ou en ocean de sable

pourquoi ont-ils attendu notre arrivée pour ce faire ?

 

 

 

_____________________________________

 

 ...52

le dilemne des rois :

fAUT-IL MENTIR AUX PEUPLES ?

OUI , sinon ils ne seraient  pas toujours  suivis

NON , car la parole d'un roi doit être sacrée

 

Oui et non dit en fait le L.C. (*)

puisqu'un chef est à la fois réalité -et-image

Il voit tantôt les choses comme le font les foules

et tantôt dans une direction opposée

 

 

lire la suite ....

 

 

 

 

_____________________________________ ***

 

 

 

 

_____________________________________

N°... insouciance

 

je ne dois rien à la société

dit-il en allumant une cigarette

- dis voir , tu les fabriques toi-même tes cigarettes

“ -moi, non ...mais pourquoi tu me demandes ça ?

 

 

 

 

 

 

Pas facile de commencer un nouveau blog
Surtout après la mésaventure du premier : site piraté par 1and1
et qu'il a fallu par conséquent supprimer
Les gens n'ont plus le temps de lire , la 1ère page doit donc dire en peu de mots de quoi il retourne

LES M.E.L VOUS CONNAISSEZ ?
OUI / NON ?

ALORS RENSEIGNEZ VOUS PUIS REVENEZ 
ON VOUS ATTEND

 


 

 

 

N� 69 suite des P.O.S
voix des hommes echo des femmes

resp. H(F) et F(H) pour aller vite 
comme disent les journalistes
lesquels , mais chacun l'aura déjà compris
n'ont jamais rien à dire dans les débats importants
sinon ��que l'heure tourne et qu'il est temps de conclure ...��

Voici donc un de ces détails qui tuent 
dans l'oeuf toute velleité d'entendre l'écho des F(H)
dans la stupide confrérie des H(F)

je rapporte içi une de ces conversations
qui nous font entrevoir l'abime qui sépare
la pensée des F(H) de celle des H(F)
je passe sur les détails 
comme elles savent si bien le faire
Tant il est vrai qu'on ne saurait être à la fois lièvre et tortue

...Ainsi il vous semble normal qu'une F(H)
soit résolue à se donner la mort
a seule fin de prouver à l'être aimé
qu'il se trompait sur son compte ?
Ai-je demandé à la ronde ...�� pour conclure le débat 
Une dame � qui se disait psychologue
haussa les épaules avec cette moue agacée
dont elles veulent bien gratifier parfois notre incurie
Nous les tortues entendez les H(F)
qui avons préféré étudier la drosophyle
parce que la mouche du vinaigre
était moins fine mouche que F(H)
��...mais evidemment ���
dit-elle en soupirant 
*
Un lourdaud qui passait par là
craignant  que son insignifiance 
ne soit à la mesure de son ignorance
voyant ma mine consternée
s'avisa de me donner une leçon des choses
�� faut les comprendre André , 
elles ne voient pas les choses comme nous...���

*�

il n'est jusqu'au grand Sacha Guitry
GRAND connaisseur pourtant devant l'éternel (féminin)
qui ne soit allé de son couplet aguicheur-trompeur à ce propos
Quand on se mêle de donner des leçons de maintien à table
faudrait auparavant retirer les doigts de son nez 
Pagnol avait ,lui peut être compris
bien qu'il ne l'ai écrit nulle part
pourquoi les F(H) sont tellement pressées d'aller aux conclusions
Pendant que les tortues qui les attendent au tournant
sont prêtes à leur passer tous leurs caprices
à la condition qu'elles cèdent sur un seul point
Dois � je vous faire aussi un dessin 
en plus de ce long discours ?

*

Je déduis de ce qui précède que les hommes 
n'aiment pas vraiment les femmes
Car lorsqu'on aime quelqu'un 
on ne s'intéresse pas seulement à son cul

Il reste aux �� socio-politico-pensée-unicologues
de découvrir ce que recouvre ce ��vraiment��
Dame ! Quand on prétend changer le monde
Et instaurer entr'autres la parité entre sexes

 

8888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888

ANALYSE DE LA TIMIDITE _ extraits d'ouvrage  ...S.989 

Chapitre 1

CHAMP DE LA DISCUSSION

 

Introduction

Il n’est pas d’exemple d’indigence aussi prononcée de la littérature scientifique sur une " maladie " aussi répandue . Seule raison à cete anomalie : l’absence de curiosité de l’homme pour la psychologie féminine et son corollaire : une ignorance crasse de tout ce qui touche au comportement féminin.
Les expressions populaires telles que ; "  éternel féminin "… "Et Dieu créa la femme " …ce que femme veut …." …sont là pour confirmer cette ignorance.
Mais s’il n’y avait que cela ….

Poussé par son arrogante ignorance, l’homo mechanicus est allé jusqu’à interdire l’accès de sa cité des sciences à la Psychologie

Un domaine aussi passionnant que varié ; un peu à l’image de la femme au fond . Pas de ça chez nous ! a dit l’homme

L’étude de la drosophyle est beaucoup plus intéressante

Et durant des siècles – ou des millénaires – les hommes ont partagé la couche des femmes sans jamais connaître leurs pensées intimes

Le résultat ? les mêmes scènes de ménage répétées , comme par un jeu de miroirs parallèles , à des millions d’exemplaires sur – peut-être des millions d’années .

Mais ne cédons pas à une mode facile et trompeuse du balancier : Il n’est pas question dans cet ouvrage de faire endosser , aujourd’hui tous les pêchés de la terre aux mâles sous prétexte que les femelles ont eu plus que leur part dans le passé . Femmes et Hommes n’ont eu après tout que les hommes et les femmes qu’elles - ou ils méritaient

C’est pourtant bien l’homme qui a inventé l’expression " on n’attrape pas des mouches avec du vinaigre " avec quoi attrape-t-il la drosophyle ou mouche du vinaigre dont il a fait sa compagne de laboratoire ?

La timidité ( T./ en abrégé ) est un mal féminin , l’interprétation " économique " du chapitre IV l’attribue au long séjour à l’abri des grottes . C’est une hypothèse comme une autre . Les auteurs sont bien sûr conscients d’une T/ masculine , mais ils pensent que le brassage des sexes pourrait en être la cause

I-2 : Les Définitions :

On examinera successivement les notions d’intelligence , volonté , timidité (ou T/) et enfin de système

I-21

A tout seigneur tout honneur : commençons par définir ce qu’on entend par comprendre : Puisqu ‘aussi bien il sera beaucoup question d’intelligence tout au long de cet ouvrage , qui se prétend une œuvre de réflexion et non d’érudition . Comprendre veut dire littéralement " prendre avec " . On a pu dire aussi que la main qui permettait de prendre permettait aussi de comprendre…

Première illusion des mots : il est certainement plus facile d’embrasser une femme – embrasser = prendre dans ses bras -qu’un système d’étoile-planètes . Il est pourtant plus facile de prédire le comportement des astres que celui des femmes – t*- .

Mais pourquoi , va se demander la lectrice ?

Parcequ’il est plus simple d’étudier les objets célestes soumis à des lois que d’étudier les êtres qui croient inventer eux-mêmes leurs propres lois. Les lois de la physique , il est vrai , sont devenues plus compliquées , depuis qu’elle est " quantique " , mais les lois de la gravitation sont inchangées.

Comprendre est synonyme de " résonner " c-a-d osciller avec la même fréquence .Ce qui tendrait 1- à admettre le caractère ondulatoire des idées ; et 2 – à montrer que l’intelligence relève aussi bien de la raison que des sentiments. On ne comprend pas avec le seul cerveau mais avec tout son corps. Ainsi un t* peut comprendre – ou tenter de comprendre- ses réactions , mais se connaître est un toute autre affaire.

Incidemment , la pénétration sexuelle est un moyen privilégié d’intelligence , c’est même une forme de communion . Par l’acte sexuel , l’homme peut acquérir le droit de comprendre la femme , mais tous les hommes n’exercent pas ce droit, on peut donc connaître une femme sans la comprendre , mais l’inverse serait…incompréhensible !

Apropos de sexe les lecteurs feraient bien de se familiariser avec les termes crus , s’ils se mettent à rougir et pâlir dès maintenant on ne pourra pas aller bien loin dans l’analyse des épotions et sensations liée à la T/

Et les auteurs ont bien l’intention d’aller très loin ; si possible jusqu’à la n-ème page des annexes de cet ouvrage !

Tout commme la connaissance externe ,la connaissance intime ne pourrait jamais être qu’une moitié de science ;puisqu’il parait que la pensée est définitivement condamnée à ne voir qu’une moitié du réel

D’où les distinctions (réel-imaginaire) (temps -espace) (qualités-défauts) etc...

lesquelles distinctions ne font que traduire l’infirmité originelle - ou bien la complexité des opérations mentales

Ramenées fondamentalement à deux : Opposition et Identification (O-I)Deux termes qui vont revenir comme un

Leitmotiv dans cet ouvrage parcequ’ils constituent – c’est du moins l’opinion des auteurs – les fondements de la mentalité

I-22

La volonté est pour l’individu , l’occasion d’affirmer son individualité , autrement dit sa différence d’avec le groupe

La volonté est donc une aptitude exclusivment individuelle ; de ce fait , les expressions " volonté collective " ou " liberté publique " sont des abus de langage ; néammoins elles pourraient être utilisées parcequ’on ne peut pas dans un seul ouvrage , reconstruire tout le langage .

La volonté , a dit le poête , c’est vouloir ce qu’on ne veut pas

Vous a-t-on dit au fait ?

Non , sûrement pas , puisqu’on est encore aux définitions

Parmi les auteurs qui ont commis cet ouvrage il est un poête

Qui ne va pas se priver de vous dégouter de sa poésie-prose

Tout au long de ces chapitres

En voici un extrait fort mal à propos :

" Tu devras un jour relier le temps et l’espace

Comme tu as dù les séparer …dans le temps

Alors tu connaîtras de même les peines

Et aussi les joies du sexe faible

Que tu opposes et identifies au sexe fort

Les plus et les moins de l’existence

Ne sont pas toujours en accord

Avec ton vouloir , ni ton devoir

Comme c’est curieux !

Les sexes ne sont plus dans le même rapport

Et si tu crains de ne pas savoir ce que tu veux

Contente toi de vouloir ce que tu sais

Fin de l’intermède poétique

Les lecteur-lectrice en ont ils tiré quelque enseignement

Non ? , même pas le plus petit profit ?

Bon : on y reviendra ; le t* doit savoir qu’on lui reproche souvent un manque de volonté

*

Poursuivons notre exploration de ce terme :

A titre documentaire sur la " confusion mentale "  qui règne encore sur notre pauvre monde voiçi quelques définitions en usage dans le commerce , comme on dit

Et pourtant certains dictionnaires sont associés à des noms prestigieux !

La volonté pour le Littré est la puissance intérieure par laquelle l’homme et aussi les animaux ( ! ?) se déterminent à faire ou ne pas faire.
Vous saviez , vous que les animaux avaient une volonté ?

Le même opus cite Condilllac

" faculté qui embrasse toutes les opérations qui naissent du besoin " 

Voilà qui paraît plus intéressant

Comment recenser les opérations qui naissent des besoins

Voià une question qui devrait intéresser le t* . Elle lui permettrait en effet de savoir à quel moment il aurait " besoin "de la volonté

Retenons ces termes Besoins et Aptitudes (abrégé : Ai-Bi)

Ils reviendront souvent dans la suite de cet ouvrage

Pour le Larousse ( G.L.U) la volonté est la faculté de déterminer librement ses actes en fonction de motifs rationels "

C’est aussi " une disposition de caractère qui porte à prendre des décisions avec fermeté "

Les grands philosophes ont tous leur mot à dire , vous pensez bien :

Spinoza : faculté par laquelle l’âme affirme ou nie que telle chose soit vraie ou fausse " … " et non le désir par lequel l’âme éprouve le désirdes choses

Espérons qu’ils ont pris soin de vérifier la traduction : si ce grand penseur écrivait si mal , il n’est pas étonnat qu’il soit si mal compris ; le même mot souligné par nous ( i-e : désir ) est sujet et objet dans la même phrase

Et que vient faire l’âme dans l’acte volontaire ?

Pour Nietzche la volonté permet "  d’opter entre deux conceptions de la vie et de la morale "

Enfin pour JJ Rousseau la volonté particulière tend aux préférences …alors que la volonté générale tend à l’égalité " 

Nous définirons la volonté comme l’aptitude qui permet à l’individu d’agir sur le mileu suivant un programme

I-23

La timidité enfin est définie comme le défaut – nous ajoutons et aussi la qualité – contraire de la témérité .Notre position est ainsi tranchée : du seul point de vue de la conservation de l’individu et de l’espèce la T/ est préférable à la témérité puisqu’elle favorise les instincts naturels

Ceci n’est bien évidemment qu’une définition provisoire puisque tout l’ouvrage lui est consacré .

L’objectif de cette énumération était simplement de rappeler que les définitions ne sont que des partitions en classes d’équivalence . Il ne suffit pas de diviser les individus en classes pour les caractériser totalement. Les opérations mentales étant complexes ( c-a-d doubles) il convient d’associer à chaque opposition une identification (O-I)

En outre les définitions ne sont bien souvent que le résultat de " déraillements " du langage parlé ou écrit , courant ou spécialisé .Il nous faudra aussi définir ce terme : déraillement

Mais chaque chose en son temps

I-3 : Systèmes

Il sera beaucoup question de systèmes dans cet ouvrage

Qu’est-ce donc qu’un système ?

Réponse : c’est un ensemble structuré de relations .

On dira aussi : un ensemble hierarchisé ; établir une hierarchie c’est donc aussi définir une structure.

L’intelligence de la notion de système exige de faire appel à des dessins .Rappelons que les dessins et schémas qui jalonnent cet ouvrage n’ont pas d’autre ambition que d’aider les lecteurs à suivre le raisonnement des auteurs

 

 

 

 


 

 


 

 

 

Fig…I- 31 Fig…I-32

Relation d’espace Relation de temps

Les systèmes sont représentés par des " blocs " ou boites noires

S= Espace - T= temps

Lorsqu’on trace une flèche verticale sur un rectangle on dira qu’on a établi une relation d’espace . Par opposition une flèche horizontale va définir une relation de temps.

Comment décrire avec des blocs un système p"eacute;riodique ?

Surtout pas de panique ! Sa le ( lecteur-lectrice ) n’entend pas ce langage il n’a pas à se " prendre la tête " en se traitant d’âje baté , il est prévu un retou2 sur tous ces Pgints au pap. II-2

Dans un système electronique "&n"qp;simple &qunt; appelé bascule un transistor est ouVert quand l’autre est fermé . Les termes pr&ea#ute;cis sont en fait" :étatbas " et "  état haut " . Les informaticiens qui , comme chacun sait ne connaissent rien à l’électronique disent à leurs étudiants des écoles – les grandes et les petites- :

" les ordinateurs fonctionnent sur le principe du tout ou rien . " On verra en temps utile ce qu’il faut entendre par ce langage

La différence entre une porte logique ( ou – et ) et une porte dans une maison c’est que la première laisse passer le courant lorsqu’elle est fermée , alors que la deuxième laisse passer les courants d’air lorsqu’elle est ouverte

On dit aussi d’un visage qu’il est ouvert ou fermé .

Les deux questions précédentes sont résumées dans une troisième question : les systèmes humains sont-ils plus difficiles à analyser que les systèmes mécaniques ou electriques ?

Oui et non : tant qu’on n’aura pas étudié en détail les réactions psychologiques on ne pourra rien dire de censé sur ce point .

I-31 : Systèmes ouverts et fermés

Pour fermer un système il suffit de relier ses entrées à ses sorties . Mais comment interpreter ces relations lorsqu’on utilise des flèches obliques ? - S et T confondus -

Autre ambiguité : lorsqu’on empile deux systèmes - par ex. deux individus dans le schéma ci-après – on obtient encore un système. Le même terme désigne un individu et une société. On peut à la rigueur admettre qu’nu individu soit un " complexe "

Mais une société est composée de plusieurs couples – le terme couple est pris aussi bien au sens physique que social –

On a supposé dans cet exemple – fig I- 33 que la jeune fille –timide- et le jeune homme –surpris- étaient dans une relation double de temps et d’espace , cette hypothèse est-elle justifiée ?

  •  

 

 

 

 

shyandproud
10/03/06

Last edited: 02/09/2015

Make a free website with emyspot.com - Report abuse