google-site-verification: google56a9753d4b5924bb.html google-site-verification: google56a9753d4b5924bb.html

Besoins et Aptitudes : analyse psychologique

analyse psycho-economique des (ai-bi)

II-4 Aptitudes et Besoins

extrait de S/989  chap.....Section ....

On peut envisager de diverses façons l'opposition des Aptitudes aux besoins

Ou le couple (Ai-Bi ) en abrégé dans la suite cette discussion  

 

#

 

Il y a en premier lieu la fameuse opposition entre l'organe et la fonction

il semblerait qu'on puisse définitivement ranger cette vieille querelle dans l'album-souvenir de l'humanité scientifique

Ce qui ne veut pas dire qu'elle ne puisse pas reapparaître sous une autre forme

.........rem

notes écrit Ai--Bi (A-812)

On pourrait ajouter au tableau II-1 une autre opposition entre :

0 1

Patrimoine(Nature) Comportement(Milieu)

1-la conclusion importante tirée de ce tableau est que les series alternées desAi et des Bi ne diférent entr'eles que par les constantes de comportement

Traduction en clair: le comportement d'un individu (humain ou animal) est toujours lié au comportement de ses semblables "primitifs" passés ou "dérivés" futurs

Voilà qui rend caduque toute polémique sur les définitions des variables comporteemenetales par opposition aux données patrimoniales ( un autre méchant coup porté aux passions soulevées par le débat (Inné -Acquis)

Que voilà ausssi un joli couple

Que nous nous proposons de “caser” dans notre prochain “dértaillement de diamètres-couples

2-une autre conclusion importante est que la division binaire (Ai-Bi) ne va pas résoudre les problèmes de la collectivité

Pas plus que ne le pourrait la division des êtres vivants en "bons" et "mauvais" suivant une distinction (Qi-Di) c-a-d Qualités - Défauts

pas plus que la division de l'univers en espace-temps n'a pu résoudre les problèmes de la Vie

mais toutes ces distinctions aident à vivre ou " à passer le temps"

Et il ne faudrait pas leur accorder des vertus qu'elles n'avaient pas à l'origine - i-e : au moment du passage de la convention-

--------------

D’autres définitions des couples (Ai-Bi) seront données au par.....IV-4 

 

La T/ est-elle une maladie spécifiquement féminine ?

Entendons nous au préalable sur une définition de la "femme"

Et puisqu'un dessin vaut mieux qu'un long discours

utilisons la représentation graphique du par ......

(H-F) symbolise la division physiologique

(H' -F') symboise la divisioin psychologique entre les sexes

Quelle est la proportion d'hommes ( au sens physio) qui sont passésà l'ennemi ( femmes au sens psycho) est une question intéressanteInutile de dire que personne n'a encore trouvé de réponse à cette question

Il en est même que cete question n'effleure même pas

Braves gens ! qui vivent sans problèmes Fig. IV-41 Des hommes et des femmes

 

Les diamètres-couples ont içi une signification particulière

Ce sont des couples au sens physique et social

 

Faire pivoter le diamétre (H-F) de sa position intitiale (verticale) à sa position oblique (H°-F°) peut être considéré comme une opération de “déraillement”

N’est-ce pas prodigieux que ce même déraillement caractérise aussi - depuis...un certain temps comme dirait un illustre disparu la rotatioin de la terre . Le lecteur sait ,mais on leui fera tout de meme l’injure de lui rappeler que la Terre est inclinée sur son axe de rotation autour du Soleil

Pourquoi ?

Bonne question à poser aux astro-physiciens ,les auteurs n’en ont aucune idée

 

 

 

 

 

 

 schema .......les diametres figurent les couples de principes d'O.S.

la représentatioin graphique a tout de même quelques avantages : elle permet de voir que ce processus de "féminisation" de la société n'est pas irréversible ,il peut évoluer dans le sens des aiguilles d'une montre ou bien dans le sens inverse . Et l'observateur placé en .......aurait la même impression de changement ou de stabilité

( "n'y verrait que du feu " )

------------------rem scan A-812

Etre le complément ne signifie pas ....

........l'homme

" j'ai quelquefois été surpris - disait un féministe-homme-

------------------art. "Elle"

insérer dialogues A B C D E

mnie

----------------------------

ce texte a été écrit vers la fin des années 70

depuis lors la notion de parité semble avoir acquis droit de cité

Notre auteur-femme a même lu un dépliant d’une association de lutte pour les droits des femmes qui se disait “fière” d’avoir su mener ce combat à bon terme

Elle le serait un peu moins si elle mesurait la portée réelle de la parité

rappelons à cette association qu’il ne suffirait pas d’aavoir la moitié des sièges au parlement pour peser la moitié du poids économique dans l’ensemble des activités ,il s’en faudrait

Autre remrque vicieuse : seule une femme aurait osé la faire et elle l’a fait : les femmes qui sont en surplus dans l’Education Nationale ou les métiers d’asssistance sociale et hospitalière seraient -elles disposées à descendre dans les égouts pour maintenir la parité

Mais laissons là le persiflage

Et proposons aux élus (H-F) de substituer la notion de parité dynamique à la parité statique

Dont on vient de montrer les limites - de façon un peu trop caricaturalles peut-être

Parité dynamique

alternance dans le temps et suivant les secteurs d'activité

On ne peur pa entre dansles détails de l'organisatioin sociale sans risquer d'empiéter sur les plates-bandes des fonctionnaires chargés de cette organisation . C'est après tout leur rôle d'appliquer des idées générales à des situations particulières

On ne gagne pas toujors à chercher à se faire passer pour un prophète incompris . Ce genre de discours

"je l'avais prévu

peut en effet avoir un effet "pervers" bien que prévisible - la preuve -

Puisque vous êtes aussi fort pourquoi n'avez vous pas réussi à vous faire entendre ?

Ainsi à trop vouloir montrer son intelligence on ne réussit qu'à faire la preuve de sa stupidité

Pourquoi alors avoir reproduit ce texte ?

Pour mettre si possible sous le nez du lecteur la preuve qu'une réflexion peut toujours avoir des conséquences inattendues - pour leurs auteurs au moins-

le concept de "parité dynamique" peut très bien s'appliquer à la classification (Qi-Di) ou bien encore au couple (Ai-Bi)

Ce qui voudrait dire que l'évolution sociale se décompose en autant de phases qu'il y aurait de propriétés individuelles

Analogie à utiliser içi:

image du projecteur illuminant des parties d'un auditoire de la même manière que l'observateur de la figure......... verrait défiler les secteurs d'activités ,représentés par les secteurs du cercle

Dans ces conditions il est aussi absurde (stupide)de parler d'égalité entre les individus constitutifs d'un corps social que de l'égalité (équivalence)des atomes qui constituent un métal

Un exemple pour fixer les idées : Comment répondre aux revendications des atomes d'hydrogène maltraités par les Hydrocarbures ? -Quatre atomes d'hydrogène pour un atome de carbone pour le méthane par exemple (CH4)

" Un scandale ! " comme aimait à scander tel responsable politique

Encore une voix chère qui s'est tue !

On arrêtera là l'analogie par épuisement des connaissances des auteurs dans le domaine de la chimie organique

Il aurait fallu définir au préalable une valence sociale

Comme l'on fait les chimistes pour les corps cités

Et admettre - c'est une des hypothèses de cet ouvrage- que les individus humains d'une société sont placés à leur naissance sur des orbites

Içi encore la conclusion s'impose comme une évidence : seule une conduite sociale suivant plusieurs critères peut garantir une satisfaction optimum de tous les individus

Autrement dit plus le nombre d'activités au sein d'une société est élevé , plus les chances d'équivalence - et non d'égalité - des individus composant cette société sont grandes

Dans la société idéale les secteurs d'activités sont confondus avec les diamètres -couples . En d'autres termes chaque individu d'une collectivité est simultanément maître et esclave de tous les autres

Peut-on en déduire - ou en induire - ue indicatioin thérapeutique pour les timides ?

Il semblerait que cette atomisation des facultés individuelles aille dans le sens contraire d'une resonsabilisation des citoyens

C'est le contraire qui est pourtant vrai : la prise de conscience par un individu humain de ses responsabilités au sein du groupe ne doit précisément pas être liée à l'importance que le groupe lui attribue

Voiçi un exemple de mauvaise interprétation des lois physiques qui a conduit aux funestes expériences que l'on sait dans le domaine économique . Attribuer un salaire identique pour toutes les formes d'activité n'est ni une condition nécéssaire ,ni encore moins une condition suffisante à la stabilité de l'équilibre social

Puisqu'elle contribue à favoriser un vecteur d'énergie ou un critère socio-économique - en l'ocurrence l'argent- alors que la solution , comme on vient de le dire consiste au contraire à multiplier les critères d'activité c-a-d à réduire leur importance relative

On peut toujours rêver d'une société telle que la valeur - l'importance de l'argent soit quasiment nulle

Mais on peut d'ores et déjà agir de telle manière que cette importance tende asymptotiquement vers zéro

Comment ?

En étant moins victime par exemple de la propagande sociale - la pub-

En faisant quelquefois ce qu'il n'est pas convenu de faire d'après les normes établies -quellequefois même sur le critère de justice sociale-

En évitant de rabaisser le culte du veau d’or et ceux qui le pratiquent - cela prouverait en effet qu’on n’est pas très sûr de soi

En étant plus "cause" et moins "effet"

etc........

 

*

Nature et milieu (Nurture)

A-t- on le droit moral ou autre de jouer avec la nature ?

Après les retours de bâton enregistrés par les écologistes il est facile aujourd’hui de se prétendre défenseur de la Nature

Supposons qu’un scientifique se soit élevé avec force arguments contre la pollution industrielle lorsque l’industrie en était encore à sa première révolution que lui serait-il arrivé ?

Qui l’aurait pris au sérieux ?

............;

la notion de fréquence a été jugée “pernicieuse “ dans le par....III

( Inégalités sociales )

Voilà une notion singulièrement envahissante puisqu’on la retrouve aussi bien en electronique qu’en statistique , en trigonométrie qu’en économie ...

Le courant electrique à usage domestique nous permet entr’autres de voir la nuit ,mais en trompant la nature - la persistance rétinienne en l’ocurrence- La lumière d’une ampoule électrique s’allume en effet et s’éteint 50 fois par seconde on dit que la fréquence du courant est de 50 hertz . Est-on sûr qu’il n’y aurait pas un jour la facture à payer sur cette supercherie ?

On n’a pas encore fini la recension des factures à payer dans l’industrie chimique ,l’utilisation des énergies fossiles l’épuisement de la faune marine etc...

si l‘on replace la discussion sur un plan plus général on dirait qu’il n’existe pas de progrès qui n’ait pas de “rançon”

Par conséquent nous ne sommes encore qu’au début de nos mauvaises surprises sur le plan des factures à payer

Quelle utilité pourrait avoir la notion de fréquence pour une discussion sur la T/ ?

Aucune pour l’instant mais supposons qu’un jour les individus - les humains et les autres- soient tous caractérisés par une onde fondamentale une onde caractéristique pour chaque individu , une empreinte electronique ou electromagnétique en quelque sorte de même qu’il existe une empreinte génétique

analogie : empreintes analogique / digitale !

DAC et ADC converters

comme l’un des auteurs l’a predit dans la nouvelle de science fiction

La guerre A3 par ........

Alors on saurait exactement qur quelle fréquence brancher un timide pour le “nettoyer” de ses complexes

En attendant ce jour n béni on peut rêver

Par exemple à un monde propre débarrassé de ses impuretés

mais ce serait oublier qu’un transistor est obtenu par dopage du silicium Et le dopage est cette opératioin qui consiste à intrroduire des impuretés dans le métal

troublant , non ?

Ou à un monde futuriste tel que les individus humains au moins ) soient des systèmes réglables comme les circuits accordés en radio

ce qui justifierait l’expression courament utilisée mais pas dans cette intention “ être sur la même longueur d’onde

Ou une terre débarrassée des apprentis-sorciers

A moiins qu’on ne leurt trouve une planète dans notre système solaire ou dans un autre ,où ils puissent exercer leurs talents sans risque pour les autres humains

Ou encore une Nature telle que le progrès soit linéairement dépendant de la volonté des hommes ,et d’elle seule-

Au lieu qu’il soit comme c’est vraisemblablement le cas résultant du “moment” d’un couple de forces aussi formidables qu’obscures

Opposées éternellement et sans limite d’espace

 

Voilà une autre notion difficile à saisir pour le neophyte : le “moment”

plus connue chez les anglo-saxons sous le nom de momentum

Une notion qu’on oppose généralement à la “position”

ce qui veut donc dire - si on applique le R.C. que ces deux notions peuvent être identiques

A condition de bien savoir de quoi on parle c-a-d à quel moment -au sens courant de ce terme une position est confondue avec le “moment”

Et qu’il s’agisse de particule ou d’individu - en général- ne change rien à l’affaire

Encore une voie de recherche pour thésards !

Rectificatif au par ......

Si la notion de fréquence était “inutile” pour une thérapie de la T/ en revanche il était important de préciser cette notion pour comprendre comment la multiplication des activités augmentait les chances d’équivalence des positions sociales

On transforme par ce fait la notion de position en “moment”

ou égalité en amplitude en égalité en fréquence

Quoique le terme “équivalence” soit à préférer

Reste unue question importante et passionnante : comment relier les notions d’exploitation -des individus -et de fréquence - des systèmes-

---------------rem

Pour répondre à une telle question il faut faire un petit détour par la notion d’équilibre

Un équilibre ne doit pas être nécessairement conçu comme une pesée de deux corps sur une balance à plateaux

cette notioin d’équilibre est dite “statique” elle ne concerne en aucun cas les êtres vivants

A transmettre aux auteurs de la fameuse icône décorant les frontispices des palais de justice ( la déesse Thémis avec le bandeau sur les yeux ,

tenant une épée dans un main et dans l‘autre une balance)

la seule notion d’équilibre qui puisse s’appliquer aux vivants est -sauf erreur ou omission d notre part- la notion d’équilibre dynamique ,elle se traduit par des hauts et des bas comme l’indique la figure .....

Le lecteur aura reconnu l’allure

déjà vue d’une sinusoide ,ou

encore courbe sinueuse. #Pour qu’il y ait équilibre dans

un couple par exemple ,il  faudrait que leurs relations épousent la forme d’une telle

courbe avec des alternances régulières ,c-a-d des hauts et des bas exactement de la

même amplitude

et quelle serait la courbe  traduisant des rapports orageux au sein d’un couple ?

c’est la question que nous a posés un des participants au stage “TEA”

techniques d’expression audio-visuelle , où sont appliqués tous les principes et techniques décrits dans cet ouvrage

Le lecteur est libre d’imaginer

une courbe dont les bosses et

les creux se succèdent sans

aucune régularité - du genre

cours de la bourse ou bien

signature accoustique d’un

son discordant etc...

 

Image de l’équilibre

Pourquoi les individus humains

se “voient” toujours plus hauts placés

qu’ils ne le sont en réalité ?

Si l’on reproduisait une courbe

de répartition ddes tâches telle

qu’ell résulterait d’un sondage

il y aurait fort à parier qu’uen telle

courbe serait “anormale” ou asymétriqs exclus d’aujour’hui ,dont les femmes et les hommes-timides - un redressement des inégalités - ou déséquilibre- pourrait être réalisé grâce à l’utilisatioin plus prononcée de l”intelligence répartie (voir par....)

Il est un fait avéré que les femmes s’intéressent à plkus de choses que les hommes dont la tendance dominante es la spécialisation verticale

On pourrait parler à l’opposé de “spécialistaion horizontales pour éviter les termes - qui pourrait être jugé deshonorant ou depressif dans la culture actuelle- de généralistes

ceci est conforme aux conlusions du par...... qui allaeint à contre-courant de la morale qui prévaut encore aujourd’hui et qui prône les conquêtes de marchés la compétition - et pourtant l’Europe est gouvernée majoritairement par des socialistes - comme quoi ....

...................

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Sagesse et Folie

 

P.O.S N°...........

 

 

Pourquoi le succès est-il une chose “rare” ?

Réponse ambigüe : s’il ne l’était pas personne n’en voudrait

Petite anecdote à ce propos : L’un des auteurs de cet ouvrage avait un ami poête qui ne cessait de vitupérer contre les gens en place “l’etablissement “ et cette conspirationi d’imbéciles qui lui barrait la route etc ....

Un jour notre ami en eut asssez il décida de pendre le;tareaau par les cornes , il en résulta un bref échange que nous avons reproduit inextenso :

Mais dis moi mon cher Jean , tu considères que la société est un ramassis de fripouilles et

-Off........m’en parles pas c’est tout canaille et compa gnie

Mais alors pourquoi cherche tu à te faire reconnaître par cette société alors que tu n’as pas de mots assez durs pour ...

-me fais pas chier tu veux ?

-Ecoeuré par tant de mauvaise foi je me rabattai sur la lecture des cours de la bourse

Nous dira plus tard notre ami

-------------------

additif au par

III-...........l’esbrouffe scientifique

la relativité

Une notion qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive

Et pourtant elle ne repose sur rien de solide

A “l’origine” l’homme ne pouvait pas distinguer le temps de l’espace

A moins que cette aptitude suprême ne lui ait été donnée en même temps que le langage par la Nature - ou par Dieu-

Pourquoi a-t-il éprouvé le besoin de les séparer en deux dimensions

Pour les réunir un jour sous le nom -assez nébuleux ! - de continuum

Allez donc savoir !

 

---------------rem

trait oblique obtenu avec < ctrl-v >

trait vertical ?

---------------------

voir par .........IV- ou VI-1 (x des fonctions ....)

Pourquoi s’obstine-t-on à diviser les tâches alors que le seul moyen de préparer l’épanouissement des hommes et des femmes est au contraire de multiplier les dites tâches ?

Et le seul moyen - radical - de réaliser cette multiplication des tâches

- ou des fonctions on n’dst plus tellement sûr des termes- c’est de battre périodiquement les cartes en anglais le terme “reshuffle” a une sonorité qui rend mieux l’aspect ludique de la mesure

Et plus les intervalles entre ces reshufflinig est court plus vite on tendrait vers l’équilibre

lequel est synonyme de justice socio-économique

car une justice sociale seule constituerait un déséquilibre

pour toutes les raisons invoquées précédemment ( ...par ....)

et que nous allons réexpliiquer içi

Pourquoi avoir divisé la science en chimie et physique

si l’on est obligé de reconnaitre que la pensée met en oeuvre des processus “physico-chimiques “ ?

cette seule association “chimmie” et “physique” reemet en questioin toutes les bases du savoir et de ce fait parler de processus physico-chimiques revient à avouer son ignorance à la fois dans le fond et sur la forme

comme l’indique aussi l’expresion “ indétermination de degré n “ on peut soit admettre une fois pour toutes que notre savoir est lié à notre condition animale

soit se gargariser de mots comme micro ou macro-économie

et objecter que notre condition d’homme est une “dimension de notre savoir sur notre condition d’homme

....ignorant de sa condition animale

Mais cet aspect ludique de la science ne rebute pas les esprits “supérieurs” qui peuvent s’arroger le droit - à cause surtout de leurs cheveux blancs - d’assigner des limites au savoir

ce sont au contraire les disciples qui se révoltent

Comme un cuisinier “ se révolterait” si le maître de la maison s’avisait de mettre les mains à “sa pâte”

On sait maintenant grâce au raisonnement complexe ce que ce soi-disant respect peut cacher de fourberie ou tout simplement d’instinct de survie ( par ....ex du lapin à la moutarde )

Comme on devrait savoir - toujours gra^ce au raisonnement complexe

que cet instinct n’est que l’opposé de définition de l’instinct de suicide

Et que dans ces conditions il n’ya pas lieu de feindre une attitude horrifiée devant la manifestation violente de ce dernier lorsqu’on serait plein d’indulgence pour toutes les manifestatioins du premier - s instinct de vie-

La pensée est à la souffrance ce qu’est le plaisir à l’action

la vérité est à la physque ce qu’est l’erreur à la chimie

l’opposition est à la forme ce qu’est le fond à l’identification

l’humanité est à l’être ce qu’est la déité au néant

etc...

Comme ce jeu risque de devenir très vite fastidieux on finit par faire de la broderie , trouver des synonymes , des variations sur le thème central etc ...

la suite on peut la voir tous les jours sur le marché ou au cinéma

Commment parler de science physiquei eu si l’objet même de cette science - le réel- n’est pas encore défini

Comment parler de science éconmique si les besoins ne sont pas encore dissociés - sans aucune ambiguité possible - des aptitudes

Et tout le problème de la timidité serait de dire à quel moment le besoin dee comuniquer se transforme en aptitude à communiquer

Peut-on “comprendre” que la T/ ne soit qu’un défaut de volonté

exactement de la même manière que la volonté ne soit qu’un défaut de T/

Et pourtant si ‘lon revenait aux définitions ( voir par....... -I-1....)

on verrait que l’inteligence n’est qu’une sucessioin d’(O - I)

D’où l’idée dee résonnance

D’où encore la tentation d’assimiler cette résonnance à l’intuition

Bon admettons notre condition d’être indéterminé

Incidemment “inéterminé” veut dire libre et contraint

Il y a donc bien “ à l’origine” une dimension complexe de la faculte “intelligence”

Alors pourquoi est-on tout surpris de se retrouver confronté à cette même complexité ?

Parceque telle est encore la condition de l’homme que lorsqu’il est fatigué - nous dirions pls scientifiquement accoutumé - de se plaindre de sa propre stupidité il ne lui reste que la solton de se détendre en s’extasiant sur sa propre ingéniosité

Notre poête maison - on lui pardonnera ses formules à l’emporte-pièce

tant que la science n’aura pas trouve le moyen -tout aussi radical- de les réfuter : l’homme a dit ce poête est tout juste intelligent pour résoudre les problèmes - dégats- causés par sa stupidité

N’est-ce pas une belle formule ?

Puisqu’on ne peut comprendre les choses qu’en les associant - ou en les dissociant- pouurquoi ne pourrait -on pas associer la volonté de façon unique à la souffrance - de la même manière qu’on associerait le plaisir “uniquement “ à la T/

laquelle T/ est par hypothèse identifiée à l’absence de volonté

Réponse :parceque la volonté est elle même une fonction périodique - le lecteur sait depuis ...le par......ce qu’est une fonction périodique

Il n’est pas étonnant qu’un effort d’abstraction aboutisse au même résultat qu’une répétition - accoutumance avons nous dit plus haut- puisque ce sont là deux phénomènes périodiques

Et il n’est pas non plus déplacé de parler de résonnance à propos d’intelligence puisque les idées peuvent suivre ou précéder - en alternance - les phénomènes

D’où l’on conclut que la réalité ne peut être dissociée de - ou associée à- ses représentations que par une suite de fonctions périodiques

Autrement dit notre impuissance - congénitale- de retour à la cause unique tient tout simplement à la relativité de nos défintions des causes - et aussi des effets

Voilà donc résolu - bien qu’au corps défendant des auteurs - un vieux problème qui a maintenu en haleine des générations de philosophes

ce n’est pas qu’on cherche à paraître plus intelligent que tous ces philosophes , tous penseurs aussi éminents s’il en fût , c’est simplement

que le progrès des sciences autorise aujourd’hui une rigueur accrue dans le langage de la philosophie

Ce qui ne serait somme toute que justice - ou simple retour d’ascenceur- puisque toutes les sciences ont our origine la philosophie

L’idée précédente a comme corollaire plus pratique*************

l’impuissance du t* à “doper” sa volonté

Et aussi l’impuissance globale de l’homme à résoudre certains problèmes:

le type de problèmes par exxample où les dimensioins sociales eyt individuelles sont confondues

Si le t* povait attendre - disons quelques siècles pour masquer notre ignorance- que la volonté redevienne ce qu’elle était “ à l’origine” c-a-d une simple envie de paraître - show off , diraient les anglaise- alors il n’aurait auscune difficulté à faire passer son envie de se cacher comme une vertu exigeant un effort quotidien et soutenu

mais comme les gens a^rlennt d’acccélération de l’histoire ces quelques siècles ne pourraient fort bien se résumer à quelques décennies , quand on voit par exemple les excès auxquelles peut conduite l’envie de se montrer “ à tout prix” on a tendance à se montrer plus indulgent envers ceux qui -croient - suivre leurs penchants naturels

Et par suite plus sévère envers ceux qui - pensent - les avoir domestiqués

Le détour par la notion de système trouve sa justificatioin içi: l’idée de succession de phénomènes est indissociable de l’idée dee cause - ou d’effet- autrment dit pour un observateur placé dans le système S2 les flèches verticales et horizontales ont le même résultat

On a parlé d’ergodicité à propos de cette équivalence de succession dans le temps et dans l’espace

Tout comme les notions de fréquence et “moment” cette idée peut parâitre un peu tordue

On peut toutefois la saisir intuitivement si l’on réussit à se placer dans les conditions intiales d’existence de l’homme . En l’absence d’aucun repère force est bien de constater cette équivalence d dimensiins

Autre manière de voir l’ergodicité à laquelle les auteurs ont préféré l’expression topochronie - mais les gouts et les couleurs

Si l’homme n’avait pas eu en même temps des aptituddes et des besoins il n’aurait pas pu survivre

Ce n’est donc que par un artifice d la pensée de système qu’on peut placer les Ai avant les Bi - ou l’inverse-

Peut-on tourner cette infirmité “originelle” de l’espèce en avantage ?

Oui si l’on subsitue la notion de couple à la notion de “qualités-défauts”

Autrement dit notre impuissance à distinguer - par “exemple le besoin de communiquer de l’aptitude correspondante- est à la fois une qualité et un défaut

Mais alors une fois ce couple défini il n’est plus possible d’en dissocier les termes que de façon périodique

On dira par conséquent que le problème de la T/ si problème il y a ne peut être résolu de manière défintive que dans - et sur -le couple

Et içi le terme couple est forcément limité au sens social ou animal

Parceque le “problème” est né du découplage - illégitime - des notioins qui à l’origine étaient associées par paires - en l’ocurrence le besoin et l’aptitude de communicatioin

dans ces conditions parler de “volonté” en général ou de timidité hors contexte deviennent autant d’erreurs de langage puisqu’onnisole les termes de leus conjugés de défintion

Grace à ceette notioni de couple - ou plus généralement au raisonnement complexe il devient possible de réconcilier les prétendus ennemis jurés : tels que

administration et efficacité : l’opposition vient içi de ce que l’on veut tout a la fois faire et montrer que l’on fait

cette chose devient possible par l’artifice topochronique : en tenant pour acquise l’équivalence temps-espace

Le même raisonnement s’applique à la publicité - à “l’origine” une simple forme d’activité devient une science “ au fond”

Le lecteur pourrait à son tour tester ses propres facultés sur :

1-Vérité et existence de la Vérité

2-justice sociale et société juste

3-Evolution ...des lois sur l’évolution des espèces

Et de proche en proche il lui sera possible de résoudre tous les aphorismes adages dictons populaires etc...

Exemples :

On ne prête qu’aux riches

sous entendez : la faculté de jouir des richesses varie en raison inverse de leur accumulation

ce qui revient à dire que la qualité diminue quand la quantité croit

les gens ne sont disposés à vous céder une chose que dans la mesure où vous n’en avez plus l’usage

La fameuse citatioin de Jules Romains ( voir par ...) est réduite par cet exemple

Autres conclusions cruelles parfois mais toujours indiscutables

le sage ne possède la faculté -totale- de communiquer que dans la mesure où il a perdu tout besoin - de vivre-

Peut-on vivre avec seulement l’apparence d’un être vivant ?

C’est là que réside le bluff - ou la sagesse suprême

Si l’on acquis cette suprême sagesse quel besoin alors de le montrer ?

Cest tout le problème de l’utilité - vanité de l’enseignement qui est soulevé par ce biais

Problème connexe: l’art du bluff : dans un monde où le mimétisme aurait perdu droit de cité , la supercherie -scientifique par exemple sans exclure les autres formes- n’aurait aucun sens aucune “prise”

pourquoi ?

parceque l’auteur n’en retirerait aucun profit

Si les “gens” suivaient en effet leurs propres iclinations , celles du voisin n’auraient aucune “importance”

Rectification: la notioin même d’importance n’aurait plus ...de sens

 

Autres proverbes  associes a la complexite :

1- l'enfer est pave de bonnes intentions  ( citation exacte : les routes de l'enfer sont pavees .... ) 

2- A quelque chose malheur est bon

discussion laissee au libre vouloiir des lectrices et lecteurs  

 

Indications thérapeutiques

de la même manière le t* apprendrait à “démonter” pièce par pièce toutes les situations de blocage

En utilisant toujours la même méthode

1-isoler les termes d’un couple

2-montrer ensuite à l’aide des (O-I) comment on peut dire à la fois une chose et son contraire

 

date ....?  

 

 

 

 

 

Make a free website with emyspot.com - Report abuse