google-site-verification: google56a9753d4b5924bb.html google-site-verification: google56a9753d4b5924bb.html

suite des années ...1986 à 1992

 

Lundi 2 février 1987

L’utilité est aux aptitudes ce qu’est la nécessité aux besoins

Mais n’ai-je pas dit quelque part qu’il fallait bannir le mot utilité du monde des (Ai-Bi)

Flagrant délit de contradiction

Utilité objective et subjective sont-elles fonctions l’une de l’autre ?

A développer

 

Mercredi 24 Juin 1987

Je me demande parfois : quand les lecteurs liront ces lignes pourront ils jamais imaginer ce qu’elles m’ont coûté en nuits blanches et journées noires ?

Il est des idées qui me harcèlent à un point tel que je me sente obligé d’aller courir ou de prendre un somnifère pour les effacer de mon esprit

 Seulement voilà ; il y a l’autre face : si je voulais faire vraiment œuvre sociale utile , me dis-je quelquefois , pourquoi ne pas écrire des romans . Seules les fictions peuvent prétendre faire rêver les gens , le discours philosophique n’est pas très divertissant. Lorsque je lis certains ouvrages de fiction , je me dis que je pourrais faire cent fois mieux avec mes pieds . Mais dès que je suis face à la page blanche ma belle assurance s’envole . Une simple phrase du genre : les feuillages des arbres ne laissaient guère filtrer les rayons d’un soleil d’automne … » exige des efforts surhumains . Et il se trouve des gens pour parler d’écriture automatique

Bien malin celui qui pourrait dire pourquoi la Nature nous a préparé à faire telle chose plutôt que telle autre.

Décidément le problème de la répartition des aptitudes est encore plus important que je ne le supposai a priori

Non daté

 Vouloir c’est vouloir ce qu’on ne veut pas « 

A dit le poête

Les poêtes et les artistes aiment à exagerer

Mais voudrait on leur en vouloir qu’on ne saurait pouvoir

Vouloir ce qu’on ne désire pas ou bien ne pas vouloir ce qu’on désire ?

Où se situe la vraie manifestation de la volonté

Curieuse faculté qui peut abattre des montagnes et se coucher devant une souris

La volonté est une fonction circulaire

Pourquoi s’échiner à trouver des extrémités à ce qui tourne ?

 

 

Vendredi 11 Septembre 1987

 suite des ( Ai- - Bi)

Needs and Abilities (Ni-Ai) ou ( Ai-Bi)

Soit dit cher lecteur pour t ‘éviter de t’endormir

Et accessoirement pour te montrer que moi aussi j’aime voyager sans « french letters

L’équivalent outre-manche des capotes anglaises

Petite incise : quel juge départagera définitivement le lion anglais du coq français – le contentieux est aussi long que lourd -

 

Mais revenons aux choses sérieuses : comment établir une correspondance entre les aptitudes des individus et leurs besoins ?

Voir Cor. France Culture (Généreux –Rousset)

Peut-on parler de science économique sans avoir défini au préalable les besoins et aptitudes

Comme si on faisait de la chimie sans distinguer les états de la matière ( solides liquides et gaz )  

Non daté .....

Pour "changer"  J’ai réflechi aujourd’hui à un

Essai de classification des (Ai-Bi )

Besoins physico-chimiques des cellules (protides lipides glucides)

Quelles sont les aptitudes des cellules ?

Individu – groupe – relations entre groupes (3 niveaux de définitions )

Séries de Fourier (ai et bi) l’application est-elle possible ?

Quel projet grandiose ! Si seulement j’avais plusieurs vies

Tableau de correspondances des besoins + et besoins - (A-812 ) et S-818

Les aptitudes seraient donc des charges positives ?

Coefficients d’adaptation d’une aptitude à un besoin permet d’éviter l’écueil des évaluations et recours au concept « fumeux «  d’après Le Garf (*) d’utilité

Du reste l’utilité elle-même ne serait-elle pas une adaptation des aptitudes aux besoins ?

J’ai noté en marge «  à rédiger «  mais vu le temps vu l’espace…

Tu sais ce que c’est ?

 

___________________________________________________________________________

Mardi 17 Novembre 1987

Etrange sentiment que la peur !

Il y a ceux – ou celles – qui le fuient comme la peste et ceux qui le recherchent comme on court après une drogue , ou une illusion

La peur « en général » n’a pas plus de sens que la vérité en général

Mais on croit savoir ce qu’est la peur de la vérité

Eviter de dire les vérités qui blessent «  ai-je noté il y a quelque temps dans une de mes tablettes : aussitôt noté aussitôt oublié , comme toutes les bonnes résolutions des débuts d’années . ce qui me confirme dans l’idée – aurais-je oublié cela aussi ?- qu’on ne connaît que ce qu’on n’a jamais appris ; et on ne peut apprendre que ce que notre « Nature » daigne nous permettre de connaître

 

Mardi 29 Décembre 1987

 

Magie du cycle

Source de tous les miracles

C’est grâce à lui qu’on peut dire d’une chose qu’elle est et n’est pas

Dans un même lieu et un même temps

En alternance

Amen

 

Samedi 12 Mars 1988 Parler de l’onde de la gravitation c’est comme parler en l’air …de l’air. Pourtant va rétorquer le lecteur il existe des expressions telles que vérité de la vérité ou vitesse de la vitesse . Alors pourquoi cette injustice du langage , quoique le mot injustesse serait plus approprié . pourquoi n’avoir pas forgé un mot pour désigner la vérité secondaire comme on l’a fait pour la vitesse secondaire – ou accélération –Mais je ne vois toujours pas ce que serait une gravitation secondaire

A propos : combien de millions ou de milliards consacre-t-on à cette autre illusion de la recherche scientifique ?

 

Ex : comment comparer : Volonté de puissance et puissance de la volonté

Liberté de la justice et justice de la liberté

Le brouillard qui entoure ces expressions se dissiperait à mesure qu’on avancerait dans l’association des principes envisagés comme autant de couples

 

 

Besoins et Aptitudes (Ai-Bi) (suite)

 

Extrait du dossier S- 818 pp 259 et suivantes

 

Ecrits de 1979 : On peut discuter longtemps du problème suivant :

Lequel des besoin ou de l’aptitude à l’ordre ( ou au désordre) est apparu le premier ?Ce problème a déjà été rencontré içi (*) quoique sous une autre forme : C’est le problème de l’opposition, entre le fond et la forme ou bien entre la Nature et l’habitude

Nous l’avons déjà résolu – ou plutôt éludé , car il a une infinité de solutions –

Le fond et la forme sont des Hypothèses sur l’orientation de la Vie . Mais comme la vie est –elle-même un phénomène circulaire, c-a-d qui n’est orientée dans un sens que par relation avec un autre sens ; alors les distinctions entre nature et milieu , forme et fond inné et acquis etc …ne sont que des phases de l’évolution : elles peuvent être précisément « en phase » ou en opposition . L’équivalence des termes secondaires « forme du fond et fond de la forme «  peut être un argument à l’appui de cette thèse. Sans chercher à s’en tirer avec une pirouette comme le font les mathématiciens avec l’expression « 2k. pi «  force est bien de reconnaître que la forme n’est qu’un aspect du fond « plus ou moins quelques tours « 

Mais quelques tours de quoi ?

Quelques tours du principe précisément qui a permis de distinguer le fond de la forme

Tout ça n’est pas sérieux , va se dire le lecteur pondéré « on ne va pas définir le fond grâce à la Nature , la Nature grâce au cycle , le Cycle grâce à la Forme et tourner ainsi pendant 107 ans ! »

 

……..

Une conclusion à cette discussion ?

Oui , certes mais assez inattendue : la vieille distinction chère aux philosophes « nature et degré «  est sans fondement ; la nature n’étant distincte du degré que par « quelques tours « 

Et si l’on passe aux termes dérivés on reste perplexe : la distinction entre la (nature du degré) et le (degré de nature) est elle une différence de nature ou de degré ?

 

111

 

 

Lundi 9 Janvier 1989

Tu ne sais pas ? les Belges disent « je ne sais pas faire telle chose «  pour expliquer qu’ils ne le peuvent pas

Elles ne sont pas très loin , les limites du savoir et du pouvoir

Petite application du raisonnement complexe :

La science du pouvoir peut elle contribuer à réduire le pouvoir (ou la puissance ) de la science ?

 

 

 

 

Dimanche 25 Juin 1989

Devrait –on à jamais désespérer d’une sociéte telle que les gens soient convaincues de s ‘enrichir en grattant un papier

Les pauvres qui n’acceptent pas leur pauvreté ne valent pas mieux que les riches qui ne savent rien faire d’autre que s’enrichir

Je n’ai pas sacrifié cette année au rituel de la fête anniversaire

Comme je l’ai déjà dù écrire içi-même il n’y a aucun mérite à voir s’écouler ses propres années

Surtout qu’elles ne semblent pas coîncider avec celles d’autrui

Dur destin que celui des incompris

Qui deviennent - par contagion ?– des incompréhensibles

 

 

Samedi 9 Septembre 1989

 

Besoin de s’enrichir et aptitude à se dépasser

Je croirais aux self-made men lorsque je verrais un bébé se langer tout seul.Il paraitrait que même la faculté de modifier notre trajectoire est (soit ) déjà inscrite dans nos gênes.

Disons plus simplement dans le sang , pour ne pas tomber dans les errements des scientistes J’aurais bonne mine en effet ,si un jour la génétique décidait de remplacer les gênes à cause de la …gêne occasionnée

 

Samedi 18 Novembre 1989

J’ai lu cet extrait d’un physicien connu : (Planck)

« C’est se leurrer que d’essayer de se débarrasser d’un impératif moral jugé incommode en invoquent quelque inflexible loi de la nature….

Un homme qui croit son ; avenir déterminé par un destin inéluctable ou un peuple qui ajoute foi aux prophètes qui lui annoncent sa décheance fatale montrent en réalité qu’ils ne possèdent pas l’énergie suffisante pour s’affirmer « 

Le physicien connu s’appelle

Curieux raisonnement Herr Max : On a plutôt me semble-t-il invoqué les lois de la Nature pour justifier des impératifs de morale qui n’auraient autrement aucune nécessité (le respect de la propriété par exemple)

 

 

Jeudi 21 Décembre 1989

 

Depuis le temps que je cherche à me connaître , je n’ai jamais pu découvrir quoi quecesoit qui ait pu me servir dans ma vie de tous les jours

Connais toi, toi même est un vain mot : c’est comme si l’on demandait au soleil de s’éclairer lui-même

 

 

 

Non daté 1990

Décidément mon attitude vis-a-vis des « media  » et en particulier la télévision va me jouer des tours

J’ai appris successivement la chute du mur de Berlin et l’exécution des époux Chaucescu

( j’espère que je n’écorche pas son nom bien que maintenant là où il est …)

En prenant bien soin de feindre comme de coutume, sinon j’aurais eu droit aux commentaires outrés «  mais d’où sortez vous donc … ? « 

A propos de cette exécution une femme a rapporté qu’un journaliste de la télévision a rejoué la scène comme une séquence de la caméra invisible

Bien vu mais neammoins atroce , qui est donc ce talentueux mais irréverencieux journaliste ?

Je n’ai pu le savoir avec mes questions déguisées

Faudra-t-il que j’évite aussi les discussions entre amis pour ne pas montrer mon peu d’intérêt pour la chose politique ?

Mais aussi cette marotte des gens : pourquoi parler des hommes et des femmes dont on ne connaît la vie qu’à travers les media ; Question récurrente : comment maintenir des contacts avec la société sans tomber dans ses errements : la fringale des infos par exemple

A moins que je ne me sois encore trompé de milieu social ?

 

 

Voiçi ce que je disais dans les années 79/80 sur la peine de mort .

 

Code 02-87 : la peine de mort a la vie dure (extrait S-812)

Bien que certaines longueurs du texte m’aient donné l’envie de le réecrire j’ai préféré laisser le lecteur libre de juger d’une évolution de la pensée

Le problème de la peine de mort n’est abordé dans cet ouvrage (*) code 02-87

Que parcequ’il a suscité des débats d’une rare violence

Le problème est tout à la fois capital et insignifiant

Capital par ses incidences sur la conception de la vie collective et même de la vie tout court

Insignifiant par le nombre de personnes intéressées par sa solution : Je ne voudrais pas citer de statistiques contestables mais je gage que le nombre de condamnés à mort exécutés ou non de par le monde ne doit pas excéder le dix-millième des victimes de la malnutrition .

Il conviendrait donc de ramener , en premier lieu ce problème à de plus justes proportions

En second lieu , un certain nombre d’erreurs et de préjugés devraient être écartés d’emblée pour ne pas embarrasser inutilement le débat

 

 N'est -il pas vrai que l’outil a parfois autant d’importance que l’oeuvre

Une pièce supplémentaire à verser dans le débat sur les fins et les moyens

……………..

 

 2 Mars 1990

 

Lutte des classes :

Qui s’assemble se ressemble …et se rassemble , pour s’opposer

N’écoutes pas le bêlement de tous ces suiveurs , seuls les hommes sans parti ont un message

Dieu m’épargne la compagnie de tous ceux qui veulent changer le monde !

…………..

 1990

 Par quel miracle , ou quel subterfuge

De simples conventions de signe

Se muent en choix d’existence

Chassez les pensées négatives

Vous disent ces gentils brahmano-centristes

Ignorant tout à la fois leur bêtise et leurs devise

Nous allons pousser la plaisanterie

Jusqu’à limites de l’absurde

Et débarrasser les manuels de tous les nombres négatifs

Retirer de la géométrie toute symétrie

Et les fonctions paires de l’analyse

Et pour finir nous couper la main gauche et la jambe droite

Puisqu’il nous suffit d’une jambe pour nous déplacer sur un cercle

Nos ancêtres n’étaient ils pas venus de l’Est

Croyant à tort et à raison s’orienter vers l ‘Ouest

Le reste tout à l’avenant et laissé à l’imagination des lecteurs

plus ou moins avertis , positifs plus et moins

 

 1991 : Sommeil et séjours psychiatriques à répétition (Esquirol)

Je n’ai pas tenu de journal durant cette période

Pourquoi faire et pour qui ? j’ai l’impression de vivre un monde parallèl

 Non daté 1991

 

Je suis de plus en plus convaincu que les handicaps ne sont pas des « ratés «  de la Nature mais autant de signes : on apprend davantage au voisinage des petits qu’un au contact des grands.
Je crois avoir expliqué d’ailleurs ce qu’il fallait entendre par inégalité entr’individus mouvants

Imagine cher lecteur des particules – ou des étoiles – tournant dans tous les sens et demande toi ce que voudrait dire «  l’égalité «  pour de telles particules

 

 

Dimanche 5 Janvier 1992

Gens du matin , oiseaux de nuit

Le philosophe-écrivain Albert Camus trouvait que le réveil du matin était l’heure la plus difficile . Mais peut-on lui faire confiance ?

C’est lui qui disait aussi que l’homme révolté dit à la fois oui et non

Et encore lui qui prétendait qu’il fallait imaginer Sisyphe heureux

Sisyphe est cet homme mythique qui poussait sans cesse un rocher au sommet d’une montagne et le retrouvait en bas .
Il est possible qu’un homme soit heureux «  au second degré » La critique de J.P. Sartre paraît donc injustifiée . Le serait-elle pour tous les degrés pairs ?

Pour les degrés trois , cinq , sept …voir les fonctions sinus

 

Mardi 10 Mars 1992

Le grand Darwin pouvait-il ignorer qu’un principe unique ne peut expliquer une évolution

Le terme même évolution implique la co-existence de deux dimensions

Si le lecteur a lu tout ou partie du présent ouvrage il devrait maintenant être convaincu du caractère bipolaire de l’existence ( la vie est un terme-couple au sens du raisonnement complexe ; il inclut les deux termes simples : naissance et mort)

Les phénomènes cyclique sont si nombreux dans l’univers qu’il n’est pas excessif d’en faire une théorie générale de l’évolution

Si l’homme obeissait à la seule loi de la selection naturelle il aurait continué indéfiniment à détruire la faune et la flore qui l’entourent

Le pendant binaire à la selection est la complémentarité

On retrouve ainsi cette fameuse harmonie dont parlment les sages : l’instinct de conservation de soi est indissociable de l’influence du milieu

 

Dimanche 10 Mai 1992

Réussite sociale :

Le succès est une notion strictement individuelle contrairement aux expressions : volonté sociale ou agitation sociale etc …

P.O.S p251

Mais peut-être a-t-on abusivement collectivisé toutes ces notions : volonté , liberté , etc …

Quant à l’égalité-fraternité on a déjà dit – et on le redira- pour faire une monstruosite il faut être au moins deux

 

Lundi 14 Septembre 1992

 

On est encore dans les conventions de signe

Peut-on baser des principes de conduite sociale sur des oppositions de langage ?

Qui peut affirmer sans risque d’erreur qu’une qualité ne puisse jamais se retourner contre celui qui la possède Et de ce fait transformer un possédant en possédé

Dans un Univers tel que la vie soit quasiment synonyme de gravitation les définitions ne sont linéaires que si l’on est atteint de myopie

Elevez donc votre pensée vers l’espace

Et dites moi comment vous apparaît ce champ de maïs bien rectangulaire

Ou bien encore cette immense perspective tracée au cordeau comme ils disent

N’en va-t-il pas de même avec les besoins et leur opposé de définition : les aptitudes ?

 

Aptitudes et Besoins (retour )

  

  

CODE

APTITUDE

BESOIN

TACHES CORRESPONDANTES

 

Liberté

Contrainte

 

 

Sécurité

Risque

 

 

Espace

Temps

 

 

Tendresse

Violence

 

 

Egalité

 Idole

 

 

Conquête

 Maintenance

 

 

Beauté

Séduction

 

 

Bonheur

 Divedrtissement

 

 

Matière

Energie

 

 

Langage

Communication

 

 

Création ( Art )

Beauté (Art )

 

 

Courage

 Peur (Espoir)

 

 

Savoir

 Pouvoir

 

 

Contrainte

liberté

 

 

tableau N° …2

 

Est-il absolument nécessaire de classer les besoins ou les aptitudes ?

Dans une société multi-critères le problème de répartition des tâches serait caduc

S’il existe autant d’aptitudes différentes que d’individus alors il devrait exister , pour éviter toute équivoque autant de critères d’appréciation des aptitudes que d’aptitudes à apprécier

La seule façon de concilier l’inégalité constatée au niveau des individus avec l’égalité universelle serait de considérer chaque aptitude humaine comme critère de classement pour toutes les autres aptitudes. L’aptitude principale d’un individu sera sa fréquence propre , ou fondamentale , l’ensembles des autres aptitudes maîtrisées à un degré variable entre zéro et un constitue le train des harmoniques.
dire que l’homme , par ex. que l’homme n’est ni ange ni bête veut dire littéralement : étant donné un nombre d’individus égal au nombre d’aptitudes classées , il existe pour un individu quelconque au plus une aptitude pour laquelle il est classé supérieur à tous les autres , et au moins une aptitude pour laquelle il est classé inférieur à tous les autres

Dans une société organisée suivant une hierarchie circulaire toutes les activités ont même importance

 

 

Jeudi 3 Décembre 1992

 

A une dame qui me demandait si je croyais au destin j’ai répondu : oui

Un peu hâtivement je dois en convenir , dans les salons on cherche beaucoup plus à épater qu’à aller au fond des choses

La Vérité oblige à dire que certaines de nos actions nous paraissent guidées par une volonté supérieure . si l’on était tout à fait honnête avec soi-même on devrait en effet reconnaître que ce sentiment d’impuissance ne s’applique pas à toutes nos actions mais à certaines d’entr’elles

Dés lors pourquoi faire intervenir la providence : cette alternance de puissance et d’impuissance s’inscrit très bien dans les hauts et les bas de la vie . Ces sentiments d’exaltation ou d’abattement sont parfois rayonnés par une personne et d’autres fois par son entourage

 

C’est comme si l’opposition des volontés au sein d’une société avait pour résultat une succession de phases d’éclipse partielle ou totale d’une volonté par toutes les autres

L’analogie physique qui m’est venue à l’esprit est celle des battements

Prodigieuse cosmologie sociale !

 

 

Jeudi 15 Avril 1993

Hospitalité ..
Que devient cette vertu dans un monde où les touristes se comptent par millions

Ne peut-on pas mettre certaines valeurs devenues inutiles au rencard , comme on le fait pour les vieilles machines ,sans faire trop d’histoires ?

 

 Samedi 20 Novembre 1993

 

Répartition des tâches : est-ce un problème important ?
Oui et non , tout est important et rien n’est important

Last edited: 20/02/2014

Make a free website with emyspot.com - Report abuse