google-site-verification: google56a9753d4b5924bb.html google-site-verification: google56a9753d4b5924bb.html

COUPLES ET COMPLEXITE

BIOECONOMIE ET BIOMIMETISME

 

 

 

MICHELINE SE RAPPROCHE DE LESLIE

 

commentaires du coordi : je dois faire içi mes excuses aux lecteurs

Il lit ses notes

Non , le maitre a bien précisé : aux lectrices parce que j'ai un peu triché sur le dérpolement du rfécit : pour que les faits soient en accord avec nos idées , m'a dit un jour le maitre , ikl faudrait peut-êtreles aider un peu ?

Et disant ces mots ,il m'a glissé un billet dans la main , et a disparu sans même attendre que je lui rende la monnaie

Que pouvais-je faire à votre avis , il aurit été mortellemnt ofensé si kje lui avais rendu ...en le traitant de peingne -cul

au fait , c'est moi qui ai branché les gamins sur ce sobriquet ,

si on peut appeler ça un sobriquet , j'ai du vous le dire du reste en introduction non ?

En tous cas méfiez vous des imitateurs , l'auteur général comme tous les patrons n'a aucun scrupule à piquer les idées de ses collaborateurs

qu'est-ce que je peux faire à votre avis , c'est encore lui qui me paye

bon ...faut que j'y aille là , donc voilà on a applique le flip-flop du maitre , il arrêtepas de tanner les oreilles des gesn avec ça , san,sdoutepour monytrer qu'il a faitr d l'electroniqyue d papa ;, tu parles les jeunes y s'enfoutent de leurs papas

Bref : ...mais je vous en dis pas plus , vous allez voir par vous -même

 

 

OLIVIER ET BERNARD / GERARD ( B - M ) et ( O - L) le bien n'est pas | I/O | = Lumiere

 

fin :2 couple s masc - fem conlcusion ? ; et 2

 

EFFET FLIP FLOP / quand B adopte these boudhiste ( O ) ce dernier ne jure plus que par violence

B- tu sais ce qu'on devrait faire : partir ensemble en Inde

O- pouais , off... c'est un peu loin l'Inde :

B- allons bon tu parlaois que de ça au début quand on s'est vu avec Lili

O- ça fait un bail quand même

B- ben mon mignon : le temps i-te file pas au train on dirait , pour moi c'était hier;tiens je me appelle même ton geste quand t'es revenu du consulat , tu te reappelles ? Ecoeuré il étrait le figuier

 

O- et comment ! D'ailleurs c'est un peu à cause de ça que j'ai laiss tolmbre

«  tiens tiens un hypocrite O- se dit la lectrice

pourtant le présenateur ne nous avait pas prévenu

Tu sais cequi me botterait maintenant ? C'est un xéjour en chine

B- y a des boudhistes lka as aussi , c'est vrai

O- oh non c'estv pas pour ça , t'as vu la serie américaine sur le kung -fu

B- non , y a pas de télé chez nous , il est chiant le dabe , mais je l'écoute comme le messie , c'est le seul point qui veut pas lâcher , tout le reste il est cool , pas comme les bonnes femmes , elles sont toujours après

O- t' as des sœurs toi aussi ,

B- les femmes à la maison , y en a toujours une pelletee , B-tu devrais t'habiller en bleu etpas en rouge , B- qu'est-ce que tu vas manger dans ces affreuese gargottes , B- tu devrais nettoye rlelavabo le ùmatin quand tu te rases , et pourquoi tu te rases ,la barbe teva si bien...Oh peuchère !

O- elles sont plus jeunes ? …plus jeunes ou plus vieilles que toi

B- je suis juste au milieu l'ainée me dépasse de deux ans et je dépasse la cadette de deux ans et quelques

O- tu devrais nos la résneter alors ,comment c'est son nom

B-écoute le l'autre , je te suffis pas moi fesse de rat ?

Tiens viens unpeu par là que je te montre

Il le fait rouler sur le lit et lui plonge sa main aupanier

c'est ça pretite salope , ren,ds ma tige entreles mains pendant que je t'agace ton cul mignon

ouais c'est ca ouaiiiis plus vite , allez branle bas de combat

branle le bas du con ….dius du con ...figue du cul …

Ile=schanent tous les 2 sur l'air digue du cul

paroles et musique empruntées au repertoire esapprfentis-carabins

 

  • tu vois ça serait chouette avec ta sœur entre les deux

  • t'es malade non ? Baiserma seur moi , répète encore c'tte salade et je t' allonge une ..

  • O_ ouais c'est ça comme dans le film que jai vu hier , le type avec une main ikl envoie trois cow-boiys au tapis , c'es çaque je voulais te dire tout à l'heure , c'est ça que je veux aller voir en chine

  • ben pourquoi e,n chine , c'est les jamaonais les maitres du judo

  • mais c'est pas de judo que je te parle grosse queue

  • ouias;judo ; karaté ; c'est desartsmartius x tout ça c'estla meme chose

  • Noon tu n'y es pas , le kung fu c'est diff »ent

  • pff...zarrêtes tes conneries ,l'essentiel c'est d'effacer ton bonhomme , peu mporetles moyens , la selule technique aui marche , c'est de foncer et cogner , le reste

  • - t(y connais rien , tout est dans la méthode , moi qui copgtait sur toiu pour m'apprfenbdre desgtrucs

  • destrucs ? QUELS TRUCS , ?

  • ATENTION CA VA GICLER POUSSE TOI

  • O ATTENDS ENCORE UN PEU

  • bouge u peu merde , je vais foutre toutça sur le couvre-lit

  •  

 

tu trouves pas ça amusant ? C'est moi qui parle …..alorsqu'avant tu ne cessis de me ratatinerles couilles avec .. » l'etat sans désirs , la voie roiyale

 

des foutaises ,oui je vois pas quel inérêt à vivre comme un légume ou un arbre mort

  • dns les g

  •  

  •  

honte amour-propre et doute = sentiments de riches ( luxe )

 

un tigre - ou un H(F) dont le vie est en danger

ne s'embarrasse pas de tels scrupules-sentiments

____________________________________

 

S/134 IDEAS

 

changement ( inne- acquis ) ex. d'incohérence = melange de L.C et langage courant

 

chget continu ou alternatif naturelou artifice ( si H(F) = artifice

 

prendrela vie comme elle vient , j'ai enfin comprics ce langage

pourqu que les "gens" n' aient pas entre-temps changé d'avis = flip- flop

quand le coq chntait le paysan dormait encore

et si le paysan se mettait àchater...que feraitle coq ?

 

ex de relation insolite les artistes qui se plaignent -ou se plaigniane tde leur vie de bohême

en toute inconscinece ' car la " creation" ne s'accomode pas d'unevie bourgeoise ( i;e necessite de douleurs pour alimenter le processus de creation

O - de famille Letellier vivant d'art et d'histoire ne pouvait échapper à ce genre de reflexions sur a vraie vocation ou la fausse destinée de l'art . La conjonction de ses études d'art dramatique avec l'enseignement très peu académique du maitre l'avait entrainé dans un gouffre de méditations où s'entrechoquaient les valeurs de l'occident en déclin et celles de l'orient en réveil . Très peu porté sur l'argent et le pouvoir il avait condamné sans jugement donc sans appel , les dérives mediatico-politico-artistiques de cette nouvelle bourgeoisie qui tentait vainement de déguiser sa passion de l'argent sous les délires pathétiques de l'art moderne . N'est-ce pas qu'une bonne immersion dans les corvées du service national pourrait mettre un peu de plomb dans les cervelles embrumées de ces jeunes fous de la mise en scène de leurs corps aussi chétifs que leurs idées monstrueuses . Il traduisait ainsi dans son langage propre les sentences carrées de son nouvel amant et tuteur B-M.

Leur union consommée sur le plan physiologique n'attendait plus que la consécration législative qui ne saurait tarder . ON A PEINE A CROIRE QUE DES PULSIONS SEXUELLES PUISSENT AINSI ELIMINER COMME DANS UNE EJACULATION PRECOCE UNE SEVE MILLENAIRE DE TRADITIONS INDIVIDUELLES VOIRE ANIMALES

 

OU DES PREOCCUPATIONS CILLECTIVISTES ….. SEULEMENT SECULAIRES . EST ILK NECESSAIRE D OPOSER IND. ET GROPES POUR VERIFIER LEUR EXISTENCE CONJOINTE ?

ENCORE UNE FOIS SE DRESSE MOBSTACLE DE LIKMPOSSIBLE DOUBLE ACTION SIMULTANEE INCURAVLE OBSSESSION DE LA VOIE ROAYALE ? UNIFORMITE MORSQUE LA VIE A TOUJOURS DEUX SENS LA REALIT2 DEUX ASPECTS ; comment expposer a la lumi-re une idée sansz frejeter dns l(ombre l(odée opposée ?

 

QU ALLAIT IL DONC FAIRE DE SA VIE SE DEMANDAIT-IL AVEC CETTE CURIEUSE CONSCIENCE DE JEUNES QUI PENSENT ETRE EN CAPACITE DE CONDUIRE LEUR VIE ETANT ENTRAINE PAR LES VIES DES AUTRES .

« mais arrête donc de tenoyer dans des verres , prends la vie comme elle vient ! Lui disait B-M

C'était le mot qu'il ne fallait pas prononcer .Il avait eu , en marge du séminaire d'économie circulaire une longue discussion en trio avec L- et le grand-maître , d'où il ressortait que l'avènement des nouvelles concierges -féministes-volontarises pourrait bien sonner le glas -ou la renaissance de l'art nouveau . «  si les unes conseillaient de prendre la vie comme elle vient , les jeues artistes cherchaient eux , à la prendre avant qu'elle ne s'en aille

En somme avait conclu sentencieusement le maître le cycle des affaires est de nouveau en phase avec le va et vient sexuel

Sur quoi ,ponctuant sa conclusion d'une longue rasade finale de liquide ambré il avait reposé bruyamment son verre , comme le ferait un juge de son marteau , mais avec un rire quasi-homérique , auxquels les deux jeunes faute d'une meilleure contenance avaient bien fini par souscrire .

Le seul bémol à cet accord parfait entre majeur et mineurs c'est que si les soirs de fêtes étaient noyés dans une euphorie collective , les réveils en gueule de bois étaient bien solitaires . Aurait-il le courage de soumettre cette amertume au maître s'il le revoyait un jour , une manière, n'est-ce pas ; d'apporter sa contribution au grand débat , ou plutot le grand dada du P.cul sur le collectivisme individuel couplé au liberalisme social

 

Il finit par s'arracher à la douce moiteur des draps pour se plonger dans la realité froide de la salle de bains (douche ? )

 

 

Putain je me rends compte maintenant , j'étrais tout con quand une femme se pamait alors que je moi , je ressentais bien quelque chose mais de la à hurler de plaisir , qu'est-ce qu'on a raté » tout ce temps

tu crois qu'on pourrait avoir les memes sensations , si on se fait pénétrer par devant

non je ne crois pas faudrfaita voir aussi le pendant c-a-d plus de douleur

« pourquoi quelle douleurs

« ' mais l'enfantement voyons , tu ne crois pas qu'on peut hjjouir iimpunément dans ce ùonde tout est payant

 

DERNIERE DISCUSSION O- L- Mireille / Beatrice ?

 

Miroirs des H(F) pas tout a fait cependant

 

  • si seulement on pouvait se debarrasser iune fois pour tous ces hommes

    qui nous pourrissentla vie

  • «  tu ne pensespas ce que tu dis n(est-ce pas ?

  • Mais si , mais si , le monde serait tellement plus ...comment dire

  • tellement plus …

  • «  M- plus cool, c'est ça ?

  • « non c'est pas ce que je voulais dire , plus harmonieux voilà surment plus

  •  

  • Il suffirait de fabriquer des spermatozoides de synthèse et hop plus besoin des hommes

  • «  plus rien a foutre aussi

  • «  ha ha ha , elles s 'embrassent tendrement , M - parait plus en appétit qque L- elle s'agite avec frénésie surles fesses de M- puis tente de la chevaucher avec un godmichet en plastiaque

  • mais celle çi s'esquive ,

  • -non non s'il te plait m=pas maintenant

  • (quoi tu ne vas pas me faire le coup delamigraine , pas de ça chez nous

  •  

 

Propos symétrique ' O _ James ou Descombes B- Lermitte ou malappris

 

-------------------------------

oui Oh encore ouiiii.... ahhhh...  encore ...plus fort encore ….oui.....

des propos d'une indigence ...pornographique

refermons ce chapitre sur ces onomatopées qui doivent ponctuer quotidiennement la vie d'un cineaste ou scenartiste de ce genre

La Nature est évidemment variée dans ses manifestations mais je dois admettre que certaines aptitudes et besoins des humains me laissent confondu

 

Éviter les projections- resumés de fin de roman polar : la vie n'a pas de fin

onne resoud aucun probleme éternel. P.O.S N°......1001

 

______________________________

 

 

RETOUR SUR LES SEANCES ;;;;;;

Rem : § 21 validation des couples ? ( voir § 1 )u repetition

EX/

 

Est-il possible de s' affranchir des systemes ?

Pourquoi construisons nous des « systemes « 

Au passage lalectrice futée abien remarqué que je me suis beaucoup « investi » dans les systemes sans même chercher un semblant de définition C'est que la tâche aurait pu requérir bien des efforts parfaitement inutiles

Partons d'une définition tres rudimentaire:on appelle systeme un composé d'élements – deux est un minimum – liés par des relations « controlées »

 

systeme solaire et systeme de pâiements – mesures – institutions - pensée de ...

terme aussi utilisé que « problemes »

..................... voir P.O.S N° 75 ( sanctions - recompenses )

 

 

Inutile de faire des calculs astronomiques (!) pour conclure à une modification de l'orbite de la terre , mais les physiciens nous prédisent encore quelques milliards de vie solaire , j'intègre sans autre commentaires cette donnée dans mes plans sur la comète en me dicant que quelques milliards de répit , ça nous donne pas mal de temps de reflexion et d'action

Pourquoi retrouvons nous partout ces mêmes obstacles ( O-F) ( zéro – un )

(libre- déterminé)

Et de proche en proche la questiuon maintes fois soulevée et reposée de légitimité des couples , voire même des bornes lorsqu'elles ont l'air de monstres « incontrolables «  comme < 0 et1 >

 

D'où vient ce besoin de se mesurer à des choses qui dépassent aussi bien nos aptitudes physiques qu'intellectuelles . Pourquoi ces défis sans cesse relancés , cette fâcheuse habitude de taquiner les limites , tel ce pauvre âne qui choisit résolument le bord du précipice et qui – gros yeux pleins de larmes à preuve sous les coups qui pleuvent -n'en peut mais ...j'ai toujours un serrement de coeur en évoquent cette image parce que j'avais moi le rôle de l'imbécile qui croyait lui faire entendre raison ,le ramener sur le mileiu du chemin à force de coups de bâton

S'il existe une aptitude complémentire à cette série de besoins pourquoi avons nous desdifficultés à l'isoler . Et surtout , revenons un peu au C.L. Si la collectivité devait prendre en charge l'ensemble des ( Bi -Ai) de se membres comment sauvegarder cette soupape de sécurité , comment entretenir en fait cet espoir de fuite buissonnière de l'individu dans l'inconnu sans nuire à l'équilibre social

 

 

je ne fais que soulever le coin d'un voile sur un immense champ de recherches , je refuse pourtant cette autre pente asymptotique vers un je ne sais quel ideal de justice -équité - beauté – volupté , ou au contraire de laideur – desordre ... et que sais-je encore

 

Les sages ont encore le mot de la fin : a chaque jour suffit sa peine

 

…...................

 

(E M) premier couple illégitime

comment cvomparer l'énergie et la matière ,elles n'ont rien de commun alors que ' V – E) ou ( O-l) ou ordre-désordre 

 

classification des ( Ai – Bi ) comporte des «  trous « 

points d'adh érence : besoin d'oxygène n' a pa de compllément humain

photosynthese = solidarité humain - animal

 

 

la realité : des chocs qui peuvent atteindre desproportioins effrayanates ; des logiques séparées par des ùmillions ou comme diraient les astro-physiciens desmilliards de milliards de divisions binaires

ex type : le chhoc entre lalogique du masculin et l'intuition féminine

C'est surfemnt ce gene de choc qui a conduit certains ecclesiastes à ranger sous le couple ( diable – magie ) toutes les « maniganxces «  de ces êtres que dieu «  avec ses desseins impenetrables «  nous a imposés comme compagnons pour l'étrernité , et qui sont pourtana aussi éloignés d notre stupide intelligence que le serait le maiuvais diable du bon dcieu

 

braves gens méfiez vpous du charlatanisme qui ne se connait pas , iol est présent dans les écrits des scientifiques comme des theologiens ou des logiciens , vous pouvez vous méfier aussi de l'autre charlagtanisme , celuiqui ne cherche dans l'esbrouffe qu'un profit mercantile

Et demandez vous , si vous n'avez pas mal à la tête après cette comparatison lequel des deux jeux est le plus dangereux pour votre bonheur

 

 

ex ! Odorat plus developpé chez F ; sens orientation + chez H ???

Bon courage à tous les uniersigtaires qui se lancent depuis quelaue »s temps sur des comparaisons intergeneriques ( H-F ) , j'ai dit par ailleurs que ces recherches étaient tout aussi stériles que les analogies – il m'est arrivé d'en faire aussi – entrehommes et machines ; maisn'ayant rien de mieux à proposer je ne me sens nullement le droit de priver ces gamins turbulents de leurs jeux favoris

il est très facile d'observer les tares del'humanité »quand on a élu domicimle dans letoit du monde ,mais se mêler desproblèmes de la valetaille ou commettredes erreurs de bonne foi sont des voies tout aussi honorables

tout est question d'inclination et d'habitudes prises

 

 

 

___________________________

On peut se perdre en conjectures sur les prétendues ingtetins natgurelles ,les desseins obscurs ou les voies impénétrables

 

mais on peut aussi recommencer patiemment à rassembles les fils et sous-fils de cette pelote que constitue aujourd'hui ( Fr&ance 2014 ) l'O .S.

 

Et qu'espère-t-on y trouver ?

Les mêms chose - critères précisément que je ne cesse de ré^péter depuis …. l'introduction à cet ouvrage : la realtivité des critères « importants «  de classement et donc d ' O.S

la légitiité deces divisions binaires qui nous empoisonnent et nous siùmplifietn tout autant l'existence

le pourquoi et comment du cycle et tous ses accessoires

 

Mais autant l'avouer de suite : il n'y aura pas dans cet ouvrage de réponse – sinon sous forme de copnjectures – à cette dernière question

 

 

point terminal sur la confrontation des S.O.S

_______________________________

 

seuls les diplomés peuvent dénigrer les diplomes

 

......................

 

SUR LES DIVERSES DEFINITIONS DU CHANGEMENT

 

« Il n'y a que les ikmbéciles qui ne changent pas

Plus ça change , plus c'est la même chose

 

Et combien d'autres stupidités anneries , et aussi combien de propos sensés ou insensés sur ce theme du changeùment ( je n'ai pas parlé encore de politiciens )

 

les temps et les mœurs changent

 

oui ...et je dirais même plus même la méteo peut changer : on ne dit plus : il va pleuvoir sur la région nord -est : mais la probabilité d'une zone pluvieuse gtraversant les régions ...seraient de 5 contre 1 avec une fourcette d'erreur de 1/10 °


 

Et si un malotru trouve encore le moyen de râler , on lui coupe les oreilles


 

On peut ainsi résumer les aspects imporants d'iune vie moyenne en citant quelques proverbes

comme : il n'ty a pas de fumlée sans feu , ou de la chance en amour , pas de chance en argent

ou encore des expressions qui veulent dire plus qu'lle n'ont l'air

ménager la chèvreet le chou

le chien politqiue ' Fable de la Fontaine )*

scier la branche sur laquelle on est assis

faire d'une pierre deux coups - plutot par son démernti que son application directe

essuyter les plaâtres


 

etc.....


 

LES MALENTENDUS nuances ; synonymes utilisés a dessein de fourvoyer le partrenaire du commerce des idées ; sous -entendus , regards divergents d'avec le propos etc ….


 

VOLONTAIRES .. ( JEU )

involonaires : utiklisation de termes dérivés ( changement , rythme , cycles, nature , liberté , termes exprimant un rapport , efficacité = moyens/résultats

et / ou variation de ces rapports + de moyens pour – de résultats

avec les meme attributs du langege simple ( courant )

USE : CHERCHER  : REMPLACER


 

avantages /inconveniens des deux O.S.


 

C.L COLLECTIVISTE INDIVIDUALISTE-LIBERAL

 

 

 

 

 

DELATION / Q/D ?

 

CONFRONTATION

 

COLLABORATION

 

CONCURRENCE

 

COOPERATION

 

EGOISME /ROI

 

PROGRES NEANT

 

ILLUSION DE RICHESSES

 

DESESPOIR

 

ESPOIR DECU

 

ABSENCE DE STRESS

 

FRUSTRATIONS / POUVOIR

 

PROGRES ETALE / MEDIOCRITE

 

COURSE C/ MONTRE /TOUJOURS + ...

 

VALEURS STABLES

 

CHAMP DE VAL / MODIF

 

 

 

 

LIB.. INDIVIDUALISTE- LIBERAL.COLLECT.


 

GRISSAILLE / ENNUI REGNE DE L ARNAQUE / DUPERIE


 

< <<<<<<<<<<<<<<

 

 

 

 

 

 

_______________________________

 

 

 

Index et tables : pages …...

 

 

 

 

 

REBUTS / E/143 P.O.S

 

AVRIL 2014 / POST BLOGS WAY TO GO

 

effet flip flop encore

ecriture automatique=ajouter àchaque lettre son opposé pour entrer dans le domaine " comlexité " comme si on voulait resumer toute la philo dumonde effet flip flop encore ? a demontrer roman de fiction Effet flip flop encore dans un seul roman de iction....et rejeter cette isre rmé etrouvé

 

 

MEMOries

 

GAUDOT / en attendant ! Le samedi matin nous étionsd attablés pour destravaux pratiques quoique je ne vis rien d pratique dans le theoreme du cobweb , les matreices de markov ou les multiplicateurs e Lagrange

N(ayant de ma vie utilisé l'une de es curiosités pour gagner un seul sou

j'ai neammoins decrete aque les maths se sont dfintivment salies en s'alliant àl'économie (*)

voir § ….sur le devoiement del'education nationle et populaire ) laquelle rvetait pour moila blouse grise d mon epicier juif

Qui s'eappelait Cohen et gabitait un village d algerie nomme – memoire defaillante je te benis comme ce juif et surtout sa fille restee la rfemière de mes deesses toute ^latoniques les draps ont du recuillir maintes fois les traces de mes sacrifices nocturnes a l'amour discourtois – Montgolfier ou Clinchant ?

 

Recois i_i le temoignage aussitardif qu »louvant sinon emu d'un anonyme qui n'a jamais eu à se nourrir de tes equations – il atraduit les «  foundations of economic analysis , mais son véritable statur de savant pour moi il le recut ce jour ouil arriva la chemise en revers sur le pantalon , lui qui éytait toujours tiré a 3 épingles cravate et costume 2pièces , l'ame trop rebelle pour endosser le golet rayé des vales corsetés par l »habitude

 

Rejkoins dans le pantheon im gin ire des saints anonymes les Claude Bernard , leon walras , stanley Jrevons etantd'autres comabattants de l'armee de l'ombre qui luttant pourtant sans merci ni espoir contre les tenebres pas asse d'or dans les poches pôur appater la venalite artiste , pas asasez de bronze dans les couilles pour les staues reservzées aux bouchers des aytres armées ,que tu sois sur terre ou sous gterrre recois cher G.... cet hommage d'un ancien eleve meconaissable et reconnaissable, jamais reconnaissant car fdaché depuis avec des mlathes ravalées au rang decommis aux écritures par les commerçants et argentiers americains etchiois

 

'*) j exclus formellement de ce temoignage M P.A.Samuelson -un autre juif pourtant , mais artisan de ce mariage contre raison , il a aggravé son cas en se frottant a la haute finance ,peut-e^tre est il un des auteurs d ces algorithmes qui ont jetedesmilliers de chomeurs dans les rues de Lisbonne Athènes ou Madrid

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quel besoin en effet d'accumuler tant de savoir sur les abeilles ou la mouche du vinaigre lorsque bon nombre de gens souffraient de manque d'amour et de pain et d'eau fraiche ?

Réponse des incapables – spécialistes :on ne peut pas tout prévoir

Belle affaire ! Pourquoi dans ces conditions se rassurer avec des discours pompeux et vides sur l' O.S. ?

 

remarques finales : tous les auteurs -re-createurs sentent le besoin d' élever le débat comme une sorte de finale de la xix -ème symphonie

e ne pense pas échapper à cette règle

A cette différence près queje me suis si bienconvaincu dela rondeur des espaces

que je ne puisse envisager une prière dirigée vers les cieux

sans penser aussitôt au retour à la masse

Tout mouvement vers le haut est une image d'un regard vers le bas

 

Pourquoi chercher un support charnel à l'âme ou à la conscience

si celles -ci se suffisaient à elles mêmes

toutes les elucubrations sur les tenants et aboutiussants de l'existence

butent sur une ( solution-obstacle )

tellement puissante qu'elle ne necessite aucune béquille

aucune autre demonstration de puissnce :

Sans notre regard incarné , ou notre consience , ou notre âmes desincarnées

l'univers dans son immense majesté

son incommensurable plénitud eou s beauté

n'est strictement RIEN

MAIS ALORS LES ASTUCES D LANGAGE

reprennent du service , c'est quoi : rien ?

Dans un univers ou toutes dimensions sont couplées

D'ou vient notre inaptitude a saisir conjointepment

le double aspect de toutes choses

la duree de vie d'une partiucule , siinfime soit elle et son impulsion de vie

l'essence et l'existence des etats de la matière

des diverses fonctions de l'energie vitale

l'origine et la fin de toutes vérités en meme tempe

et au meme endroit , qui -et que -sommes nous au juste

des impulsions loxales ,ou des consciences a-dimensionnelles

ou les deux à la fois et en alternance

 

Le sphiloso^phes prétendent détenir les preuves de la creation

qui ne sont aque despostulats

les prêcheurs et theologiens n'insistent que rfarement

sur le caractèreéphémère deleurs conjsutures

qu'ils présentent comme des faits de princes avérés

Je n'ai retenu de toues mes lectures ou expérfiences

que deux tentatives d'explocations de notrevprésence

içi-bas et tout la haut

le pantheisme qui ne necessite aps d'explication

et dont j'aurais aimé connaître l'auteur

même si jesuis convaincu que les idées

ne fpontque passer dans nos têtes

l' autre hypothèse seraut d'origine russe

et déjà les excès de l'âmeslave font craindre le pire

nous serions dit cette « theorie » des dieux venus d'ailleurs

fort bien : et comment sommes nous arrivés ailleurs

ou que ferons nous içi

c'est ce que j'appelle l'interpretation procyclique

qui boucle le pourquoi sur le comment

sans issue possible de secours

j'ai examiné sns conviction sdans monjournal de 1980 _ 2008

lesùesaventures de telle civilisation « supérieure « 

supérieure à quoi je me lke demnde

puisqu'il n'y avait aucun referentiel «  àl'origine « 

ces pauvres nomades débarquenbt avec tout leur attrirail

techinico-scientifique tres sophistiqué

sur une plan-te oùles condiotions de survie son tout autres

gravité diffzérente;ils rfecommencent donc à 4 pattes

lumière moins dense , azote plus frare

ils doivent donc reconstruire un habitat sous l'eau

sasn autres instruments que leurs doigts

pendant ce tremps leurs appareils pourrissent lentement

et voiçi rfeconstituée l'histoire des humains

En fait c'est la 3 ème thèse qui est la plus féconde

encore qu'elle soit assez enigmatique même pour ses auteurs

Elle est exposée avec de belles images dansle film

<Odysséee de l'espace > de StanleY Kubrik

aidé d'un certain E . Clarke dont je n'ai pas lu l'ouvrage support

Que dire de cette relation implicite entre le sexe -

ou le faetus noyé dsans le placenta

et la forme 'originelle' de la vie de l'univers

sinon qu'elle soulève plus de questions qu'elle n'en résoud

ce qui ne diminue en rien l'oeuvre des auteurs cités

Poserdes questions est en effet aussi important

que les de propser par des solutions toujoursprovisoires

Pourquoi et comment avoir concentré

toutes les formes de vie et d'e,nergie dans le sang et le sperme

sautons nous jamais le,lien entreces deux états d'être

ou de non -être suprême

nous ne sommes peut-eptre que des robots

qui aspirent à retomber dasnl soupe

de notre enfance au sens ontologique

tous les pseudo-mystères de l'encharistie

les paradoxes mathematiques ou les

fdantaisies parapsychologique s

ne sont au'autant d soupapes de sécurité

des issues de secours paradisiaques

hors dy cycle infernal syr un univers clos

un rempart inespré contre la folie

mais toutes ces solutions ne doivent $etre comprisres

que comme des echafaudages provisoires

tout comme l'ensemble d nos découvertes

 

autanbt de jalons issus du cople ( O-L )

sur desparcours maines fois recommencés

sur desfréquences différentes

aveccomme point de mire la lumi-re

nopas la lumi-requi aveule iy l'ompbre qui sème le doute

mais une énergie nouvelle , peut petre combinaison des 2

oùla vie et la mort , lze reel ey l'image

ont autant diprtance - Amen

 

 

____________________________________

 

reùmerciements : je tiens remercier la societe Oracle et tous les anonymes ayant travaillé à «  ameliorer «  open-office

cet outil de TTX qui nous fait gagner tant d'heures et tant de crises de nerfs

mais point d 'offense , chers artisans de l'ombre ,même si je devis acheter O/O

je le trouveraisz encore meilleur que son rival

dont le nom commence par W

et qui a trompé tout le monde en se faisant passer pour Z sur les claviers .

Un peitit conseiltoutefois :

n'écoutez surtout pas les usagers » qui vous susurrent :

et si vous faisiez plutôt ceci en même temps que cela

Ou pluytot faites semvblanr de les écouter attentivment

Donc , puisque je ne puis vous parler directement

je saisis cette ocasion pour ne pas me fdaire entendrepar cvos chers perfecionnistes-jeunes

 

Eviter de multiuplier les macros

rappel ezvous les vieux proveres

du genre : le mieyux est souvent l'ennmei du bien

Entr'autres coonneries de l'informatioque , appliqués

aux applicationsd de l'informatiaque sur la connerie

 

 

BIBLIOGRAPHIE

elle ne sera pas longue :

1- tous les manuels qui collent à la vie d'un universitaire normalement constitué OU RECONSTITUE

2- toutes les lectures de loisirs choisis ou subis ( dans les salles d'attente par ex : revues generalistes de «  astronomie «  à «  zoologie «  en passanat par la lorraine

3- romans blancs ou noirs avec ou sans couleurs locales

4-manuels techniques , traites , précis, essais ,contrats, lkus pare necessités professionnelles ou par curiosité intellectuelle

5- sans oublier tous les ouvrages ne figurant pas dans le C.V. D'un universitaire ou écolier « institué » revues d'art , histoire , sexe et cinema avec le temps ( seigneur combien enai-je conservé dans l'attente d'une comptable – terreur de poussière – si possible BCBG

6- enfin les lectures les plus importantes : les reçus de magasins qui se fanent Trad.libre beau cul belle gueule

Les cartes postales reçues ou expediées -je pense etre largement créditeur de la sociéte sur les envois , mentions spéciale aux lettres d'amour , dont je n'ai jamais su pourquoi les romanciers les entouraiengt de rubans roses . Alors qu'ils n'ont pa sle smêmes attentions pour les avertissements du fisc ou les contraventions des flics

Enfin , mais je n'ai pas encore fini : les enseigfnes desmagasins , ls dépliants touristiques , les tickets et coupons de voyage ,le recettes de cuisine autrefois cachées sournoisement par les industriels et commerçants dans les emballages , avec les messages et les photos destinées aux enfants ; mais aujourd'hui avec les progrès techniques et la mode d tgransparence , visibles sur les emballages

…............Ah ! J'avais oublié les contes et légendes entendues à l'âge tendrepuis réeentendues à l' ^ age dur et mûr , les notices des dorgues et medecines

…...... Mention finale pour les notices en langues etranges accompagnant les machines et appareils d'usage domestique , et dont le talentueux français P. meyer – rien a voir avec l'homonyme dans les seances …..et ...- P. MEYER ,donc , que je croyais plus âgé que moi , se gaussait dès potron -minet sur une certaine chaine à une certaine époque , en compagnie de ses auditeurs , tous aussi bons français selon un refrain connu

Pour les épitaphes , j'avais une prédilection qui s'est curieusement racornie avec l'âge … bah ! J'aurais tout le temps de les lire quand j'écriai mes memoires d'outre-tombe .Une chiromancienne me l'a prédit et de ce fait , prescrit , les femmes ne mentent pas aux étrangers , ni aux gens de passage sur terre

____________________________

Reunion des 2 ouvrage s SMC et ECO SOUPE : this text ?

 

..Chap IV

 

 

LA S.M.C avantages / inconvenients

 

Je ne chercherai pas davantage içi à classer les ( A- I )

par taille , poids ,pertinence ….ou tout autre critères

Nous considérant d'ores et déjà dans la S.M.C

le moins que l'on puisse faire serait d'en adopter la philosophie

 

les nostalgiques du “progrès” pourraient ressentir quelques appréhension

à s'habituer à une collectivité qui ne leur offre aucune perspective

Ou bien ces lectrices ont mal lu les pages précédentes

ou bien l'idée de “progrès “ est si bien installée dans leurs veines

qu'il leur faudrait un lavage de sang pour entrer dans ce nouveau royaume

Ce qui ne devrait pas me priver de rappeler une dernière ( ? ) fois

que dans la société sans choix – puisqu'elle est toujours dirigée

tout ce qui est gagné par un individu ou une partie de la collectivité

est necessairement perdu par les autres

Et il n'existe aucune dérogation possible à cette règle

 

les ex. restent à trouver par soi-même

 

Je cite donc pêle-mêle quelques ( A- I )

du nouveau système qui n'a rien d'un système

puisqu'il prone l'anarchie

qualifiée; puisque ce terme fait encore peur :

une anarchie dans une collection d'individus responsible

c'est tout simplement le gouvernement de soi par soi

voiçi donc résolu l'éternel casse-tête des limites

ou s'arrête ma liberté et où commence celle du voisin

 

 

A1 : un avantage non négligeable de la S.M.C :

la fin des doubles peines et salaires ( voir § N°......( S - R)

Si un individu a été crée pour réparer des vessies ou des lanternes

Il le fera avec ou sans salaire , puisqu'il ne peut pas faire autrement

Inversement si une femme a été créee pour semer la zizanie

chercher à l'enfermer ne règlerait en rien son problème

pourquoi ajouter une sanction à une autre

En résumé la Nature a déjà prévu des sanctions ( positives ou négatives)

dans sa répartition judicieuse ( ? ) des aptitudes et dons

en rajouter d'autres ne fait que compliquer inutilement l'épure

I1 : le pendant de A1

Comment voulez vous que les gens travaillent

j'entends : “ exécutent des tâches “ pénibles – répétitives -etc...

s'ils – ou elles – ne sont pas payées

Je réponds à cette critique de deux façons :

IL faut relire attentivement le § consacré aux tâches ménagères

Et pendant qu'on y est , pourquoi pas toute la discussion

En second lieu a-t- jamais payé une femme lorsqu'elle faisait des enfants ?

C-a-d :lorsqu'elle en fait plus que le quota de 2 suffisant pour la reproduction

Parcequ'on a estimé – peut-être – que sa satisfaction “naturelle”

était suffisante ?

Je note au passage qu'on aurait pu aussi appliquer cette sagesse

à tous ceux qui font un métier “naturel”

Si tous les H(F) doués de raison

Et si toutes les F(H) et aussi les ( F-H) douées de coeur

se souciaient seulement d'être utile- ou nuisible- à la collectivités

sans chercher à corriger le comportement de l'autre

la societe pourrait fonctionner de manière un peu moins chaotique

Le couple ( raison-coeur) est une donnée naturelle

qui aurait pu constituer une base sociale stable

mais les êtres humains qui se sont cru plus malins que la nature

lui ont préféré des concepts fumeux d'utilité , liberté , égalité ...

 

A2 : En parlant de liberté précisément

 

 

X-Y 1. 2

 

LA LIBERTE

 

Voyons ce que disent les principes d'organisation Sociale sur ce point :

MICHELINE SE RAPPROCHE DE LESLIE commentaires du coordi : je dois faire içi mes excuses aux lecteurs Il lit ses notes Non , le maitre a bien précisé : aux lectrices parce que j'ai un peu triché sur le dérpolement du rfécit : pour que les faits soient en accord avec nos idées , m'a dit un jour le maitre , ikl faudrait peut-êtreles aider un peu ? Et disant ces mots ,il m'a glissé un billet dans la main , et a disparu sans même attendre que je lui rende la monnaie Que pouvais-je faire à votre avis , il aurit été mortellemnt ofensé si kje lui avais rendu ...en le traitant de peingne -cul au fait , c'est moi qui ai branché les gamins sur ce sobriquet , si on peut appeler ça un sobriquet , j'ai du vous le dire du reste en introduction non ? En tous cas méfiez vous des imitateurs , l'auteur général comme tous les patrons n'a aucun scrupule à piquer les idées de ses collaborateurs qu'est-ce que je peux faire à votre avis , c'est encore lui qui me paye bon ...faut que j'y aille là , donc voilà on a applique le flip-flop du maitre , il arrêtepas de tanner les oreilles des gesn avec ça , san,sdoutepour monytrer qu'il a faitr d l'electroniqyue d papa ;, tu parles les jeunes y s'enfoutent de leurs papas Bref : ...mais je vous en dis pas plus , vous allez voir par vous -même OLIVIER ET BERNARD / GERARD ( B - M ) et ( O - L) le bien n'est pas | I/O | = Lumiere fin :2 couple s masc - fem conlcusion ? ; et 2 EFFET FLIP FLOP / quand B adopte these boudhiste ( O ) ce dernier ne jure plus que par violence B- tu sais ce qu'on devrait faire : partir ensemble en Inde O- pouais , off... c'est un peu loin l'Inde : B- allons bon tu parlaois que de ça au début quand on s'est vu avec Lili O- ça fait un bail quand même B- ben mon mignon : le temps i-te file pas au train on dirait , pour moi c'était hier;tiens je me appelle même ton geste quand t'es revenu du consulat , tu te reappelles ? Ecoeuré il étrait le figuier O- et comment ! D'ailleurs c'est un peu à cause de ça que j'ai laiss tolmbre «  tiens tiens un hypocrite O- se dit la lectrice pourtant le présenateur ne nous avait pas prévenu Tu sais cequi me botterait maintenant ? C'est un xéjour en chine B- y a des boudhistes lka as aussi , c'est vrai O- oh non c'estv pas pour ça , t'as vu la serie américaine sur le kung -fu B- non , y a pas de télé chez nous , il est chiant le dabe , mais je l'écoute comme le messie , c'est le seul point qui veut pas lâcher , tout le reste il est cool , pas comme les bonnes femmes , elles sont toujours après O- t' as des sœurs toi aussi , B- les femmes à la maison , y en a toujours une pelletee , B-tu devrais t'habiller en bleu etpas en rouge , B- qu'est-ce que tu vas manger dans ces affreuese gargottes , B- tu devrais nettoye rlelavabo le ùmatin quand tu te rases , et pourquoi tu te rases ,la barbe teva si bien...Oh peuchère ! O- elles sont plus jeunes ? …plus jeunes ou plus vieilles que toi B- je suis juste au milieu l'ainée me dépasse de deux ans et je dépasse la cadette de deux ans et quelques O- tu devrais nos la résneter alors ,comment c'est son nom B-écoute le l'autre , je te suffis pas moi fesse de rat ? Tiens viens unpeu par là que je te montre Il le fait rouler sur le lit et lui plonge sa main aupanier c'est ça pretite salope , ren,ds ma tige entreles mains pendant que je t'agace ton cul mignon ouais c'est ca ouaiiiis plus vite , allez branle bas de combat branle le bas du con ….dius du con ...figue du cul … Ile=schanent tous les 2 sur l'air digue du cul paroles et musique empruntées au repertoire esapprfentis-carabins tu vois ça serait chouette avec ta sœur entre les deux t'es malade non ? Baiserma seur moi , répète encore c'tte salade et je t' allonge une .. O_ ouais c'est ça comme dans le film que jai vu hier , le type avec une main ikl envoie trois cow-boiys au tapis , c'es çaque je voulais te dire tout à l'heure , c'est ça que je veux aller voir en chine ben pourquoi e,n chine , c'est les jamaonais les maitres du judo mais c'est pas de judo que je te parle grosse queue ouias;judo ; karaté ; c'est desartsmartius x tout ça c'estla meme chose Noon tu n'y es pas , le kung fu c'est diff »ent pff...zarrêtes tes conneries ,l'essentiel c'est d'effacer ton bonhomme , peu mporetles moyens , la selule technique aui marche , c'est de foncer et cogner , le reste - t(y connais rien , tout est dans la méthode , moi qui copgtait sur toiu pour m'apprfenbdre desgtrucs destrucs ? QUELS TRUCS , ? ATENTION CA VA GICLER POUSSE TOI O ATTENDS ENCORE UN PEU bouge u peu merde , je vais foutre toutça sur le couvre-lit tu trouves pas ça amusant ? C'est moi qui parle …..alorsqu'avant tu ne cessis de me ratatinerles couilles avec .. » l'etat sans désirs , la voie roiyale des foutaises ,oui je vois pas quel inérêt à vivre comme un légume ou un arbre mort dns les g honte amour-propre et doute = sentiments de riches ( luxe ) un tigre - ou un H(F) dont le vie est en danger ne s'embarrasse pas de tels scrupules-sentiments ____________________________________ S/134 IDEAS changement ( inne- acquis ) ex. d'incohérence = melange de L.C et langage courant chget continu ou alternatif naturelou artifice ( si H(F) = artifice prendrela vie comme elle vient , j'ai enfin comprics ce langage pourqu que les "gens" n' aient pas entre-temps changé d'avis = flip- flop quand le coq chntait le paysan dormait encore et si le paysan se mettait àchater...que feraitle coq ? ex de relation insolite les artistes qui se plaignent -ou se plaigniane tde leur vie de bohême en toute inconscinece ' car la " creation" ne s'accomode pas d'unevie bourgeoise ( i;e necessite de douleurs pour alimenter le processus de creation O - de famille Letellier vivant d'art et d'histoire ne pouvait échapper à ce genre de reflexions sur a vraie vocation ou la fausse destinée de l'art . La conjonction de ses études d'art dramatique avec l'enseignement très peu académique du maitre l'avait entrainé dans un gouffre de méditations où s'entrechoquaient les valeurs de l'occident en déclin et celles de l'orient en réveil . Très peu porté sur l'argent et le pouvoir il avait condamné sans jugement donc sans appel , les dérives mediatico-politico-artistiques de cette nouvelle bourgeoisie qui tentait vainement de déguiser sa passion de l'argent sous les délires pathétiques de l'art moderne . N'est-ce pas qu'une bonne immersion dans les corvées du service national pourrait mettre un peu de plomb dans les cervelles embrumées de ces jeunes fous de la mise en scène de leurs corps aussi chétifs que leurs idées monstrueuses . Il traduisait ainsi dans son langage propre les sentences carrées de son nouvel amant et tuteur B-M. Leur union consommée sur le plan physiologique n'attendait plus que la consécration législative qui ne saurait tarder . ON A PEINE A CROIRE QUE DES PULSIONS SEXUELLES PUISSENT AINSI ELIMINER COMME DANS UNE EJACULATION PRECOCE UNE SEVE MILLENAIRE DE TRADITIONS INDIVIDUELLES VOIRE ANIMALES OU DES PREOCCUPATIONS CILLECTIVISTES ….. SEULEMENT SECULAIRES . EST ILK NECESSAIRE D OPOSER IND. ET GROPES POUR VERIFIER LEUR EXISTENCE CONJOINTE ? ENCORE UNE FOIS SE DRESSE MOBSTACLE DE LIKMPOSSIBLE DOUBLE ACTION SIMULTANEE INCURAVLE OBSSESSION DE LA VOIE ROAYALE ? UNIFORMITE MORSQUE LA VIE A TOUJOURS DEUX SENS LA REALIT2 DEUX ASPECTS ; comment expposer a la lumi-re une idée sansz frejeter dns l(ombre l(odée opposée ? QU ALLAIT IL DONC FAIRE DE SA VIE SE DEMANDAIT-IL AVEC CETTE CURIEUSE CONSCIENCE DE JEUNES QUI PENSENT ETRE EN CAPACITE DE CONDUIRE LEUR VIE ETANT ENTRAINE PAR LES VIES DES AUTRES . « mais arrête donc de tenoyer dans des verres , prends la vie comme elle vient ! Lui disait B-M C'était le mot qu'il ne fallait pas prononcer .Il avait eu , en marge du séminaire d'économie circulaire une longue discussion en trio avec L- et le grand-maître , d'où il ressortait que l'avènement des nouvelles concierges -féministes-volontarises pourrait bien sonner le glas -ou la renaissance de l'art nouveau . «  si les unes conseillaient de prendre la vie comme elle vient , les jeues artistes cherchaient eux , à la prendre avant qu'elle ne s'en aille En somme avait conclu sentencieusement le maître le cycle des affaires est de nouveau en phase avec le va et vient sexuel Sur quoi ,ponctuant sa conclusion d'une longue rasade finale de liquide ambré il avait reposé bruyamment son verre , comme le ferait un juge de son marteau , mais avec un rire quasi-homérique , auxquels les deux jeunes faute d'une meilleure contenance avaient bien fini par souscrire . Le seul bémol à cet accord parfait entre majeur et mineurs c'est que si les soirs de fêtes étaient noyés dans une euphorie collective , les réveils en gueule de bois étaient bien solitaires . Aurait-il le courage de soumettre cette amertume au maître s'il le revoyait un jour , une manière, n'est-ce pas ; d'apporter sa contribution au grand débat , ou plutot le grand dada du P.cul sur le collectivisme individuel couplé au liberalisme social Il finit par s'arracher à la douce moiteur des draps pour se plonger dans la realité froide de la salle de bains (douche ? ) Putain je me rends compte maintenant , j'étrais tout con quand une femme se pamait alors que je moi , je ressentais bien quelque chose mais de la à hurler de plaisir , qu'est-ce qu'on a raté » tout ce temps tu crois qu'on pourrait avoir les memes sensations , si on se fait pénétrer par devant non je ne crois pas faudrfaita voir aussi le pendant c-a-d plus de douleur « pourquoi quelle douleurs « ' mais l'enfantement voyons , tu ne crois pas qu'on peut hjjouir iimpunément dans ce ùonde tout est payant DERNIERE DISCUSSION O- L- Mireille / Beatrice ? Miroirs des H(F) pas tout a fait cependant si seulement on pouvait se debarrasser iune fois pour tous ces hommes qui nous pourrissentla vie «  tu ne pensespas ce que tu dis n(est-ce pas ? Mais si , mais si , le monde serait tellement plus ...comment dire tellement plus … «  M- plus cool, c'est ça ? « non c'est pas ce que je voulais dire , plus harmonieux voilà surment plus Il suffirait de fabriquer des spermatozoides de synthèse et hop plus besoin des hommes «  plus rien a foutre aussi «  ha ha ha , elles s 'embrassent tendrement , M - parait plus en appétit qque L- elle s'agite avec frénésie surles fesses de M- puis tente de la chevaucher avec un godmichet en plastiaque mais celle çi s'esquive , -non non s'il te plait m=pas maintenant (quoi tu ne vas pas me faire le coup delamigraine , pas de ça chez nous Propos symétrique ' O _ James ou Descombes B- Lermitte ou malappris ------------------------------- oui Oh encore ouiiii.... ahhhh...  encore ...plus fort encore ….oui..... des propos d'une indigence ...pornographique refermons ce chapitre sur ces onomatopées qui doivent ponctuer quotidiennement la vie d'un cineaste ou scenartiste de ce genre La Nature est évidemment variée dans ses manifestations mais je dois admettre que certaines aptitudes et besoins des humains me laissent confondu Éviter les projections- resumés de fin de roman polar : la vie n'a pas de fin onne resoud aucun probleme éternel. P.O.S N°......1001 ______________________________ RETOUR SUR LES SEANCES ;;;;;; Rem : § 21 validation des couples ? ( voir § 1 )u repetition EX/ Est-il possible de s' affranchir des systemes ? Pourquoi construisons nous des « systemes «  Au passage lalectrice futée abien remarqué que je me suis beaucoup « investi » dans les systemes sans même chercher un semblant de définition C'est que la tâche aurait pu requérir bien des efforts parfaitement inutiles Partons d'une définition tres rudimentaire:on appelle systeme un composé d'élements – deux est un minimum – liés par des relations « controlées » systeme solaire et systeme de pâiements – mesures – institutions - pensée de ... terme aussi utilisé que « problemes » …..................... voir P.O.S N° 75 ( sanctions - recompenses ) Inutile de faire des calculs astronomiques (!) pour conclure à une modification de l'orbite de la terre , mais les physiciens nous prédisent encore quelques milliards de vie solaire , j'intègre sans autre commentaires cette donnée dans mes plans sur la comète en me dicant que quelques milliards de répit , ça nous donne pas mal de temps de reflexion et d'action Pourquoi retrouvons nous partout ces mêmes obstacles ( O-F) ( zéro – un ) (libre- déterminé) Et de proche en proche la questiuon maintes fois soulevée et reposée de légitimité des couples , voire même des bornes lorsqu'elles ont l'air de monstres « incontrolables «  comme < 0 et1 > D'où vient ce besoin de se mesurer à des choses qui dépassent aussi bien nos aptitudes physiques qu'intellectuelles . Pourquoi ces défis sans cesse relancés , cette fâcheuse habitude de taquiner les limites , tel ce pauvre âne qui choisit résolument le bord du précipice et qui – gros yeux pleins de larmes à preuve sous les coups qui pleuvent -n'en peut mais ...j'ai toujours un serrement de coeur en évoquent cette image parce que j'avais moi le rôle de l'imbécile qui croyait lui faire entendre raison ,le ramener sur le mileiu du chemin à force de coups de bâton S'il existe une aptitude complémentire à cette série de besoins pourquoi avons nous desdifficultés à l'isoler . Et surtout , revenons un peu au C.L. Si la collectivité devait prendre en charge l'ensemble des ( Bi -Ai) de se membres comment sauvegarder cette soupape de sécurité , comment entretenir en fait cet espoir de fuite buissonnière de l'individu dans l'inconnu sans nuire à l'équilibre social je ne fais que soulever le coin d'un voile sur un immense champ de recherches , je refuse pourtant cette autre pente asymptotique vers un je ne sais quel ideal de justice -équité - beauté – volupté , ou au contraire de laideur – desordre ... et que sais-je encore Les sages ont encore le mot de la fin : a chaque jour suffit sa peine …................... (E M) premier couple illégitime comment cvomparer l'énergie et la matière ,elles n'ont rien de commun alors que ' V – E) ou ( O-l) ou ordre-désordre  classification des ( Ai – Bi ) comporte des «  trous «  points d'adh érence : besoin d'oxygène n' a pa de compllément humain photosynthese = solidarité humain - animal la realité : des chocs qui peuvent atteindre desproportioins effrayanates ; des logiques séparées par des ùmillions ou comme diraient les astro-physiciens desmilliards de milliards de divisions binaires ex type : le chhoc entre lalogique du masculin et l'intuition féminine C'est surfemnt ce gene de choc qui a conduit certains ecclesiastes à ranger sous le couple ( diable – magie ) toutes les « maniganxces «  de ces êtres que dieu «  avec ses desseins impenetrables «  nous a imposés comme compagnons pour l'étrernité , et qui sont pourtana aussi éloignés d notre stupide intelligence que le serait le maiuvais diable du bon dcieu braves gens méfiez vpous du charlatanisme qui ne se connait pas , iol est présent dans les écrits des scientifiques comme des theologiens ou des logiciens , vous pouvez vous méfier aussi de l'autre charlagtanisme , celuiqui ne cherche dans l'esbrouffe qu'un profit mercantile Et demandez vous , si vous n'avez pas mal à la tête après cette comparatison lequel des deux jeux est le plus dangereux pour votre bonheur ex ! Odorat plus developpé chez F ; sens orientation + chez H ??? Bon courage à tous les uniersigtaires qui se lancent depuis quelaue »s temps sur des comparaisons intergeneriques ( H-F ) , j'ai dit par ailleurs que ces recherches étaient tout aussi stériles que les analogies – il m'est arrivé d'en faire aussi – entrehommes et machines ; maisn'ayant rien de mieux à proposer je ne me sens nullement le droit de priver ces gamins turbulents de leurs jeux favoris il est très facile d'observer les tares del'humanité »quand on a élu domicimle dans letoit du monde ,mais se mêler desproblèmes de la valetaille ou commettredes erreurs de bonne foi sont des voies tout aussi honorables tout est question d'inclination et d'habitudes prises ___________________________ On peut se perdre en conjectures sur les prétendues ingtetins natgurelles ,les desseins obscurs ou les voies impénétrables mais on peut aussi recommencer patiemment à rassembles les fils et sous-fils de cette pelote que constitue aujourd'hui ( Fr&ance 2014 ) l'O .S. Et qu'espère-t-on y trouver ? Les mêms chose - critères précisément que je ne cesse de ré^péter depuis …. l'introduction à cet ouvrage : la realtivité des critères « importants «  de classement et donc d ' O.S la légitiité deces divisions binaires qui nous empoisonnent et nous siùmplifietn tout autant l'existence le pourquoi et comment du cycle et tous ses accessoires Mais autant l'avouer de suite : il n'y aura pas dans cet ouvrage de réponse – sinon sous forme de copnjectures – à cette dernière question point terminal sur la confrontation des S.O.S _______________________________ seuls les diplomés peuvent dénigrer les diplomes …...................... SUR LES DIVERSES DEFINITIONS DU CHANGEMENT « Il n'y a que les ikmbéciles qui ne changent pas Plus ça change , plus c'est la même chose Et combien d'autres stupidités anneries , et aussi combien de propos sensés ou insensés sur ce theme du changeùment ( je n'ai pas parlé encore de politiciens ) les temps et les mœurs changent   oui ...et je dirais même plus même la méteo peut changer : on ne dit plus : il va pleuvoir sur la région nord -est : mais la probabilité d'une zone pluvieuse gtraversant les régions ...seraient de 5 contre 1 avec une fourcette d'erreur de 1/10 ° Et si un malotru trouve encore le moyen de râler , on lui coupe les oreilles On peut ainsi résumer les aspects imporants d'iune vie moyenne en citant quelques proverbes comme : il n'ty a pas de fumlée sans feu , ou de la chance en amour , pas de chance en argent ou encore des expressions qui veulent dire plus qu'lle n'ont l'air ménager la chèvreet le chou le chien politqiue ' Fable de la Fontaine )* scier la branche sur laquelle on est assis faire d'une pierre deux coups - plutot par son démernti que son application directe essuyter les plaâtres etc..... LES MALENTENDUS nuances ; synonymes utilisés a dessein de fourvoyer le partrenaire du commerce des idées ; sous -entendus , regards divergents d'avec le propos etc …. VOLONTAIRES .. ( JEU ) involonaires : utiklisation de termes dérivés ( changement , rythme , cycles, nature , liberté , termes exprimant un rapport , efficacité = moyens/résultats et / ou variation de ces rapports + de moyens pour – de résultats avec les meme attributs du langege simple ( courant ) USE : CHERCHER  : REMPLACER avantages /inconveniens des deux O.S. C.L COLLECTIVISTE INDIVIDUALISTE-LIBERAL DELATION / Q/D ? CONFRONTATION COLLABORATION CONCURRENCE COOPERATION EGOISME /ROI PROGRES NEANT ILLUSION DE RICHESSES DESESPOIR ESPOIR DECU ABSENCE DE STRESS FRUSTRATIONS / POUVOIR PROGRES ETALE / MEDIOCRITE COURSE C/ MONTRE /TOUJOURS + ... VALEURS STABLES CHAMP DE VAL / MODIF LIB.. INDIVIDUALISTE- LIBERAL.COLLECT. GRISSAILLE / ENNUI REGNE DE L ARNAQUE / DUPERIE < <<<<<<<<<<<<<< _______________________________ Index et tables : pages …... REBUTS / E/143 P.O.S AVRIL 2014 / POST BLOGS WAY TO GO effet flip flop encore ecriture automatique=ajouter àchaque lettre son opposé pour entrer dans le domaine " comlexité " comme si on voulait resumer toute la philo dumonde effet flip flop encore ? a demontrer roman de fiction Effet flip flop encore dans un seul roman de iction....et rejeter cette isre rmé etrouvé MEMOries GAUDOT / en attendant ! Le samedi matin nous étionsd attablés pour destravaux pratiques quoique je ne vis rien d pratique dans le theoreme du cobweb , les matreices de markov ou les multiplicateurs e Lagrange N(ayant de ma vie utilisé l'une de es curiosités pour gagner un seul sou j'ai neammoins decrete aque les maths se sont dfintivment salies en s'alliant àl'économie (*) voir § ….sur le devoiement del'education nationle et populaire ) laquelle rvetait pour moila blouse grise d mon epicier juif Qui s'eappelait Cohen et gabitait un village d algerie nomme – memoire defaillante je te benis comme ce juif et surtout sa fille restee la rfemière de mes deesses toute ^latoniques les draps ont du recuillir maintes fois les traces de mes sacrifices nocturnes a l'amour discourtois – Montgolfier ou Clinchant ? Recois i_i le temoignage aussitardif qu »louvant sinon emu d'un anonyme qui n'a jamais eu à se nourrir de tes equations – il atraduit les «  foundations of economic analysis , mais son véritable statur de savant pour moi il le recut ce jour ouil arriva la chemise en revers sur le pantalon , lui qui éytait toujours tiré a 3 épingles cravate et costume 2pièces , l'ame trop rebelle pour endosser le golet rayé des vales corsetés par l »habitude Rejkoins dans le pantheon im gin ire des saints anonymes les Claude Bernard , leon walras , stanley Jrevons etantd'autres comabattants de l'armee de l'ombre qui luttant pourtant sans merci ni espoir contre les tenebres pas asse d'or dans les poches pôur appater la venalite artiste , pas asasez de bronze dans les couilles pour les staues reservzées aux bouchers des aytres armées ,que tu sois sur terre ou sous gterrre recois cher G.... cet hommage d'un ancien eleve meconaissable et reconnaissable, jamais reconnaissant car fdaché depuis avec des mlathes ravalées au rang decommis aux écritures par les commerçants et argentiers americains etchiois '*) j exclus formellement de ce temoignage M P.A.Samuelson -un autre juif pourtant , mais artisan de ce mariage contre raison , il a aggravé son cas en se frottant a la haute finance ,peut-e^tre est il un des auteurs d ces algorithmes qui ont jetedesmilliers de chomeurs dans les rues de Lisbonne Athènes ou Madrid MBM-31.png Quel besoin en effet d'accumuler tant de savoir sur les abeilles ou la mouche du vinaigre lorsque bon nombre de gens souffraient de manque d'amour et de pain et d'eau fraiche ? Réponse des incapables – spécialistes :on ne peut pas tout prévoir Belle affaire ! Pourquoi dans ces conditions se rassurer avec des discours pompeux et vides sur l' O.S. ? remarques finales : tous les auteurs -re-createurs sentent le besoin d' élever le débat comme une sorte de finale de la xix -ème symphonie e ne pense pas échapper à cette règle A cette différence près queje me suis si bienconvaincu dela rondeur des espaces que je ne puisse envisager une prière dirigée vers les cieux sans penser aussitôt au retour à la masse Tout mouvement vers le haut est une image d'un regard vers le bas Pourquoi chercher un support charnel à l'âme ou à la conscience si celles -ci se suffisaient à elles mêmes toutes les elucubrations sur les tenants et aboutiussants de l'existence butent sur une ( solution-obstacle ) tellement puissante qu'elle ne necessite aucune béquille aucune autre demonstration de puissnce : Sans notre regard incarné , ou notre consience , ou notre âmes desincarnées l'univers dans son immense majesté son incommensurable plénitud eou s beauté n'est strictement RIEN MAIS ALORS LES ASTUCES D LANGAGE reprennent du service , c'est quoi : rien ? Dans un univers ou toutes dimensions sont couplées D'ou vient notre inaptitude a saisir conjointepment le double aspect de toutes choses la duree de vie d'une partiucule , siinfime soit elle et son impulsion de vie l'essence et l'existence des etats de la matière des diverses fonctions de l'energie vitale l'origine et la fin de toutes vérités en meme tempe et au meme endroit , qui -et que -sommes nous au juste des impulsions loxales ,ou des consciences a-dimensionnelles ou les deux à la fois et en alternance Le sphiloso^phes prétendent détenir les preuves de la creation qui ne sont aque despostulats les prêcheurs et theologiens n'insistent que rfarement sur le caractèreéphémère deleurs conjsutures qu'ils présentent comme des faits de princes avérés Je n'ai retenu de toues mes lectures ou expérfiences que deux tentatives d'explocations de notrevprésence içi-bas et tout la haut le pantheisme qui ne necessite aps d'explication et dont j'aurais aimé connaître l'auteur même si jesuis convaincu que les idées ne fpontque passer dans nos têtes l' autre hypothèse seraut d'origine russe et déjà les excès de l'âmeslave font craindre le pire nous serions dit cette « theorie » des dieux venus d'ailleurs fort bien : et comment sommes nous arrivés ailleurs ou que ferons nous içi c'est ce que j'appelle l'interpretation procyclique qui boucle le pourquoi sur le comment sans issue possible de secours j'ai examiné sns conviction sdans monjournal de 1980 _ 2008 lesùesaventures de telle civilisation « supérieure «  supérieure à quoi je me lke demnde puisqu'il n'y avait aucun referentiel «  àl'origine «  ces pauvres nomades débarquenbt avec tout leur attrirail techinico-scientifique tres sophistiqué sur une plan-te oùles condiotions de survie son tout autres gravité diffzérente;ils rfecommencent donc à 4 pattes lumière moins dense , azote plus frare ils doivent donc reconstruire un habitat sous l'eau sasn autres instruments que leurs doigts pendant ce tremps leurs appareils pourrissent lentement et voiçi rfeconstituée l'histoire des humains En fait c'est la 3 ème thèse qui est la plus féconde encore qu'elle soit assez enigmatique même pour ses auteurs Elle est exposée avec de belles images dansle film de StanleY Kubrik aidé d'un certain E . Clarke dont je n'ai pas lu l'ouvrage support Que dire de cette relation implicite entre le sexe - ou le faetus noyé dsans le placenta et la forme 'originelle' de la vie de l'univers sinon qu'elle soulève plus de questions qu'elle n'en résoud ce qui ne diminue en rien l'oeuvre des auteurs cités Poserdes questions est en effet aussi important que les de propser par des solutions toujoursprovisoires Pourquoi et comment avoir concentré toutes les formes de vie et d'e,nergie dans le sang et le sperme sautons nous jamais le,lien entreces deux états d'être ou de non -être suprême nous ne sommes peut-eptre que des robots qui aspirent à retomber dasnl soupe de notre enfance au sens ontologique tous les pseudo-mystères de l'encharistie les paradoxes mathematiques ou les fdantaisies parapsychologique s ne sont au'autant d soupapes de sécurité des issues de secours paradisiaques hors dy cycle infernal syr un univers clos un rempart inespré contre la folie mais toutes ces solutions ne doivent $etre comprisres que comme des echafaudages provisoires tout comme l'ensemble d nos découvertes autanbt de jalons issus du cople ( O-L ) sur desparcours maines fois recommencés sur desfréquences différentes aveccomme point de mire la lumi-re nopas la lumi-requi aveule iy l'ompbre qui sème le doute mais une énergie nouvelle , peut petre combinaison des 2 oùla vie et la mort , lze reel ey l'image ont autant diprtance - Amen ____________________________________ reùmerciements : je tiens remercier la societe Oracle et tous les anonymes ayant travaillé à «  ameliorer «  open-office cet outil de TTX qui nous fait gagner tant d'heures et tant de crises de nerfs mais point d 'offense , chers artisans de l'ombre ,même si je devis acheter O/O je le trouveraisz encore meilleur que son rival dont le nom commence par W et qui a trompé tout le monde en se faisant passer pour Z sur les claviers . Un peitit conseiltoutefois : n'écoutez surtout pas les usagers » qui vous susurrent : et si vous faisiez plutôt ceci en même temps que cela Ou pluytot faites semvblanr de les écouter attentivment Donc , puisque je ne puis vous parler directement je saisis cette ocasion pour ne pas me fdaire entendrepar cvos chers perfecionnistes-jeunes Eviter de multiuplier les macros rappel ezvous les vieux proveres du genre : le mieyux est souvent l'ennmei du bien Entr'autres coonneries de l'informatioque , appliqués aux applicationsd de l'informatiaque sur la connerie BIBLIOGRAPHIE elle ne sera pas longue : 1- tous les manuels qui collent à la vie d'un universitaire normalement constitué OU RECONSTITUE 2- toutes les lectures de loisirs choisis ou subis ( dans les salles d'attente par ex : revues generalistes de «  astronomie «  à «  zoologie «  en passanat par la lorraine 3- romans blancs ou noirs avec ou sans couleurs locales 4-manuels techniques , traites , précis, essais ,contrats, lkus pare necessités professionnelles ou par curiosité intellectuelle 5- sans oublier tous les ouvrages ne figurant pas dans le C.V. D'un universitaire ou écolier « institué » revues d'art , histoire , sexe et cinema avec le temps ( seigneur combien enai-je conservé dans l'attente d'une comptable – terreur de poussière – si possible BCBG 6- enfin les lectures les plus importantes : les reçus de magasins qui se fanent Trad.libre beau cul belle gueule Les cartes postales reçues ou expediées -je pense etre largement créditeur de la sociéte sur les envois , mentions spéciale aux lettres d'amour , dont je n'ai jamais su pourquoi les romanciers les entouraiengt de rubans roses . Alors qu'ils n'ont pa sle smêmes attentions pour les avertissements du fisc ou les contraventions des flics Enfin , mais je n'ai pas encore fini : les enseigfnes desmagasins , ls dépliants touristiques , les tickets et coupons de voyage ,le recettes de cuisine autrefois cachées sournoisement par les industriels et commerçants dans les emballages , avec les messages et les photos destinées aux enfants ; mais aujourd'hui avec les progrès techniques et la mode d tgransparence , visibles sur les emballages …............Ah ! J'avais oublié les contes et légendes entendues à l'âge tendrepuis réeentendues à l' ^ age dur et mûr , les notices des dorgues et medecines …...... Mention finale pour les notices en langues etranges accompagnant les machines et appareils d'usage domestique , et dont le talentueux français P. meyer – rien a voir avec l'homonyme dans les seances …..et ...- P. MEYER ,donc , que je croyais plus âgé que moi , se gaussait dès potron -minet sur une certaine chaine à une certaine époque , en compagnie de ses auditeurs , tous aussi bons français selon un refrain connu Pour les épitaphes , j'avais une prédilection qui s'est curieusement racornie avec l'âge … bah ! J'aurais tout le temps de les lire quand j'écriai mes memoires d'outre-tombe .Une chiromancienne me l'a prédit et de ce fait , prescrit , les femmes ne mentent pas aux étrangers , ni aux gens de passage sur terre ____________________________ Reunion des 2 ouvrage s SMC et ECO SOUPE : this text ? ..Chap IV LA S.M.C avantages / inconvenients Je ne chercherai pas davantage içi à classer les ( A- I ) par taille , poids ,pertinence ….ou tout autre critères Nous considérant d'ores et déjà dans la S.M.C le moins que l'on puisse faire serait d'en adopter la philosophie les nostalgiques du “progrès” pourraient ressentir quelques appréhension à s'habituer à une collectivité qui ne leur offre aucune perspective Ou bien ces lectrices ont mal lu les pages précédentes ou bien l'idée de “progrès “ est si bien installée dans leurs veines qu'il leur faudrait un lavage de sang pour entrer dans ce nouveau royaume Ce qui ne devrait pas me priver de rappeler une dernière ( ? ) fois que dans la société sans choix – puisqu'elle est toujours dirigée tout ce qui est gagné par un individu ou une partie de la collectivité est necessairement perdu par les autres Et il n'existe aucune dérogation possible à cette règle les ex. restent à trouver par soi-même Je cite donc pêle-mêle quelques ( A- I ) du nouveau système qui n'a rien d'un système puisqu'il prone l'anarchie qualifiée; puisque ce terme fait encore peur : une anarchie dans une collection d'individus responsible c'est tout simplement le gouvernement de soi par soi voiçi donc résolu l'éternel casse-tête des limites ou s'arrête ma liberté et où commence celle du voisin A1 : un avantage non négligeable de la S.M.C : la fin des doubles peines et salaires ( voir § N°......( S - R) Si un individu a été crée pour réparer des vessies ou des lanternes Il le fera avec ou sans salaire , puisqu'il ne peut pas faire autrement Inversement si une femme a été créee pour semer la zizanie chercher à l'enfermer ne règlerait en rien son problème pourquoi ajouter une sanction à une autre En résumé la Nature a déjà prévu des sanctions ( positives ou négatives) dans sa répartition judicieuse ( ? ) des aptitudes et dons en rajouter d'autres ne fait que compliquer inutilement l'épure I1 : le pendant de A1 Comment voulez vous que les gens travaillent j'entends : “ exécutent des tâches “ pénibles – répétitives -etc... s'ils – ou elles – ne sont pas payées Je réponds à cette critique de deux façons : IL faut relire attentivement le § consacré aux tâches ménagères Et pendant qu'on y est , pourquoi pas toute la discussion En second lieu a-t- jamais payé une femme lorsqu'elle faisait des enfants ? C-a-d :lorsqu'elle en fait plus que le quota de 2 suffisant pour la reproduction Parcequ'on a estimé – peut-être – que sa satisfaction “naturelle” était suffisante ? Je note au passage qu'on aurait pu aussi appliquer cette sagesse à tous ceux qui font un métier “naturel” Si tous les H(F) doués de raison Et si toutes les F(H) et aussi les ( F-H) douées de coeur se souciaient seulement d'être utile- ou nuisible- à la collectivités sans chercher à corriger le comportement de l'autre la societe pourrait fonctionner de manière un peu moins chaotique Le couple ( raison-coeur) est une donnée naturelle qui aurait pu constituer une base sociale stable mais les êtres humains qui se sont cru plus malins que la nature lui ont préféré des concepts fumeux d'utilité , liberté , égalité ... A2 : En parlant de liberté précisément X-Y 1. 2 LA LIBERTE Voyons ce que disent les principes d'organisation Sociale sur ce point :

Make a free website with emyspot.com - Report abuse