google-site-verification: google56a9753d4b5924bb.html google-site-verification: google56a9753d4b5924bb.html

NO WAY OUT FOR EUROPE

2012 ANNEE DES BLUES

2013 ANNEE DES MALAISES

...ET DES SUCREURS DE FRAISES

C'est  en 2013 qu'on entrera dans le lard de la crise : avis autorisé des financiers 

Un autre avis :  l'issue de secours est en vue "...

Jamais l'economie n'aura tant  approché la tour de Babel

A;;ez reprocher apr-s cela leur manque de culture aux français !

Les economistes ne sont décidément plus aussi distingués

puisqu'ils font comme tout le monde : i-e transposer aux autres leurs faiblessesp ropres

Si un auditoire ne comprend rien à ce que raconte un orateur

ce ne peut être par principe que par la faute de l'orateur 

 

                                                                                     *****

 

Mais revenons à nos ....pigeons

Un des mots à ne plus prononcer en cette nouvelle année

comme la competitivité , le credit d'impot ,

 

FINI LE TEMPS DES RESOLUTIONS  EN VEILLEUSE

CETTE ANNEE  ON VA DISTINGUER 3 TYPES DE DECISIONS 

LES REALISABLES / LES POSSIBLES / LES IMPOSSIBLES MAIS FRANCAISES

ENTRE LA ROUERIE FRANCAISE ET LE PURITANISME ALLEMAND 

L OPPOSITION  SERA ETERNELLE COMME L HUMANITE

 

 

 

________________________________________________________________ 

 

EUROPE AND  THE MONEY MUDDLE

c"était , je crois me souvenir le titre d'un ouvrage d'un prix nobel dont j'ai oublié le nom

Il faut dire  qu'à l" époque , il n' y avait même pas de prix nobel pour les economistes 

De plus ce n'est pas   vraiment ce que disati cet auteur sur l'europe...

Mais ce qu'il ne disait pas ....

 

Quand on pense qu'il a fallu + de 10 ans de tatonnements monétaires pour que les européens constatent que l'union monétaire est une impasse si elle n'est pas accompagnée d'une harmonisaation fiscale

un thésard avait fait le même constat en 1981 , est-ce à dire qu'aucun économiste parmi ceux qui ont fait avancer le projet de l'euro n'avait conscience du problème ? Bien sûr que non ! Mais on voulait forcer la mains aux politiques , on pensait que ….on fondait des espoirs sur ...

 

Il est facile aujourd'hui de dire «  on aurait pu prévoir que … tout le monde savait qu'en faisant ceci on aurait pu éviter cela ...etc

 

 

or voiçi un point sur lequel la construction européenne va bientôt buter :

 

le vote des résolutions à l'unanimité constitue le frein absolu : un frein immédiat au fédéralisme certes , mais en admettant que cette étape soit franchie on se retrouvera encore devant un mur

La seule solution serait donc la destruction de ce mur ; autrement dit /1 – le vote dans des conditions normales ; i-e suffrage majoritaire simple , exceptionnellement à la majorité des 2/3

Et surtout / 2- déterminer un nombre de voix proportionnel aux contributions des Etats membres

et tant pis pour les faux moralistes qui vont crier au retour du scrutin censitaire ! lorsqu'ils n'ignorent pas que les sociétés démocratiques ne l'ont jamais abandonné de fait .

Telle serait l'heure de vérité pour l'Europe , il est toujours possible de la retarder par veulerie , par diplomatie , ou toute autre manière de déguiser un faux fuyant . Tôt ou tard il faudra bien appeler un chat un chat : la procrastination n'a jamais été un moyen fiable de résolution des problèmes .

Et si l'on aime aller au fond des choses un seul obstacle résisterait à toutes les « fausses analyses «  : le couple franco-allemand  (  F- A  ) dont on répète à l'envi qu'il devrait être le moteur de l'europe , et dont je soutiens moi , qu'il en sera le frein .

........à suivre .........


M.A.J  02/13

Faut-il répéter ?  le dialogue ( F - A ) me rappelle un peu le dialogue entre  hommes et femmes

C'est donc bien un problème éternel au sens où il détermine la complexité

Ce n'est  pas a proprement parler un  "problème" , mais un etat naturel 

Pourquoi la nature - ou dieu - ont - ils déterminé ainsi notre condition d'humains ?

je ne suis pas apte à fournir une réponse à cette question 

Pour qui n'est pas receptif aux idees generales 

je montrerai sur l'exemple de la reindustrialisation

pourquoi germains et francs ont tous deux tort

de  mettre l'accent , les uns sur leur force , les autres sur leurs faiblesses

lorsque les situations complexes impliquent des reactions doubles 

en somme des actions qui s'appuient  a la fois sur les forces et faiblesse de chaque système

en l'occurrence si l'industrie était une panacée 

la generation précédente ne l'aurait pas negligée

mais - c'est encore un aspect de l'évolution binaire  - ou cyclique - :

chaque generation se croit plus intelligente que les précedentes

Last edited: 08/02/2013

Make a free website with emyspot.com - Report abuse