google-site-verification: google56a9753d4b5924bb.html google-site-verification: google56a9753d4b5924bb.html

To begin creating your page, click here to add text.

 

 

 

S/ 142 LA BIOECONOMIE

 

 

 

 

 

 

 

Avant -Propos

 

 

 

 

 

 

 

Comment lire cet ouvrage :

 

 

 

commencer par les abreviations ;non pour les retenir mais (p.memoire) pour savoir où elles sont

 

2 – ceux qui aiment reflechir : ignorer les passages ecrits en …. rouge…....

 

3- ceux qui cherchent à se divertir: ignorer les passages ecrits en …bleu et noir

 

4 ceux et celles qui n'ont pas d'a priori , ne cherchent rien parce qu'ils ne croient plus en rien  ni au divertissement ,ni ...à l'intravestissement : lire les avis et critiques ; ensuite se laisser guider par :

 

1-son flair ou le hasard ( jeter le livre en l'air et voir s'il retombe ouvert , et à quel § ) ensuite se fier à ses humeurs vagabondes ou changeant avec la meteo

 

2-la folie douce ( arracher une page au milieu , puis aller la lire ...la où vous lisez d'habitude , puis voir si la suite est interessante …)

 

3-autres méthodes de lecture ? Inventes les  lectrice ! La litterature doit être in-finie comme l'est la Vie de tous . Quand la vie de chacun de nous le serait-elle aussi ? Eclatee qu'elle est en dizaine ...peut-être en millier de palettes sans cohérence . Avec la généralisation des couples les auteurs ont fait le pari stupide de redonner une cohérence aux liens sociaux ; leur message tient - presque - dans une ligne :

 

lectrice plonge a ton tour dans la découverte : puisque l'homme a rendu traitreusement son tablier:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

___________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

abreviations : page …..

 

 

 

P.O.S Problèmes d’Organisation Sociale ( aussi Principes d’O. S. )

 

 

 

S.O.S Systeme d 'O.S.

 

 

 

S.M.C Societe Multicritères, ( multiple choix , multi-cultures , multicycles )

 

 

 

L.C. langage Complexe – mais aussi logique cyclique ou circulaire , précisions selon le contexte

 

 

 

R.C Raisonnement Circulaire

 

 

 

COUPLES : toute paire d’êtres , entités liées par une ou plusieurs relations . Voir ci_après liste non exhaustive , donnée sous benefice d'inventaire , la liste des couples admissibles dans une base monetaire d' O.S. Pourrait être , s'il n'y avait ce monstre 1 très-gènant la même que les 1001 P.O.S ( principes d‘O.S.) L’usage plus fréquent des termes « problèmes «  et « complexite » indique que les divisions sociales par paires conjuguées - couples - se sont multipliées au point de rendre toute lecture sociale impossible

 

 

 

COUPLES GENERALISTES

 

 

 

(O - L) ombre -lumière

 

(S – T) espace – temps

 

(O - D) Ordre – désordre et aussi : OFFRE /DEMANDE

 

(C- D) Cercle – Droite , et aussi :

 

(A - P) Action – Pensée...

 

 

 

D(N) Dieu dépendant de N

 

N(D) nature dépendant de D

 

Notations soumise aux réserves développées dans la suite : quelle est la légitimité d’ une utilisation de notations symboliques pour des notions indéfinies

 

 

 

 

 

COUPLES LIES AUX HUMAINS

 

 

 

(F - O)Fonction- Organe

 

 

 

(F - O)Fonction- Organe

 

(L - C ) Liberté – Contrainte/liberalisme -collectivisme (V - E )Vérité - Erreur

 

( B - M ) Bien – Mal ( O - P ) Optimisme – Pessimisme ( R - I )Réel – Imaginaire

 

( - )Etat – Variation (Var.1 - Var.2) … ( I - S ) Individu - Société

 

( - )Liberté – Contrainte/liberalisme -collectivisme

 

 

 

( - )Homme - Femme

 

( - )

 

 

 

I(S) Individus dépendants de S : non responsables

 

S(I) Société dépendant de I : individus responsables

 

 

 

les divisions binaires usuelles telles que : production – consommation ; prix [ couts ; stocks [ flux ; actifs [ passif ; ressouces [emplois ; facteurs [produits , ; entrees [sorties ….seront reexaminees a l'aune des nouvelles regles de legitimite des couples – seance …..consacree a l'etude des politiques economiques

 

 

 

O / I : [ Maj. Ou min . ] les 2 opérateurs de L.C. opposition – Identification

 

 

 

Les couples de degré 2 .

 

(AA - CC) Adaptabilite - Complémentarité

 

(PE - CM) Production d ' Energie – Consommation de Matière

 

( - ) Recherche du Bonheur – Bonheur de la Recherche

 

( - ) Haine des femmes – Amour des hommes

 

(DM - OB ) Demande de monnaie – Offre de biens transformés

 

 

 

Couples secondaires abstraits :

 

(AT - BS ) Aptitude de temps -Besoin d’espace

 

Identiquement tous les couples « primaires » sont transformables

 

en couples secondaires par combinaisons

 

 

 

Couples pouvant constituer une base d’O.S. [multiple de 2 ]

 

 

 

(L M- RC) Liberté morale - Responsabilité civile

 

( Ti - Tj ) Degrés de transformation sur ( matière - energie )

 

(JE - EJ ) Justesse de l’efficacité - efficacité de la justice

 

( J N - N J ) Justice Naturelle _ Nature de Justice

 

(A – B ) aptitude- besoin ; les indices démarquent des valeurs individuelles

 

et instantanées des fonctions de groupes (Ai -Bj)

 

Par aptitudes sont désignées les capacités , talents , facultés ,savoirs … tournes vers la satisfaction des besoins

 

Les besoins regroupent toute envie , désir , convoitise , volonté de possession que ressentent les individus responsables ou non , envers d’autres individus , objets matériels ou immatériels (CC - AA) complémentarité - adaptabilité

 

___________________________

 

Deplacer !

 

 

 

P.A.S. Paul Samuelson , premier prix nobel d'économie et selon moi le fosssoyeur de l'economie politique c-a-d la vraie science de gouvernement des pseudo-démocraties . Je ne connais pas son « middle name «  comme ils disent la-bas mais je connais celui de kennedy si ça vous interesse : Fitzerald .p.a.s est une abreviaition de statisticien , je l'utilise dans le texte de cet ouvrage pour insinuer que P.A.S serait l'auteur d'un des algorithmes qui ont fait basculer la planète finance dans le chaos des produits dérivés . Mais la crise de 2008 aurait ete provoquée non par les sépéculkations de financiers mais par le défaut des beneficiaires des crédits immobiliers « subprimes « 

 

______________________________________

 

 

 

dans les coulisses avant la representation

 

deux individus louchent sur le croupion d'une jeune bonne

 

dans la position d'une bonne accroupie

 

essayant de faire rendre gorge a une tache rebelle

 

sur un parquet ciré comme le manteau d'un flic

 

Et ce faisant bander à l'unisson ces deux faisans

 

 

 

 

 

 

 

-----------------------------------------------------------

 

 

 

X-Vous êtes culotté ! Offrir à des lecteurs non avertis un projet d'ouvrage

 

, et le faire passer pour un ouvrage abouti

 

 

 

Y- ( l'auteur d'après moi ...mais ...)

 

 

 

VOUS VOULEZ QUE JE VOUS DISE ?

 

un ton plus bas après avoir jeté un oeil en coulisse !

 

Venez par içi, le technicien du son pourrait nous jouer un tour de sa façon :

 

 

 

«  Si ça ne tenait qu'à moi , je ne publierai jamais , je suis tellement perfectionniste qu'il n'y aurait pour moi jamais vous entendez JAMAIS une oeuvre si aboutie qu'il faille la détacher de son auteur

 

«  oui mais tout de même , nous sommes comme vous dites sopuvent vpousd memedans un monde de relativité généralisée

 

Content de vous l'entendre dire ,c'est peut-être le hasard de la relativité qui a fait connaitre cette théorie , le genie auquel vous pensez a reçu son prix nobel non point sur cette theorie , dont il ne serait même pas le principal artisan mais sur deux pages de thermoelectronique

 

Ce n'est pas moi qui ai donné aux éditeurs français un pouvoir absolu sur le devenir des arts et des sciences

 

 

 

Allons donc rejoindre notre public comme vous dites , on nous attend faites vous une raison

 

 

 

 

 

avis et critiques : comment lire cet ouvrage en pratique

 

 

 

Voiçi une piste - il peut y en avoir d’autres :

 

 

 

A chacun selon ses caractères :

 

 

 

--italique  verdana : DIALOGUES DES SEANCES les reflexions à caractère personnel

 

 

 

--calibri droit ( ou script ) : les considérations générales autour de : – actualité , politique , économie , sciences …..sans oublier les sorties des auteurs - ou prétendus auteurs de cet ouvrage unique - ( combien sont-ils au fait ? )

 

Attention ! un spécialiste se laisse parfois entrainer dans des voies qui lui paraissent importantes , mais qui sont plutôt techniques pour le neophyte ,

 

 

 

--Times  : N°…..suivi de P.O.S – Y ont traités ( bien ou mal ) les Problemes d’Organisation sociale , le style est dense …et

 

 

 

Je n’ai pas cherché à ratisser large ;

 

Mais comme disent les commerçants au mauvais sens du terme  commerce : « seulement à m’adapter aux gouts des clients « 

 

une dernière chose : le désordre chronologique est involontaire ET volontaire , une manière en somme , d’appliquer la complexité à la dimension « temps »

 

mais là , j’anticipe un peu … peut-être que manquant de temps et de patience pour remettre de l’ordre dans l’ouvrage , j’ai préfére noyer le poisson

 

3 ème et dernière question : pourquoi lire cet ouvrage ?

 

Il y aurait une multitude de réponses , elles tournent +/- autour de l’importance des principes fondateurs de toute O.S

 

On me demande : pourquoi lire ce livre

 

Ma réponse est : « parce que ! « 

 

 

 

 

 

 

 

INTR-AVESTI- SSEMENT

 

 

 

 

 

 

 

L'économie est devenue aujourd'hui un foutoir , une valise sans fond

 

Que voudrait dire la bioéconomie ? ( traduction etymologique : organisation de la vie ) Mais toutes les sciences s'occupent du vivant ! Il existe même une biologie , dont l’objet ne peut plus être défini . N’est-il pas temps pour nos amis philosophes de mettre un peu d’ordre dans ces foutoirs ? La classification est une tâche éminemment philosophique

 

S'il existe une biophysique je n'en ai pas entendu parler . Les ramifications de la physique cette autre science de la nature( physis) sont telles que ce terme est lui aussi, une valise sans fond. Dans l'etat actuel des arts , la bioéconomie désigne les calculs et solutions relatifs aux prix des medecines et chirurgies reparatrices du corps humain ; ce terme est bien sûr ,pris dans un sens plus large dans la suite de cet ouvrage

 

pourquoi les branches traversières entre economie , physique , chimie , botanique , psychologie , ne sont -t-elles pas plus nombreuses , ou plus etoffées .

 

Les reflexions et dialogues qui composent cet ouvrage n'ont pas la prétention

 

d 'apporter des réponses définitives ou documentées à toutes ces questions . -

 

Que feraient du reste les générations des futurs ( savants - ignorants ) si le débat était clos pour inventaire .- mais les auteurs espèrent qu’elles nourriront les propres réflexions des citoyens du monde sur un nouveau contrat social , une répartition des tâches fondée sur une multiplicité - et non une selection - des aptitudes

 

Et a propos d'inventaire , il n'est que temps que les femmes investissent l'agora scientifique , ne serait-ce que pour retirer les grains de poussière qui ont eux aussi investi notre mémoire collective

 

les tâches ménagères – dévolues immemorialement (?) aux femmes – pourraient en conséquence être réhabilitées et redistribuées . il n'est pas question de s'assurer ainsi les faveurs du sexe , je ne me gêne pas de critiquer d'ailleurs les dérives et ambiguités des feministes (hommes ou femmes) , il est question en revanche de replacer le couple humain au centre des débats scientifiques et sociaux et politiques

 

Rappel : Le terme couple dont il est fait usage presque abusif tout au long de l'ouvrage est entendu au sens large physique , social et psychologique . En général il va désigner un composé de deux êtres philosophiques , humains , electroniques ou mathematiques …. dotés de propriétés remarquables

 

autour de cette colonne vertébrale naturelle vont graviter des notions familières ou non ; telles que ( besoins- aptitudes ) ou (bi-ai) voiçi un premier couple socio-économique noté avec des ( - )seuls symboles utilisés dans cet ouvrage  ; langage complexe , complémentarités, hierarchie circulaire , raisonnement circulaire ,effet flip-flop ou moment bascule , importance et sens des valeurs , savoir et pouvoir ...

 

Autant de notions , autant de pierres flottantes pour la realisation d'un édifice spatial avec et sans toit , muni et démuni de fondations

 

Mais sur ce point l'auteur anticipe un peu sur l'aptitude des jeunes à comprendre l'O.S. de demain c-a-d la S.M.C ou « collectivisme liberal -objectif central de cet ouvrage -

 

En espérant tout de même leur collaboration active , car la contradiction est intégrée aussi par le langage complexe (L.C. )

 

Premier et dernier morceau de bravoure de l'auteur : le couple qui vient d'être cité et qui le sera encore sous forme abrégée ( Ai – Bj ) ou bien (bi – ai) suivant le contexte ; constitue le fondement de l'approche transversale de l ' organisation sociale ( O.S. en abrégé ). Le but non avoué içi est un peu cynique : donner quelque remords aux scientifiques d'hier et d'aujourd'hui , pour avoir professé un mépris royal pour les besoins humains par ex. censés fonder et orienter toutes leurs reflexions sur l'O.S.

 

 

 

Comme liant des discussions ; une fiction est proposée sans autre preambule

 

puisque l'avertissement de l'auteur au lecteur n'a pas encore droit de cité dans la technique et l'art du roman ; d'où l'objectif - raté sans doute – du titre de ce § : introduire le débat par un avertissement aux lectrices ...le tout sans travestir les intentions des auteurs : tout un roman en effet

 

 

 

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

 

1- QU 'EST- CE QUE L' ECONOMIE CIRCULAIRE ?

 

 

 

Voix inconnue diffusée sur haut parleur :

 

« Circulaire , circulaire , et mon cul il est pas circulaire aussi

 

 

 

l'auteur litteraire prétend – de source sure mais non autorisée - que telle était la vraie réplique de qui vous savez , tirée du film que presque toute la France a vu

 

«  sauf les aveugles ça va de soi «  dirait le chanteur

 

Cherubin : « c'est fini oui ces piratages de citations !

 

« ben quoi , on est en démocratie , le roman aussi a droit a sa liberté

 

« ouais ! et l 'Egalité dans la nullité à perpétuité

 

 

 

G-M ! éteignant un bouton de radio K7 .

 

L'auteur suppose - personne ne l'ayant invité - que ses personnages écoutaient une retransmission theatrale .

 

 

 

«  Bon soyons sérieux , le cours démarre dans 5 minutes :

 

O- hé vot'montre retarde m'sieu , on attend depuis un quart d'heure

 

l'auteur des dialogues  : « – mais ! Qu'est- ce que tu fous la toi ?

 

O- et v- vous même m'sieu , qui êtes vous on vous connait pas içi

 

l'auteur . '' ah ça pa r exemple vas tu fiche le camp

 

Il se ravise , OUVRE UN DOSSIER / olivier Voyons voir ….mais oui il est bègue , j'avais oublié

 

«  p-petit m-mm-morveux je vais t-t-- 'apprendre moi a-a -a respecter ...-

 

hé m-msieu vous etes un plagiat , on b-bégaie au début pas au milieu des mots

 

 

 

 

 

 

 

1 -1- de la droite au cercle

 

 

 

« Vous allez assister , NOUS allons tous assister à la première seance du séminaire «  proclame l'auteur - généraliste , censée s'occuper de l'O.S. - et de la lutte contre la poussière dans les locaux-cités

 

Entrée solennelle du professeur alias le G-M

 

suivi de ses futurs disciples et anciens collègues

 

 

 

suivis de loin par quelques curieuses et curieux

 

 

 

Le maître prit la parole dans un brouhaha de plastique malmené , etoffes froissées , langues agitees et semelles frottées

 

 

 

« bienvenue à toutes et à tous à cette première seance de travail preparatoire

 

je voudrais reporter en fin de discussion les formalites d'inscription au seminaire pour aborder d'emblée les questions liées à l'économie circulaire ou bioeconomie ...je sollicite donc l'attention de l'auditoire large en lui renouvelant mes remerciements .

 

G-M « première réponse à la question posée en titre : L'économie a toujours été circulaire  parce que les activités humaines sont gouvernées par les cycles . Point à la ligne .

 

Mais alors direz vous , pourquoi aller plus loin ? On va le voir à l'instant :

 

 

 

D'abord parce que le titre de ce seminaire c'est aussi:la bio-économie

 

qu'est-ce que ça veut dire ? La même chose que l'économie circulaire

 

et cependant pas tout a fait la même chose , on y reviendra tout au long de ces seances . dans la mesure ou les phenomenes cycliques sont un element important dans le monde du vivant . L' etude des cycles economiques est donc une sous branche de la bio-economie

 

 

 

1 - 1 – 2 COMPLEXITE ET COUPLES

 

 

 

Le G-M contemple du haut de sa chaire impavide la lente progression de ces fortes paroles dans les hautes couches grises de l'assemblée. Puis , décide de plonger à nouveau :

 

 

 

« On entend de plus en plus dans les débats publics ou privés – français pour ce que j'en sais - les termes « complexité- et économie circulaire « 

 

je ne crois pas avoir entendu parler de :«  bioeconomie , mais il est vrai que je ne suis pas tous les débats , et pour ce qui est de l'actualité je préfère encore garder mon opinion pour moi

 

Existe -t-il une relation entre ces deux notions ? Complexite et circularité ?

 

Je réponds: oui bien évidemment , et je l'explique comme suit :

 

En utilisant d'abord une comparaison amusante :

 

soit un observateur T. ( disons T pour Tartarin ,cultivateur français de la plaine de Beauce ) ; pour T. qui laboure son champ avec son tracteur il ne fait aucun doute que les sillons de son champs soient tout a fait droits.

 

Et qui pourrait le contredire …..sur terre ?

 

 

 

Pas l'auteur de ces lignes, certes , sinon à quoi sers-je comme disait Lifar

 


Mais il se trouve qu'au même moment un observateur S. ( S pour Stalinoff , astronaute de l'ancienne station Mir ) S. survole à cet instant précis le champ de T. et que voit-il ?

 

Je préfère laisser – pour l'instant – le soin de la réponse au lecteur , sinon il ne suivrait pas le raisonnement qui me permettra de passer de la complexité à la circularité . Et inversement

 

La réponse est du reste dans le titre de ce sous-§

 

Serait-ce que notre intellect ait tellement subli la dictature des geomètres que nous soyions impuissants à saisir la complexité ? i-e : le double aspect des choses. Mais peut-être devrait -on prendre la question par l'autre bout : C'est bien parce que notre infirmité intellectuelle nous a poussés à imaginer des droites que nous avons pu construire des ponts ou des fusées , et par suite envoyer dans l'espace des cosmonautes pour nous révéler que les droites

 

n'existaient pas dans l'univers .

 

IL n'est pas très difficile de saisir le lien entre l'ambiguité du langage – dans certains cas – le double aspect des choses , enseigné par toutes les sagesses d'orient ou d'occident , et enfin les notions de couples , de couplage en physique , ou d'accouplement en parlant de jeu sexuel entre animaux et humains .Mais de là à conclure que la nature de la creation – ou la creation de la nature a été imprimée du même sceau …

 

 

 

 

 

 

 

un homme vêtu en « reporter » fait irruption dans la salle , un micro hf à la main : il semble parler à quelqu'un ….un fou dans ce monde de rationalités ? Il est vrai qu'aujourd'hui beaucoup de gens parlent seules dans les rues de France

 

 

 

Le coordi :

 

«  Un scientifique m'a reproché une fois de répéter souvent les mêmes choses

 

j'ai ete inspiré par dieu soi-même ce jour là

 

« - mais pascal ! lui ai-je rétorqué ; si on répéte pascertains dérails , les personages eux-mêmes risquent de les oublier

 

A propos : C'est le même Pascal qui était visé par l'orateur dans l'echange sur la cycloide : un ouvrage , me glissait un jour une vieille cinglée qui contient tous les secrets de la Kabbale juive

 

Ils sont décidément partout ces juifs ...

 

Les scientifiques ont-ils la moindre idée de ce que peut provoquer dans certains cerveaux passablement fragilisés par une vie rude de travaux au grand air , leurs idées originales ,parfois aux limites de l'extravagance

 

 

 

tel philosophe croit voir la main de dieu qui rétablit de manière continue un certain ordre dans le fatras de nos vies ecartelées , qui par les ambitions démesuées de ses proches , qui par leur timidité maladive .

 

Sais tu par exemple que pendant que toi lectrice , tu es assise bien sagement à écouter mes propos inspirés , quelqu'un est en train de tirer des plans , construire des échafaudages sur ton dos ,et maintenant que tu le sais ; que pourrais tu donc faire , qui ne soit pas un pari sur les reactions d'un autre ?

 

faut pas trop chercher à comprendre ...disent celles et ceuxqui carburent avec un seul proverbe : dans la vie il ya aura toujours des faibles et des …

 

« plus faibles ! «  ( ajoute-je in petto )

 

 

 

Faudrait peut-être que je me présente : le coordi c'est moi ; s'il vous plait n'envoyez pas tout de suite les fleurs ...ou les œufs pourris , je fais ce que je peux comme tout le monde içi , mais vous savez ce que c'est dès qu'on sort un peu de l'ordinaire tout le monde se met à rouspeter en même temps

 

Cet ouvrage est destiné à des specialistes de l'O.S.

 

Mais même chez les spécialistes m'ont fait remarquer les collègues , il se passe des choses … parfois tres speciales ; alors on a essayé de faire vivre en osmose des specialistes et...les autres : curieux, généralistes , amateurs …

 

 

 

..............

 

fondu enchaine disent les cineastes et autres realisateurs de rêves

 

le reporter disparait comme il était apparu ,on a l'impression d'avoir vécu un de ces rêves éveillés , visibles dans des bons films sans sujet dramatique

 

 

 

Le maitre se lève et fait quelques pas ...ce silence devient inquiétant : l'assistance est elle en train de digérer ses paroles ou bien son repas

 

« encore un § et tu passes aux questions , lui glisse à l'oreille , Chérubin , l'auteur chargé de souffle :

 

 

 

E_ : »L'avantage avec l'explication cyclique , c'est qu'elle réconcilie les notions d'infini et de changement- J'espère avoir cité pour la première et la dernière fois cette première notion , qui infeste encore les manuels de mathématiques - une honte pour ce langage réputé plus rigoureux que le langage courant . Quant à la 2 ème – le changement – il est conseillé de la manier avec précautions , car on ne sait jamais à quel degré de changement on se réfère . Au passage , j'en profite pour réfuter cette sempiternelle distinction philosophique entre ( par ex : changements de nature et de degré ) au motif que le Nature serait définie plus loin comme une succession infinie …de degrés , précisément

 

Ce qui ne veut pas dire qu’il est interdit de l’utiliser , ou de se tromper …

 

«  hé m-sieu v-vous avez dit « infini »

 

«  aïe , très juste …..je retire le terme ..une succession sans limites précises de degrés de transformations ( donc de changements )

 

 

 

Je vais citer maintenant sans ordre préetabli les principaux couples que nous pourrions rencontrer tout au long des discussions

 

Pour mémoire ( 0 -L ) soit : ombre versus lumière , (S-T) ( E – M) resp. Espace – temps et énergie -matière , couples dont je vais dans la suite contester la légitimité .

 

Des couples liés plus étroitement à l'O.S. (O -D ) pour : ordre et désordre ; ( P-C) production – consommation ; et enfin (O – D ) pour offre et demande
Notez dès à présent que les lacunes de l'alphabet vont ajouter à la confusion

 

 

 

1-1-3 couples socio – psychologiques ( I – S)  I pour individuel ; S pour social à rapprocher du débat memorable entre ( Inné -Acquis ) ; (F-O) fonction et organe connus aussi dans le domaine physiologique ; ( A -B ) besoins et aptitudes / ou capacités / ou talents , ne vous étonnez pas de voir cette succession de termes ,en dépit de cette apparente profusion ce serait peut-être le couple le mieux défini dans ce séminaire

 

 

 

1-2 du cercle a la droite

 

 

 

1-2-1 couples philosophiques : ( L-C) liberté et … ?

 

( V – E ) verité et …. ? ; (P – S ) pouvoir et savoir , ou encore science du pouvoir versus pouvoir de la science ( SP – PS )

 

la vocation première des couples sertait donc , àl'instar de la creation humaine d'engendrer d'eautres couples , on procèdera a quelques exercices dans le futur : enchainements et déraillements de couples Liberté → responsabilité → > direction → >autorité →> contrainte ; rassurez vous de simples jeux de mots ou de proverbes, rien de bien méchant

 

 

 

1-2-2 operations sur couples : on en verra deux essentiellement : o pour opposition et i pour identification . Les termes d'un couple s'opposent en principe ; mais les couples eux-memes peuvent s' identifier ; si les doigts de la main sont identiques le pouce et l'index doivent bien s'opposer pour fair tourner un robinet d'eau ou de gaz

 

C'est sur de telles analogies que vont reposer les comparaisons entre S.O.S . deux systemes retiendront notre attention l'individualisme et le collectivisme . Quelles sont donc les [ forces ]

 

dont l 'opposition ferait tourner plus ou moins vite une societe .C 'est a ce genre de questions que devrait repondre la politique economique

 

On pourrait dire a ce propos : la liberte est a la responsabilite ce qu'est la contrainte a l'autorite

 

soit : deux traductions en discours abrege : [ L o R ] i [ C o A] et : [ A i C ] o [R i L ]

 

 

 

{ [<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<]

 

 

 

Ce qui en langage clair signifie : les politiques de restrictions ou d'incitations ne peuvent s'appliquer a une collection d'individus sans tenir compte de leurs limites de responsabilites

 

 

 

 

 

 

 

E_ reposa le marqueur sur le rebord du « board « – je prie les lecteurs de traduire , n'étant pas moi-même très au fait des techniques modernes de communication , on aura compris que tous les signes que le lecteur vient de sauter étaient reproduits sur le tableau-papier par un G-M crispé car il ne detestait rien tant que jouer aux initiés . Il ne manqua pas de répéter qu'il n'y avait là que des signes reconnaissables par le commun des mortels...l'auteur , qui assistait exceptionnellement à cette seance inaugurale , ne manque pas lui aussi de hausser les sourcils à chaque fois «  qu'est-ce donc que le commun des mortels «  aurait-il fait remarquer au maitre de ceans , n'était sa promesse de ne pas intervenir dans le débat

 

 

 

«  On verra aussi dans la suite § 21 - comment valider les couples , ou divisions binaires …..pour l'instant j'aimerais bien trouver une formule pour résumer nos travaux , mais je n'en trouve pas ...c'est peut-être à ce niveau que vous pourriez intervenir :

 

......... un silence absolu fut la seule réponse

 

on aurait entendu les mouches voler » faillit dire le couple ( A – P ) : qui venait de pénétrer dans la l'enceinte : A pour auteur , P pour présentateur , mais il se retint in extremis ; aucune mouche n'avait été invitée au débat , et pour cause : qui oserait voler des etudiants ?

 

 

 

«  allons messieurs si vous restez silencieux , vous risquez de perdre la parole

 

 

 

Brusquement ce fut un déchainement de bruits divers qui allait tourner vivement à la cacophonie

 

Une oreille attentive put cependant relever quelques propos distincts entre sifflements et huées et applaudissements et claquements de portes et ...

 

 

 

« Il y a des femmes içi , maitre s'écria une furie en ...furie

 

«  vous vous appelez donc des femmes ? Hasarda le maitre

 

quelques rires gras fusèrent

 

 

 

'' Eh bien messieurs des femmes , ce sera tout pour aujourd'hui

 

Aussitot le vacarme reprit de plus belle

 

 

 

« c 'est de l'esbrouffe scientifique , la pire espèce …

 

« et c'est pour nous dire ça que vous nous avez dérangé ?

 

il y a déja trop de theoremes qui ne servent à rien en economie ; inutile d'ajouter à la confusion des genres

 

 

 

pourquoi pas des series trigonomégtriques complexes ?

 

Comment peut-on mettre dans un meme sac les talents et les aptitudes

 

trop c'est trop , s' écria un vieux barbu qui quitta aussitôt la salle en maugréant dans sa barbe

 

 

 

 

 

 

 

I-

 

 

 

Quittons donc , nous aussi cet amphi trop bruyant et ennuyeux … se dit l'auteur , qui respectait lui ses promesses pour l'instant nous devons faire connaissance avec les protagonistes de ce mini-drame en 4 actes sur fond de crise et de formation circulaire

 

Je vous présente tout d'abord les principaux acteurs «  commence l'auteur chargé des présentations  :

 

 

 

Emile R* l' économiste , surnommé aussi le « maitre ou encore G-M et P.Q parmi les jeunes va opérer la liaison entre les groupes des séniors qui discutent de sciences dans une salle du lycee charlemagne dans le marais

 

-Un quartier des peintres et boutiquiers en brocante , et pacotille , bimblotterie et œuvres d'art

 

( oui mais quel Art ?

 

...entre un groupe de séniors disais-je et le groupe des juniors animé par le même G-M dont les seances sont orientées pricipalement sur l'économie circulaire , et la complémentarité des besoins /aptitudes ; sujet central de cet ouvrage . Sauf accident soigneusement concocté par l'auteur ; avec la complicité active du facetieux Maurice , les seances du « séminaire «  ont lieu soit à Tolbiac où le G-M alias Emile …...a organisé une direction de recherche , soit à Jussieu . L'un des professeurs utilisant sans vergogne la liberté que les universités accordent aux chercheurs - il les aurait lui-même qualifiés de mandarins lorsqu'il était étudiant , mais c'était avant mai 68 . Comme disaient certains romanciers dans les polars toute ressemblance avec des personnes existant dans la réalité ne saurait etre que pure coincidence

 

 

 

tiens ! ( remarque Chérubin ) Je croyais qu'il n'exitait pas d' avertissement dans les romans

 

bah ! Le lecteur aura oublié encore , je te parie qu'il ne se rappelle meme plus le dernier paragraphe …

 

 

 

«  je reprends , enchaine le présentateur agacé un tantinet :

 

 

 

les discussions entre seniors apelées aussi dans la suite «  les dialogues «  avaient débuté dans les années 80 par le le langage  : M_ avait une theorie ambitieuse sur l'utilisation du langage complexe , comme véhicule courant dans le « commerce » au sens large entre humains et extra-humains . G-M avait fait sienne cette theorie en l'associant aux postulats de l'économie circulaire , d'où l'intrusion de discours apparemment inconsistent sinon . insolite sur l'utilisation de l'alphabet latin dans l'échange au sens économique Comment realiser la jonction entre les preoccupations des vieux sur l'inadequatoin du langage , la faiblesse des principes d' O.S. D'une part , et d'autre part les soucis – ou bien faudrait-il plutot parler de l 'insouciance des jeunes concernés avant tout par les idées de partage des données des biens et des expériences , transparence des echanges de biens et d'idées : telle est la question que se posera tout au long du séminaire le professeur E_

 

 

 

«  mais y a qu'un seul personnage dis .. ? »

 

« je peux continuer ?,oui …. Le presentateur commence à perdre ses nerfs : je présenterai les personnages une fois le décor planté ,je connais mon métier ...

 

 

 

Au dessus ou au dessous de cette trame economico-philosophique vont se tisser des relations d'ordre psychologique entre savants et ignorants - l'âge n'étant certainement pas le critère unique de cette distinction . S'il devait tirer un fil rouge de ces divers mouvements d'idées et de personnes , l'auteur - dont le parler vrai et la prétention ne sont pas les moindres défauts

 

«  ni les plus hautes qualités ajoutera-t-il aussitôt

 

 

 

l'auteur donc , dirait suivant l'expression du G-M , que ce fil est en realité une tresse multicolore ; bien malin celui qui croit deceler une logique dans les bonnes ou mauvaises actions et pensées de ses contemporains , mais cette logique est indublitablement présente . Une chose est de prononcer des sentences ou d'inventer des proverbes sur la logique profonde , ou bien les bizarreries apparentes dans les comportements d'autrui , mais d'une toute autre difficulté est la décomposition de la sphère sociale selon 2 , 4 ...ou un millier de plans , imagine lectrice un millier de tranches de pasteque – j 'ai bien dit : une seule pasteque ! - lorsque les convives n'en demandaient pas tant ...

 

Ces dernières phrases prononcées du ton fébrile et angoissé de l'auteur qui sent que la situation échappe à tout contrôle : il perd un peu la tête et le ton devient précipité !

 

 

 

..........

 

« commençons par éviter les expressions trompeuses dans ce petit dialogue préliminaire entre le matheux M_ et « l'econ-humaniste   E_

 

 

 

eeee...

 

C'est içi que les ennuis techniques commencent :

 

ce dialogue sera-t-il inclus dans la zone scientifique ou dans la realité de la fiction ?....va falloir en toucher un mot au coordi, c'est son boulot ... »

 

 

 

Les deux personnages cités font sans coup férir ,leur entrée par la grande porte , obligeant l'auteur- présentateur à se retirer par l'issue de secours

 

 

 

****

 

premier dialogue de savants : sujet approximatif :

 

interaction du langage sur les actes

 

j'espère qu'on en saura plus à la fin  murmure dans sa barbe le coordi

 

seul neophyte dans une assistance ....nulle a tous points de vue

 

On aura enfin vu ricanè-je aussi dans ma barbe «  les rapports ( auteurs -lecteur) modifiés « !

 

Chut ! Écoutons les «  sages « 

 

 

 

E_ « c'est un pari risqué comme diraient des ignorants – un pari étant toujours

 

une affaire risquée - , c'est donc dirions nous un pari fort risqué : il existe autant de divergences de langage entre jeunes et vieux qu'entre femmes et hommes , ou mieux encore entre hommes et entre femmes , mais que serait la vie je vous le demande s'il fallait toujours se plier aux fantaisies circulaires de la nature ou d'un dieu absolu

 

M_ ça t'ennuirait de commencer par expliquer de quel pari il s'agit

 

E_ tu as déjà oublié notre dernière discussion ?... il était question de multiplier les malentendus du langage - ça c'était ton idée je le rappelle - pour réduire les chocs physiques ou economiques de la vie courante ...Il y a une minute je me demandais s'il ne fallait pas aussi doubler et par suite multiplier lesfils rouge de la discussion

 

M_ et pour faire quoi ...une pelote ?

 

E_ absolument , si ton persiflage se rapportait à la légèreté de ton message tu serais assurément le démiurge jovial que j'ai souvent invoqué...ou a tout le moins son prophète-idiot-nuisible le plus talentueux

 

M_ je ne me laisserai pas insulter sans présenter la facture : mieux vaut être un nuisible pour ses ennemis qu'un idiot utile

 

E_ et l'idiot utile , ce serait moi ?

 

M_ non pas du tout , je ne me permettrais pas : c'est un certain Emile qui se réclame de Rousseau et Marx , et qui répète à tous les sourds que ses idées n'appartiennent pas à sa personne

 

E_ bon ! On va en rester là sinon on va répéter la fameuse scène de Molière ...tu ne croyais pas si bien dire en parlant de pelote , mais j'avoue que je n'y étais pas encore parvenu , le fil rouge pour moi se divisait en deux ….on peut dire deux sous-fils ?

 

M_ : c'est ton idée mon cher , tu peux dire autant de conneries que c'est necessaire

 

E_ : bieeeen ! : 2 sous filsdoncde couleur rouge et violet ,les deux extrêmes du spectre pour illustrer les sentiments , l'aspect psychologique des relations sociales , tu sais comme ….

 

M_ oui je sais que cet aspect est pour toi d'une importance capitale , je sais aussi , seigneur tu nous assez tanné les oreilles avec ça que la psychologie est la vraie science de l'avenir , et que si les scientifiques n'étaient pas des paresseux ils auraient comencé par là et non par la physique , je sais aussi

 

E_ ça va ! Ça va ...ça va aller pour la suite : ensuite 2 et 2 font quatre , deux autres fils ...euh non quatre sous fils de couleur blanche et noire ; si on peut appeler ça des couleurs …

 

M_ ça ne fait guère que 2 fils jusque là

 

E_ : ah oui , je te dois deux excuses : deux fils gris de nuance variable

 

et comme la nature est variée huit autres fils avec les couleurs restantes , et encore seize dans les nuances de gris et...

 

M_ bon on a compris , n'est-ce pas les jeunes , vous avez tous compris ?

 

 

 

O- n-non m'sieu ; qu'est-ce qu'il fallait comprendre ?

 

eclat de rire dans la salle – les savants ne boudent pas non plus leur plaisir

 

 

 

E_ il est impayable ce jeune O- tu as raison , on est là à bavarder comme deux ...comme deux pies , puisqu'il n'existe plus de concierges et on ne s'est même pas posé la question importante

 

M_ je signale à ces même jeunes que le maitre içi-présent vient de prononcer deux fois en deux minutes le mot « important « …. pour quelqu'un qui n'arrête pas

 

de relever l'insignifiance , voire même la nuisance de ce terme ...il est IMPORTANT de le signaler

 

rires a nouveau dans la salle , plus clairsemés et moins éclatants

 

Le maitre , lui commence à rire un peu jaune

 

E_ je crois que nous avons trop parlé Mathieu , c'est pour cela ..laissons donc les jeunes s'exprimer un peu , … quelqu'un aurait il une réponse à la question d' O- , de quoi parle-t-on depuis dix minutes

 

 

 

Des voix non identifieesla salle doit contenir une trentaine de sièges pleins et une autre trentaine de sièges vides

 

X- des effets du langage sur les actes ...sur le comportement des gens

 

M_ oui on peut le voir comme ça , autre chose ?

 

Y- je crois qu'il serait plus juste de parler des reactions circulaires entre les mots et les actes de la vie courante

 

E_ : effectivement , c'est plus en accord avec l'objet propre du séminaire

 

V_ : ce que je vois pas par contre c'est cette histoire de fils multiples

 

Z_ : c'est pourtant clair , ce sont les idées qui parcourent la société , ujn peu comme le font les nerfs qui parcourent tout le corps humain

 

.....

 

E_ : TRES BIEN …. excellente comparaison quoique pour les couleurs ... monsieur ?

 

..voix couverte par les rires , nom imprononçable

 

hmmmm...faudra venir me voir en fin de seance monsieur ….eee... votre analogie m'impressionne me permettrez vous de la reutiliser ?

 

 

 

Z- certainly sir ...rrrr...pardon maitre , c'est un -honneur

 

G-M ma foi si vous le dites ….nous avons une audience au delà des frontières , messieurs et dames ; c'est bien , le rayonnement de la culture française ...pas d'autres idées dans votre société

 

 

 

rires polis et toussotements

 

 

 

W_:mais comment concilier des fils de différentes couleurs avec le caracère circulaire des relations comme vous dites ?

 

 

 

M_ très bonne question ..elle est pour vous maitre E_

 

E_ bonne question en effet , mais tu leur a déjà donné la réponse avec ta pelote , tu n'as pas oublié ? Les fils peuvent s'enrouler tout comme le feraient des principes dans une S.M.C , c'est en multipliant les principes qu'on évite leur enchevetre.....je ne sais pas si le mot est français , en-che-ve-tre-ment ça se dit ? ….Oui ? . On a des fils qui s'en-che-vêtrent si la collectivité se range derrière des principes uniques , on est sur alors de se diriger vers un choc de principes .ON doit donc autant que faire se peut ; éviter de dire : « le point important içi c'est , ou le fil rouge c'est...comme le suggérait l'auteur de cet ouvrage , «  ou encore c'est ça LA solution « . Dans une société complexe il ne saurait y avoir UNE solution pour chaque problème , mais au moins deux , d'où la theorie géniale de maitre M_ içi présent . Pratiquer couramment le couple dans les têtes mais aussi dans les actes de toutes natures , échanges au sens large , décisions de consommer ou d'investir , éclatement des richesses ,multiplication des pratiques religieuses et morales ...

 

 

 

X – la morale aussi ? Comment pourriez vous faire cohabiter des principes différents de morale

 

 

 

E_ tu as songé à ça , maitre mathieu , la question est pour toi

 

M_ on peut dire que morale et religion sont souvent confondues , pourquoi n'y aurait-il pas des groupes de morale différentes au sein d'une même collectivité puisque des sectes coexistent mais je vous l'accorde la réponse ne me satisfait pas pleinemement …E_ une précision ?

 

 

 

E_ d'un autre côté la question elle -même est un peu suspecte : pourquoi avez vous buté sur la morale ...qui a posé cette question …..oui , c'est vous ? Expliquez vous , pourquoi seulement les principes de morale , et pas l'ensemble de la philosophie et la psychologie sociale

 

X- mais je suppose que c'est ce qui divise le plus souvent les gens ,on peut admettre que le voisin adore un dieu ou un diable différent mais qu'il ait des moeurs particulières , c'est déjà plus choquant

 

E_ je pourrais vous répondre que les chocs font partie aussi des activités , ou des aleas imposés par une multiplication des activités – et donc aussi des principes , mais moi non je ne suis pas satisfait de cette réponse ,je vous promets d'y réféchir , on va en rester là pour aujourd'hui si vous voulez bien

 

 

 

M- hé pas si vite ! On n'a encore rien dit de vraiment positif

 

E_mince on a reussi un exploit rare : discuter pendant une heure sans même définir l'objet de la discussion : tu trouves pas ça positif toi ?...toi le grand farceur

 

 

 

LE COORDI «  qu'est -ce que je vous disais ...eeeu…..hehmm...non je voulais dire : je vous l'avais bien dit ! Ah puis zut ...c'est ma foi vrai que le langage est con....

 

tiens voilà une reflexion à soumettre au maitre : les rapports entre femmes et langage : y aurait pas du sexe la dessous..HMM..hmmm… à méditer : c’est avec le verbe que nos ennuis ont commencé sans doute .

 

 

 

Il sort en refermant les deux battants de la porte

 

 

 

N.B fin de l'unique tableau

 

 

 

 

 

 

 

II-

 

 

 

 

 

 

 

RETOUR SUR SCENE DU PRESENTATEUR

 

 

 

A- P :je vous présente B-M ,homme jeune environ trente ans issu de nulle part ….et qui veut aller très loin,quelque part .Eliminons une petite parenthèse sur les conventions de langage : que veut dire  au juste »nulle part » ?

 

Contrairement à la Vie en générale , la vie particulière d'un individu a toujours une origine , un point d'ancrage , quel est donc votre origine B-M ?

 

B- qu'est- ssa -peut t' foutre ?

 

Houla!... ça promet.... !

 

J'espère qu'il pourra nous éclairer plus tard sur ce point ...en attendant pour bien consolider les liens entre les problèmes du langages et des couples ,lesquels seront discutés en séminaire ,d'une part et , d'autre part les relations psycho-sociales des protagonistes de l'histoire , du fait divers en fait qui va se dérouler sous nos yeux , sinon sous nos consciences de lecteurs et auditeurs ,

 

pour consolider ces liens disais-je ,je vais enumerer quelques exemples afin de clarifier ma méthode de narration :

 

1- lorsque vous voyez au cinema un fait divers tiré de la realité:vous vous dites:la fiction a rattrapé la realité .même si vous étiez présent lors du fait divers , il ne vous en reste que des images lorsque vous visionnez le film . On est bien d'accord ? L'expression inverse est plus usitée:c'est la realité qui rattrape , voire dépasse la fiction . Dans ce cas : si vous êtes un acteur direct d'un évenement , lequel événement a déjà ete décrit dans une fiction litteraire ou cinematographique , vous recherchez parfois inconsciemment , les complementarités entre les images que vous avez en en tête et la realité que vous êtes en train de vivre , c'est le seul vrai cas de superposition du réel à l'image . Vous construisez alors ce aue j'appelle un couple ( I – R ) en respectant , dans cette notation l'ordre chronologique entre image et realité

 

 

 

2-Si vous avez été acteur d'un fait d'amour ou de conflit , vous ne pouvez en tout etat de cause vous fier qu'à votre imagination ou a vos sens , pour traduire , toujours en image , j'insite sur ce point, toujours en images une realité qui vous échappera d'autant plus que le temps aura recouvert cette realité de référence . Comme disait un humoriste célèbre ,plus on ira moins il y aura de gens qui auront connu N....

 

B- si vous avez fini j'aimerais bien aller pisser

 

l'auteur « non non surtout ne partez pas ….tenez que pensez vous de cette citation ?

 

B- : QUELLE CITATION ?

 

A-P :- mais celle que je viens de lire là , vous n'écoutez pas

 

............ il se replonge dans ses notes , signe de mauvaise humeur

 

 

 

«  quel métier , ça va pas être facile de présenter ce ...ce quidam ...gtiens mais c'est un cas d'école ça , je vais en parler au coordi- , c'est son bouot après tout , un personnge qui refuse de se laisser présenter , ça peut tout remettre en question , qu'est-ce qu'il est censé faire kle coordi- canger de métier

 

«  bon reprenons un peu le fil alors comme ça vous aimez la lecture et qu'est-ce que vous aimez lire

 

B- en ce moment je lis des auteurs russes

 

«  ah!voila qui est intéressant et comment sr'appellent -ils

 

B- je sais pas leur non mais ils disent des trucs sur les femmes , je vous dis que ça

 

« ah mais non p)ar exemple , dites m'en plus s'ilvous plait quel genre de trucs

 

eh ben comme quoi si on serrait un peu la vis aux nanas , les choses iraient beaucoup mieux

 

«  ouais....c 'est pas nouveau come discours , tiens je continue ce qie je disais

 

 

 

Nous avons donc deux séries de comparaisons : une comparaison qui vient immédiatement à l'esprit et que je note ( I – R) I pour imaginaire , R pour réel , et aussi une comparaison qui s'imposera plus tard , entre deux séries d'images du même événement ou fait divers . Mais alors direz vous où est la realité  dans ce cas ?

 

Je n'ai hélas pas encore de réponse définitive à cette question, et je m'en vais par conséquent assez courageusement fuir mes responsabilités d'auteur

 

Je vais dire : plutot que de chercher à comparer des entités non comparables ,

 

B- désolé ! je dois y aller , j'y tiens plus «  crie -t-il en désignant ...sa ...son ...enfin pas la peine de vous faire un dessin

 

 

 

« mais oui allez -y mon vieux mais revenez vite , j'ai encore besoin de vous

 

B-cause toujours connard «  marmonna -t-il entre ses dents , mais comme l'auteur a des oreilles de fennec ...

 

«  attends un peu mon salaud ! se dit -il je m en vais te mijoter un role pas piqué des vers 

 

comment je l'ai appelé au fait ...bernard … Bernard Malavone ...non ça c'est déjà pris , Malappris tiens , voilà qui lui va très bien : Bernard malappris

 

 

 

bon où en étais-je ?....

 

«  ah voilà : il retrouve

 

ses notes , reprend sa lecture :

 

 

 

«  plutot que de m'obstiner à séparer l'important de l'accessoire ,pourquoi ne pas m'attacher d'emblée aux couples : dans ce cas précis , le couple realité-image , et aussi le couple image 1 image 2 . là je recite les paroles du maître
Par image 1et2 je désigne bien évidemment les deux séries d'images déphasées ; les indices 1et2 étant les degrés de transformation des images dans le temps

 

Voila en résumé quel sera le principe méthodologique de la narration , ou comme l'a déjà dit un autre grand penseur : le discours de la méthode

 

Est-ce que tout cela est clair pour tout le monde ?

 

«  réflechissant : je cois qu'y a maldonne ...pourquoi on m'a écrit ça , je fais pas de discours moi , je situe un peu les gens et le topo... j'aurais presque envie d'ajouter la réalité virtuelle à tout ce fatras d'images , histoire de faire un pied de nez au maître , c'est surement lui qui a trafiqué mes notes

 

 

 

B- he ! c'était très bien ce que vous disiez là

 

«  ah vous êtes là vous, je vous croyais parti ...je vous ai déjà présenté oui ?

 

B- on était en train , mais j'avais une envie … ;

 

A-P : oui bon ! J avais compris , On va pas en faire une omelette , vous avez trouvé l'endroit au moins … ? dites moi un peu : que voulez vous faire plus tard ?

 

B- dites , vous vous trompez pas de tesste là, j'ai trente ans press-e , alors qu'est-ss- vous appelez plus tard ?

 

A-P misèère ! C'est ma journée confiture ...allez hop ! J'arrête tout ….Demain il fera jour

 


___________________________________________

 

 

 

DATE ET LIEU Rappel Nous sommes a Paris en 2006…. Ou 2007 les auteurs ne sont pas d‘accord .

 

 

 

 

 

On passe sans transition à la salle du séminaire , rue Tolbiac

 

comme les 2 salles se ressemblent ...comme deux salles de classe -pauvre-universitaire

 

En ce temps là , souvenez vous , le theatre n'utilisait pas les artifices du cinema et T.V

 

autant qu 'il le fait aujourd'hui , On aurait ainsi économisé sur < deux tableaux ! >

 

 

 

Le G-M est fidèle au poste , apparemment il parle depuis plusieurs minutes

 

sur le « board » cet âne de coordi- ne m'a toujours pas trouvé une traduction

 

sur le tableau en papier on peut lire :

 

SUITE SEANCE REALITE / IMAGE …..( IR – RI ) ….RI - RI² -.....

 

 

 

En fait non , il ne dit rien c'est une voix ...

 

« encore ce crétin de ( A-P ) ? « se demande l’ A-G

 

 

 

.«  - L'enseignement à tirer de ces deux categories de comparaison est que la légitimité d'un couple est une notion purement intuitive : alors que l'opposition (O – L) que nous avons déjà rencontrée s'impose comme une évidence ,les comparaisons basées sur l'espace et le temps sont plus floues . Ceci tient à la définition imprécise de ces deux termes ( S – T ) de même que l'énergie ( E ) ne se distingue de la matière ( M) que par un effort d'imagination . Mais le maître vous expliquera tout ceci beaucoup mieux que

 

je ne peux le faire , c'est son métier d'expliquer ,le mien consiste à décrire

 

merci à tous pour votre attention , je vous laisse maintenant en sa compagnie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2- reprise de la deuxième séance après la pause :

 

 

 

Le G-M : lisant ses notes

 

.

 

 

 

Ça me rappelle que j'avais une chose à dire sur la memoire: j'avais juste là un ex.puissant presque un dessin donc une aptitude reflexive ou explicative plus grande que les ex. theoriques , inventées pour les besoin d'une cause ; pourquoi diable faut-il toujours citer des ex. pour expliquer , pour faire voir un principe , on ne devrait pas , sinon le principe en question est plus faible psychologiquement que l'exemple , j'avais en tête cette expression «  avoir un mot sur le bout de la langue , expression stupide s'il en est, mais qui se voulait très intelligente : le nom que j'essayais de me remémorer était holopherne , vous savez qui était holopherne n'est-ce pas... ? non ? Eh bien n'attendez pas de moi que je vous l'explique , ce serait une trop longue histoire , comme les histoires de la bible …. tout ce dont je me souviens aujourd'hui c'était que je voulais savoir quel roi judith avait assassiné ; le nom apparaissait et disparaissait comme une onde , du coup je me suis posé cette question:n'est-ce pas un problème important pour informaticien et pour physiologiste ? Savoir comment procède la mémoire dans de pareils cas , on tient le mot et l'instant d'après on tient du vide , curieux ….bon assez parlé ! soyons pratique pour une fois :

 

quelles seraient d ' après vous , et d'après moi aussi , les vertus cardinales d'une politique économique

 

 

 

X – la souplesse...l'adaptabilité ?

 

...et voulez vous nous expliquer ce que vous entendez par là

 

X- beeen ! Je suis bien incapable de le dire : disons : l'adéquation de la solution au problème à résoudre

 

...hmmmm ! On est bien avancé , pas d'offense monsieur , je vous conseille simplement d'être plus clair que je ne le suis si vous voulez... disons convaincre , le succès au fond n'est affaire que de hasard et de cycles ; de chances de convictions ...mais je vais encore m'égarer et vous égarer aussi , autre qualité de la politique ?...

 

O- la complexité m'sieu

 

G-M très bien , tu as bien retenu mes propos , mais explique tout de même :

 

O- je voulais dire que si le problème est complexe au «3 ème ou 4 éme degré la solution doit l'etre aussi

 

G-M et pourquoi cela , je te prie , c'est très interessant ce que tu dis , mais je provoque aussi , pour voir si tu ne fais pas que répéter des mots sans saisir tout le contexte

 

O- parce que sans ça elle serait incohérente

 

G-M alors là : je reste sans voix , va falloir que j'y refléchisse tout seul

 

 

 

autre chose ?...

 

on a vu des plans très travaillés faits par des experts prix Nobel et autres , des plans qui n'ont pas fonctionné , et d'un autre côte une politique qui faisait surtout appel à …. au sens commun et qui ont marché , comment expliquez vous cela cher maitre ?

 

..permettez , en ce moment je veux des réponses pas des questions ….mais un instant je suis u peu de mauvaise foi , je ne chercherais pas à l'expliquer si j'étais politicien , ou si vous l'étiez , si vous voulez une réponse plus complète je dirais : l'aspect psycho est plus important; mais ce serait contraire à tout ce que j'enseigne sur l'importance , disons que dans certains cas le psycho l'emporte sur le mécanique dans les décisions d'investissement par exemple , mais dans l'ensemble les deux catégories d'effets doivent être équivalentes ,satisfait ?....bon allez ! une dernière remarque et je remballe mes affaires , il est temps je crois de vous laisser à vos occupations

 

...............

 

 

 

Non , personne n'est inspiré ?... alors je vais faire l'affreux professeur de maths ...vous êtes passé à coté de l'essentiel : une politique complexe doit s'attaquer aux causes ET aux conséquences … de même qu'une bonne medecine devrait non pas pallier la carence du pancreas , mais se demander pourquoi il ne fait pas son boulot -

 

Il faut bien étaler son savoir pour épater les esprits primaires , ceux qui jugent due tout ce qui brille est or ; le pancreas , je le rappelle pour les étudiants en médecine içi présents ...mais au fait y a -t- seulement des étudiants de médecine ...oui ?

 

 

 

Une main qui s'était levée s'abaisse aussitôt

 

 

 

« E_Non ? ...vous ne savez même pas à quelle faculté vous êtes inscrit ...heureux garçon ? Au fond j'étais un peu comme vous , je voulais faire toutes les études , connaître toutes les sciences , et j'ai fini par n'en retenir aucune ...j'était en fait un philosophe mais je l'ignorais ; tout comme le bourgeois de M. de Molière M .JOURDAIN ...c'est tout ce que j'ai retenu de mon passage a l'école de médecine : le rôle néfaste du pancreas dans le diabete

 

 

 

...on entend une sonnerie à l'extérieur

 

Sous réserves d'inventaire bien sur ,comme disent les amateurs comptables , on creusera cette notion la prochaine fois ...messieurs et mesdames au plaisir de vous revoir dans une semaine …

 

 

 

Il range ses affaires en déchirant une feuille du « board «  ,il la plie et entoure un dossier pour l'enfouir dans sa serviette …. » c'est pour me rappeler à mes devoirs ...et peut-être aussi d'autres fonctions qui sait....ha aa encore ce rire homérique et agaçant pour les femelles en rut ; étrange chose que la nature des sentiments n'est-ce pas ?

 

 

 

III- suite

 

 

 

voix off «  ENVOYEZ LE COORDI – À LA 5

 

Premier couac de la régie : on ne saura pas qui va parler ; tant mieux ! Pas de sanctions

 

 

 

---« je reprends : on a essayé de faire vivre en osmose des groupes qui dans la vie normale ne peuvent pas se cotoyer ; c'est la marotte des sociologues d'aujourd' hui , on dirait qu'ils veulent rattraper les conneries perdues : tester de nouvelles formes devie , les rencontres de troisième type allusion à un film de science fiction , bref des manœuvres pour justifierles subventions reçues des ministères , moi j'ai rien contre mais …

 

 

 

--- « Voyons un peu , realité planifiée a dit le coordi , l'auteur generaliste , planifiée par qui , par lui , ou par le maitre

 

 

 

---« realité planifiée , imaginée et image de la vie etudiante , train train disent les romanciers irresponsables , ils oublient seulement de dire qu' ils parlent du pivot de la vie dans les villages . Au fond il n'y a guère de différence entre la science et la fiction : tous les auteurs aiment répéter , le tout est de savoir a quel rythme et quelle ampleur ; encore un couple primordial dirait le maitre : ( A – F ) tout est dans la fréquence (F) et l'amplitude (A) des répétitions , mais que veut dire içi l'amplitude ? Le poids des images , ou bien le nombre et le volume des paroles ?.... bah ! on verra bien , j'ai qu'à répéter mon texte jusqu'à la nausée , la vérité finia bien par sortir des trous

 

................

 

 

 

E_ ou A-C : reflechissant a haute voix « Quand on y pense , tout de même ….

 

Comment en est-on venu à traiter dans les polars , et même les romans blancs la vie de famille comme un bagne dont les heros , tous des chenapans entre nous , des margoulins ou des brutes-cognes , se sentent exclus , et se vengent de cet ostracisme par le ricanement méprisant . ces pseudo-héros donc sont censés nous faire oublier cette affreuse grisaille des jours qui se suivent et se ressemblent , mais le mépris des uns – les auteurs de romans en fait et non point les héros de légendes – se reflette dans une admiration inconditionnelle chez les habitants de la grisaille . Encore un signe du devoiement des valeurs des societes individualistes au travers du prisme ( auteurs -editeurs ). Mais comme cette société produit aussi ses anti-corps , la résolution de cette situation anormale est favorisée de manière tangentielle par l'irruption soudaine du numerique dans nos vies «  de grisaille « Contraints de se familiariser avec les techniques et soucis des editeurs , les auteurs ne tardent pas à comprendre que c'est sur les pères et surtout les mères de famille que repose leur ordinaire . S'ils ne leur reste que l'instinct de survie , il leur suffirait à mettre la pédale douce sur leur langage quasi-ordurier , et soigner leur litterature méprisante à l'égard des peuples aui les nourrissent en matieres autant qu'en energies .

 

 

 

Voila bien , me direz vous une société qui pense avec son derrière , et toute la vie et l'O.S sont à l'avenant : prenez par ex. les tripots ou les debits de boissons , ils sont ouverts à tous les vents comme les brasseries et les bureaux de tabacs et jeux ; ce ne sont pourtant que des lieux de débauche , par contre les maisons closes , sont comme leur nom l'indique interdites d'accès pourquoi ? Parce que la pratique régulière du sexe est une condition de santé publique . prenez les drogues dures même illégales ,ou les drogues produites par les labos pharmaceutiques : meme traitemant

 

enfin bref « prenez femme , charge ou gouvernement , les gens parleront

 

, n'en doutez nullement ….. » eeee ….excusez moi , ça c'est une citation que je réservais pour la fin , vous avez reconnu l'auteur je parie ?

 

 

 

Il tourne les pages de son M.S ...compare ses notes puis ferme sa serviette

 

.............. Faut-il reveler la fin avant la fin ? Voilà une question que le coordi n'a pas tranché...

 

 

 

D'autres mélangent tout : malentendus , retards et avances dans les decisions opposées , effets de bascule ou double retournements , fatalité, desseins impénétrables de la providence ….ayant bien agité et laissé décanter , ils pensent avoir obtenu l'elixir de vie ,celui qui vous permet non point de vivre éternellement – encore une idée de gamin que l'auteur n'arrive pas a assimiler , lui qui est déjà fatigué à … quel âge il doit avoir au fait  80 ...79 ?…

 

...disons à son âge , et passons à autre chose

 

Tant pis pour l'elixir , le lecteur ne saura pas à quoi je le destine mais le temps presse , je dois m'occuper de mes personnages sinon …

 

 

 



 

 

 

retour brusque et inopîné de B-M

 

 

 

PETITE FACETIE DE TTX T AS VU CETTE SUITE DE CARRES ET DE LOZANGES

 

EH BEN ! C EST LA PHRASE ECRITE EN DESSOUS MAIS EN WINGDINGS

 

C EST JOLI NON ? JE ME DEMANDE QUI PEUT BIEN ECRIRE COMME CA SUR TERRE …

 

...OU SUR PAPIER FORMAT A4 ET A5

 

ça te dirait de rejouer aux Champolion sur cette phrase ….... ?

 

_______________________________________________________________

 

LE COORDINATEUR ( CR)

 

«  Sinon quoi ? On arrête de jouer ! Ou bien on commence ?

 

 

 

retour brusque et inopîné de B-M

 

B - « C'est fini les presentations ? :

 

CR - « mais faut voir ça avec A-P , vous êtes acteur ou spectateur ?

 

B- « qu'est-ss-v' voulez dire ?

 

CR -« mais ...ah je vous reconnais ! … c'est toi qui parlait des fils de bougnoules qui font cramer les voitures , et des nègres qui viennent baiser ...

 

B-«  j'ai jamais parlé de nègres moi ,

 

CR- « mais si ! ….je viens de visionner la video , vous etiez à plusieurs à Beaubourg : y en a un i-disait que les nègres viennent pour baiser nos femmes , et l'autre je crois que c'est toi ; qui lui répondait , et pourquoi ces pedes de journalistes ils filment tout ; ils savent pas que des etrangers peuvent voir ça aussi ?

 

Et un petit bougnoule qui rigolait : si vous les baisiez vos femmes elles iraient pas chercher des nègres , non mais vous vous croyez ou ?...vous ...

 

B-M : il s'emporte : MAIS PUISQUE JE VOUS REPETE QUE

 

CR-«  Vous etes fous ou quoi ? c'est pas des choses à dire en public ça ! vous voulez donc qu'on nous supprime toutes les subventions , c'est un coup à se faire griller par la censure  ! merde ...et puis tirez vous de la ;vous voyez bien que je bosse non ? Non mais chez qui ….on est plus en France merde !

 

Une voix off :

 

« La douce france a décidé d'accueillir toute la pauvreté du monde : qu'on se le dise !

 

Fondu-enchainé  précipité : l' auteur général jette un voile pudique sur ces obscenités en coulisse : la même vois douce et sirupeuse annonce :

 

 

 

« episode james et Emile 345 / 3ème prise « :

 

puis un clac ! Comme au cinema : ils ont vraiment des idées loufoques ces gens du spectacle: séparer des scènes de la vie par des nombres ! Pourquoi pas aussi un nom et un matricule pour chaque arbre , chaque insecte ?….

 

 

 

L'auteur reprend sa methode de narration comme promis :: on arrive enfin au début de notre histoire

 

 

 

« E_ avait pris sous son aile O- ,son père James – Bernard de son prénom l'avait réjoui par son parler sans détours , il croyait voir dans ce sourire candide seulement au coin des lèvres une caricature de son portrait de jeunesse , une sorte de Dorian gray en couleur ...finira-t-il comme moi aigri comme un rond-de-cuir, se demandait E_ , mais non ! lui était dans le commerce , rien a voir avec l'education

 

L'éducation ! Un substantif qui sonnait tellement plein dans les années 60/70

 

quand il avait commencé sa carrière à Chalons-sur-Saône ...tellement vide aujourd'hui ; on ne devrait pas recruter des professeurs de moins de 40 ans et encore ... a quel âge avait-il compris cette remarque d'un américain : si un prof. Pense a demander une augmentraiton de salaire , il ferait mieux de lire Platon ; combien de profs. du secondaire ont une conscience nette et précise de leur mission  dans ce monde ?

 

 

 

Et cette autre observation sur l'intelligence cachée , qui donc c'était ? Harry à Dijon … l'université ...non pas lui ; combien de profs sentent une déchirure lorsqu'ils livrent à des oreilles fraiches ou flétries un savoir qui leur a tant coûté

 

Et moi- même j'étais tellement sûr d'être dans le sens de la vérité : retenir une information ? Quelle folie ! Autant chercher à emprisonner l'eau d'une source Et pourtant !.... combien de seances d'exhibitionnisme , combien de laisser aller impudent dans les salons ou les salles de réunion avant que cette maxime ne s'imposât comme un motto à mon cerveau expansif ; une devise ou un dicton à ma langue trop pendue : « ton discours ne peut pas te rapporter s'il ne t'a rien couté «  pauvre idiot utile ! …

 

ou un idiot nuisible qui sait ?

 

les économistes ont de ces raccourcis , pourquoi dieu ou la nature ont-il pourvu les êtres d'intelligence s'il leur fallait ensuite la cacher ? Éviter de l'utiliser ….NON ...l'utiliser , andouille ,mais sans le montrer ...

 

drole de nature et drôle d'intelligence : qui vous ferme les portes du succès plus surement que des mauvaises notes en classe ou une réputation de cancre , je dirais même qui vous mène plus surement à l'echec qu'une brillante scolarité ne vous assure le succès . Encore un terme complexe :le succès est-ce la seule chose qui doive compter dans ce monde de comptables et de conteurs  de profits et pertes ; si l'argent a acquis tant de pouvoir c'est la faute aux professeurs justement , puisqu'ils ne savaient même pas quelle était leur mission . C'est ce qu'il voulait dire le yankee ! Un prof. Qui envie la BMW du voyou , parce que lui roule à vélo , il a pas compris sa mission . La faute aux professeurs et aux pauvres , toujours prets à se commettre avec les riches pour une bouchée de pain , bon sang ! Pourquoi a-t-il fallu attendre plusieurs siècles pour comprendre que la richesse avait plusieurs facettes , plusieurs racines même... Et je ne suis pas sûr de l’avoir compris moi- même …enfin si quand même , je ne joue jamais au loto moi !

 

 

 

Il pénètre dans le hall de son hotel ,

 

Bonjour Monsieur Rousseau : il allait prendre la clef au tableau derrière son comptoir

 

Non non , je ne remonte pas , je veux juste vérifier s'il n'y a pas de message

 

Le garçon-receptionniste prit une enveloppe dans son casier

 

« IL y avait ça quand je suis arrive

 

«  pas de message au telephone ? Demanda Emile

 

«  pas depuis que je suis arrivé , j'ai pris mon service à 9 heures monsieur Rousseau ,voulez vous que je consulte votre compte ?

 

« oui s'il vous plait , je vais m'asseoir la bas

 

«  j'en ai pour une minute monsieur Rousseau

 

«  Le G-M s 'asseoit et ouvre l'enveloppe

 

... bah ! Une facture de l'université

 

 

 

« Mais pourquoi je remue toutes ces pensées aujourd'hui ?
…..
« Ah oui ! c'était a cause du père de son fils virtuel O- jour , un jeune BCBG croyait le flatter ou tout au moins attirer sa sympathie en disant «  le professeur DJAMES a bien analysé la situation écon…

 

« permettez ! je m'appelle JAMES , je suis auvergnat

 

et ce sourire desarmant de candeur finaude toute ….française ? Ou auvergnate

 

.ou algero-francauvergnate … ?

 

Grand éclat de rire dans la salle et tête affligée du cadre sup. privé de sa drogue mondialiste , et plus du tout BCBG a cet instant …

 

à quoi tiennent les choses , E_ avait décidé que le fils de cet auvergnat serait son fils spirituel , lui qui n'avait pas eu la patience d'attendre des fils naturels

 

Et , tu l'as sans doute deviné lectrice fine mouche , ce fils c'était O -

 

Il se demandait en ce moment s'il devait révéler la vérité au gamin , Non ! Trop tôt , et puis c'était d'abord le père qu'il fallait affronter , le courage lui avait manqué jusque là devant la tranquillle félicité du couple James – mercier

 

ah  ! La croupe de janine Mercier ...mince c'était peut-être le fils qui en avait hérité , allez savoir avec ces chromosomes qui sautent les obstacles comme des puces ,faudra surveiller ça de près

 

 

 

voilà donc pourquoi il l'avait pris sous son aile , qu'il croyait protectrice, en dépit des avertissements de Chérubin ; la suite nous dira forcément si la realité planifiée est plus belle que les tristes images du liberalisme contemporain ( Europe , 2013 ) ²°

 

 

 

 

 

_________________________

 

 

 

2ème tableau :

 

 

 

PARIS UN MATIN D AUTOMNE

 

...OU DE PRINTEMPS, L AUTEUR semble avoir un compte à régler avec les saisons

 

sur les quais de la seine , côté rive droite , comme diraient les gens de gôche

 

voilà un exemple pris sur le vif de stupidite gregaire : comment distinguer la rive droite de la gauche d'un fleuve qui fait autant de meandres

 

La nuit , s'il n'y a aucune étoile pour vous indiquer la position de l'ocean ?

 

De toutes façons avec la conquete de l'espace , on n'aura plus ces problèmes de direction

 

 

 

bref commentaire de l'auteur , pour une fois du même avis que son heros fatigué

 

 

 

Ce jour là E_ , P_ et O_ marchaient sur le bord de seine , un endroit protégé lui aussi par la communauté internationale , plus précisément le patrimoine de l'Unesco ...mais les français qui ne reconnaissent les bienfaits de la globalisation que lorsqu'ils ne critiquent pas la mondialisation ; n'en sont pas à une bourde près , l'auteur est certes trop prudent pour ergoter avec le peuple le plus ….le plus …le plus quoi déjà . Ah nou ! Le plus intelligent de la terre

 

Surtout qu'il n'a jamais , lui testé cette intelligence de la terre....

 

.vue du ciel , ou d'une station satellite - dans leur folie liberal- individualiste les yankees ont été

 

Jusqu’à passer sous silence les reussites spatiales du « système » sovietique , pour s‘en attribuer le mérite Mais pour ce qui est de mélanger les idées et les hommes qui détournent l’application de ces idées verls les Goulags , on pourra toujours compter sur eux

 

 

 

 

 

«  alors comme ça on me fait des cachoteries ?... vous allez battre la campagne à ce qu'il paraît

 

« P- n'exagérons rien , il n'y a même pas 300 km , aller -retour , on ne va pas faire le tour de France

 

« O_ et c- c'est pas encore décidé m'sieu …j'ai écrit à ma mère , elle a pas encore répondu

 

«  tu n'écris point à ton père aussi ?

 

« Lui il répond jamais m'sieu .. 

 

« ils font quoi ses parents demande Philippe en louchant sur le jean moulant

 

de son voisin

 

putain il me fait bander ce gosse , on dirait un corps de femme

 

le regard lubrique de P- n'a pas échappé à E_ , l'oeil du maitre s'irrite

 

« je vais appeler ton papa ce soir , s'il est d'accord on arrangera ton voyage

 

, tu lui as parlé de ton projet

 

« ben non m'sieu puisque je vous dis il répond pas aux lettres , j'attendais les vacances pour leur parler a tous deux

 

 

 

Un vent d' automne se leva brusquement les obligeant à se réfugier sous un auvent devant une boutique de mode

 

l'auteur n'est vraiment pas doué pour ce genre de phrases- d'appoint ; il aurait dù noter qu'on était seulement en Février !

 

 

 

« ça a l'air sympa la d'dans dit O- ; il désignait un petit café non loin de la boutique «  «  « P- eh bien allons-y on dirait qu'il va pleuvoir

 

« E- c'est plus de ton âge ça voyons , tu te crois revenu aux années de fac

 

allez on va rentrer à Jussieu , tu viens aussi P- on n'a plus le temps

 

La seance commence dans un quart d'heure

 

P- non , je vais marcher encore un peu , je manque passablement d'exercice

 

 

 

 

 

__________________________________________

 

REM APRES ….. seance N° 9 du 03…/09.../07

 

 

 

DIALOGUE P_ O _ L -

 

 

 

_____________________________________

 

 

 

 

 

SEANCE DU LUNDI 19 /02/07

 

 

 

 

 

2- 1 «  Dieu a séparé l'ombre des ténèbres afin que ... »

 

 

 

extrait de la Genèse , volontairement raccourci parce que supposé connu de tous … eeee... ...hmmm...tous les judeo-chrétiens au moins

 

Laissons donc le lecteur réflechir à ce qui précède et abordons ce parallèle d'une autre manière : par « parallèle «  je désigne le rapprochement comparatif des notions de complexité et de circularité.
la complexité a donc existé par la volonté de dieu - ou peut-être du diable puisqu'on prétend qu'il divise plus , ou autant , que ce que le createur veut unifier. La complexite n'est en effet rien autre que la division en deux d'un monde circulaire fermé – C'est mon premier postulat , tout a fait provisoire . Le lecteur est parfaitement libre d'accepter ou refuser ce postulat

 

...A condition qu'il en trouve un autre , ou qu'il en tire les conséquences

 

C’est cette même volonté divine ou diabolique qui est à l'origine du langage , n'en déplaise aux spécialistes , si je ne retenais qu'un seul argument pour étayer cette opinion , je dirais pourquoi n'avons aucune trace de la fabrication du langage , ; en d'autres termes , si H(F) était dépositaire à 100 p. cent du brevet de langage il le serait ipso facto de l'invention de dieu . L'attitude la plus raisonnable dans ce problème insoluble est donc : D(N) ayant donné 99 p. cent du langage , comme du reste , de l'idée d'un dieu , le 1P. Cent restants sont laissés à la libre appréciation des humains ; mais comme vous l'expliquerait un statisticien ces1p. Cent peuvent tout changer . Point final sur cette question ; je ne ne crois pas que nous pourrions en discuter dans un séminaire , d'un problème qui mobilise encore des milliers e spécialistes , lesquels du reste , détail amusant ne sont même plus des linguistes purs.

 

Je reprends la discussion sur les couples 

 

X- s'il vous plait

 

«  Non , non j'ai dit et je répète que cette parenthèse ne sera pas élargie içi , alors n'insistez pas , je continue sur les couples :

 

 

 

........IL CONSULTE L HORLOGE

 

En fait , je ne peux pas continuer vu l'heure . Je vais juste vous distribuer ces feuilles , ce sont des sujets de thèse que je pourrais éventuellement vous aider à soutenir
Eh bien messieurs et mesdames que diriez vous d'un répit ?

 

Vous pourriez en profiter pour poser vos questions à vos camarades , le monsieur sceptique

 

la-bas

 

 

 

FICTION  ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un mathématicien ( économiste) pourrait sourire – ou s' irriter– de me voir ainsi enfoncer des portes ouvertes ; de faire tant de détours , et prendre tant de peine - et en infliger au passage au pauvre lecteur – pour un si piètre résultat . Mais je ne prétends pas içi apprendre quoiquecesoit à ce mathématicien . Je me permets par contre de rappeler au lecteur « moyen » si ce terme a un sens ; que la terre est bien un monde circulaire

 

et – quasiment – fermé . Pour simplifier je ramène ce monde à un cercle -

 

que je divise aussitôt par un diamètre horizontal en deux petits mondes

 

Un monde de la lumière donc , et un monde de l'obscurité .

 

Si je devais utiliser un langage symbolique – ce a qu'à dieu ne plaise -

 

je dirais que j'ai associé le couple (C – D) C pour cercle et D pour …. ?

 

à l'obscurité produite par la lumière : soit le couple ( O -L ).

 

Il en résulte une contradiction et une incohérence que j'ignore pour l'instant

 

 

 

 

 

 

 

Ce faisant je n'imite pas ces journalistes-debatteurs qui disent « on va y venir

 

, on va y venir …. »quand ils sont embêtés par une question , mais parce que je n'ai pas envie d'y réflechir avant d'avoir terminé mon propos

 

Au besoin , le lecteur me rappellera à mon devoir , si d'aventure j'oubliais de revenir sur ces 2 termes .

 

 

 

-Il regarde l'horloge murale : 16 ¼

 

une petite pause ?

 

« 

 

 

 

* * *

 

Comme disait l’ A-G- On va enfin pouvoir se plonger dans les délices de la narration : mais ne rêvons pas trop ; c’est par le rêve que les riches ont pu , dans le passé se nourrir sur le dos des pauvres , je me comprends bien sûr , à propos de rêve , je me rappelle maintenant , dieu seul sait pourquoi ,une mage de bande dessinée de ma jeunesse : lorsqu’un auteur voulait signifier au lecteurs que son personnage dormait , il dessinait une scie sur un morceau de bois avec le texte : « zzzzz «  cette image m’a toujours laissé sur ma faim : pourquoi diable une scie pour indiquer que quelqu’un est en train d’en écraser , l’auteur apurait pu par exemple dessiner des puces écrasées , ou bien encore , que sais-je moi , un moulin qui ronronne , je vois des tas d’images qui sont plus parlantes qu’un rondin de bois …bon , c’était juste une chose que je m’étais promis de mettre dans mon premier roman , voila qui est fait ; et maintenant passons aux choses dites :sérieuses …

 

 

 

Survient le coordi- CR alias ( A - C )

 

Dispute entre A-P et A-C pour présentation - accord syndical

 

A-C : « Que faites- vous ici ?

 

A-P : « vous le voyez bien : je fais mon métier

 

CR -Et …c’est quoi votre métier ? …en dehors de la présentation des caractères , je veux dire

 

A- P-Je dois aussi présenter brièvement le sujet : a savoir le parallèle entre les couples …

 

- Epargnez moi les détails ! Vous avez votre contrat ?

 

- Pourquoi faire ? pourquoi voulez vous voir mon contrat , c’est un truc confidentiel

 

A-C parcequ’il se trouve que la présentation du contenu relève de mes attributions , tenez :

 

lisez vous -même

 

Depliant un dossier , il lui présente une page ouverte

 

Le présentateur , lisant : «  ça alors !

 

Il fouille dans sa serviette et sort lui aussi un contrat , qu’il présente ouvert au coordinateur

 

«  j’ai exactement le même paragraphe dans mon contrat

 

A-P lisez vous -même

 

Ce que fait le coordi , puis il referme le dossier en vérifiant au passage la couverture

 

A-C : «  c’est en effet le même texte , et vous savez pourquoi ? Parceque c’est MON contrat

 

Et pas le votre

 

A-P : mais comment ça , pas le mien ? je l’ai reçu des mains mêmes de l’auteur

 

Puis , lisant la couverture : « ah ! Ça alors …

 

 

 

A-C : « Ecoutez ! Je veux bien croire que vous n’êtes pour rien dans ce micmac …vous savez ce qu’on va faire : on va se partager la tâche , inutile d’en parler au patron , vous savez comment il est , hein ? Il serait capable de dire que nous avons comploté dans son dos

 

Il l‘entraine vers les coulisses en lui expliquant son plan , « qu’est-ce qu’ils vont donc encore comploter ? «  se demande l’auteur général ; qui a observé toute la scène

 

 

 

 

 

_______________________

 

 

 

Suite de la 3 ème séance

 

 

 

w-vous pouvez pas mettre tout ça en équations ?, au lieu de tout ce baratin on retiendrait plus facilement les series de Fourier comme vous nous avez explique .lors de ….

 

 

 

G-M stop stop ! Vous n'avez pas entendu ce que j'ai dit au tout début : pas de maths içi ...vous entendez .. ?...non mais chez qui ?

 

 

 

Ces propos sont ponctués de violents coups de poing sur le bureau

 

.............

 

silence terrorisé dans la salle , on n'avait jamais vu le maitre se facher ainsi

 

 

 

E_ »Vous me voyez moi me tortillant derriere une une equation tellement longue que lorsque j 'ecrirais la fin j aurais oublié le début

 

et les series de Fourier , seigneur , je ne serais pas capable de les reecrire même si je voulais , j'en ai un trop mauvais souvenir ! alors non

 

NOOON et non , j'aime trop les maths pour leur faire subir les outrages de certains economistes , ou alors je ne les deteste pas assez pour accepter d'en faire la religion de demain

 

 

 

je n'ai rien a prouver moi , alors hein ? ….si vous voulez pedaler dans l'esbrouffe , vous voyez la porte là , elle est grande ouverte

 

 

 

Il se rasseoit …

 

même silence de mort ;...le P.Q a révélé à l'assitance tetanisée un nouveau visage

 

Je regrette monsieur , comment est-ce déjà votre nom

 

- « Olivier

 

 

 

Comment ça Olivier , on a deux olivier içi ? ...c'est lui olivier

 

ou bien serais ce que je vois déjà double , je ne suis pourtant plus en colère

 

 

 

O- . '' n-Non m'sieu ,pardon g- grand- maitre moi c'est mon prénom ; le monsieur s'appelle ch- ….Charles olivier

 

 

 

G-m ah je comprends.... je comprends surout qu'il va nous falloir aussi un figuier içi...

 

ouais , bon je reprends où en etions nous

 

Ah oui , monsieur ...Charles l Olivier vous pouvez rester bien sur , je n'ai pas pour habitude de chasser les gens qui me font l'honneur de me remettre en question..mais que ce soit bien clair pour tout le monde  : un gourou ne fait pas dans la technique que diable !

 

 

 

C'est clair ? ..

 

je continue , tenez ! j'ai un exemple tout prêt pour vous monsieur ; l'affamé de symboles , ou bien comment vous dites maintenant le fan de symboles , c'est ça ?

 

Monsieur Godel , vous connaissez , le soi -disant theoreme de l'indecidable

 

ehbienmoi je l'aurfais empêché de l'éditer je l'aurais censuré si - e aqu( a dieu ne plais eje fusse son editeur )

 

vous voulez savoir pourquoi ?

 

Parcequ'on n'a pas le droit de semer le doute et l'angoisse parm!i ses congtemporains , on a certes le droit d'être pessimiste mais …..vous me direz d'iun autrecoté si les éditeurs devaient décider del'avenir de la scinece dans la collectivit é

 

Grâce aux cieux ce malheur au moins nous a étéépargné , nous lepeuple leplus spirituel ...

 

Voyons Monsieur là au coin quel était donc le sujet aujourd'hui > ?

 

jene sais plus ...ou j'ai laissé le fil de la discussions

 

 

 

X- j'en sais rien monsieur ….vous parlez de tout et de rien

 

la salle choquée , pousse un «  OH ! « Diplomat-hypocrite ….
petite incise : voila un autre couple illégitime ( D – H ) vu que les deux mariés sont …

 

...du même coté d'une barrière linguistique invisible ...sauf pour les interessés

 

 

 

G-M : pas démonté le moins du monde par ce double affront :

 

 

 

«  -Non encore une dernière chose a propos de Monsizeur >Godel ; dieu ait son âme , je n'avais aucune rispon de m'en pre:dre à ce monsieur

 

 

 

«  Quand un problème devient indécidable – nous sommes en terrain économique : lorsqu'un problème économique n'a pas de solution dans l'espace logique eh bien ! vous savez ce qu'on doit faire , ...non personne n'a d 'idées ?

 

« mais voyons on essaie le HASARD messieurs

 

le hasard est bien le contraire de la logique n'est-ce pas ?

 

Et c'est une autre façon de relever les incohérences de politique

 

modifier une variable dans un domaine complexe sans toucher à la variable complément dans le couple

 

 

 

X – vous pouvez pas donner un exemple monsieur

 

 

 

G-M non mais on dirait que c'est un complot ; vous vous êtes donc donnés le mot pour m'emmerder aujourd'hui !

 

«  je ne donne pas d'exemple , je suis justement en train de vous expliquer les mefaits du raisonnement par l'exemple , rien de tel pour vous empêcher de réflechir

 

 

 

 

 

chacun son métier , je suis le gourou je me cantonne donc aux généralités , trouvez vous-même les exemples ;a vous de faire la pratique si ça vous chante , c'est en vous aidant des exemples personnels que vous comprendrez le raisonnement ,si vous ne trouvez pas d'exemples comme vous les cherchez , c'est que la question ne vous concerne pas , mieux vaut alors faire autre chose

 

____________________________ fiction

 

 

 

 

 

 

 

dialogue E- G-

 

 

 

repartition des heures de présence ? Surveillance des locaux , suite à l’exploit du « merdeux »

 

 

 

si on avait traité de fils de pute sur Internet Oppenheimer et son équipe

 

le sort de la guerre japon-amérique aurait peut être été différent

 

 

 

Mais on aurait inclus aussi Einstein dans le lot

 

-Et pourquoi pas ? S'il s'est lassé manipuler , tant pis pour lui , mais je ne pense pas

 

 

 

décision sur L implique aussi une contre-décision sur C = contrainte ou encore sur R , la responsabilite ; C et R sont les 2 termes d'un couple qui déraille je ne donnerai ausun exemple pour ne pas vous fourvoyer....

 

au fait j'ai expliqué le principe du deraillement

 

.............. ?

 

«  non ?...tant mieux

 

 

 

__________________________________

 

 

 

 

 

voilà une occasion de mettre à profit l'expérience des vieux cons comme moi : réflechir d'abord sur un sujet avant de se précipiter sur les ouvrages

 

je vous ai dit que telle était ma méthode ,lorsque j'avais un papier à rédiger, et je regrette de dire hélas , qu'aucun de mes maitres - ou supposés tels - ne me l'a jamais conseillée cette méthode : trouver en soi une réponse , et seulement ensuite consulter les avis des autres

 

«  Et ....comment le savez vous alors maitre , si je puis me permettre

 

Mais sachez jeune homme que la Nature a aussi des idées ...et je crois bien que tout ce que nous savons nous le devons a nos relations avec la nature pour ...au moins

 

 

 

W - «  A part ça nos idées comme vous le dites souvent ne nous appartiennent pas plus que …

 

« G-M . « que nos -reflexes , ou nos instincts , oui je répète , mais je ne vous signe aucun papier

 

...laissez moi donc finir petit grand impertinent , vous savez que je n'aime pas être interrompu au milieu d'un raisonnement , ce qui importe c'est la recherche et non ...

 

 

 

« Las ! Une sonnerie de téléphone portable (un assistant non «  affranchi » sans doute des dictats du seigneur des ânons ) nous privera définitivement de cette vérité primordiale

 

 

 

G-M : « je pense que tout ce que nous savons , mais je dis bien : «  savoir SANS L AVOIR JAMAIS APPRIS nous vient de la nature

 

« Mais qu'est-ce que vous entendez par nature au juste

 

« excellente question, mais comme vient de vous l'indiquer le Gong sauveur des âmes perdues comme la mienne , j'y répondrai plus tard ...quand vous y aurez réfléchi par vous -même , pas avant ….le dico ! vous vous rappelez cette astuce de jeune prof ?

 

allons messieurs … il est temps d’aller changer d’idées

 

 

 

« Z- café ou thé maitre ?

 

« E- ni l'un ni l'autre , je vais d' abord restituer aux toilettes , le vin que j'ai bu ce midi

 

dommage que je ne puisse l'envoyer sur la figure du taulier qui nous l'a servi

 

 

 

E- Nous disons un quart d'heure ...non ..plus ? Une demi alors

 

eh bien va pour une demi-heure

 

 

 

Il sort avec les etudiants pour utiliser les toilettes communes . « La democratisation des esprits a commencé comme de juste par le bas «  se dit il , par le bas ventre …

 

 

 

 

 

***

 

 

 

 

 

les jeunes gens se rassemblent autour du distributeur de boissons chaudes en jetant des regards amusés ou concernés ,vers les toilettes

 

 

 

 

 

FICTION  JEUX MATHS

 

 

 

B- on va manquer de P.Q aux toilettes

 

M- oooh !...mon dieu que c'est fin

 

B- et pourquoi vous avez toutes des mines catastrophées , il va pas casser sa pipe vot'mait'

 

W- tu sais ? y a des mots qui font parfois plus de mal à celui qui les prononce qu' à ses victimes

 

B- ça veut dire quoi , ça ?

 

Z-victoire ! La machine à elle aussi fini par dégueuler la monnaie

 

 

 

«W- ...ça manquait d'animation ce matin

 

« X-...forcément ; le pitre du groupe est absent

 

« M-...qu'est-ce qu'il a , il est malade ?

 

« L- il est allé voir ses parents en vendée ; il va être absent toute la semaine

 

 

 

« B- t' aurais dù l'accompagner … vous etiez inséparables ces temps-ci

 

ah ha ! P. cul et chemise ...ha ha ha !

 

« s'il te plait ! Ne sois pas vulgaire

 

«  je sais moi aussi trouver des bons mots comme vot'mait' , je sais pas comment i fait mais i- se débrouille bien avec les nanas , ce gros porc

 

« M-  je ne comprends pas , si tu le déteste tant que ça pourquoi tu assiste au cours

 

« B-ça c'est mes oignons mimi ... Et ne me dis pas que tu comprends quèque chose à ces histoires de couples et d‘isomorphismes , je t’ai vu bailler tout à l’heure

 

 

 

de l'espionnite maintenant , je croyais qu'on ne devait plus en parler , il n’arrête pas de me tanner les fesses

 

« au contraire parlons en ! Il a raison B- on devrait lui dire au vieux qu’il arrête un peu avec les maths

 

« mais c’est pas des maths , il l’a d’ailleurs dit et répété

 

« 

 

_____________________________________

 

RETOUR A LA MASSE 16 H 35 :

 

 

 

«  G_M : Revenons sur cette question du début : un segment de droite sur terre vu du ciel comme un arc .Je me permets ensuite de poser cette question au lecteur en le tutoyant au passage -non pas par irrespect mais par sympathie , car je constate qu'il a bien reflechi au paradoxe (S – T ) du § 1 : Imagine cher lecteur qu'à la lisière du champ de Tartarin se trouve un arbre (A)

 

Mettons que ce soit un chène qui ait vaguement une forme circulaire . C'est tout a fait plausible si on ne voit que le haut de A et si on est un peu myope . Ainsi le feuillage du chène vu de loin s'inscrit dans un cercle, ou mieux encore dans une roue ( R) je reconnais qu'il faut tout de même un petit effort d'imagination , mais je suis sûr que le lecteur n'en manque pas .

 

Voici maintenant où je veux en venir : A étant éclairé par le soleil selon un angle supposé connu , combien a-t-il de feuilles plongées dans l'ombre ?

 

Le nombre total de feuilles étant donné . Une variante de la question serait :

 

quelle serait la surface du feuillage éclairé

 

 

 

………………………

 

 

 

2-3 : où tout s'eclaire !

 

 

 

G-M : «  Je rassure tout de suite  le lecteur: même notre mathématicien armé d'un ordinateur aurait bien du mal à trouver la réponse immédiatement ; peut-être après ..un certain temps comme dirait une voix disparue .Je ne vais donc pas m'aventurer sur ce terrain …

 

...un terrain sombre et ondulé ; moi qui le croyais plat et bien éclairé   - mais j'en déduis que si notre alphabet était aussi vaste que (par exemple ) la suite des puissances de 2 je n'aurais aucun mal à « voir » la complexité

 

 

 

Dont je rappelle la définition provisoire : mais comme je n'aime pas trop répéter , sauf necessité , je préfère encore içi laisser ce soin au lecteur – s'il ne s'est pas endormi entre-temps !

 

Je vais plutôt « mettre à jour «  mon premier postulat : la complexité est une suite illimitée de divisions binaires sur un espace alternativement clos et ouvert

 

J'ai ainsi abandonné 2 notions que je croyais « vraies » ou solidement établies dans le premier postulat ...( lesquelles ? )

 

 

 

Trois remarques :

 

 

 

1-la définition de la complexité peut-elle être , à l'image de l'espace partielle ou intégrale en alternance ?

 

2-Une question en entraine une autre : voudrait-on par ce langage établir un

 

isomorphisme entre l'espace et la definition de la complexité

 

Et pourquoi pas un homomorphisme sur le couple (S – T ) puisque l'espace n'a pas faculté à s'auto-définir

 

3-Retour aux couples , pour échapper à cette tautologie : le couple ( ouverture – fermeture ) est une bijection du temps sur l'espace

 

 

 

Mais où ces remarques nous conduisent-elles ?

 

Aux limitations du langage , encore une fois , sauf erreur de raisonnement

 

Si le verbe , qui n'est pas le commencement de tout – il suffit de répéter cette affirmation pour en saisir l'absurdité – est déterminant dans le temps et déterminé sur l'espace , alors le critère « complexité » est donc indissociable du langage .

 

Comment est-ce possible ?

 

Je n'ai pas de réponse à cette question sauf à introduire un autre postulat:

 

complexité du langage et isomorphisme de l'espace sur le temps sont deux faces d'une même opération mentale

 

 

 

Si ce postulat est admis il devient necessaire d'associer les alternances ( S-T)

 

aux états binaires ( determinant – determiné ) du langage

 

 

 

La première conclusion theorique et pratique de cette association est :

 

toute proposition postérieure à la reconnaissance du mouvement dans l'espace

 

doit se développer selon ces deux dimensions

 

 

 

On retrouve ainsi la sagesse immémoriale du double aspect des choses, mais étendue aussi au langage .

 

Ex : si la terre est ronde dans l'espace – elle est donc plate sur le temps

 

En excluant l'unicité du principe de creation -laquelle sera elle -même contestée plus loin – la manière la plus (simple-complexe) de garantir l'accouplement des termes est donc d'associer à chaque lettre de l'alphabet son conjugué de définition , si tant est qu'on puisse parler de conjugué et de définition d'une simple lettre

 

..........

 

 

 

G-M : se levant et faisant comme à son habitude une ronde entre le sièges , vides pour la plupart aujourd'hui ; une façon de prendre la temperature mentale de l'auditoire :

 

 

 

«  Un peu laborieux pour un commencement, vous ne trouvez pas ? parler de  définition d'une lettre ...des remarques à ce propos ...?

 

 

 

Au fait ! Quelqu'un aurait-il déjà choisi son sujet de thèse

 

X- oui monsieur

 

«  et...peut-on savoir ?

 

X- «  j'ai choisi le 3 ème sujet : comment représenter par des fonctions trigonométriques complexes , les series des Ai et Bi

 

«  faudra voir ça avec M- , je ne pourrais pas vous suivre ? Quelqu'un d'autre ?

 

L- moi je voulais vous demander votre avis , j'hesite entre le 4 ème et le 7ème

 

« Pouvez vous nous les rappeler , je n'ai pas tout en tête 

 

Elle déplie une feuille : premier sujet : essai d'une typologie des besoins humains

 

et ...puis le deuxième : comment déterminer les besoins et capacités cellulaires d'après l'alimentation et l'hygiene de vie

 

G-M «  eh bien pour moi le choix est simple : si vous n'avez pas de connaissances médicale

 

c'est le premier , c-a-d le Numéro 4

 

L- c'est plus compliqué que ça

 

« G-M bon ! On en reparlera...quelqu'un d'autre ?

 

...vous ne pensez pas préparer une thèse O - ?

 

« O- n-non m'sieu je ne pense pas ...mais on a encore le temps ?

 

...................

 

 

 

Entrée sur scène du coordi ( après son arrangemernt avec le Présentateur ? )

 

 

 

Pourquoi le C.I. devrait-il succèder au libéralisme ( ou devrait-on dire plus justement : l’individualisme-collectif ? Eh bien parceque logiquement l’étape de redistribution des richesses ne peut se faire qu’une fois ces richesses maitrisées ou fabriquées en quantités suffisantes . De la même manière , la rattachement de I à S ne pouvait se faire qu’une fois la société s’est elle-même organisée . Il y tout de même une différence essentielle : on ne peut pas opposer les deux termes I et S comme on le ferait par exemple pour une fonction et un organe , je pense que ceux d’entre-vous qui ont suivi le séminaire du professeur Emile Rousseau l’auront remarqué , maintenant je conçois que certains n’aient plus du tout envie de retourner sur les bancs de l’école , tout comme un voyageur doit poser un jour ses valises , l’enfant doit bien un jour arrêter d’apprendre pour commencer enfin à s’amuser , jouir enfin de l’existence sans se poser des questions sans cesse renouvelées

 

 

 

Legitimité des couples ( I ) opportunité du changement de S.O.S ( I.C C.I. )

 

 

 

Que reproche-t-on au collectivisme ? Les files d’attente , les crimes et les goulags - mais li ne faut pas mélanger les critiques du système avec les reproches adressés ç ceux qui ont l’appliqué en gardant la mentatité individualiste d’appropriation exclusive

 

Le manque de rêves , disparition de l’esprit d’initiative , entreprise , gout du risque

 

 

 

Les critques du capitalisme * ou système basé sur la recherche du profit : mensonges , envie et désirs inassouvis , jalousie du succès ou chance insolente des uns face à la misère des autres

 

Arnaques en tous genres , publicités mensongères , injustice , quoique la justice soit TOUJOURS assurée à long terme ( comment ? )

 

'' la main de dieu vous diront les uns - '' mon œil diront les auttres : dieu a laisse les clefs d la maison aux humains ; pourquoi voudrait -il changer de programme ?

 

Esperons que le grand-maitre pourra vous eclairer sur ces trois points …

 

 

 

 

 

______________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Mais pourquoi voulez vous multiplier les lettres de l'alphabet ? «  me dit ce pauvre chérubin qui a déjà bien du mal avec les quelques 24 (+ ou - ) des langues latines .

 

G-M . '' Je lui réponds : je suis un vieillard stupide , tu as raison fiston : ce n'est pas le nombre de lettres qui est important , avec quelques dizaines de lettres je peux faire des combinaisons et obtenir des mots , non pas en nombre illimité , mais suffisamment grand pour être à l'abri des malentendus …

 

 

 

G-M : «  Pour tempérer l'aspect un peu trop pompeux de cette manipulation de mots et de couples , il convient de noter que notre savoir est fondé sur la double contradiction suivante – entre mille autre dimensions -

 

Ou bien le langage est donné et donc inachevé ( ou perfectible )

 

ou bien il est imperfectible et cependant variable

 

X - « pouvez vous répéter la dernière proposition? ...s'il vous plait

 

E : - celle sur le langage ?

 

X : non celle avant : vous avez dit : la première conclusion est ….

 

E- : ah oui , vous faites bien de me le rappeler : si on admet , comme le fait le postulat en question une identité entre les mouvements d'espace et de temps , il est question içi , n'est-ce pas de relativité – ou de relativisme généralisé - donc une fois ce relativisme admis , vous ne pouvez plus dire : au commencement il y avait le verbe , le simple fait de nommer le sommeil ne vous aide ni à mieux dormir , ni à vous réveiller à heure fixe , vous êtes de mon avis ? ….la première conclusion dit simplement ceci : non désolé pour ce terme ; rien n'est plus simple puisqu'on entre en relativité ; la première conclusion dit précisément qu'on ne peut pas classer les propositions suivant une dimension sans aussitôt les déclasser dans l'autre .

 

.....Non ?
X – ce n'est pas ce que j 'avais compris
BG-M «  Bien ! je vois que je n'ai réussi qu'à compliquer les choses ; prenons un exemple ;

 

bien que j'éprouve toujours une aversion pour cette façon d'expliquer , mais tant pis une fois ne sera pas coutume ; prenons l'exemple de la terre ; sur chaque pole vous imaginez un couple ; l'un associe S et T , je ne reviens pas sur ces termes et l'autre associe le verbe …. et ...attendez

 

Il retourne à son bureau , consulte ses notes

 

«  J'ai noté» içi pensée et action ; je ne vois pas ce que vient faire le verbe içi

 

admettons que la pensée soit antérieure au verbe , mais ne me demandez pas de le démontrer par le verbe , et à cet instant , sinon on va tout mélanger .

 

Donc je répète un pole Nord pour (S-T ) et un pole sud pour ( P-A)...vous avez l'image bien en tête . ...alors allez y ...faites tourner la terre dans tous les sens et vous aurez quelleque soit la configuration : un aller – retour entre ces deux associations ….

 

C'est vu cette histoire …. bien vu ?
Maintenant que vont nous dire les autres conclusions ?

 

Allons nous faire comme tout le monde ? Où est le VRAI commencement le premier mouvement c'est P1 → P2 ou au contraire P2-->P1 ?

 

Les 2 mouvements sont simultanées , ce que je traduis en disant si la première conclusion est classee dans S la 2 ème sera classée dans T

 

étape 1 ordre espace P1> P2 ...étape 2 ordre temps Aller > avant Retour

 

....étape N ( A-F) A pour amplitude et F pour fréquence les 2 dimensions sont appréhendées dans et sur (S – T ) la relation d'ordre n'a plus de SENS ; ce qui ne veut pas dire qu'elle n'a aucune importance

 

 

 

..................FONDU ENCHAINE

 

 

 

brève apparition fantome de l'auteur réel :– tiens ! : ( elle ) il ne se dit plus generaliste ?

 

Il discute avec son miroir comme le ferait une femme , l'extrait du cours qu'il a lu par mégarde , lui a un peu dérangé les neurones , il ne parle plus depuis que de realité virtuelle et d'images réelles

 

A- G «  -- Crois tu que je doive prévenir les lectrices maitenant

 

A – G «  a propos de quoi ?

 

«  Ben déjà pour les découpages anachroniques ou ubichroniques je sais plus comment on dit

 

«  ah mais tu devrais ...un scientifique comme toi

 

'' fais pas chier avec tes sciences , tu n'as que ça dans la bouche ;

 

tiens tu sais que tu viens me rappeler une blague

 

A -G« ah oui ?

 

 

 

La sript laisse tomber les '' A – G'' a partir de la '' ils ont du se tromper  ;com ment un auteur peut-il faire les questions et les reponses ? ''

 

''Faudrait peut-^etre que je trouve un aut'boulot c'est unbe maison de fous ici

 

 

 

« Je te la raconterai un autre jour , je dois d'abord me colleter avec ce foutu traitement de texte bon sang combien de fois faudra-t-il que je leur répète:le mieux est l'ennmi du bien

 

« tu parles encore de blague là , je ne suis plus sur ton niveau

 

« Je pense à Cro -magnon : il allait pas s'emmerder à faire la cour à sa dame

 

» Il pouvait pas vu qu'il y avait pas encore de langage

 

« comment tu sais ça toi , tu vivais déjà à cette époque ?

 

« NON mais …. et au fait ? pourquoi Cro magonn

 

« je sais pas j'ai dit ça comme j'aurais dit neanderthal ou promethee ou...Lucifer

 

« pas très précis tout ça , pas digne d'un scientifique

 

 

 

entrée furtive du COORDI

 

«  alors on fait son testament en douce !?

 

A-G « m'emmerde pas avec tes sciences …. ah ! C'est toi , tu me donnes une idée : tu sais que quand tu vas pisser y a un petit test que tout bon scientifique devrait connaitre

 

A-C « ah oui ? Et lequel ,

 

A-G :je ne le dirai pas

 

A-C »allez , te fais pas prier

 

A-G « non n'insiste pas , c'est une dérobade commerciale, si je le dis maintenant les lectrices vont me prendre pour un cinglé

 

A-C « et si tu le dis pas tu passes pour un rigolo , un charlatan

 

A – G : ''non je vais le dire mais vers la fin , comme ces rappels sur les anachronismes et les incohérences ,tiens je te donne un indice : il y a un rapport avec la méditation

 

A– C «  quelle meditation ?

 

A-G : « ben c'te blague ! La méditation , quoi ! Tu sais pas ce que c'est ?...le yoga , les trucs d'orient

 

A-C« ah ! Oui ...dis donc tu serais pas un peu hermaphrodite toi ?

 

A-G« t'en as du vocabulaire dis donc , t'aurais dù écrire mon livre

 

« ah non ! Chacun son métier comme dit le présentoir

 

A-G « où t'as été chercher ça , hermaphrodite , ...je me souviens plus très bien , ça veut dire schizophrène non ?

 

A-C «  ha ! De mieux en mieux...tiens !

 

A-G «  faut laisser aux lecteurs le temps de s'endormir sur leurs illusions , puis au dernier moment crac ! Allez on se réveille ; la vie n'est pas faite que de chansons

 

 

 

A-G : a part soi : Ah ! le monde serait plus beau si les hommes pouvaient s'entretuer en chantant

 

ou en se faisant des risettes et des bisounours

 

 

 

 

 

..........................

 

l'auteur se retire de la scène  avec le coordi :

 

 

 

LE COORDI -je vous laisse continuer avec ce G-M qui m'a l'air d'une vessie plutot ,vous ne trouvez pas , une coquille vide , tu crois qu'on a été bien inspiré de choisir ce type ?

 

 

 

 

 

ATCTE ….SCENE ,,,

 

 

 

..............

 

G-M :

 

«  ...rassurez vous ; il n'y a rien de nouveau : depuis le fameux paradoxe de Zenon ….vous connaissez tous ….Achille et la tortue , c'est toujours le même problème revisité 10 ; 20 fois : le point et le trait , le continu ou le discret selon les statisticiens ; le cercle et la droite puisqu'on en parle , où va la droite dans un diagramme espace -temps , la droite horizontale qui se déploie à gauche et à droite , est-ce que le 2 bouts ne se rejoignent pas en un cercle ; prenez pour fixer les idées un point sur les équateurs ….qu ‘est-ce que je dis : il n'y a qu'une équateur , et un seul méridien aussi si on se fixe un point ...vous y êtes tous là ?....La nouveauté içi c'est qu'on ne parle plus des deux limites gauche – droite ou bien Nord- Sud , on parle de couple , c-a-d qu'on ne s'interesse plus qu'au mouvement et non à telle direction . Voila qui peut changer tout l’arsenal des rancœurs humaines

 

 

 

On entend une sonnerie dans la cour du Lycée , ce qui produit un mouvement « pavlovien « dans l'assistance

 

 

 

« G-M ; fatigués , on dirait ! Je comprends , juste un dernier mot et je vous libère :

 

Si l'on ne perd pas de vue que les couples ( mental-réel ) d'une part et

 

( etat – variation ) sont en interaction , la conclusion provisoire à tout ce remue -meninges verbal est l'impérissable citation de qui vous savez «  tout est dans tout et réciproquement , voilà qui ramène les choses à leurs proportions  »

 

- »O- hé m'sieu ...c'était vraiment la peine de faire tout ce déballage pour en arriver la ?

 

« G-M : je suis bien de ton avis mon enfant ...mais as tu autre chose à proposer ?

 

............................

 

Sortie de gamins dans la cours et des adolescents par une petite porte

 

les seniors apparemment sont en conclave ?

 

 

 

IV -

 

 

 

entre l'auteur ; pas celui qui vient de sortir , celui qui présente  les personnages

 

et qui se présente lui -meme comme A-P:

 

 

 

A-P lisant  ses notes :

 

« -vous me reconnaissez ?

 

« Et connaissez vous Leslie Charon ? ...26 ans elle prononce : « caron » ( aucun lien de parenté ou de voisinage avec la star des années ...70  ou 80 ? …) est étudiante en maitrise de psychologie , d'une famille juive hongroise émigrée aux etats unis , elle a, elle-même émigré en Europe pour échapper au n-ième ghetto , un mot qui semble coller au juif comme la merde à un arabe , ou le football à un bresilien

 

 

 

«  - Elle est en ce moment en bisbille avec son jeune ami ( B-M- ) pour incompatibilités d'humeurs d'horaires et de convictions , les jeunes adorent les generalités : Elle doit chaque matin construire sa journée , se demandant même parfois si elle devait se lever et pourquoi , lui au contraire , suivant le modèle de conduite de son père , ancien commissaire de police des mœurs avait découpé une fois pour toutes son espace et son temps de vie en blocs ajustables ; pour l'instant L- était pour ( B – M ) une aventure comme tant d'autres , un peu plus sérieuse pourtant , mais pas tant qu'il faille ajuster son comportement à une variable insaisissable

 

L- était toujours à la recherche d'un dieu , ou plus prosaiquement ; d'un guide spirituel et , pour autant que les jeunes avides de principes sachent ce que ce terme implique , de morale sociale . Elle a remarqué le professeur E- dans une causerie quelconque , et ce qu'il disait lui a donné envie d'approfondir . dans quel sens ? : L'auteur ne cherchera pas a approfondir lui aussi , ce désir d'approfondissement , car en tant qu'être masculin , il a appris à ses dépens que les femmes sont très chatouilleuses au-delà d'une zone limitée d'un côté par l'inconscient collectif et de l'autre par le brassage des sexes pendant des millenaires (?) ; seuls ont accès à cette zone les vrais psychologues , c-a-d : essentiellemnt les femmes ...

 

Ainsi que les rares hommes dont le raisonnement peut se convertir par « moments «  en intuition flottante

 

 

 

............

 

reprenant pour la n-ieme fois des notes froissées :

 

presentation de ( B-M) fils de commissaire ….impulsif optimiste , createur d'entreprise ,joueur sans esprit de finesse ni humour en somme : un concentré de violence dilué dans une sauce de bêtise congenitale ; on le voit l'archetype du méchant loulou

 

 

 

32 ans né a Dijon ,faubourg de chenove

 

 

 

comment a-t-il connu L- ? elle vient d'amérique ,l'auteur l'ignore sans doute...

 

 

 

O_ lui est né à Paris , parents dans la brocante et le marché de l'art 

 

O-«  faudrait vérifier vos infos , je ne suis pas né à Paris

 

«A-P : ah oui ? , c'est écrit noir sur blanc içi

 

dit-il en tapotant vigoureusement ses docments ; Je ne fais que mon métier moi ;

 

« O- c'est ça ! et moi je ne suis que gardien de vaches

 

 

 

« le coordi : « l'ennui c'est que maintenant les vaches ne regardent plus les trains , plus besoin de les garder alors vos info et theories , hein ?

 

 

 

«  A-P vous mélangez tout , laissez moi donc continuer ma présentation « 

 

tout le monde se met à parler en même temps comme lorsqu'un débat devient interessant à la radio ; c'est donc à ce moment que l'auditeur décroche

 

les lectrices devraient en faire autant !

 

 

 

3 ème semaine du séminaire :

 

 

 

4- patatras ! ….tout se complique à nouveau

 

 

 

G-M « ...Mais je suis aussitôt assailli par un doute : « en es tu si sur ? «  me souffle le mauvais lutin , celui qui n'est jamais content de moi

 

Pourquoi suis je embarrassé pour saisir la complexité ?

 

Alors que j'ai dit qu'il suffisait de diviser le monde – ou la terre , ou la société...) en 2 puis en 4 , puis ...64...256 et 1024...

 

Le lecteur qui se trouve être informaticien aime bien ce nombre

 

«  ça va , ça va m'interrrompt-il arrêtez vous là , je crois avoir compris

 

«  vraiment ? m'étonnè-je , «  je n'ai pourtant encore rien expliqué « 

 

Et je poursuis : pourquoi suis -je ennuyé parceque je voulais montrer qu'à l'aide du couple ( A – R ) A pour apparence et R pour réalité je comprenais mieux la complexité . En effet à la lumière de ( A – R) je saisis mieux la

 

relation entre ( S – T ) et ( O – L) : resp : S pour soleil et T pour terre

 

 

 

....................

 

Ainsi Notre ami Stalinoff s'il était non plus dans la station spatiale , mais quelque part au voisinage de la lune verrait une terre plongée pour moitié dans l'ombre Et voici le plus extraordinaire : s'il n'y avait pas cette ombre il ne verrait rien du tout !

 

 

 

T est dans nos têtes alors que S ,lui est en dehors , ce qui me permet donc d'associer le temps à l'apparence et S à la realité

 

Vous remarquerez que S et T ne peuvent se comprendre séparément , ce qui a conduit les hommes – en ce temps béni des dieux les femmes n'avaient pas encore le droit de contredire les hommes en public – les hommes donc ont passé leur temps si je puis dire à associer puis à dissocier T et S

 

Autre chose encore : si l'espace peut être appréhendée par nos sens directement , le temps lui ne peut être ddécoupé que par référence à S . D'où je conclus que T ne peut exixster que dans un système clos , comme notre système solaire , essayez donc d'imaginer le temps dans le vide entre les galaxies .

 

Encore plus insolite , il incombe aux economistes , lesquels a prioiri n'ont rien à voir avec ces images astronomiques , de tester la validité de ces observations , comment ?

 

En organisant tout « simplement «  la vie en collectivité : on imagine mal en effet un dictateur montrant aux foules la direction du temps

 

 

 

.........................

 

SUITE DE LA SCENE ,,,,LAISSE EN PLAN ,,,,DANS LE MONTAGE ET OUBLIEE

 

 

 

G- M : «  je reviens sur le couple ( franco-russe ) , vous vous souvenez ?...et la contradiction entre lumière et ombre

 

Chose promise ...N'est-ce pas chere lectrice - tiens ! Mon fidèle lecteur m'a donc abandonné ???

 

Bah ! 1 de perdu ...je ne me plains pas , puisque je gagne au change

 

N'est-ce pas chère lectrice qu'il y a une contradiction . Puisqu'on ne peut voir la lumière que si l'on est à l'abri et réciproquement …

 

Un ange passe , puis deux ….

 

 

 

...hmmm : pas très convaincue la lectrice ...Ah ! Mais c'est que les femmes sont plus curieuses...et leur pensée est aussi acérée que leur langue est rapide …

 

euh je voulais dire que leur langue est aussi acérée que leur pensée : honni soit qui mal y pense ! Mais revenons à notre contradiction

 

Ou plutôt non : laissons la refroidir un instant je tâcherai à faire mieux la prochaine fois

 

Il reprend a haute voix en écrivant

 

En revanche je suis plus affirmatif pour l'incohérence : ( C – D) n'est pas un couple très solide -et pas très fiable non plus ...

 

«  et pourquoi donc s'il vous plait , «  m 'interrompt une voix douce

 

« moi : Pourquoi ? Mais ...mais c'est très simple : Parce que je ne peux pas dire - en utilisant un nouveau « langage complexe »

 

[ ( C o D ) i ( L  o O ) ] Ce qui se traduit par - en langage semi-poétique :

 

la lumière est à la droite ce qu'est le cercle à l'obscurité

 

ou bien : en permutant les termes : le cercle ( C ) est à la lumière ( L)

 

ce qu'est (D) à (O ) ...

 

«  vous comprenez n'est-ce pas cher lecteur

 

Euh pardon chère lectrice ...tiens tu etais là  toi ? Dis -je au lecteur- Arlesienne «  je te croyais parti

 

O- « euh non m'sieur je viens d'arriver

 

G-M-«  ne m'appelle donc pas m'sieur , maître suffira à me mettre à l'aise

 

« mais pourquoi es tu parti ?

 

O- «  b-beeeen ..je comprenais pas m'sieur

 

«  et maintenant tu as compris ?

 

« eeee...non m-m'sieur , mais j'ai trouvé une erreur m'sieur

 

«  bon , on verra ça plus tard.....et ne m'appelle plus m'sieur ...compris

 

«  oui m'sieur

 

«  bon où en étais – je ? En partant de simples lettres l'artisan de cet univers a composé des mots ...quelques mots suffisent aux humains pour en venir aux mains ...avec leurs mains ils fabriquent toutes sortes de choses y compris des armes et des jouets ...orl es jeux et les guerres se terminent aussi avec mots

 

N'est-ce pas là un condensé d'une civilisation circulaire ? » »

 

«  eh bien répondez , c'est à vous que je m'adresse ...

 

..................

 

« - Ils forment un beau couple ces 2 là ….pensai-je tout bas ; mais ne nous égarons pas

 

Nous parlons içi de couples , que diable ...pas de couples

 

« G-M considérons la question de l'importance : la pensée économique est certes redevable au puissant raisonnement marxiste , je pense que vous voyez de quoi je parle , oui ?

 

« L- vous faites allusion au matérialisme dialectique , n'est-ce pas ?

 

« G-M oui , quoique les fondements philosophiques ne soient pas très clairs içi, je vais tâcher d'exprimer le plus cairement possible : si l'humain pense qu'ikl est plus important d'assurer sa subsistance , au temps des tribus , ou sa domination par la suite il rejette le postulat associé au partage de l'ombre et de la lumière ; on peut objecter que si l'on ne s'interesse plus à l'accouplement des êtres , et son corollaire , la permanence de l'espèce , il n 'y aurait à terme ni domination ni subsistance . Introduire la circularité dans ces conditions reviendrait à souhaiter l'avènement d'une pensée-anti-marxienne ou anti-marxiste , et quelle serait selon vous cette pensée contradictoire ?

 

............

 

G-M - alors , vous ne voyez pas ...

 

 

 

« bon me dis-je , il est temps de faire une pause

 

« Avez vous au moins suivi le raisonnement , ou bien ce que je dis est complètement nébuleux … ?

 

- vous ne dites rien , un peu fatigués peut-être par toutes ces abstractions ...

 

«  allez les enfants à tout à l'heure...je vais vous raconter une histoire d'amour ..puisque vous avez l'air d'aimer ça

 

 

 

___scene …...._________________________DE LA REALITE A LA FICTION

 

( V -..........la rupture L- ( B- M- ) * *

 

 

 

Leslie marchait d'un pas vif dans la rue St honoré lorsqu'elle sentit une main se glisser sous sous aisselle gauche

 

 

 

Elle se retourna brusquement en poussant un petit cri

 

C'était encore ce Malapris en abrege : B - M dans un de ses tours de potache

 

L - «  Oh ! ... tu m'as fait peur !

 

B- M «  attends laisse moi réparer les dégats

 

Il voulait lui entourer la taille en appuyant sa main sur son cœur

 

« Non laisse moi ! , je vais être en retard

 

«  En retard pourquoi , tu as trouvé un nouvel amant ?

 

« fff...n'importe quoi ….je suis un séminaire si tu veux savoir

 

« tiens tiens !....eeeet on peut savoir ce que tu apprends là ?

 

« bah !...tu ne comprendrais pas

 

«  c'est ça dis tout de suite que je suis un primaire , un demeuré , comme mon père ...c'est ça que tu voulais dire n'est-ce pas ? Je commence à connaître tes reactions de p'tite bourgeoise gâtée ...

 

«  bon je tourne içi ...tu veux aussi m'accompagner ?

 

«  Pourquoi pas , j'ai envie de voir la tête de ce séminariste , des fois qu'on aurait un ami en commun …

 

..................................................

 

Ils s'engagent dans la rue du Four qui mène vers les quais

 

Entrée sur une cour , puis deux portes ; on entend la voix de E_

 

...............................................

 

 

 

«  L- tu n'entres pas ?

 

« B-M- non ,je préfère savoir à qui j'ai affaire , ou plutot à qui TU as affaire , je vais écouter aux portes comme faisaient jadis les domestiques

 

« comme tu voudras …

 

 

 

Elle pénètre dans la salle par la petite porte , mais se fait tout de même remarquer car la seance a commencé depuis dix minutes …

 

_______________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-5- la croissance lineaire -continue est-elle un mythe ?

 

 

 

G – M :Voiçi l'histoire promise : Quand j'étais jeune comme vous , je croyais que la croissance , c'était comme un chêne qui montait tout droit vers le ciel comme un pin ou …. un bouleau ?

 

Eh bien plus tard ….au boulot j'ai dé réviser mes leçons de choses :

 

voici donc ce que j'écrivais sur la croissance – telle que la voyaient les économistes , même les mathematiciens : je vous laisse donc savourer mes péchés de style de jeunesse , et on en reparle après , d'accord ?

 

 

 

G-M : '' Tiens toi ( il s'adresse à W ) tu veux t'installer à ma place , tu leur liras le texte à haute voix Quand JE REVIENDRAI , je vous laisse 5 minutes

 

 

 

Il sort de l'amphi pendant que les etudiants lisent son papier

 

 

 

J-5- la croissance est un mythe extrait « journal d'un philosophe naturel »

 

 

 

Annone W- avec son accent très grave et ses roulements des ''r'':

 

 

 

La croissance est un mythe Octobre 1981

 

 

 

« S’il existe une loi de conservation de l’énergie elle doit être générale, sinon il n’y a pas plus de conservation que d’énergie . Dans ce cas l’homme pourrait puiser indéfiniment dans les réserves sans se préoccuper de l’avenir .  « Fais ce qu’il te plait «  a  été en somme le principe conducteur de l’activité humaine jusqu’au début de la deuxième moitié de ce siècle

 

On connaît maintenant la suite : les aberrations de l’industrie débridée et la reaction écologique – ou écologiste-

 

 

 

On peut donc avancer le postulat suivant : la loi de conservation de l’énergie inclut l’activité de l’homme dans le processus général de conversion et d’échange des diverses formes d’énergies

 

Peut-on en déduire la responsabilité de l’homme dans l’équilibre de ces échanges ?

 

La définition circulaire des aptitudes et des besoins  est compatible avec un équilibre des échanges économiques et  avec un espace social ouvert . Donc l’égalité des pertes et des gains retirés du jeu social ou économique ne limite en rien l’étendue ou la durée du jeu.

 

Sur le plan physique la stabilité de l’univers est garantie par une absence de limites finies dans ses dimensions. En effet dans un univers infini l’hypothèse d’une destruction brutale de l’équilibre des échanges d’énergie a des chances pratiquement nulles de se réaliser . Il est évident qu’il ne faudrait pas réduire l’univers au système solaire par exemple ; un système étoile-planètes peut très bien être détruit dans ses propres dimensions sans que la distribution de matière au sein de l’univers en soit affectée

 

Pour revenir au plan économique , il est donc exclu qu’un homme ou une collectivité puissent gagner quelque chose qui ne soit pas perdu par un autre homme ou collectivité

 

L’idée même de croissance économique est fondée sur un mythe absurde :

 

Le mythe d’un rendement supérieur à un , ce qui ne s’est jamais produit pour aucune machine connue à ce jour. Et la machine économique n’est finalement que la somme des machines industrielles et humaines. Si l’on répugne à assimiler l’homme à une machine pour des raisons morales ou autres , l’analogie sur le plan physique n’en est pas moins indéniable : un homme consomme de l’énergie sous une forme donnée et la restitue sous une autre forme ; admettre qu’il puisse restituer à la terre plus que ce qu’il en aurait reçu relève de la croyance au miracle

 

Soit dit en passant , le miracle de la multiplication des pains pourrait rendre aujourd’hui un sacré service aux pays du tiers monde.
Ces mêmes pays qui ont fait les frais de la soi-disant  croissance économique , et qu’il faudra bien rembourser d’une manière ou d’une autre

 

  * *

 

Le professeur qui était resté au fonde de la salle reprend son poste , et W- regagne sa place

 



 

E- « Alors que remarquez vous ? ...curieux comme le style change avec l'âge tout en restant le même , n'est-ce pas ?..ais c'est vrai , vous ne pouvez pas comprendre , comme on a vu , pour pouvoir décrire des cercles, il faut déjà avoir compris que dans la vie , et au-delà d'un certain âge on ne faisait plus que recommencer

 

La question ne s'adresse pas à W…. il est quasiment impossible de comprendre ce qu'on lit à haute voix …....mais si les autres n'ont rien compris , je dois m'arracher ce qui me reste de cheveux ; ce n'est pas à vous que je demanderai de faire l'effort de comprendre , c 'est ce queje faisais quand j'étais jeune enseignant , aujourd'hui je sais que j'avais tort , si un auditoire ne comprend pas c'est l'orateur qui est coupable

 

W- permettez , maîtrrre …rrrr …je n’ai fait qu’interr- prreter …

 

Mouvements divers dans la salle :

 

«L-  pourquoi G-M ? un auditoire peut aussi faire semblant , sans parler de cette grande constante des foules : la bêtise , c'est vous du reste qui en avez parlé l'autre jour , cette citation de Descartes , vous vous rappelez ?

 

«  Ah ! Descartes voyons voir , tout ce qu'il dit est interessant :

 

«  L- eh bien je cite de mémoire : «  ce qui m'a surpris le plus chez les gens c'est la stupidité de leurs remarques » je trouve la remarque très ..française , très prétentieuse

 

«  mais revenons un peu au sujet , ce texte date des années 80 , je vous rappelle , aujourd’hui pratiquement tout le monde s’accorde à dire que les inconvénients du progrès , ou de la prétendue croissance , ne sont visibles que longtemps après les avantages ….

 

 

 

Xavier mais de là à nier en bloc TOUT le progrès

 

« oui c’est vrai ; il y a une marge , je pense que vous la franchirez lorsque vous aurez assimilé le langage des couples

 

X- je ne suis pas d’accord …

 

«  eh bien je vous écoute monsieur , il ne suffit pas de dire je ne suis pas d’accord , il faudrait argumenter un peu , diriez vous que nous avons exploré TOUS les inconvénients de l’electricité

 

Ou de l’industrie du plastique …je ne vais pas faire l’inventaire de tous les arguments des écologistes

 

 

 

O-A- alors m’sieu , selon vous il faudrait revenir aux bougies et aux diligences ?

 

 

 

G-M «  qui diable parle de bougies …c’était déjà un progrès ça !

 

…………… un temps de reflexion

 

« écoutez , voici ce que je pense aujourd’hui : j’avoue que votre question monsieur la bas , m’a un peu troublé lorsque j’ai écrit ce texte , je répète : le déclin qu’on constate aujourd’hui m’a plutôt conforté dans mon opinion , et la pente peut être plus raide que je ne croyais : toute organisation sociale comporte 3 étapes : un : une étape de lancement , puis vient une mise sur orbite et enfin en dernier lieu , un rythme de croisière ; Je crois que nous aurions dù stopper le progrès au début de ce siècle , mais ceci nous renvoie à l’orientation collective de notre société , et je ne peux pas encore développer ce point , pas à ce stade de la discussion

 

Je préfère donc laisser ce débat ouvert pour l’instant , d’autres questions ou objections après ce que je viens de dire ?…oui ?

 

 

 

 

 

 

 

.....................

 

 

 

scene de rue ….......impossible a jouer en realite : on imaginera alors un decor parisien : une chaussee reservee aux vehicules 2 , 4 , 8 roues ; deux trottoirs de chaque cote des vehicules reserves aux chiens femmes , hommes ; mais non aux chats ; et des immeubles de chaque cote des trottoirs

 

 

 

pqs de sauqt qu;qrqis ? Zhy ? Rue st honorre n 57 ou 59

 

 

 

Fin de la 2 ème …seance et sortie désordonnée des assistants , le maître reste dans la salle

 

 

 

 

 

«L- et O - Qu'est-ce qu'on fait ce soir

 

« O- s-ciné ? …ou télé ?

 

« j’ai plutôt envie de prendre un bain et d’aller danser , pas toi ?

 

« O- bof ! Ça ou aut’chose , je connais pas beaucoup de boites , y a trop de bruit

 

«  bon allons d’abord chez moi , on finira bien par trouver

 

«  chouette ! Je vais lui frotter le dos pendant qu’elle est sous l’eau

 

 

 

Ils descendent place d [Italie dans le 13 ème

 

Tiens ! Je crois qe je vais habiter par là aussi

 

Ah oui ? Mais je croyais que tu avais déjà un appart

 

O- non c’est l’appart de ma mère mais le loyer est payé pour 3 mois encore , c’est trop cher pour mes moyens tu pense bien ; je ne l 'occupe que quand ...

 

L- Tes parents ont déménagé ?

 

O- oui , il était temps , l’atmosphère du VII ème commençait à me peser , heureusement ma mère connaissait le vieux , c’est lui qui m’a tuyauté sur la chambre

 

L- je pige rien à ce que tu racontes , le vieux tu parles de ton père , normal que ta maman le con…

 

M-MAIS NON …

 

L- ne crie pas comme ça ! Les gens vont croire qu’on se dispute

 

O- B-BON …je recommence : le vieux c’est celui qu’on vient d’entendre …le grand-maître si tu préfères , il se trouve que …

 

L- attention ; grouille toi , on va rater le métro

 

Il courut derrière elle en maugréant « F-…f- faudrait savoir ce que tu veux hein ?

 

Ils s’installent l’un en face de l’autre dans un coin de la rame , direction place d’Italie indique le panneau :

 

L- ouf ! On a bien failli rester sur le quai , alors tu me disais que …. Mais on dirait qu’il boude le méchant gros ours …allez fais risette à sa maman …

 

O- on bouscule pas les gens comme ça , y a des rames toutes les cinq minutes , on n’est pas au champ de courses

 

L- tu sais pas ; t’as jamais été pris dans la cohue de 5 à 6 , tout le monde sort du boulot , on aurait été serrés comme des sardines

 

O- dans son for intérieur :   adieu les papouilles dans la salle de bain , m’est avis qu’elle sait bien ce qu’ elle veut cette fille , mefie toi O- ….

 

«  je vis à Paris depuis … au moins 4 ans , je sais bien comment marche le metro

 

L- ah bon ! Parle moi plutôt du vieux comme tu dis , tu le connais depuis longtemps ?

 

O- M-mais non , pas plus que toi , je disais qu’il connaissait ma mère , mais moi …

 

L- il a des idées incroyables , mais on n’arrive pas toujours à le suivre ; tu trouves pas toi ?

 

O-s-si si , j’ai parfois du mal aussi , mais comme il dit : faut s’accrocher un peu quoi ..;

 

L- c’est-ce que je fais , mais je décroche plus souvent que je ne m’accroche et à chaque fois j’ai l’impression d’avoir raté l’essentiel

 

 

 

ils marchent en silence pendant 5 minutes

 

A-G a propose de reutiliser le decor exterieur de la scene precedente

 

'' les rues de Paris se suivent et se ressemblent '' a-il explique

 

mais le coordi a refuse : ''

 

''peut-etre mais les spectateurs eux ils se suivent pas comme des rues alors si tu veux qut ta putain de piece multimedia fasse du chiffre ; faut mettre un peu de sang neuf m tu crrois pas ?

 

Peuchere ! On dirait que les rapports entre les salaries ne s'ameliorent pas ….

 

 

 

O- '' merde la vie est marrante : maintenant que je suis près de L- , je sens que je dois m’en détacher , alors que j’étais plus près de Bernard dans le septième , je pouvais pas le sentir près de moi …fallait pas bouger de quartier m- mon vieux !

 

 

 

Incroyable ! Il begaie meme dans ses pensees intimes

 

 

 

 

 

 

 

***

 

 

 

 

 

Suite de la …/2/3 ème séance ( croissance )

 

 

 

 

 

E_ :je pourrais aujourd'hui ajouter  au texte que tu viens de nous lire : la croissance lineaire est un mythe dans un monde eminemment cyclique

 

Et elle n'est linéaire que parce que l'on s'obstine à ne voir dans les cycles que les portions précisément droites .Souvent ce n'est pas de l'obstination mais de l'observation hâtive , les périodes du cycle pouvant parfois s'étendre sur plusieurs generations .Il y a donc cycle et cycles ….

 

« mais n'est-ce pas aussi le cas de l'univers  tout entier ?

 

« O_ P-pardon m'sieu ...que voulez vous dire « il y a cycle et cycle

 

« E_ Ah oui , c'est vrai ….les choses écrites et parlées sont parfois différentes , j'aurais dù préciser : le premier cycle est au singulier , le deuxième au pluriel

 

Voici à ce propos un petit couplet ...je vous rassure il n'est pas de moi , je suis aussi ignare que toi en poesie ... un couplet qui illustre cette singularité du langage :

 

Les physiciens penchent tantôt vers un Univers qui respire

 

tantôt vers un Univers qui n 'arrête pas de se répandre

 

En somme les theories sur l'Univers

 

se comportent comme l'Univers « physique « 

 

- ou aujourd'hui physico-social et mental

 

Quelle affaire ! La philosophie

 

Tout comme l'économie sont 2 nébuleuses

 

mais ne sont elles pas aussi

 

une mère et une reine fabuleuses ?

 

Est-il permis de raisonner avec des semi-alexandrins à ses pieds ?

 

 

 

Après une envolée lyrique aussi laborieuse

 

Il ne reste plus que baisser le rideau et renvoyer l 'auditoire à la ... :

 

 

 

_____________________________________________________________

 

Fin du premier tableau

 

 

 

 

 

...à suivre

 

 

 

 

 

LE DEMENAGEMENT( VI ) - le diable s'en mêle - O-- et B- M : premier choc

 

 

 

O- avait trouvé une chambre de bonnes dans la rue Vulpian au numéro 2 .L'appartement du VII ème lui était devenu insupportable , c'est curieux , il aurait cru qu'il se sentirait vraiment chez lui après le départ de sa mère c'était le …combien du mois ? .. me rappelle plus

 

C'était pourtant une journée à marquer d'une pierre blanche , sa mère lui avait présenté ce grand professeur à l'allure de croque mort …. la barbe austère , sanglé dans un manteau noir Il lui rappela immédiatement un acteur qu'il avait vu à la télé … en plus grand

 

 

 

REM EPISODE DU FILM AMER ...MEDECIN QUI INVITEPROF CHEZ LUI / TACHE SUR COSTUME

 

 

 

Prends bien soin de lui dit elle avec un sourire enigmatique c'est notre unique enfant

 

Qui était donc ce vulpian ? Un medecin ou un un botaniste , ça fleurissait dans le coin , rue Linné , jardin des plantes , rue buffon ..IL pourrait gagner le Lycee en traversant le jardin et en suivant les quais jusqu'à hauteur de la bastille , maiq il y avait les escaliers à monter et descendre . Il n'importe , il n'avait nile tems nil'nvie de flaner ? N prenant le metro à la station Glaci-re **

 

 

 

mais làil devait prendre le metro

 

, il serait rendu a Saint Paul en moins d'un quart d'heure

 

 

 

ce salopard de M- B- , il perdait rien pour attendre

 

« je vais lui fixer R.V. Dans le terrain vague dans la rue des cordeliers

 

c'est éclairé la nuit , et on aurait pas à s'expliquer avec un gardien comme dans les parcs . Faudra que j'étudie le terrain avant se promit-il

 

 

 

Le vedanthaisme ignore -t-il la necessité du couple ?

 

 

 

 

 

Il ouvrit son bloc notes dans le train et essaya de memoriser le dernier cours du maitre E- «  elle l'appellent P.CUL , les nanas vraiment , aucun respect

 

relisant une denière fois avant l'arrêt :

 

petit problème annexe : y a -t- il une necessite de la croissance ?

 

Pour y répondre il nous faudrait faire un petit détour par cette galipette linguistique : la solidarité n'est necessite que si l'on s'est convaincu du caractère complémenraire des necessités

 

Si les liens de solidarité I(S) et environnement sont a la fois realyifs et absolus alors l'histoire de Robinsoe Crusoe est comme la croissance , la liberté , ….ou tout autre concept non attribué un mythe ; un être humain ne peut pas vivre en dehorts de la societé ( humaine ou animale là n'est pas la question

 

 

 

ça au moins c'est dans mes cordes , il est fort ce type , arriver à me faire bosser , moi qui ai pris l'habitude de bachoter a la dernière minute ...faut dire que ça m'interesse aussi ; mais comment mettre en pratique tout ça

 

Tiens faudra que je pense à acheter un gilet pare-balles , ce salaud de fils de pute pourrait bien s'amener avec un pistolet automatique ...noon , il pourrait pas , ça doit couter cher ces gtrucs là...non une cotte de maille ferait mieux l'affaire n mais ou en trouver ? Putain de vie , on n'est jamais tranquille , faut emmerder les autres pour être treanquille , c'est la seule solution

 

 

 

Il préféra descendre a Bastille plutot que prendre une correspondance , il irait aussi vite que le train en prenant par le boulevrd Bourdon et les petites rues sur la droite ; curieux , il n'était jamais venu par içi

 

BLOC-NOTES DE L ' A – G :

 

les jeunes ont une generosité pour les generalités - un probleme à méditer pour les psychotechniciens ( recrutent des candidats – serviteurs du public …)

 

treds grande aptitude ) manier des idées générales – ou confuses ?

 

Pourquoi ne laisserait-on pas les taches de gouvebrment aux jeunes ?

 

Eux au moins ne sont pas encore nes tons pas encore receptifs aux sirenes de la corruption

 

..................

 

 

 

Ah ! Il se rappelait maintenant le film , comme il avait fait une année de médecine il lui arrivait de le visionner dans une des salles de l'hosto

 

 

 

une autre série ? Sur les medecins

 

 

 

Le type était ingénieur , ikl devait pas manquer de fric , ikl invite un jour leprofeeesueur de pholosophie – a mon avis il avait préméditéson coup , l''admiratrion de ses jeunes filles commençait à le fatiguer , durant le repas , une gamise renverse un pot de creme ou ….sur le pantalon du professeur qui la traite de petit monstre ...ça jette comme un frois dans la salle à manger du bourgeois ingénieur . Le grand Sénèque était tombé de son piedestal

 

 

 

Lundi …/…./ : 3 / 4 ème seance : chiffres a verifier et reecrire en lettres : c'est plus sur

 

 

 

 

 

6 -raisonner c'est aussi décrire des cercles d'idées

 

une experience in vivo de reflexion voir par........p, 56

 

 

 

 

 

intelligents et stupiddes sont affectes de la meme mnirere par les malentendus

 

 

 

voici un petit test fabrique expres pour vous :

 

demandez vous pourquoi certains produits valent plus que d 'autres

 

qui determine les prix dans nos societes liberales ( sic _)

 

 

 

pourquoi est il impossible d'enrichir un individu ou un groupe au sein d'une communaute

 

sans appauvrir d'autres . C 'est sur ce critere inexact que reposent la plupart des raisonnements des economistes ; en plus bien sur des erreurs proprememt techniques comme les sauts dans les pseudo -fonctions ; completement ignores dans les calculs de flux ; ou de coefficients divers affectant les choix des agents

 

 

 

premiere etape : placez vous dans la situation du consommateur et demandez vous si vous etes prets a depenser telle quantitte d ' energie pour acquerir telle boite de matiere censee vous apporter telle quantite de calories

 

 

 

A supposer que le fabriquant ET le revendeur soient des gens honnetes ce qui est loin …

 

L – pardon grand-maitre mais je ne vois pas a quoi correspond l 'energie aue vous citez en premier

 

G-M c'est l'argent m je croyais que ce point etait definitivement etabli apres la seance sur la croissance m vous ne vous rappelez pas ? …..das l'univers physiaque qussi bien qu econo;mique l 'equilibre entre energie et matiere est suppose assure pour l ' eternite

 

donc notre argent ne peut etre que l energie dissipee dans la transformation des matieres

 

rappelez vous le mot de Lavoisier ; vous pouvez passer sur une  mine d'or ou de diamants

 

sans depenser un sou ; les fabriquants ou les vendeurs n'ont rien ajoute au poids total des matieres ; s 'il y a dons une valeur nouvelle ( c-a-d si la monnaies est cree ) c est pour mobilisre comme on dit mobilisre une creance en d 'autres gtermes on materialise l energie depensee pour les transfornations des matieres m pour la rendre facilement echangeable

 

vous y etes la ?

 

L_- «  tout a fait maitre je vous remercie

 

O_ p...pardon ; moi je n -y suis pas du tout pourauoi avoir inventte alors cette theorie de l 'offre et de la demande

 

G- M ' : vous etes en avace comme d -habitude m j'allais y venir m en fait cette loi n 'est en pratique ja;ais verifiee allez donc faire vos courses au supermarche et demandew au directeur ou a la caissiere pourquoi la loi n 'est pas appliquee : on devrait avoir tous les jours des mercuriales fixant les cors de tous les produits vendus ou exposes

 

mais alors vous imaginez la pagaie dans les menages et dans les marches

 

X- et dans les ministeres

 

O- pourquoi les ministeres ?

 

Notez bien ; je ne crois pas qu' il y aurait des desordres dans d'autres pays m les francais ont une sainte horreur du marchandage m on dirait que ce derange leur sens des valeurs ; il faut donc rappeler aux francais que tous les actes d' echange sont bases sur des rapports de force

 

Negocier un prix est donc le minimum que chaque I (S) puisse faire pour etre reconnu en tant au'etre humain vivant dans une collectivite

 

 

 

...................................... SCENE …. FICTION LE COMPLOT

 

 

 

A -C et A – G

 

Victor Hugo n'etait pas de bonne foi lorsqu'il dresait ce celebre requisitoire contre le theatre

 

«  ….ce peristyle ou les courtisans viennent co;ploter contre le roi ; et ou le roi va comploter contre les courtisans m chacun a leur tour _ citation de memoire _

 

Commemt a-t-il fait pour mettre en secene son  «  Ruy Blas  « ?

 

 

 

complot pour virer E_ R_ ( le coordi , A-C , P- et le doyen de faculte )

 

 

 

complot pour dep]acer le doyen ( ….A – G M _ un directeur d ministere

 

 

 

 

 

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>.

 

 

 

 

 

..

 

 

 

G-M : ''Je vous le prouve en revenant sur le § 4

 

je dis « vous «  maintenant parce que j'ai 3 auditeurs

 

Magnifique ! C'est le succès : Mon audience s'est accrue d'un enfant

 

Mais qu'allez vous imaginer ! Ce n'est pas notre couple qui a realisé ce miracle de l'injonction divine;c'est tout simplement le « chérubin » sorti de mon imagination ...à croire que le rappel de souvenirs de jeunesse favorise les cures de jouvence

 

...Bien , passons !

 

 

 

Quand j'écrivais donc au § 4 : ( C o D ) je ne faisais pas de la grammaire française

 

j'essayais plutôt de traduire en sténo l'opposition entre le cercle et la droite

 

Mal m'en a pris , car la lettre « O » désigne dans le second couple aussi bien l'opposition que l'ombre

 

D'où l'obscurité du propos et la confusion qui s'en est suivie

 

Car tu t'en es doutée futée lectrice , si j'ai proposé une pause , c'était bel et bien pour masquer mon embarras

 

Mais il y avait plus grave : je me suis aperçu que je n'avais pas expliqué au §3 pourquoi et comment j'avais établi une correlation entre les puissances de 2 et l'alphabet d'une part et d'autre part la « vision «  de la complexité

 

En ayant sous entendu : « Par opposition à la complication

 

 

 

Ce qui m'a auss..

 

«  HÉ C'ÉTAIT ÇA M'SIEUR ! S'écrie O _ en se levant le lecteur-arlesienne

 

Et en agitant frénétiquement son cahier a spirales , son derriere , sans doute pour en mettre plein le vue à la donzelle-lectrice et enfin ses lunettes de myope qu'il finit par reposer sur sa barre de chocolat

 

«  quoi ? Ça ...et je te prie de ne pas m'interrompre , on n'est pas à la radio içi ; que diable

 

O-- : « m-mande pardon ..mm....maitre

 

G-M «  ah ! Voilà qui est mieux …j'ai toujours dit qu'un jour quelqu'un , quelque part reconnaîtrait mes immenses talents. Et s'il n'en restait qu'un maitre sur 2

 

je serais ….bon et bien vas tu m'expliquer à la fin ! «

 

«  v-voila m'sieur

 

« Seigneur ! ...bon tu sais pas ? Tu vas manger tranquillement ton chocolat  sans oublier tes lunettes ; pendant ce temps je finis ce que j'avais sur le feu d'accord ?, on n'est pas à la télé içi que diable ! Chez nous l'heure ne tourne plus ...sauf sur elle-même

 

« Je reprends pour la lectrice... Voyons qu'est-ce que je disais ...tu as bien suivi toi ?

 

L- « Oui ...enfin non ! pas très bien Grand Maitre...mais j 'aimerais savoir pourquoi l'univers plat et éclairé devient sombre et ...sombre et …

 

G-M '' ET ONDULE «  voilà que je m'excite moi aussi comme le myope « pensai-je tout bas pour ne pas vexer mon seul auditeur myope

 

C'est exactement ce que je voulais dire …''

 

et alors là ….la panique …pensai-je tout seul

 

 

 

* *

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Mais m'arrêtè-je brusquement pris d'un (vertige-doute)

 

« Comment peux tu savoir ça toi...si je n'ai pas encore perdu de mémoire tu n'étais pas là quand j'ai parlé de monde circulaire ...que je sache

 

« Non Grand Maitre ...enfin si ...j'étais à côté avec mon ami j'écoutais mais je n'osais pas entrer ...ah ! au fait J'oubliais Grand maître : ne me dites pas « tu » car mon ami risque de vous entendre

 

«  Ah oui ? Et alors …

 

« Mon ami est très jaloux Grand Maitre...il pourrait s'imaginer ...enfin des choses vous voyez ...

 

«  Ah ! Je vois ...en effet …

 

Brusquement je fis en effet :

 

« Excellent comme remarque ça tombe à souhait : c'est le type de situation compliquée mais pas complexe , tu saisis ?

 

L- « Oui ..enfin Pas très bien Gand maître ..mais n'oubliez pas …

 

« Oui , oui , jt' inquiete pas , e voulais juste savoir comment tu...comment vous reagissiez ...que veux tu faire plus tard ?

 

«  écrivain , Grand Maitre

 

«  Bien , bien , c'est un noble métier écrivain ...et tu ...et vous avez donzelle-lectrice un esprit très subtil , Parole ! Grand Maitre le dit à vous …

 

D'un autre côté Grand Maitre ne voit pas très bien ce qu'il peut vous apprendre

 

un écrivain n'a pas besoin de faire des maths ou de l'économie

 

«  Oh si Grand Maitre...j'apprends énormément ...quand on raisonne sur des nombres on respecte davantage les lettres ...Grand Maitre

 

« Alors là ...les jeunes ne cessent de m'étonner décidément ...tu en sais ...vous en savez autant que moi ...enfin pas tout-a-fait mais ...vous êtes décidément trop mure pour votre âge ...vous vous entendez bien avec votre ...ami

 

«  HE C'EST …. le myope recommence à s'agiter ..pour se calmer aussitôt

 

sous le regard glacial de la donzelle-lectrice 

 

«  c'est exactement ce que je lui ait dit m'sieur ...elle est très vieille pour son âge... et son ami n'est pas ...

 

« En tous cas si ça peut rassurer ton ami ..votre ami pardon amie lectrice , vous pourrez lui dire que je suis aussi innocent que le chérubin que vous voyez au fond

 

«  Un chérubin ….où ça m'sieur ?

 

«G-M : toi tu répondras quand tu apprendras à respecter le grand Maître...On n'est pas au café içi que diable

 

«O- : P-pardon ..Grand Maitre..j-je ne voulais pas …

 

« G-M : on ne t' a rien demandé ..et appelle moi seulement : maitre …..c'est tout ce que je t'ai demandé

 

«G-M- : Allez ...ça suffit comme ça ..assez bavardé …

 

« avec ça que je vais encore tout recommencer

 

«O- :  c'est ça m'sieur faut toujours recommencer vous l'avez dit , pour le raisonnement aussi...m'sieur

 

 

 

bon eh bien ce n'est certes pas moi qui ai inventé la formule «  la vérite sort bien de la bouche des enfants , mais dans ces conditions on se demande pourquoi on a besoin des vieux sages...bah ! On doit surement avoir notre rôle sinon dame Nature ne nous laisserait pas vivre ….
BON ...assez bavardé les enfants retour au point de départ dans 24 heures

 

N'oubliez pas de résoudre le problème que je vous ai posé

 

 

 

* * *

 

Nouveau regard sur les tourments épistémologiques /méthodologiques des auteurs esquissés ici par le G-M sur sa table de travail

 

 

 

« E- pourquoi la contradiction est-elle inévitable ? Dois-je me considérer comme

 

Un instrument au service de la Nature omnipotente et omnisciente ?

 

« Entrer dès maintenant dans le vif du debat serait peut être déroutant pour ces jeunes esprits habitués à répéter des formules . Nous cherchons le sens de la vie en dehors de notre pensée alors que NOUS sommes ce sens , un sens multiple ; notre conscience de la vie dans l’univers a pour opposé exact l’inconscience de notre mort . Sans notre témoignage l’univers n’est q’une bouillie informe et sans saveur ,ce que cet économiste -philosophe appelait la main divine n’est que la résultante mécanique …non plutôt « psycho-mécanique » des interactions individuelles . Toutes les transformations de l’univers - y compris le big bang des physiciens ne sont que des manifestations locales . Evidemment ce terme peut prendre des proportions parfois dépassant notre entendement ; mais il est difficile d’envisager une autre hypothèse : l’univers est absolument intangible puisqu’il est aussi une suite ininterrompue de transformations . Voila ce que les économistes ignorent dans leurs hypothèses , ils ne parleraient pas de creation de richesses autrement , ni de croissance lorsqu’il n’y a guère que des déplacements d’énergies , et des transformations de degrés divers , nous voyons les étoiles comme des corps lointains alors que nous sommes à la fois des composés et des composants d’étoiles . Je ne puis concevoir autrement l’univers que comme une opposition ( S - T ) , tout est figé pour l’éternité , et cependant tout est mouvement parmi les corps célestes , c’est parcequ’elle est cosmique que notre conscience de vie ne saurait être contenue au voisinage d’une étoile , ni même d’une galaxie …comment dire toutes ces choses en termes simples …..voila que ça me reprend …non en termes intelligibles ; comparer le pouvoir d’adaptation à notre défaut d’équilibre , la complémentarité envisagée comme constante quasi universelle , inverse de l’adaptabilité , le temps comme une aptitude d’espace ou réciproquement l’espace comme un besoin de temps …une franche crise de rigolade ; voila ce que j’obtiendrais : le rire n’est-il pas souvent la manifestation la plus civilisée de l’incompréhension //mieux vaudrait m’en tenir au planning initial : je commence par la nécessité des couples ; il sera toujours temps alors de contester la légitimité de cette nécessité pour introduire l’arbitraire d’un univers éternellement stabilisé

 

Et dieu dans tout ça ? Va -t-on objecter «  in fine «  c’est toujours ce que l’ on dit quand on n’a plus d’argument …eh bien c(est pareil puisque nous sommes entrés dans le monde complexe , il ne peut plus y avoir d’échelle ; dieu ne peut être que l’accouplement de la plus petite particule - sur ce point je suis tranquille la quête de la particule ultime ressemble de plus en plus à la quête du Saint Graal , ou plutôt : la course à l’échalotte …voyons ou en étais-je déjà ? La moindre crotte de caniche est aussi importante pour l’organisation de l’univers que le plus gigantesque champ de forces , décidément notre langage est au-dessous de tout , les forces : encore un terme qui n’a pas sa place dans le langage scientifique , le plus grand moment d’énergie connue doit s’accoupler au moindre espace de matière à découvrir pour donner naissance a dieu , la raison pour laquelle il ne saurait y avoir un début à l’univers …c’est qu’on ne voit pas comment un tel deploiement de matière et d’énergies pourrait disparaître …au demeurant il y a une façon plus simple de terminer la vie c’est de fermer les yeux ; la nature nous a laissés dans son l’immensité de sa ( cruauté-clémence) le pouvoir d’y mettre fin d’une autre manière , alors pourquoi se plaindre ? Depuis que le premier philosophe a découvert que les hommes étaient mortels tout le monde répète stupidement cette lamentation … sans même vérifier si l’ immortalité ne serait pas plutôt un inconvénient …

 

Bon laissons cela…..j’ai juste le temps de préparer la prochaine séance , c’est quoi déjà ? Ah oui ! Les analogies : encore un gros morceau …dur a avaler , commencer par comparer notre corps individuel avec toutes ses fonctions , à l’anatomie sociale , allez il faut trouver les arguments , au boulot ….

 

 

 

 

 

=========================================================

 

 

 

 

 

SEANCE DU 5 MARS 2007

 

 

 

 

 

7- ANALOGIES ET PHYSIOLOGIE : CORPS SOCIAL ET INDIVIDUEL

 

 

 

Puisque nous avons commencé par la tête on va continuer ; qui à vote avis jouerait le rôle du cerveau dans notre economie colberto-jacobine ?

 

L- l'état ….?

 

G-M «  tout a fait , l'Etat les administrations centrales , mais aussi les centres de décisions périphériques ...Passons maintenant aux membres supérieurs l'analogie entre le corps social et le corps d'un individu nous suggère … ?

 

...............

 

G-M c'est déjà moins évident il est vrai , je dirais que les bras representent la moitié de l'appareil ( P – C ) . Pour se conformer aux réticences manifestées auparavant quant à cette distinction entre production et consommation , on pourrait placer à gauche les entrées d'énergie et à droite les entrées de matières . On regroupe ainsi les activites non plus selon les résultats mais selon les modalités de transformation , je ne suis pas , a vrai dire plus satisfait par cette méthode que par la précédente mais elle a le mérite de la généralité : P et C ne se distinguent que par les matières et energies utilisées

 

«  et quelles sont ces matières ?

 

W_ rrr….il ya d’aborr….les matières premières

 

E- exact , mais encore … comment distinguer ces matières

 

M- par leur origine evidemment

 

E- sans doute , mais c’est moins évident qu’on pourrait le supposer ….voila encore une correction au langage actuel , parler d’industrie ou d’agriculture n’est certes pas stupide , mais une science devrait s’appuyer sur des concepts plus stables , d’après vous comment pourrait on classer plus …comment dire , plus généralement les activités

 

O- Hé ..vous l’avez dit M-ms’ieu…selon les échelles de transformation

 

L- il a dit les degrés pas les échelles

 

M - il faudrait remonter à l’origine des produits

 

E- très juste , et plus précisément , à quelle origine faites vous allusion

 

M- dans la tradition chinoise , on dirait , la terre , l’eau , le bois …

 

E- n’allons pas si loin , nous avons une chimie occidentale qui a fait ses preuves , hmm…en bien et en mal je vous l’accorde , mais ceci est une conséquence des systèmes de liberté , je dirais plutôt des systèmes individualistes ; on a donc les corps liquides , solides et …

 

O- et g-ga-ga ….

 

Éclat de rires étouffés

 

E - « allons un peu de calme , vous avez tort de décourager l’initiative privée , j’espère mon cher O - que ce n’était pas une critique personnelle , j’en serais très offensé venant de toi …

 

O- « p-p….

 

M- mais quel serait l’avantage d’une nouvelle classification , à supposer bien sur que les économistes acceptent de modifier tous leurs manuels

 

Pause

 

 

 

 

 

Dans les Solides : vegetal , mineral etc ….

 

 

 

3 je dirais , chère amie , qu’il y en aurait au moins deux :

 

Double avantage rapprochement du modèee naturel de clalssification

 

Pas de déchets ( P - C ) tous les ind. Sont à la fois Cons et Prod.
Approche conforme à une typologie des Ai - Bi

 

___________________________________

 

 

 

«  E- J’en étais où dans notre analogie entre corps ind6 et corps social ?

 

 

 

 

 

Les membres inférieurs constituent bien évidemment l'assise de tout l'appareil économique , ce sont les classes moyennes d'un coté , taillables et corveables à merçi , de l'autre côté tout le tissu vivant des petites et moyennes entreprises , dont tout le monde des affaires s'accorde à dire qu'elles constituent l'âme et la charpente de la maison « France », une objection à e panégyrique ….

 

L- ce n'est pas vraiment une objection ,mais je suis agacée d'entendre à chaque reunion des entrepreneurs déblatérer sur leurs talents et leur courage , a les entende ils seraient les seuls createurs de richesse dans notre pays

 

 

 

G-M Tout-a-fait de votre avis ma chère L- mais que pourraient faire les artistes comme nous , laisser passer la caravane , avec le temps ils finiront bien par se calmer

 

O- m-mais que représentent les bras m'sieu , vous ne l'avez pas dit

 

G-M ; je ne l'ai pas précisé ? ….ils représentent les classes supérieures evidemment , multinationales qui vivent plus de l'étranger que des ressources nationales , et puis leurs cadres...c'ezst en partie grâce au mouvement des bras que lecorps peut tourner sur lui-èmême

 

et les pieds …

 

 

 

attention , cette analogie n'est qu'une esquisse , elle gagnerait à être documentée , aucune pretention explicative je ne garantis pas son authenticité , mais le circuit du sang dans le corps pourrait inspirer nombre de reflexions sur les flux de matière et d'énergfie – en prticulier lma circulation monétaire - dans une machine économique

 

 

 

N'oubliez pas aussi l'aspect psychologique dans les décisions de P et C , ou dans notre langage , les décisions de fransformation des matières

 

 

 

double comparaison : O.S avec corps humain , ex : sang etargent /monnaie

 

mais aussi avec corps celestes : contradiction ? Oui et non « simple » langege complexe

 

 

 

_________________________________________________

 

 

 

VII – 1 – le mélange des genres et des sexes

 

les règles de couplage en défaut

 

 

 

Nous sommes dans la salle de cours rue Tolbiac

 

A-G q note sur son cale-pain : pour l 'etage faudra voir avec les techniciens ou le coordi

 

 

 

Entree sans coup férir des collegues P . M ….suivis de Bernard

 

dernier ancien élève de P , qui le présente à E_( alias G-M ) , le « presentoir «  va encore se faire taper sur les doigts … ou sur autre chose . Poignees de mains ; sourires

 

 

 

brouhaha ...PETITS CONCILIABULES A 2 ...FLOTTEMENT DANS LA FOULE DES AUDITEURS

 

E- SE DE;MANDAIT « que venaient donc faire P et M dans son cours ; y avait-il grêve dans la profession ? ; OU BIEN etait-ce encore une manœuvre de P-

 

Ce Melange cours et seminaire , dialogues imaginaires et fictions ne lui disait plus rien qui vaille ; c'etait poutant lui qui avait insiste sur la mixite

 

 

 

THEME DE DISCUSSION :LANGAGE ET SON OPPOSÉ :  ( P – A ) voir § 2 (paroles – actes )?

 

 

 

 

 

 

 

P- Si nous reprenions notre discussion interrompue sur les origines du langage ,

 

E_ le moment me paraît mal choisi , mon cher

 

P- et pourquoi cela je te prie

 

E_ eh bien tu vois bien que je suis occupé avec les jeunes

 

P- ta ta ta ...tu peux les associer à la discussion , tu l'as déjà fait je crois non ?

 

E_ oui , mais pas comme ça , il me faut au moins les ...préparer ….et puis ,on a dit tout ce qu'il y avait à dire sur le sujet ; non ?

 

P_ ALORS LÀ , tu es de mauvaise foi , n'est-ce pas toi qui disait à la fin de la dernière réunion qu'il faudrait au moins une dizaine de séances pour épuiser le sujet

 

E_ si tu crois que je dois me souvenir de toutes les inepties que je peux débiter dans les réunions

 

 

 

,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P- MAIS ENFIN !

 

 

 

IE_ : l suffit ! Vous me pardonnerez cette attitude de dictateur de faculté , si je refuse ce débat j'ai bien conscience croyez moi, que beaucoup d'éléments manquent pour alimenter une discussion constructive ...tenez répondez seulement à cette question et je me rallie à votre opinion , voulez vous tenir le pari

 

G-quel pari ? on ne joue pas pas aux dés içi

 

E_ vous faites une citation ou bien ..

 

je dis ce que je pense monsieur … le douanier Rousseau

 

ah je vous en prie ne soyez pas trop personnel , nous n'avons ni vous ni aucun des participants aucun intérêt à faire triompher l'une ou l'autre des deux opinions

 

je répète : acceptez vous de répondre en toute objectivité à cette seule question ... ?

 

«  - ALORS VOICI : seriez vous capable de séparer les facultés cognitives de l'aptitude au langage ? Si oui , alors je me rangerai à votre avis , sinon , vous aurez admis que la pensée comme le langage sont des données naturelles .. ..
...j 'allais oublier , sous réserve du UN CENTIEME degré de liberté accordé à l'être humain

 

vous êtes d'accord ?

 

 

 

Les etudiants tout d'abord amuses par cette dispute ; commemcetn par s'embeter m en prennent ensuite leur part , des groupes se forment ; on parle de choses et d'autres

 

...Ce que voyant le « presentoir «  ( A – P ) decide de prendre les choses en main ; ses jeux desesperes de semaphore en direction du G-M ayant echoue :

 

A – P : en frappant dans ses mains : «  un peu de silence messieurs ….s 'il vous plait !

 

Je pense que vous connaissez tous les professeurs P - ….G- ...et M -

 

Il fit un signe au maitre ;

 



 

..............................

 



 

P- VOTRE PARI EST RIDICULE Il est tout a fait évident que nous avons plus de pouvoir, je dirais même in-fi-ni-ment plus de pouvoir sur le second que nous n'en avons sur la première

 

E- «  je partagerais votre remarque si vous retirez cet « infiniment « qui me gêne

 

P- très bien : disons que nous avons beaucoup plus de liberté pour contrôler notre langage

 

 

 

E-Dans ce cas comment expliquer vous le fait que les mots dépassent parfois notre pensée alors quils sont bien en deça dans d'autres cas

 

 

 

P- : Ma foi , je dirais que c'est encore une manifestation de notre nature cyclique

 

E_ : mais le cycle est une manifestation éminemment naturelle ,l'auriez vous oublié

 

M- : Un instant ! je vais essayer de corriger notre ami : ce qu'il veut dire …

 

A mon tour de vous interrompre … M – vous avez parfaitement le droit de voler au secours de votre ami , mais je considère qu'il a perdu son pari , et il l'a fait encore plus facilement que je n'osais l'espérer , comme quoi , la chose qui surprend le plus chez les gens intelligentes c'est leur stupidité , je ne fais que citer quelqu'un que vous devez connaître , au moins par se écrits , allez y maitre M – défendez votre client

 

La vous êtes odieux …. vous qui

 

permettez , je n'ai fait que me défendre , il ne fallait pas me traiter de douanier si vous n'étiez pas sur de vos sources

 

 

 

M - Allons allons ! LAISSONS CES ENFANTILLAGES , voilà ce que je voulais dire : il devrait exister un moyen simple et experimental de vous départager

 

 

 

E- Ah enfin malherbe vint ! Bravo cher G - voilà une idée constructive , seulement il va falloir que vous nous expliquiez le protocole , ou l'ensemble des protocoles de l'expérience

 

P-Oh non , vous n'arriverez pas à me pieger aussi facilement , je laisse ce soin aux spécialistes

 

E- :Ben voyons !

 

M- : attendez , je peux tout de même donner des indications : il suffirait d'analyser , aujourd'hui nous en avons les moyens , il suffirait donc de déterminer quelles régions du cerveau , ou bien du coeur si vous cherchez la difficulté ; les regions donc qui sont activees par le langage dans certaines conditions

 

E_ : JE VOUS CROIS SUR PAROLE MAITRE , neammoins des précisions ne seraient pas superflues ,quelles conditions ; il faudrait par exemple que ces regions soient bien identifiées

 

 

 

M- précisément il faudrait fairfe prononcer par les sujets des phrasses tfrellers que les deux centres soient en conflit , l'exemple que vous avez donné en est une ...le nom sur le bout de la langue , vous vous rappelez ?

 

 

 

E- Et c'est tout ? Ce n'est qu'une moitié du test si vous voulez mon avis , et nous sommes encore loin du laboratoire

 

M- : Vous ne voudriez tout d même pas que je vous décrive en détail TOUTES les conditions de l'expérience

 

 

 

 

 

j'ajouterai cette deuxième expression «  je ne croyais pas si bien dire « 

 

 

 

Pourquoi ?

 

P à l'étroit dans L alors que certaines expressions se révèlent plus profondes après coup

 

j'en déduis que les 2 sont interactifs et en alternance cause ET effet l'un de l'autre

 

en un mot pensée et parole sont dans une corellation circulaire

 

 

 

G - et pourquoi seulement corellation ?

 

 

 

 

 

P - ''parceque je suis bien incapable de seulement décrire une relation entre les 2 phènomène

 

pourriez vous le faire monsieur le mathematicien ?

 

 

 

M – moi ; pourquoi ?

 

 

 

C'est le pendant de la première : enfin pas tout a fait mais comme vous dites si bien :il y a loin de la coupe aux lèvres : je m'explique le fait d'avoir un mot en tête sans pouvoir l'exprimer montre a l'évidence que la pensée précède le langage ,l'autre expression montre le contraire

 

c'est ce qui me pousse a admettre l'existence simultanée des deux , autrement dit pensée et

 

parole forment un couple indissociable et c'est pour moi une preuve suffisante peut-être pas encore nécessaire de leur origine naturelle ou divine , ou encore diabolique

 

M- le langage mathématique est bien une conquête de l'homme

 

 

 

E_ tout comme la femme  n'est-ce pas ?

 

 

 

 

 

Il vous faudra me prouver que la vie était possible sans cet accouplement des sexes masculins et féminins , pourquoi à votre avis D(N) a-t-il jugé plus prudent de nous donner une compagne

 

 

 

Cette blague ! mais pour egayer nos nuits d'hiver

 

farceur , si les feministes vous entendaient , la femme pourrait dire aujourd'hui puisqu'elle veut aussi sa part de divinite , pourquoi les femmes devraient elles supporter un compagnon aussi rustre et aussi mal dégrossi

 

 

 

G_ : A qui ferez vous croirez que tous les theorèmes ont été dictés par la nature ?

 

 

 

E- Et qu qui ferez vous croire que les pensées quellesqu'elles soient sont l'ouvrage exclusif de la volonté de H ( F) ?

 

 

 

……………………………;

 

 

 

et qui parle tres lentement au contraire de la femme

 

« ma parole vous êtes inspiré aujourd'hui , c'est ue autre idée interessante

 

dans quel sens

 

vous ne voyez pas ? L'expérience que vous avez suggéré tout a l'heure , on pourrait la faire avec deux groupes d sexe différent

 

 

 

ah oui en effet je me rappelle m'être un peu gaussé d'une reaction américaine

 

 

 

mais nos esprits se sont déjà rencontres cher ami , j'ei eu la même reaction mais je me suis dit : après tout pourquoi pas ?

 

 

 

Comparaisons inter generiques n'ont que peu d'intérêt scientifique

 

 

 

inventions = prolongement des constats populaires

 

 

 

 

 

 

 

je ne suis pas partisan du débat pour l'amour de la conversation , les débats les plus passionnés ont rarement une issue définitive , d'où ma répugnance à discuter de cette question , je l'ai du reste dit dans le séminaire , les affaires de spécialistes réclament plus de sérénité qu'il n'en peut être accordé dans les émissions publiques , on peut aussi se distraire dans les salons , mais j'espère que vous ne vous croyez pas içi dans un salon d la dame Récamier , allons messieurs un peu de calme

 

 

 

CONCLUSION

 

 

 

 

 

 

 

ATTENDONS LA PROCHAINE REVELATION DESARCHEOLOGUES EN AFRIQUE OU AILLEURS

 

pour connaître le fin mot sur le langage

 

 

 

______________________________________________________________

 

 

 

FICTION

 

 

 

 

 

 

 

IDEM DIFFRENCE IMAGE ET REALOITE S ESTOMPE AVEC PROGRES VIRTUEL

 

ËTER vivant Tue sur LENET § TOILE D ARAIGNEE ET ..

 

les pauvres seraient « acceptables tant aqu'ikls ne s'avisetn pas de montrer qu'ils ne sont pas «  complexés « 

 

 

 

RELATIONS ENTRE ECRIT ET PARPOLES / TRACES D EVOLUTION

 

 

 

PARADOXES MATHS MONTRENT DIFFICULTES A FABVRIQUER UN LANGAGE PARFAIT

 

COMME LE SONT CERTAINS ECO SYSTEMES

 

 

 

EXPRESSION «  sur lebourt de la langue est révélatrice

 

 

 

ordre d'apparition ( pensee-langage )

 

 

 

le vote des etudiants va finalement departager les professeurs

 

 

 

___________________________________________________________________

 

 

 

LE MEA CULPA DE L (AUTEUR – AUTRICE) DE L OUVRAGE ET AUDITRICE AU SEMINAIRE

 

 

 

---------------------------------- LANGAGE ET PENSEE

 

 

 

 

 

On m' a reproché entr'autres choses de n'avoir pas fait assez d'efforts sur la description des caractères , certains personnages n'ont même pas de nom .j'accueille ces critiques avec le sourire ; inutile de répéter aux gens ce qu'elles ne veulent pas entendre , un roman n'est jamais qu'une arène où circulent des noms et des prénoms , certains auteurs sont plus habiles que d'autres à camper des décors ou des personnages , mais je n'ai jamais tenté de me faire passer pour un romancier ; ce que j'écris en ce moment pourrait être une expérience d'avant-garde , ou bien ce pourrait être aussi une tentative sans lendemain , quel devin pourrait se risquer à faire des prévisions sur les modes en matière de littérature . Les paris et pronostics relèvent plutôt des jeux et des sports , pas des arts ou des sciences . Certains économistes qui ne doutent d rien s'aventurent sur ce terrain mouvant , tout en clamant par ailleurs que leur discipline est une vraie science Allons camarades ! On ne peut pas avoir le beurre et les canons , faut être raisonnable si on se donne tant de mal pour prouver aux ignorants et aux débiles que l'economie est une science dure

 

A propos si jamais vous voyez passer dans votre vie la tête d'abruti qui a trouvé cette expression a la con faites moi signe , ou mieux encore donnez lui quelques coups de marteau pour voir s'il a une tête qui résiste aux chocs . Non mais je vous demande un peu : science dure science molle, c'est censé vouloir filer des »complexes » a qui ? mais malheureux ! si jamais un jour l'humanité devait vivre sous l' eau ce sont ces dernières qui survivraient . Et qui peut savoir ce qui nous attend d'ici là…
Mais j'avais laissé une phrase en rade , je crois , je disais donc , pardonne moi lectrice cet accès de colère , mais y a des jours où on voudrait partir en guerre contre tous ceux qui se fichent du monde en restant bien l'abri dans leurs salons lambrissés . Vivement qu'on retablisse le duel pour lever l'impunité sur ces plumitifs imbéciles

 

Oui je disais donc , c'est pas la peine de donner tant de devoirs de maths aux pauvres étudiants , ou de les asseoir sur des bancs en dur pour aller ensuite s'amuser à faire des prévisions sur leurs plans de carrière . Surtout si les dits étudiants s'aperçoivent que tout leur arsenal de maths ne leur a pas servi à grand-chose …(*) Contrairement à ce qu'affirmait le premier prix Nobel d' économie P.A.S - j'ai tellement honte de citer ce nom que je l'ai relégué aux abréviations ; s'il est mort qu'il ne compte pas sur moi pour porter sa dépouille au Pantheon . Remarquez y a peu de risque puisqu'il l'a dit en anglais ,ce n'est pas la première et ce ne serait pas la dernière calamité que les yankees nous envoient par dessus l'atlantique

 

Mais tout ça nous éloigne un peu de la littérature ;j'étais parti sur les noms : je me demande si le temps n'est pas propice à un dépoussiérage complet des bibliothèques . Notre economiste de service E_ alias G-M proposait à ses étudiants une initiation au langage d'espace , les noms des personnages de romans ou de theâtre pourraient devenir des Numéros , à l 'instar des noms de galaxies : les outils de traitement de texte favorisent cette tendance puisqu'il suffit d'utiliser la fonction « recherche » pour modifier en quelques minutes tous les noms d'un ouvrage littéraire . Mais comme je le remarque plus loin attention à la casse ! si l'on pousse vers le mieux pour éviter le bien : un romancier qui n'aime pas trop les chiffres pourrait aussi bien présenter au lecteur une vessie en la décrivant comme une lanterne sourde !

 

 

 

 

 

_________________________

 

 

 

 

 

RDM limite d'écoulement

 

 

 

romans écrits comme ouv ; scient ; x mains ; PLUS ON EST DE FOUS ,,,,

 

ne pas trop décrire le s paysage : laisse libre l'imagination

 

ordre et désordre dans la chrono - voir le séminaire N°….

 

 

 

 

 

IL N Y A JAMAIS QUE 2 CATEGORIES D AUTEUR : les lisses , ceux et celles qui caressent les lecteurs dans le sens du poil

 

Et il y a les rugueux , les intraitables , ceux qui défendent farouchement toute vérité comme si leur vie et leur carriere et leurs enfants en dépendaient

 

 

 

Faudrait voir a vous calmer camarades , dpuis le temps qu’on la sert cette pûgtain de Vérité sans salaire ni défraiements d’aunbcune sorte qu’estèce que l’humanité a gagné , quelqu’ »un peut-il me le dire ?

 

_________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entrée des couples ( A – P) suivi de près par ( C – A )

 

 

 

'A-C» mais je croyais que vous aviez fini ?

 

A-P «  non non : il me reste juste les electriciens et le cameraman

 

A-C : « non mais vous vous croyez où , on fait pas du cinéma içi , c'est du sérieux , de l'économie bien réelle en concurrence plus que parfaîte et sans forfanterie mathematique , allez tirez vous , j'ai pas que ça à faire moi , allez allez du ménage !

 

 

 

A - C : je vous prie de m'excuser pour cet incident Mesdames et messieurs ; ce choc de genérations n'était pas prévu par le maitre, les seules rencontres de ce type se font dans les maisons de retraite entre grands parents et petits enfants . Or n'étant pas nous mêmes des enfants et l'université n'étant pas une maison de retraite , du moins pas encore , il est inadmissible que des professeurs distingués se mettent à déblaterer en face d'un auditoire de jeunes futurs professeurs ; je vous promets que cet incident ne se reproduira pas ; du moins pas tant que je serai moi maitre de la situation et lui maitre de conférence

 

 

 

«  permettez , je ne le suis plus , je l'ai été à votre âge , je suis maintenant professeur émerite , je n'ai pourtant rien fait pour mériter mon sort

 

 

 

« vous savez maitre ...nous disposons d'un service de sécurité içi , il ne faudrait pas héditer à les appeler , ils auraient pu calmer ces petits merdeux , chacun doit justifier son salaie içi même moi qui vous parle

 

«  vous parlez de qui là ; nos collègues de Jussieu

 

«  non , je prarle du raffut de ve matin

 

«  aah oui ...qu'est-ce que vous voulez , faut bien que jeunesse se passe

 

«  certes , certes , mais moi je me passerai bien de jeunesse si ça n'est bon qu'à faire du bruit

 

« ah vous n'aimez pas le bruit ; moi qui pensait que la fauniversité manquait d'animation

 

«la quoi ? J'ai pas compris 

 

« j'ai dit que la faune universitaire manquait d'animation

 

« non ce n'est pas ce que vous avez dit , vous avez du faire un lapsus

 

«  bah ! Ce n'est pas une catastrophe …. vous verrez quand vous aurez mon âge …

 

«  oui bon ...pour parler d'aut'chose , n'oubliez pas en partant de passer au secretariat , ils ont des papiers à vous faire signer

 

Il sort de la salle en bougonnant

 

 

 

«  Il me fait rire le maitre , se croit dans unetour d'ivoire , le béton ça résonne ,les gens ils viennent dans une bibliothèque pour fuir leur HLM et qu'est-ce qu'ils entendent … ?

 

Ouuups !

 

En sortant du couloir F il manque renverser M – qui s'apprêtait à rejoindre la salle de séminaire

 

 

 

 

 

faites excuses mademoiselle , vous n'avez pas mal au moins

 

M- semble tout chose ….mon dieu je sens sa bite toute chaude contre ma cuisse , s'il pouvait me tringler içi même ..

 

«  M- Non , je n'ai rien

 

 

 

les mystères de la vie : une irrésistible envie réciproque les maintient dasn une sorte de levitation affective , le C-A se rappela brièvement cette scène du tricheur ; S Guitry raconte comment un jeune chasseur d'hotel se fit littéralement violer par une riche douairiere ; mets toit à la place de ces pauvres créatures , lecteur sans cœur : le désir de se faire tringler leur donne des crampes , mais la peur de se faire dominer leur donne des ailes , alors elles arrivent parfois à s'enfuir comme si elles couraient un péril mortel , au grand dam des vieux galants qui n'ont plus les jambes de leur adolescence . Mais pourquoi diablle a nature a-t-elle joué ce tour de cochon à la moitié de l'humanité ?

 

Pour leur bien m r2pondent les se;inaristes m pour notre plus grand bien

 

Hmmm... quand donc vont-ils la fermer dans ce sacr2 s2;inaire m ou peut faut ikl le fe;ere aussi

 

Ce petit intermède torride s'acheva en queue de poisson sans amour et sans haine : dans un froufrou de jupons , la donzelle fila à travers le couloir , et notre 'A-P) resta planté là comme un chène avec son gland qui cherchait à s'evader de son slip . Il reprit son chemin vers les acenceurs en plaquant sa serviette sur sa braguette ; une mauvaise rencontre était toujours

 

probable dans un ascenceur ….

 

«  comment la collectivité devrait-elle gérer ce genre d'incidents ?

 

Se demanda-t-il , n'est-ce pas un sujet de thèse pour ces boutonneux , voyons voir comment on pourrait appeler ça ; «  gestion des rencontres extra-conjugales , non ça sonne un peu creux , plutôt les chocs externes des couples ; bon laisse tomberc'estpas ton rayon , y a qu'à soumettre le cas au vieux professeur , lui saura quoi en faire

 

...............................

 

 

 

Langage donné par nature ET amélioré par humains

 

Il m'est tout simplement impossible d'imaginer que l'homme puisse créer desmonstres , s'il avait au départ un contrôle total sur sa production

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ex du levier

 

qui était l'inventeur du principe

 

 

 

la vous m'en demandez trop ? Peut-être la femme d' Archimede

 

 

 

Ha ha ha ….

 

 

 

Merçi messieurs ; je propose qu'on en reste la pour aujourd'hui , c'est la meilleure conclusion que nous puissions imaginer , si le langage n'est pas le propre de l'homme , le rire par contre est son principal outil de revanche sur les dieux

 

 

 

 

 

Ils sortent tous sauf …...

 

 

 

Dans un petit square rue ….

 

 

 

O – L- W- M- et X- sont assis sur le même banc

 

L- sur le genoux de O_ et M- par terre la tête dans les jambes de W-

 

Pour corser un peu le jeu l'auteur a remplacé les personnages cités par les letres A....E

 

qui veut jouer à retrouver nos petits héros de province ?

 

 

 

A-Vous avez vu la tête du vieux

 

W-j'aurais surtout voulu voir sa tête quand il a découvert le ...la … le cadeau

 

Oh oui , ça devait valoir le fdéplkacement

 

O-Mais qu a bien pu avoir une idée aussi …

 

L_ : bof ! Un peti futé encore quelqu'un qui devait avoir autant de merdre dans la tête c'est sur

 

 

 

Vous croyez qu'il va nous faire tous payer ?

 

 

 

Non ! puisqu'il a dit qu'il avait trouvé un moyen infaillible de punir le responsable

 

ce ne serait pas encore un coup de bluff , il e est paraitement capable

 

 

 

 

 

FICTION baiserLILI LABELLE A%M2RICAINE ET +MOURRIR COMME F.FAURE ?

 

MOURIR POUR SON PLAISIR EST MEILLEUR QUE MOURIR POUR LES IDEES DES AUTRES NON ?

 

FICTION

 

LA FOI DANS LE C+YCLE

 

________________________________________

 

E _ durant le trajet entre son hotel et Jussieu

 

 

 

« la conservation de l'énergie y que ça de vrai , s'il est une seule loi qui devrait être enfreinte pour perturber l'équilibre , c'est bien celle -là . Mais pourquoi s'accrocher à une recherche de l'équilibre , ne cherchons nous pas au contraire à épicer nos vies pour les destabiliser un peu , lutter contre cette marée sans cesse montante de l'ennui .

 

Le poids de l'ennui , voilà au moins une chose que les jeunes de notre époque n'ont pas pu connaître , voilà bien un domaine où les efforts des generations précédentes ont produit des fruits . En ce début de siècle , le rythme de vie plutot trépident semblerait indiquer une prériode charnière , tout le monde le sent et le dit , mais chacun à sa manière , j'ignore si les societes qui vivent cet état de choses passent par un plus haut ou un plus bas , mais l'alternance ne fait plus de doute

 

 

 

ce qui me rappelle que j'avais laissé en suspens mon histoire de la poule noire

 

et son cul blanc

 

..................

 

 

 

Pourquoi diable le denomme Rousseau se preoccupait [ ikl tellement de ses concitoyens m eux qui n 'arretaaeitn pads de lui créer des miseres ?

 

 

 

Pourquoi Le physicien Bolzman croyait- il à une dégradation lente mais sure de cet équilibre , que je trouve moi , dans toutes les « intentions » naturelles ou divines. Il soutenait plus précisément un réequilibrage par le bas des températures , les sources chaudes devenant de plus en plus rares dans l'univers pendant que les sources froides elles croissaient en nombre . Les manifestations du cycle sur terre me semblent contredire formellement - c-a-d en principe cette marche lente mais inexorable vers la mort thermique : toujours la même erreur : on prolonge par une droite ce qui n’est qu’une portion de cycle

 

 

 

Je n'ai pas besoin , pour garder l'attention des lectrices éveillée de caser içi ou la des scènes érotique , puisque je vais précisément parler de l'attitude des femmes relativement au plaisir

 

les liens avec la conservation de l'energie ,ou de l'équilibre apparaitront d'eux mêmes .

 

 

 

_____________________________________

 

 

 

HONTE DU PLAISIR ...DOULEUR ENFANTR.... DONC EQUILIBRE

 

POURQUOI ALORS MEPRIS DE H(F) ?

 

 

 

dicton : le coq qui a mal au derriere pendant que la poule ^pond

 

 

 

comprensation entre banques = échanges de lumière entre glaxies /etoiles

 

le systeme solaire n'est donc pas étanche

 

pas de vie dans l'univers – ces idiots de yankees dépensent des milliards de $ pour alle r

 

l rechercher aux coins sombres alors qu'ils lui font la guerre içi , plus de variete qu'il n'en existe dans tout l'univers

 

PAS D AUTRE VIE SINON ON EN AURAIT UNE IDEE COMME CELLE DE DIEU …

 

retour au mechant loup et à la poule ( racisme existe ayussi dans le monde animal , je l'ai vu de mes propres yeus vu

 

 

 

amour-propre , comment guérir cfette maladie ,plutos dque de parle depéchéoriginel , H(F) pourrait bien demander des comptes à dieu : si l'évolution par cycles ets aussi fermée qu'un con de vierge pourquoi diable faire reposer la vie sur un espoir de vie meilleure

 

N'y a -t-il pas lçàun marché de dupes

 

Quel intérêt avons nous àperpétruer une vie pleins d'ennui c-a-d de dive lorsqu' elle ne recèle pas de malheurs en série , ou de menaces latentes , ou de cataclysmes hors de notre épure alternance de sentiments trompeurs de puissance-impuissance

 

qui en tire quel profit et pourquoi ?

 

Quant à la mort c'est bien le dernier de mes soucis puisque je trouve qu'elle a trop tardé

 

___________________________

 

 

 

Seance du …/…/

 

 

 

le seminaire se deplace au cafe du commerce : pour des raisons publicitaires je tairai le nom

 

en fait A-G a negocie avec un tenancier d bistro m ,ais ce dernier etait dsans doute aussi pingre aue notre amie -ami m la disc ussion a donc tourne court

 

 

 

SUJETS RICHESSE ET PAUVRETES … LES riches ne jouent pas au loto

 

effet boomerang ou creuser sa to;be avec ses dents : le salarie qui critique sq boite tqnt et tqnt qu un beau jour il se retrouve a la rue

 

a-t- contribue ''betement '' a sa chute ? Oserait-il se l'avour ?

 

 

 

REFLEXION COMMENT QUAND ,,,, ? apprendre a reflechir : un metier ?

 

 

 

Rentrer en soi-meme : un priviliege des timides et des introvertis

 

mais aussi une formidable evole de pensee , mediter sur les futilites de nos defintions de

 

( Qi - Di ) reviste des couples ( O – L )

 

SEXE ARGENT POUVOIR …........ DOMINATION JEUX

 

POURQUOI CERTAINS IND, ONT ILS L INTUITION DEL INTERET GENERAL PLUS AUE D 'AUTRES > INT. GENE. EXISTE IL VRAI MENT ?

 

 

 

 

 

« Voyons seulement comment avec autant d'ennemis la société dite « libérale » mais qui réserve ses libéralités «  aux riches et influents ,parvient à maintenir son O.S.

 

Je commence par citer quelques uns de ces ennemis

 

dans la vie il y a les malins et les imbéciles, les baiseurs et les baises, les gagnants et perdants etc...le vocabulaire et les arguments ne manquent pas à ces «  revenus de tout » ces : «  après moi le déluge « ….pour se tailler la part du lion

 

 

 

Les aigris , artistes , poêtes ,fonctionnaires ... dont la société n 'aurait pas reconnu à temps , les mérites , qui inversent leur conduite mais pas au point de detruire ce qu'ils ont aime

 

 

 

Les solitaires : J.J. Rousseau , B . Pascal , LE MARQUIS DE SADE qui ont assumé leur condition : ce dernier aurait eu pour habitude de pousser le verrou de sa geole à la Bastille

 

les eternels pessimistes :

 

c'est le couple ( O -P ) et non le penchant social vers l'un plutot que l'autre des 2 sentiments

 

qui importe

 

Je tiens àrassurer les femmes ; depuis le temps que les sages disent aux H(F) d regader des deux cotés de la vérité , il n'y a eu guère de progrès dans ce monde depuis … alors ?

 

Les gens ne voient ou n'entendent que ce qu'elles ont envie – choici – d'entendre ou de voir

 

 

 

les chiens politiques : après avoir vainement tenté par leurs critiqes de changer la société , ils décident de changer plutôt de camp ( d'après la fable de La Fontaine )

 

Les incompris – trop calés Marin Mersenne , Leon Walras , Maurice Allais

 

________________________

 

Sur le plan de l'évolution des rapports ( H-F)

 

Voiçi comment je vois le scenario à long terme . Les femmes sont en train de reconquérir le terrain perdu pendantdes siècles de vie de partage avec les hommes . Mais les choses vont déraper à cause du manque de tact des femmes , peut-être de manière plus tragique aux US qu'en France , mais comme les françaises et français sont determinés à copier toutes les conneries des américains alors l'évolution sera donc la même – à « deux k.pi «  près comme on disait dans le temps dans les lycees. J'ai écrit sur un blog il y a quelque temps que les yankees feraient bien de méditer les relations ( F-H) dans les pays du golfe où ils ont fait la guerre aux autochtones , et surtout en Afghanistan .Comment pouvait on en arriver à enfermer les femmes sans éducation sans autre possibilité que la « lutte contre la poussière « 

 

IL revient au même de se demander comment on a pu vendre comme esclaves des noirs

 

ou chercher à exterminer les juifs de quelque manière

 

la réponse est la même dans ces trois cas : un excès dans un sens engendre une réplique aussi violente dans l'autre sens . Parce que les femmes manquent d tact elles vont chercher à récupérer en 1 siècle ce qu'elles ont perdu pendant des millénaires . Les males ont beau avoir la reaction lente , un jour ou l'autre le retour de bâton ramènera les femmes à leur place .

 

Laquelle place , je précise ailleurs pourquoi, est celle pour laquelle elles ont été crées , et toutes leurs gesticulations et leurs cris hysteriques n'y pourront rien changer . Difficile d'accepter sa condition , je le concède , lorsqu'on est convaincue – ne serait-ce que par la bétise de ses compagnons qu'on « vaut mieux que cela « 

 

mais femmes et hommes tombent tous dans le travers des comparaisons hâtives , basées sur 2/3 critères ...les plus coriaces peuvent aller jusqu'à 10 , et ils et elles veulent appliquer sur le champ les conclusions ainsi tirées , sur leur propre valeur sociale .

 

La solution sage serait içi d'abandonner toute velleité comparative ; pour la raison que pendant des millions d'années la nature a eu tout le temps d'affiner et peaufiner un grand nombre d'espèces et une immense variété d'individus au sein de chaque espèce : comment dans ces conditions espérer remonter ou démonter dans le courant d'une vie humaine un patrimoine lentement muri durant des millénaires

 

Puisque nous ne pouvons même pas dénombrer les critères sur lesquels ont ete construites les personnes nous ne pouvons pas comparer les individus a fortiori , les classer dans une societe dont nous ne connaissons que l'architecture externe

 

Mieux vaut admettre - comme j'ai fait plus haut - que les gens sont in-comparables et en tirer une conséquence ultime sur son rôle dans la collectivité - quitte à sauver ensuite les apparence – Je ne puis affirmer que cette attitude plutot résignée soit un terreau favorable à

 

une culture collectiviste , il faudrait peut être comparer les deux évolutions de société reelles et apparente , sur un intervalle de temps suffisant pour faire apparaître deux alternances  ; pour être plus crédible .

 

 

 

 

 

pas

 

EQIULIBRE DES ECHANGES ECO ? = CERCLE DES AFFAIRES

 

 

 

____________________________________ suite de la séance N°.... date ?

 

suite N° 7 relier a P.O.S ANALOGIES

 

«  on reprend : après les bras et les jambes on a le corps proprement dit ,

 

c-a-d:le torse , le ventre et le bas-ventre , c'est là que s'opèrent les échanges ainsi que les transformations ; échanges liquides,gazeux et solides qui constituent l'essentiel de la physiologie du corps humain , et par analogie la rencontre des besoins et des aptitudes lesquels sont à l'origine de toutes activités economiques

 

 

 

 

 

Limitons nous à la circulation du sang ,chargé d'oxygène d'un cote du cœur, il ressort chargé de gaz carbonique de l'autre coté : la question que je me pose est la suivante : peut-on s'inspirer du modèle naturel pour éliminer tous les dechets toxiques rejetés par l'industrie...des remarques à ce propos ?

 

« 

 

 

 

 

 

« Alors posons la question autrement : que pourrait -on ajouter ,ou retrancher à la monnaie pour qu' elle joure le même rôle que celui du sang dans l'organisme ? Avez vous seulement songé à comparer ces deux véhicules d'énergie ?

 

X- mais comment pouvez vous comparer un liquide aussi riche que le sang à de simples billets de banque ?

 

 

 

Les différences : origine naturelle /ARTIFICIELLE . COMPOSITION PHYSICO-CHIMIQUE

 

sourcede vie / vie et mort argent -or

 

 

 

Les ressemblances : même fonction ;

 

 

 

H=être naturel de degré variable

 

 

 

_______________________ NOTES N.R.

 

 

 

................. VIII – les bases dui contrat asocail ' I (S ) ou S(I)

 

quelle importance dans l'ordre

 

 

 

experience de reflexion '' in vivo '' ( 2 eme

 

 

 

les pharisiens qui disetn pis que pendre de l argent m mais ne crachetnpaqs sur les dobs de criminels *( eglise de Nuoro - don de luciano et coleur kitch de goût horrible

 

 

 

2 erreur de flic : si X a menti sur un point il a donc memti sur TOUT le reste

 

 

 

on commence par se presser la tete si rien ne sort on laisse mijoter la qustion m eventuellement noter qu ' il faudrqit voir l' etymolgie dans un dictionnaire m MAIS eviter d se precipiter sur un dico ou sur une biblio m ou sur Internet

 

se demander cmment on agirait si on etait a la place d 'un religieux corrompu

 

 

 

je reprends l'ex. Du consommateur qui chqnge de co mportement ; vous vous rappelez m on avait commemce a l 'etudier quand il y a eu cette interruption ,...eee

 

 

 

donc un consommateur qui change ses habitudes parcequ'un produit change de prix le fait par saut et non en reduisant d'un mg chaque jour sa consommation

 

 

 

X - alors tous les calculs sur les elasticites ne sont pas valables ?

 

G- M

 

 

 

mais bien sur qur non ; j qi deja une reserve sur les definitions m laissons donc le concept d'elasticite aux materaux les humains ont une sensibiklite et non une elasticite et pourquoi cette sensibilite serait a sens unique ?

 

Vous avez deja vu un commercant ou un producteur se soucier des besoins des consommateurs ? Moi pas un jour un directeur d'usine decide d'augmenter le prix de ses voitures de tant ; vous pensez qu-il doit compenser des hausses des prix des matieres ou

 

mais il se peut qu' il ait simplement envie d'offrir une autre voiture a sa matresse

 

mouvements divers dans la salle

 

 

 

 

 

j ai deja explique je crois pourquoi les frqncqis etaient hostiles au marchadage

 

 

 

les gens croient que les prix font l'objet de discussions et de manipulations aussi mystereieurses que les operations d reglage des horloges atomiques ; ou les colloques sur les conversion d' unites de mesures physiaues

 

 

 

>>.............................

 

les regards irrites - ou jaloux ? [ dans ecole . Ils n 'avaient pas ose dire qu'ils n 'avaient pas compris

 

 

 

Et sur ce point m moi j 'etais passe maitre dana l [art de faire sentir aux autres keurs tares

 

Ici il n'y a pas de garcona intelligents ou de filles stupides alors detentew vous et n hesites surtout pas q dire des conneries rappelew vous que persone ne detient encore le brevet de l intelligence m donc la stupidite est seulement une intelligence dont on sait rien m une ombre d[intuition dirais je

 

oui ….William ?

 

Z= ah ...rrr......croyez vous que les gense reflechissdnt tous de la meme mamiere ? ….rrr...je veux dire peut [on defnir une regle generale du raisonnement

 

 

 

Une décisoin importante ? G-M

 

____________________________________

 

 

 

 

 

« Pourquoi diable devrait-on sans cesse opposer l'individu à la société

 

Si un savant neurologiste ou physiologiste avait pu isolé le ou les gênes responsables de cette soif permanente de domination , ce souci constant de carrière , émergence de la masse , cette envie farouche de « percer » comme si la collectivité ou la nature etaient les ennemis de l'individu ;lorsqu'il doit être évident aujourd'hui QU ' AUCUN individu ne pourrait survivre sans le concours bienveillant de l'une et de l'autre «  la vie est une lutte «  disent ces cinglés du libéralisme idiots utiles des multinationales , nos futurs maitres . En attendant les « systemes etatiques constituent encore une chappe de plomb ou une couche de glace sous laquelle les I(S) étouffent et qu'il faut donc encore « percer »

 

Si on ne nait pas avec une haine du social on la développe rapidement sous les attaques sournoises du systeme et de ses administrateurs ou sous l'un des « thousand natural schocks »

 

dont parle le poête

 

Déformations amusantes du langage et des comportements : tels ado ou adulte disent «  ne plus avoir de relations avec la collectivité «  mais vont dans la forêt ou sur une montagne , qui avec un marteau – produit par la collectivité – pour construire sa cabane , qui avec des allumettes – encore un produit que l'individu serait bien incapable de réinventer – pour faire du feu

 

La S.M.C pourra-t-elle enfin remettre les pendules à l'heure collective

 

rabibocher ces deux termes-couples irréductibles ?

 

Comment ? Il n'est besoins que de convaincre les pauvres gens toujours promptes à s'apitoyer sur leur propre sort , que TOUT LE MONDE est a la fois exploité et exploiteur

 

Certes K. Marx est sans conteste l'un des plus grands savants de tous les temps , mais qu'avait-li besoin d'exciter la conscience des camarades sur des dessous psychologiques auxquels il ne pouvait rien connaître nonobstant sa culture immense et son intelligence démesurée

 

Quel psychiatre nous dirait les dégats qu'un pauvre occasionne à sa personnalité en la déracinant de son orbite initiale , en détournant par exemple sur un univers d'argent et de

 

haine , son âme toute impregnée de poesie et d'amour . J'apprécie encopre moins le cynisme d'un G.B. Shaw , ou de ses imitateurs , à qui se fier si les intellectuels eux-mêmes dénigraient les vertus du savoir sous prétexte qu'elles « ne tiennent pas la route » face aux vices du pouvoir .

 

Les gens du peuple sont elles mures aujourd'hui pour admettre qu'une richesse culturelle ou artistiaque puisse constituer une alternative crédible aux richesses matérielles ?

 

Tel est l'un des défis de la nouvelle O.S.

 

Il en existe bien sûr mille autres : citons p.m. QUELQUES UNS /

 

 

 

INVERSION DES SYSTEMES DE SANCTIONS / RECOMPENSES

 

Il est en effet inadmissible que des individus soient sanctionnés , ou récompensés pour des aptitudes dont-ils ne sont que des bénéficiaires /dépositaires naturels

 

REDEFINITION DES COMPLEMENTARITES ENTRE I(S) ET S(I)

 

La solidarité n’est pas une faveur mais une nécéssité vitale pour ceux qui croient « aider » celles qui « sollicitent » une aide extérieure . Les unes et les autres seraient aussi malheureux s’ ils étaient privés de ces échanges d’humeurs ou de besoins

 

REDISTRIBUTION DES TACHES SELON DES CRITERES ALEATOIRES

 

( tout comme la Nature a procédé pendant des millenaires à la construction d'éco-systèmes )LIBERATION OSUS CAUTION DES INDIVIDUS / COLLECTIVISATION DES COUPLES

 

ANNULATION DE TOUT ECART DE REMUNERATION

 

Puisque toutes les aptitudes ont égale importance , le fait que certaines tâches soient qualifiées « plus utiles , ou plus fondamentales «  provient de notre infirmité maintes fois signalée : inaptitude à voir la lumière et l’ombre en même temps . D’où l’utilité du langage complexe et la généralisation des couples ( R -I )

 

DISSOCIATION DES / SALAIRES / DES ACTIVITES LIBRES

 

Les prétendues raretés de ressources ne sont pas le résultat d’une « avarice «  de la nature , mais des mimétismes provoqués par les peurs irraisonnées des faibles et l’instinct de domination des forts

 

LIMITATIONS DU CHAMP / T- S / D APPLICATION DES LOIS

 

Pourquoi les lois juridiques auraient -elles plus

 

 

 

...............

 

 

 

CF/ 101 ¨PROPOSITIONS DU P.D.R

 

 

 

___________________________________

 

S.L/143 RFE 2ème envoi …..15/03/14...à suivre

 

______________________________________

 

 

 

E reflechissait tantôt a voix haute , et que lui importait l'avis des badauds ? Je ne sais pas si c'est une bonne idée de rassembler des jeunes et des vieux sur un même sujet ….quel sujet au fait ? Lesdiscussions avec ses collègues étaient àla fois trop techniques , les gamins n'y coprendraiet rien , et aussi plus informelles

 

 

 

Arrivé quai des celestins il hesita un ninstant ...allait -il prendre un taxi

 

« une survivance d'un eutre âge conclut-il en haussant les épaules , la station pont-marie , quelle ligne était-ce déjà . Dans une societe collecitivisée on ne pourrait pas mainteniur les relations 1 à 1 comme les transports pour personne unique , tous les services a la personne , domesticité , massage , coiffure , …
Oui mais alors on va retomber dans les erreurs du communisme sovietique ; autant supprimer toute reference à la propriété privée dans ce cas

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi on ne arle jamais de Proudhon ?

 

Il avait dit ^pourtant quelque chose d'intelligent : traiter de manière diféérentes les propriétés selon la taille

 

Le raisonnement pourrait s'appliquer aussi à toute forme de législation

 

des syndicats revendiquent pour tel amenagement d'horaire ,voire une augmentation de salaire

 

et on applique l'augmentation à TOUS les salariés , ce n'est ni juste , ni logique

 

Si on généralise ce raisonnement c’est toute l’architecture legislative qui serait remise en cause

 

Le principe : justice unique pour tous repose sur un postulat faux : les lois ne doivent pas inciter ou réprimer des actions sasn distinction sur les intentions mais viser des individus ou des groupes bien identifiés . Il est necessaire alors d’appliquer le principe 2 poids et 2 mesures , mais 4,8,16,32.…..Cette multiplicité des principes de justice doit évidemment être concomitante à une liberation totale de toutes entraves . Il est question ici d’une toute autre liberté que celle du liberalisme contraint ou du collectivisme dirigé . Par la seule augmentation des centres de décision et leur plus grande indépendance résultant de la multiplicité des critères de richesse ; le rythme global des activités tendrait vers une « normalisation «  en courbe de Gauss , homothetique de la répartition naturelle des ( Ai - Bj ) les différences entre les indices i et j traduisant en fréquence , les ecarts entre les taux variables de complémentarités selon les groupes .

 

Est-ce bien clair dans mon esprit cette histoire de complémentarités différentielles ? Il faudrait que je trouve une formulation plus accessible , sans formules ni esbrouffe de symboles creux

 

Je vais voir avec M- peut- être aurait-il une idée plus claire

 

 

 

………………………complexite et complications ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8- Contradiction et incohérence

 

 

 

Revoyons un peu la question à l'origine de ce long débat : qu'est-ce que l'économie circulaire ...avez vous maintenant une idée plus précise de ce qu'on raconte içi ?

 

«  Non ! Ah misère ...cela veut dire que je devrais changer de méthode

 

Je dois admettre cependant que la question n'est pas simple

 

« Et pour cause : elle est en prise directe sur la theorie de la complexité

 

Et qui pretendrait résoudre une question aussi ardue en un tournemain

 

 

 

...un ange passe ...cherubin ?!

 

 

 

« Ne parlez surtout pas tous en semble hein ? ...On va proceder par étapes

 

 

 

vous avez tous observé ces dernières années une multiplication des opérations de recyclage ...Toi Olivier à quelles opérations je fais allusion ?

 

« O- :   j—je sais pas m'sieur ...dans mon immeuble y a une dame qui parle tout le temps de recycler les déchets ...mais elle a des gamins tellement mal élevés ...ils pissent dans la cage d'escalier et le chien s'y met aussi ..c'est quand même pas ça ….

 

Elle : personne ne sait encore comment l'appeler :

 

« - tu as des voisins qui font faire pipi au chien dans l'escalier !?

 

«  c'est comme je vous dit mam'zelle ...et c'est as tout

 

« moi - : bon O- si tu permets on va découper ta tranche de vie ...en petoites tranches , d'accord ,

 

...............

 

CORRECTION EN COURS

 

 

 

 

 

critiques majeures du « systeme «  individualiste-coollectif

 

sous entendu : comparé au « systeme » opposé : collectivisme individualisé

 

 

 

rapports de force déguisés par des lois fondamentalement iniques ( on ne peut appliquer une loi identique pour tous sur des fondements inégaux... tendance croissante aux arnaques et à la corruption des fonctionnaires , censés servir les masses et non se servir à leurs dépens , ambiance conflictuelle permanente auto-entretenue , mépris affiché pour les v aleurs de complémentarité , refus de la solidarité considérée comme un encouragement à la paresse , laquelle paresse pourrait devenir une vertu si les hypothèses sur lesquelles s'appuie l'O.S. Étaient inversées . On peut corriger les excès et défauts d'un systeme , mais non ses hypothèses fondatrices . Le terme même « solidarité «  implique le renforcement d'inégalités qu'on s'evertue ensuite à réduire . Personne ne sait qui aide qui tant que les besoins d'une collectivité n'ont pas été mis en opposition avec ses aptitudes . Et tel est bien la condition sine qua non de l'évolution vers une S.M.C

 

Ceci dit les auteurs admettent qu'il est impossible de comparer deux systemes d'O.S. Fondés sur des ideologies différentes ( voir §......sur les avantages et inconvénients des S.O.S )

 

 

 

N.B A REPETER ET CLARIFIER ENFIN D OUVRAGE

 

Suite dialogue § 7 ( Comp. Inc.)

 

«  L-

 

une plethore de lettres pourrait compliquer inutilement le langage ...puisque de toutes façons il et impossible d'éviter les malentendus ...je répète encore votre remarque ...il est possible d'éviter tous les malentendus en cherchant simplement de nouvelles combinaisons de lettres

 

«  Oui c'est juste …. mais ce que je t'ai pas dit puisque je crois , tu n'étais pas encore née ...je veux dire , née içi dans ce débat ...c'est que J'ai eu aussitôt des doutes à ce sujet ….tu me suis ….je t'expliquerai cela plus tard en aparté , car je vois que notre petit ami commun commence à s'ennuyer

 

 

 

 

 

Un exemple pour clarifier les idées , mais on n'en a pas fini avec cette opposition – C -I :attention on ne peut pas parler de couple içi - , mais le doute subsiste :

 

 

 

………………………….. ? Fin d séance ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Souvent les artistes vouent aux gemonies une société qui ne se décide pas à reconnaitre leurs mérites ; ils sont en contradiction avec leurs principes puisqu'ils recherchent en privé , les faveurs d'une société qu'ils feignent en public de mépriser

 

mais tel auteur scientifique serait incohérent s'il refusait un prix pour lequel il a dépensé temps , énergie , amitiés etc....

 

sous le seul prétexte qu'on aurait dù reconnaître ses mérites plus tot

 

 

 

 

 

une allusion à P- le physicien -philosophe -homosexuel qui lorgnait souvent sur la croupe de O-

 

Il était le type- parfait du savant aigri qui avait des dossiers sur tout ce aue comptait d'illustre le ladernau scientifico-journalistique , etn'attendait que l'heure de régler ses comptes

 

' voir dialogues sur la route de Paris à …....visite à son amie-secretaire Geraldine qui lui réclamait ses arriérés ….

 

 

 

Tu ne peux imaginer combien que j'étais naïf quand j'égtais ado. ….un jour je lus un article d'une revue scieintifique , l'auteur de l'article accusait un directeur de labo de détourner l'argent des projets sur son compte premsonnel , j'étais littéralement sidéré , je suis reste plusieurs minutes à retourner la question dans ma tête , comment pouvait-on être cynique à ce point c'est une chose que je ne pouvais tout simplement pas imaginer

 

 

 

 

 

Putain on sait plus qui fait quoi se plaint l'auteur responsable du drame :

 

................

 

 

 

 

 

Je me suis déjà expliqué sur ce flou artistique qui entoure un réel souci de désordre dans les dialogues et interventoins des divers auteurs . Mais ne sachant plus à quel § renvoyer le lecteur je préfère qu'il découvre par lui-même les difficultés des ouvrages éclatés . Ce jeu à plusieurs mains menaçant de tourner au vilain ,j'ai essayé de travestir la pauvreté de mon imagination sous un déluge d'image et de sons .
Prenant ainsi le contrepied des courants minimalistes en musique et en peinture . L'art doit aussi avoir une multiplicité de courants comme dirait Foucault

 

 

 

Je pense avoir déjà fait part aux lectrices de ces deux soucis : ( 1 ) pourquoi n’ecrirait-on pas les romans comme on le fait pour les ouvrages d’erudition , i-e : à plusieurs mains ? Aurait-on peur , ce faisant de troubler les consciences des lectrices ? Je n’ai pas encore d’avis autorisé sur ce point . (2) le deuxième point concerne la relation du voyage qui eut une influence traumatisante sur Olivier . Le detective chargé de filer la vieille Ford du non moins vieux Philippe a reussi l’exploit de tomber en panne avec une voiture neuve ; il aurait alors , mais je n’ai que son récit en fait de preuve , ramassé un auto-stoppeur nommé Serge , qui ressemblait étrangement au Stalinof astronaute de son état sur la station sovietique Mir . Le dénommé Serge prétendait visiter la Beauce , à la recherche d’un paysan aperçu depuis la station - est-il donc possible d’observer les déplacements d’un être humain a plus de deux cents Km de distance ? Hmmm….

 

.j’ai préféré imaginer la ou les scènes d’amour entre le jeune étudiant et le vieux professeur ,en précisant que la réalité pouvait être différente de la fiction

 

Hé là ! S’écria sa conscience , n’est-ce pas toi qui critiquait les tentatives des auteurs de polars qui …

 

«  mais ce n’est pas pareil ,moi je précise

 

«  ta ta ta ! Tu essaies toi aussi de faire croire aux lectrices que ce que tu as imaginé pourrait avoir laissé une trace dans la réalité , n’est -ce pas la même chose ?

 

« tu marques un point là …mais alors comment vais-je expliquer au lecteur que j’ai dù changer le cours de l’histoire , parceque ce crétin de detective est tombé en panne sans me prévenir

 

« ça c’est ton problème , reconnais en tous cas que l’imagination d’un auteur peut lui jouer des tours

 

«  et aussi des détours , merçi pour la leçon

 

Mais alors , le père Rousseau a raison , on ne sait pas toujours distinguer la realité de la fiction

 

Ca peut rendre dingue le plus sain des esprits cette histoire … Bon sang ! Jeanne d’Arc , c’était bien un personnage réel non ? Et la bataille de Stalingrad elle a eu lieu oui ou non ? …il n’empêche ; je n’étais pas présent à l’exécution de Trotsky , comment être sûr que tous ces événements se sont bien déroulés comme on le rapporte , les gens ont tellement tendance à enjoliver , affabuler … Un auteur imagine une histoire d’adultère , ou un crime crapuleux , ou une trahison ; de ces romans un autre auteur tire un ou plusieurs films …un troisième quidam impressionné par ces œuvres s’en inspire pour tromper lui-même sa femme , ou trahir son ami ou son pays …et un nouvel auteur impressionné , lui aussi par l’un de ces faits divers ..

 

 

 

Mais où s’arrête donc la fiction ___________________________

 

 

 

Une machine QUI FONCTIONNE SUR CE PRINCIPE n existe pas

 

rendement = 1

 

 

 

dans une sorte de feed-back absolu toutes les sorties de la machine économique sont reinjectées sur les entrées avec un taux de deperdition nul

 

qui va croire un miracle pareil ? ...meme avec multiplicaition des pains le Chrisit ne pouvait espérer mieux ...vous rendez vous compte

 

 

 

Il n'existe donc pas d circul arité absolue , pas plus qu'ikl n'exsite une concuurrence parefaite ouun ésuilibe dynamaique sans irrégularités

 

 

 

TOUTES CES HYPOTHESES SONT TRES BIEN ADMISES SUR LE PAPIER MAIS EN PASSANT A LA PRATIQUE ... tout le monde sait mettre de l'eau dans son vin..sauf les musulmans bien sûr , encore que certains ne se privent ni de boire des alcolols ni de manger du porc , bravant ainsi les foudres d 'allah. Ce sont pourtant ,je ne résiste p as au plaisir de donner mon opinion sur ce point , les seuls préceptes d'allah ou de son prophète Mohammed dignes de considération

 

au fait l'un d'entre vous aurait-il une religion ? ...vous Leslie

 

L- » je préfère ne pas répondre maitre « 

 

« G-M : c'est votre droit mais si vous voulez mon avis , on ne gagne rien a exercer certains droits ...avec moi vous ne risquez rien à dévoiler votre âme , j'ai parfois plus à cœur l'intérêt des autres que le mien,c'est cela ma religion:je suis né avec l'intérêt général dans le sang et tout ce que j'ai pu dire ou faire n'y a rien changé .Et toi Olivier ?

 

« O-moi, m'sieu ? eee...j'ai changé ,je suis né catho , mais en ce moment j'ai

 

des lectures du vedantha , le boudhisme m'inspire beaucoup plus ,je voudrais faire un voyage en Inde pour ….

 

 

 

 

 

:;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

 

 

 

Autre angle d'attaque : les mots et expressions liées aux schémas linéaires

 

ex : intérets et avantages acquis ; irréversibilités , rentes, obstacles strucuturels ….autant d'expressions à écarter du langage de la complexité .

 

Imaginez une courbe-enveloppe qui entame un coude ,à l »échele du giga ou du mega hertz , lorsque une multitude d'autres mouvements égakment circulaires mais à l'échelle micro ou nano poursuivent leur progression en apparence liinéaire «  mais s'ils sont inégrés à la courbe enveloppe devraient tot ou tard voir leurs trajectoires s'inverser . C'es là que réside la difficulté de la politique , à quel moment prendre ou au contaire interrompre des mesures de telle sorte que ce mouvement global ne soit jamais contrarié sous peine de retomber dans les oppositions classique – mesures structurelles vs conjoncturelles , ou sur un autre plan :effets de mode opposés aux tendances de fond . Plan artistique par ex. bien que la politique soit aussi active dans ce domaine .

 

 

 

Toutes ces observations se retrouvent dans l'organisation de l'économie domestique – voir  §-..18..... dévolu aux «  taches menagères »

 

 

 

« tenez :

 

Je vais réecrire sous forme moins poetique mais plus rigoureuse les expressions du couple - ( C i D) o ( L i O )

 

 

 

o et i sont les opérateurs c'est la seule nouveauté apportée au § 4 les termes C , D, L, et O n'ont pas changé de sens

 

prop 1 - les relations d'identité entre cercle et droite d'une part et lumière et ombre sont différentes (ou opposées )

 

 

 

l'incohérence subsiste : de quelque manière qu'elle soit abordée l'opposition entre ombre et lumière reste toujours plus « légitime » que la même opposition entre cercle et droite

 

Je place donc la légitimité au-delà de la validite logique

 

C'est pourquoi du reste je ne crois pas au decalogue , ni à auune révélation prophétique d'ailleurs ,si le createur – ou comme on dirait aujourd'hui la creatrice – nous laisse entière liberté de nous entretuer , ce n'est pas pour intervenir ensuite dans nos affaires ,surtout pas par messager interposé . Je vous parlerai un autre jour de cette question de prophètes , pour l'instant je continue sur ….sur quoi au juste ? ...j'ai perdu le fil

 

« je crois ,ma$itre que vous parliez de tâches ménagères « 

 

« O- hé ..mais non idiote , il a dit qu'il ...

 

L- JE NE SUIS PAS UNE IDIOTE !

 

G-M – du calma , voyons calme vous O- elle a raison , je t(ordconne de lui présenter des excuses

 

O- pourquoi moi ?....eee... mes excuse msieu

 

G-M- mais non pas à moi imbécile ! À L-

 

« p-peux pas msieu , elle me cause plus ...et p-pourquoi vous ...vous me traitez d'imbécile G-M ? j'ai rien dit , moi m'sieu ..
G-M Seigneur ! Bon je présente mes excuses à toute l'humanité , vous êtes content ? ...pourquoi diable ,dieu qu'on dit intgelligent nous a-t-il dotés d'un langage si bête ? ...bon passons ...alors ces excuses ça vient ?

 

O- M-MAIS JE VOUS AI DIT ….pardon m'sieu ,je vous ai dit que je peux pas on est fâchés

 

G-M : ah oui j'oubliais …

 

L- il raconte n'importe quoi , on n'est pas fachés

 

«  G-M vous m'en direz tant ,allez O- vide ton sac, je veux tout savoir ,pourquoi êtes vous fâchés

 

« L- on n'a pas …

 

G-M – j'ai dit ; « O-...L- c'est clair ?

 

O- eh bien voilà m'sieu , c'est elle qui ne sait pas ce qu'elle veut , elle dit qu'elle ne veut plus entendre parler de Bernard , et puis elle arrête pas d'en parler

 

G-M : mais ...qui est Bernard ?

 

L- c'était .. )

 

O- c'est son p'tit ami ) dialogues superposés

 

 

 

« G-M bien bien...je comprends maintenant ces attitudes renfrognées

 

on va en rester la pour aujourd'hui

 

Il range ses papiers dans sa serviette puis s'arrête , l'air àla fois inspiré et sournois : vous savez pas vous allez me rédiger un papier sur votre temps...plutot votre ( temps-espace ) il serait temps de vous exercer aux couples ...si je puis dire mais je veux un ouvrage collectif , compris ?

 

bbbL- » vous voulez dire ..notre emploi du temps maitre ?

 

..

 

Je veux que vous accordiez votre ton sur le temps ; toi tu nparles au passé ts à employer içi : lui disait « c'est son p'tit ami , j'en conclus donc que vous ne vivez pas en même temps , ...ah ! J'oubliais ce n'est pas pour demain

 

O- j-j'aime mieux ça m'sieu j'allais vous dire …

 

G-M : oui ,je ne vous en ai pas parlé , grâce à vous je suis devenu célèbre , rendez vous compte ...ON ME DEMANDE mon avis dans tout le quartier ié même dans ma maison  , mais ne me demndez pas de vous remercier , je serai absent pour le reste de la semaine , on se cerra donc lundi prochain ...encore des questions ...L--

 

L- je ne comprends pas s'agit -il d'une reflexion générale ou bien...;est-ce qu'on doit parler de notre ...mon expérience

 

O-mais c'est la même chose

 

L- tais toit, toi , je t'ai rien demandé

 

G

 



 



 



 



-M – vous avedz tort L – il faudra bien lui demander puisqqu'il a tout compris

 

 

Il se dirigen vers la porte et lève la amin en guise de salut

 

et comme disait un grand homme , comment s'appelait-il déjà , ce grand amuseur ….A LUNDI SI LE CŒUR VOUS EN DIT

 

________________________________________________________

 

LES SORTIES DE COURS QQSOIT L AGE : LA PROFESSION ;;......

 

 

 

O - T AS COMPRIS DE QUI IL VOULAIT PARLER LE P.CUL

 

L- noon , j 'ai pas saisi

 

C- ( Le cherubin est donc vivant ? ) il faisait allusion à un animateur radio , il faisait je crois le jeu des mille francs , c'était diffusé jusque dans lea années 9O ? juste avant le repas de midi ? pour les bo - bos quoi  i-disait à lundi si le cœur vous en dit ..j'ai son nom sur le bout de la langue ( l'auteur lui aussi , maaaiiiiis ….. c'est une épidémie … ou bien seulement la voix de son maitre ?)

 

 

 

O- et alors , qu'est-ce qu'il avait de spécial ce jeu ?

 

*C'était pas le jeu c'est surtout l'expression qui est restée

 

«  quelle expression ?

 

« bon tu sais pas tu commences à me les agiter sérieux , t'as qu'à écouter quand on te parle merde !

 

O- et va donc eh ….

 

Il vit L- qui était en conversation animée avec un type qu'il trouva d'emblée antipathique ; il s'approcha avec l'intention d'écarter le fâcheux

 

 

 

tu viens L- on va voir ….

 

B- un instant , vous ne voyez pas jeune homme que je suis en tete à tête avec cette dame

 

O- Oho ! Mais on dirait que j'ai mis le pied sur un complot !

 

Faisant une reverence avec un chapeau imaginaire : Olivier comte d'auvergne pour vous servir gente dame voulez vous me dire a qui ai-je l'honneur ?

 

L- lui c'est B-

 

mais laisse nous je t 'en prie nous avons a discuter de choses importantes

 

L- rien n 'est important fors l' honneur noble Bernard comment

 

 

 

O -jamais nom ne fut si bien porte m je vous salue bien bas

 

B - je vais t' en foutre moi des

 

 

 

va pour le secouer m ais leslie s' interpose

 

L[ je t'en prie B - ; ce n 'est pas le moment ;

 

/////////////// ::::::::::::::::::////////////////

 

 

 

langage d'espace ( haut – bas et orbites, ellipses ...hierarchie circulaire en lieu des pyramides , arcs de cercles en place des segments de droites ...)

 

 

 

 

 

 

 

.................

 

 

 

«  Mais au fait lecteur myope as-tu résolu le problème que j'ai posé dans la dernière séance ?.....non ….peu importe , le respect se perd même en éducation ...alors voici un second petit problème : supposons que vous soyez tous les deux unis en couple ,un couple franco-russe comme celui du début , vous vous rappelez , n'est-ce pas ?...Tartarin et ….l'autre , bon : comment reagiriez vous si un percepteur de taxes venait vous dire : votre champ ne comporte pas 3100 hectares , mais 3142 ?

 

vous trouvez que c'est une complication inutile ?

 

 

 

« G-M- :Ah ! A propos , vous ai-je expliqué la différence entre ces termes, au passage un autre petit problème : peut-on ….

 

je te prie de noter Olivier , et de laisser ton cholcolat ...ta petite amie …..hmmm, Leslie n'aime pas ton chocolat , va falloir changer de boutique mon garçon ….bon revenons à la complexite : peut -on former un couple avec les deux termes;incohérence et contradiction

 

Reflechissez à cela , interro après la pause , allez rompez les rangs !

 

 

 

* *

 

 

 

DEUX HEURES PLUS TARD ….

 

le trio devenu maintenant quatuor ( sans parler du cherubin ) se retrouve dans la petite salle qui abritait autrefois des activités plus physiques

 

 

 

Bon c'est noté ...je reprends  la question :

 

Le compliqué est-il équivalent ou différent du complexe ?: rappelez vous , vous 2...ou vous 3:la complexité engendre la contradiction laquelle stimule le débat . La complication en revanche débouche sur l'incohérence laquelle fige la discussion , la noie aussi dans le brouillard

 

toutes deux sont elles causes de malentendus ?

 

Je n'ai pas encore résolu cette enigme

 

l'un d'entre vous a une idée sur ce point ?....non

 

avez vous oublié ma remarque sur la pauvreté relative de l'alphabet...ah Leslie ? Oui ? ...Mais au fait ! Je devais vous interroger sur cette question , pourquoi ne me l 'avoir pas dit , vous pensez peut-être que j'ai une mémoire de machine

 

« Eh bien grand Maître ...vous l'avez dit vous – même ,si ...

 

« non L- non pas maintenant , si vous vous comportez comme des gamins qui ne cherchent qu' à passer à travers les clous , eh bien moi , je vais aussi figurez vous , perdre mon sens des responsabilités

 

pas de cours jusqu'à nouvel ordre , cherchez vous donc un autre mait'

 

 

 

Il se retourne sur le seuil

 

Bien le bonjour m'sieu-dames . Si vous avez encore envie de m'entendre il faudra m'envoyer votre réponse à l'interro en guise de carte postale , vu ?

 

 

 

Il ajoute a part soi dans le couloir :

 

«  peut-être alors me laisserai-je amadouer , ah mais …. c'est qu'on a des manies à notre âge !

 

 

 

 

 

 

 

***

 

8- 2

 

 

 

SEANCE DU LUNDI 19 MARS 2007

 

 

 

8-/ 9 le Jeu des 7 erreurs : P – C les politiques economiques :

 

 

 

Production et C se ressemblent comme les 2 faces d'une piece de …. ?

 

le couple ( Ordre – Désordre ) est + général

 

De même processus de destruction et construction sont communs a C et P

 

Dans ces conditions pourquoi oublier de réunir ces 2 poles si l'on n'oublie pas de les séparer

 

Et pourquoi pratiquer tantôt une politique de demande ( favoriser C ) selon keynes tantôt une politique d'offre (P) anti-keynes : modèles Hicks , Friedman

 

Allais, Solow ,

 

.................

 

theoremes Debreu - …..( wiki theories de l'équilibre général ….)

 

l'univers économique se comporte -t-il comme l'univers physque ( pahse d'inflation recession ou au contraire

 

 

 

 

 

..................

 

le reflexe – tare congénitale : incapacité à saisir en même temps les qualités ET défauts des 2 solutions ( Offre et Demande )

 

Les termes de chaque couple n'étant limités que l'un par l'autre

 

toute politique visant à actionner un seul terme à la fois reproduit par pure imitation les effets et phases du cycle

 

 

 

Alors que je considérais le cycle comme une impulsion de N(D) = association dieu + diable+ nature

 

 

 

Le couple ultime ou suprême ne peut se manifester que par l'amplitude ou la fréquence ( A – F)...vous me suivez les 3 là... ?

 

«  voyons toi O qu'est ce que tu comprends par là ?

 

«  O/ A VRAI DIRE ….pardon m-m'sieur … ce que j'entends par là … c'est....C'EST QUE  LA FREQ.. …

 

« L / doucement Olivier , Grand-Maître n'est pas sourd

 

« G-M : c'est vrai ça ! ...enfin pas encore ...continue Olivier :

 

« O/ je disais donc ...au commencement le cycle n'était mesuré que par la fréquence alors que l'amplitude...

 

L/ - au commencement il y avait le verbe , le maître a dit

 

« O/ MAIS ARRETE ….arrête de m'interrompre tout le temps quoi !

 

 

 

petite scène entre les 2 : un avant-gout en somme de e que serala vie de ( O – L) au commencement à tout e moins ...il faut que j'intervienne , me dis-je sinon ..

 

.

 

« Permettez ! Il a raison L- , je vais te dire une chose importante , si vous deviez former un couple plus tard , la femme devrait apprendre à maitriser son verbe ….l'homme lui devrait maitriser son geste ...mais ne vous inquietez pas ; on reviendra souvent sur ces différences … les hommes de science ont préféré étudier pour y échapper alors que ….continue Olivier , c'est interessant ce que tu disais …

 

« MM-merci m'sieur ...pardon Maitre , elle est terrible L- , vous verriez avec les amis c'est une catastrophe , elle m'apostrophe , elle...

 

« G-M oui , oui je comprends , même un petit chanteur l'a dit ...Petit par la taille j'entends ...mais coninue tu nous fait perdre patience …

 

« euh ...voilà …. VOIX SECOUEE DE SANGLOTS

 

 

 

le présentateur tire piteusement le rideau pour cacher l'émotion d'O-

 

Hypocrite va ! Y a donc que les femmes qui peuvent pleurer en public ?:

 

 

 

fin de la …..séance

 

888888888888888888888888888 prix = opposé de couts ?

 

 

 

Par suite ( ? ) tous les couples engendrés par le cycle n'ont en tout et pour tout que 2 états , je considère comme autant de variantes toutes les politiques , toutes les mesures obtenus par combinaison linéaire ou quadratique des 2 variables extrêmes. Si l'on cesse d'actionner les prix on ne peut actionner que leurs opposés de définition : i-e les couts DANS CES CONDITONS toutes les manipulations intermédiaires ne dépassent pas les limites du couple ( P – C)

 

 

 

Telle est l'expression générale de la circularité

 

 

 

* *

 

 

 

INSERT J0URNAL + DIALOG + FICTION

 

 

 

l'auteur est bien embêté par un détail technique

 

mais comme il dit lui-même : si l'important est dans le détail c'est bien la preuve que l'importance n'est qu'un détail

 

Donc il avait imaginé écrire les dialogues scientifico-socaiux en rouge et bleu

 

c-a-d avait dit l'imprimeur en script ou en italique

 

et alors à quand la couleur dans les livres ;, bordel ! S'emporte l'auteur , y a desimprimeurs qui en sont à la 3D vous vous rendez compte ,dans quelle époque vvvez vous

 

ben dans la fiction , vous savez bien

 

c'est- ça de l'esprit maiNtenant : et comment vaisje faire moi pour passer de l'italique au scri^pt dans une même phrase

 

écoutez , j'ai des cmlients qui attendent là , pouvez pas revenir demain , on va régler ça vous inquietez pas hein

 

l'auteur ne pipe mot

 

alors on fait comme ça..t-ce qui.allez à demain

 

l'auteur de met soudain à trépigner en suigeant l'imprimeur

 

on fait con ça ...on fait con ' ça

 

mais putain que'es ce qu'ils ont tous à répéter les mêmes expressions , ma pauvreFrancequ'est-ce qui 'arrive , y a plus que desamateurs dans ton beau sein , TON BASSIN JE VOULAIS DIRE ... où qu'il est le goût du travail bien fait je te le demande

 

 

 

transports pour z ;.... 2VER LES DISPEERSIONS ET PERTES ENERGCIE

 

 

 

EXD LA PUB ..D UN AUTRE COTE C EST AUSSI DANS LE GASPILLAGE QUE SE MESURE L APTITUDE D UNE SOCIETE A / BLUFFER / LES VISIREURS TOURISTES DEPASSAGE OU AU CONTRAIRE INVESTISSEURS ENCORE INDECIS … COMMEMENT CONCILIER LA PARCIMONIE AVEC L APPARANCE D UNE AISANCE ECONOMIQUE GLOBALE , ?

 

Au fond les expériences d collectivisme n'ont pas échoué à cause de questions ideologiques ou de conflits d'intérêts avec le monde liberaliste , c'est plutôt disons ...comment dire ….cette kjmpression de pauvreté qui frappait le touriste , les rues de Moscou ou Leningrad étaient des endroits sinistres comparées aux fastueeuses vitrines des avenues de New York ou Paris , cet étalage insolent de marchandises , une illusion de richesse au fond beaucoup plus que la ichesse réelle , et comment un touriste non initié aux ficelles du métier pouvait- il juger de l'état financier ou commmercial d'un pays tout entier ; même les economistes spécialisés ont encore des problèmes pour mesurer la richesse réelle d'une nation , tu comprends ?

 

 

 

 

 

les hommes n 'ontjamais enle crande laisser se développerdes elationspurement naturelles , c'est toujours celui qui crie «  halte à la pagaille ,la societe a besoin de paix et d'ordre pour les affaires ; tu parles , comme si les affaires les plus juteuses ne se traitaient pas en temps de guerre

 

Mais alorsourquoi ces oiseaux de malheur d'ordre arrivent-ils toujours à faire entender leur voix ?

 

 

 

N'est-ce pas plutot la vois de dieu D(d) ou D ( N )

 

qui ne « veulent pas que les humains s' unissent pour vivre en dehors de N ou se détruire sans l 'avis de dieu …..

 

Autrefois on avait meême la liberté de se révolter contre les dieux

 

depuis jesus et mohammed on ne ke peut plus pourquoi ?

 

 

 

La bombe ne fait elle pas la différence ?

 

 

 

 

 

 

 

___________________________________

 

( K – K barre ) pourquoi crtiquer le keynesianisme puisqu'on sait qu'on ne peut lui opposer que l'anti-keynesianisme

 

 

 

( inflation – déficit ) rien ne sert de dénigrer une manipulation monétaire dès lors que l'alternative unique restera toujours le déficit des comptes publics

 

le meme raisonnement s'appliquera toutes les fois que 2 variables s'oposent par leurs extremes / dividendes vs salaires ; chomage vs …..X , épargne – vs investissement ...on peut ainsi balayer tous les domaines et sous -domaines de l'activité -ou passivité

 

 

 

les deux constantes de politiques se retrouvent intactes :

 

 

 

«  voyons...reprenons la distinction ( P – C) du § 8 . Je veux vous faire toucher du nez et du doigt les artifices des distinctions des économistes-comptables

 

Le couple (P-C) par ex. s'applique aussi bien aux distinctions ( production-consommation ) et (prix – coûts )

 

pour le montrer je vais m'appuyer sur deux analogies : 1- entre un ouvrier qui délivre une énergie musculaire - ou mentale s'il s'agit d'un chercheur ou un ingénieur d'une part et 2 – entre le schéma de circulation du sang en physiologie et les transferts et flux divers dans ce que j'appelle la machine économique d'un pays , d'une région

 

« G-M - : dis moi Olivier peux tu me décrire de mémoire ce qu'on t'a enseigné à propos de la circulation du sang ?

 

« O- : je c-crois que je m'en souviens plus m'sieur ...eee...pardon Maître

 

« G-M - : et toi Leslie ?

 

« L- : oui ! Je revois un cœur en haut et des artères qui partent d'un coté avec du sang rouge eeeet ...de l'autre des veines ?....

 

« G-M - : c'est cela , des veines

 

« L- : des veines qui pargtent de l'autre

 

« O- : MAIS NON ! Qui retournent au cœur

 

« G-M - : laisse parler Leslie , O-

 

 

 

 

 

dépenses d'entretien d'un vehicule considérées comme des dépenses de consommation alors qu'il s'agit à l'évidnce de dépenses d'investissement même si elles seraient comptabilisées dans les amortissments

 

Maintenant multipliez les dizaines d'euros que dépense chaque ménage pour les produits d'entretien par des millions de menages

 

Croyez vous après cela , que les statistiques de consommation sont justes ?

 

Allons plus loin :

 

Un ouvrier qui détruit des matières alimentaires pour fournir de l'énergie n'est-il pas l'équivalent d'une centrale a charbon si l'on néglige les quantités en jeu ?

 

 

 

Si l'on a classé ainsi P et C. selon l'apparence matérialisée ou non des produits , les centrales d'énergie devraient figurer parmi les consommateus et non les producteurs

 

Idem pour la distinction ( prix – coûts ) A l'échelle d'un ensemble économique cette distinction ne fait guère sens puisque les couts des uns sont les prix des

 

autres .

 

 

 

Toutes ces remarques paraissent anodines ,encore une fois , mais vous devez comprendre et reconnaitre que quelques dizaines d'euros répartis sur des millions de consommateurs représentent le même montant global que des millions d'euros répartis sur quelques dizaines d'entreprises

 

 

 

Comprenez vous ce que j'essaie de montrer ?....oui Leslie ?

 

« L- : moi je vois surtout que des politiques économiques qui reposent sur des calculs faux ne peuvent pas être justes

 

«  G-M- : bravo ! C'est exactement ce que je voulais vous faire toucher du nez comme j'ai dit

 

Quoique dans l’etat actuel des arts , on ne sache même pas comment distinguer le vrai du faux on distingue souvent entre politiques selon deux objectifs en apparence contradictoires ; justice et efficacité….

 

___________________________ IX - le duel

 

 

 

REM R1 : au commencement ..

 

 

 

rencontre ( B-M) et O- la violence contre le ri re

 

 

 

décor de film noir ( je ne crains pas le ridicule : la realité ressemble parfois à la fiction sous la lumière crue desprojecteurs du chantier

 

les deux silhouettes paraissaient sortir d'un scenario de O ; Welles

 

 

 

« B-M ( un ton sarcastique tu n'as pas amené des témoins ?

 

« O- tu ferais bien de te metre en garde , tu riras moins dans deux secondes ...

 

« B-M et c'est avec ça que tu comptes m'éventrer ? Ah ha ha !

 

« O- s'avance l'air résolument farouche;mais un légertremblment des lèvres …. il n'en menait pas large le jeune O-

 

« allez en garde fils de pute , on ne joue plus là …

 

« c'est là que tu te trompes , la vie et la mort ne sont que des jeux

 

 

 

tu devrais serre un peu mieux ton couteau suisse ...je peux te désarmer sans même bouger le bras

 

et soudain il fit un seul geste en ricanant , le couteau tournoya dans l'air et se retrouva dans sa main gauche , la droite lancée en avant heurta durement le menton d'O-

 

?

 

«  alors ? Tu continues ou tu abandonnes ?

 

« espèce de ...

 

 

 

 

 

_________________________________

 

E_ march it à sonnrythme et sohabitude , c-a-d têtebaoissée sns voir personne

 

Il se rappelat sa jeunesse quand il épongeait toutes les annonces des vitrines et des enseigne s desmagasins

 

 

 

quel foutoir , sur un metre carré sde trottoit on peut trouver un universitaire comme moi, u, troufion , un p'tt dealer ,un grand écrivain , une pute , combiende canhces que cet échantillon soit représentatif du qurtier , de la po^pulation de la ville eotue entière ; si j'abordais un passant au hasard , quelles probabilité qu'il soit issu de la p^ègre,le mondede l'imbre comme dirait le âir des cieux

 

tiens ça me reappelle cet auteur qui se mettait en rogne parcequ'un voleur a la tire , payait son ticket de métro

 

Mais vraiment furioeux , le mec comme si ça lui otait le pain de l'estomac

 

«  pourquoi il resquille pas aussi dans les transports qu'il clamait

 

 

 

c'st de moi que tu parles là ?

 

tire toi , je cause pas aux fantomes

 

d'accord

 

R2 comme à l'opéra un 3ème H(F)

 

___________________________ NOTES P.O.S N° ….COMPRENDRE

 

R-3

 

 

 

Ombre sur le couple ( O – L)

 

 

 

 

 

LES NI...NI

 

 

 

 

 

PRENEZ PARE EX ; LE POUVOIR : les jeunes sont fascinés par le pouvoir , et aussi hélas par le luxe que procure l'argent

 

Je devais l'etre aussi dans mon jeune âge , alors dites moi pourquoi je ne trouve plus les mots pour vous convaincre que cette attirance est aussi malsaine que l'est l'attrait pour certaines drogues ,ou même certains plaisirs

 

 

 

IL Y A DONC BIEN complexite du phénomène «  comprehension » on peut dire d'une chose qu'on l'a comprise sans la comprendre.COMMENT EST-CE POSSIBLE

 

...un commentaire jusque là ? Oui ?....

 

 

 

 

 

 

 

CES OBSERVATIOINS SONT VALABLES AUSSI POUR LE PROGRES : ainsi quand on se retroune quellequefois sur son pâssé , on arrive à retrouver certaines idées , certaiknes émotioins intactes , telles qu'on croit les avoir éprouvées alors

 

 

 

<Par contre lorsqu'il s'agit d'expliquer à un adolexcent pourquoi il ne doit pas faire telle chose , on peine à retrouver le langage qu'on avait , et donc auquel on pouvait être sensible à son âge

 

L'ennui c'est qu'entre les 2 âges s'est érigée une barrière d temps ET d'espace , ce qui explique qu'ellle puisse être parfois infranchissable et parfois seulement imaginaire . Telle est aussi la nature du progrès sous son double aspect ( réel-imaginaire )

 

 

 

Une autre explication de ces phénomènes complexes ( intelligence , progrès ,liberté , verité...) est qu'elles multiplient leurs ramifications avec le temps , de sorte queles plus vieilles idées sont toujours plus difficiles à appréhender

 

POURQUOI , PARCEQUE précisément elles ont pratiquemzent un nombre illimité de facettes , et peuvent d ce fait être montrées ou cachées de différentes manières

 

Lorsque ces apparition disparitions deveiennnent trop fréquentes on est tout simplement frappé de stupiditré lorsqu'ikl s'agit de les expliciter selon un contexte imposé .

 

 

 

IL faut que j'arrête de parler , sinon je vais finir par une contradiction une

 

Non que la contradiction soit une gêne en soi , mais …

 

O- tu voulias dire quelque chose ...allez les enfants n'ayez pas peur de passer pour stupides , ça m'est arrivé aussi , je peux vous assure qu'on n'en meurt pas ...oui L- ?

 

 

 

« Grand-Maitre j'ai un grave problème à vous soumettre mais ….

 

« Ah ! Je sens en effet la gravié de la situation ….O- voudrais tu aller nous chercher à boire ...tiens ! Et peut-être à manger aussi , vous avez faim les enfants ? ...oui , non … formidable le besoin de manger est donc aussi

 

tissé d'ambiguité , comme le besoin de comprendre... 

 

 

 

une grande pizza et une bouteille de vin pour moi , toi tu prendras ce que tu

 

...et au fait dis au traiteur que c'est pour le commissaire, il comprendra

 

..ces marchands , il faut toujours leur rappeler qu'il y a un ordre ,ils n'apprennent jamais rien pour rien

 

 

 

INSERT FICTION A 2 VENDREDI 23 MARS

 

 

 

M- s'était réveilée tôt ce matin ,c'était sûr qu'elle n'avait rien à faire , sinon elle aurait eu du mal à se réveiller si tôt , quel jour on était au fait , jeudi  ou vendredi ?

 

Non surement vendredi , le jeudi elle aurait entendu les ^propos graveleux des maghrébins qui installaient leurs cageots de légumes et fruits sur le trottoir , elle fit une grimace de dégout

 

comment le maire pouvait-il tolérer la vene de déchets ,il n'y avait pas d'autres mots pour qualifier les montagne de camelote déversés deux fois mar semaine , le marché de la place de joinville se tenait les jeudis et dimanche , lesd riverainscroyaient faired bonnes affaires , les pauvres, mais ls devaient coprendre leur douleurs quand les légumes se mettaient à pourrir dans les fréfrigérateurs. Elle se rappelait encore la question de cette responsable des attributions de stands «  c'est quoi une camelote ? avait-elle demandé à M-

 

 

 

Dans un élan de civisme elle avait voulu attirer l'attention de la mairie sur cette grossière escroquerie qui se déroulait depuis desannées deux fois par semaine sous ses yeux

 

 

 

grain de beauté sur la fesse droite

 

 

 

fi elle avait voulu se faire tatouer une bite mais B- qui aimait lécher cette partie de son anatomie avait protesté ; iklaurait l'impression disait-il de sucer une bite , ce qui n'était pas son passe-remps favori ; deux ou gtrois boutiquesd de tatouages avaient refusé d'envoyer

 

pas assez de personnel qualifié avaentils pretexté , « qulaifie mon œil , vu l'allure à laquelle ce genre de boutiques s'ouvraient et se fermaient , où auraient ils eu le temps de se qualifier ?

 

C'est comme pour les boutiques de vente de mobiles , en moins d'un an elle en vait recensé une demi-douzaine dans la seule rue de flandre , on dirait que les services des impots étaient inexistants ….

 

 

 

Elle voulut appeler L_ pour aller piller les magasins , mais elle se ravisa : ane

 

 

 

X – ou la (realité – theorie rejoint la (praxis -fiction

 

moment de bascule ( effet flip-flop )

 

 

 

dialogue d'experts :

 

 

 

M_ quelques termes sources de malentendus à bannir du L.C

 

 

 

volonté populaire , masses inertes , gens du peuple et élites , importance ,

 

tous les termes de direction non cycliques , à croire que vous autres économustes n'ayiez pas encore accompli votre revolution coperniciennes

 

 

 

E_ je vous enends cinq sur cinq , mais je crains , en sujivant votre enumeration qu'il ne faille éliminer de proche en proche TOUS les termes du langage courant

 

 

 

C_ mais que faisaient donc tout ce temps nos académiciens poussiéereux , à resasser perpétuellement les memes mots des mêmes dictionnaires

 

 

 

E_ ON te le deùmande hein ? …. c'est l'occasion rêvée d'introduire les spécialistes e la lutte anti-poussi-re , je veux parler des femmes , dans ceteenceinte poussiéreuse comme vous dites

 

 

 

C_ je vois brusquement un lien entre la praxis et les ecarts de langage , au fonbc cette dsitinction sacro-saite entre theoris etpratiques n'exsite que par l'oppositin desinterets individuels a la gouvernance collective

 

 

 

E_ une observation tres judicieuse mon cher C_ je note

 

Il ecrit en parlant

 

vous me permettrez de la developper dans notre seminaire

 

 

 

P _ au fait où en sont vos ...pratiques sur t les couples

 

E_ je ele sis plus moli-m^reme , mais ne mélaneoins pas tous les problèmes

 

je pensais ç une chose : amiusant par l effet du hasard je viens de saisir sur le vif une analogie parfaite entre le C.L. Et le couple (liberté contrainte ) les memes initiales nest(ce pas

 

ce qui prouve que la collectivité a aussi beoins de liverté et de propriété pour survivre , comme le pretend le S(I)

 

 

 

M_ là je ne gte suis plus ,peux tu expliquer unpeu plus

 

E_ c'est juste une remarque ç chaud , un corolkaire de k'idee précédente sur ….

 

 

 

 

 

principe general : a chanqye action mecanique sur une variable fréelle , associer une reaction imaginaire ,une variable pstchologique en comme

 

inversement toute reacxton sur la consommation des individus doit déclencher une action mécanique sur la productrion desmachines

 

jenote à développer en séminaire aussi

 

 

 

C_ m'est avis que ton seminaires …

 

M_ parond NOTRE seminaire , on l'a pas encore éku patron l(Emile

 

 

 

si les ^pstchos poyvaient nous sortir des tests de candidats porvus d'aptitudes aux generalisations , des serviteurs et assistants de collectivité tout désignés

 

C _ mais as tu une définition correcte de l'intér$ete génezral

 

M_ mais on vient de la donner tu n'étais pas là , sion se reprte a labrillante liste d' erreurs de raisonnement établie ^par C_ qund on ne compare plus un nouveau systemre sur les erreurs du systme passé on élimine d'eemblée toute dictinction entre pratique et theorie ...donc plus besoin de defintion de l'interet genéral , il devient une règle individuelle ...comme l'hygiene ou comme une alimentaion saine

 

 

 

 

 

- mais qui sonbt les affranchis dans ce foutoir les I(S ou les S(I) ?

 

les S (I) la variablre independante est a l'intériurdesparenthese

 

Il n(y a ^pas de variable indépenrdante ôte toi cette idée d latête

 

( - Bon disons alorslavariable primale ounprileur par convention

 

tu vois quoique tu puisse e penser ça sertd ecalasser les idées ,les phiulospshes ont toujours le dernier mot

 

 

 

 

 

FICTION

 

 

 

O- et P- et X

 

 

 

la dictaturedesmathematiques - avec la numerisation et les ordis qui peuvent tout faire l(avenir desmathematiciens ets bin sombre

 

 

 

d'un autre cote

 

 

 

<pourquoi ils font pas le ménage eux mêmes tout ça va finir comme dans le femps anciens où

 

les pretres fcaisaiint des signes mystérieux pour bluffer les foules

 

 

 

tu te rappelles il s'est mis en rogne le jour où je lui aid demandé de traduire en equaqtions

 

 

 

alogorthmes et financioers qui parlent tre vite pour éviterles questions embarrassanres – idm pour les femmes .. ;

 

trigo et probabilites … seules utilté ..fonctions de Dirac pourquoi faire

 

geometris de Meade , coures d'nindfference de Pareto aucun application

 

courbe de demnde du sucre ...jamais de verification pratique trop de theoriciens pas assez d'ingénieus , les statistiques pieges , position des femmesqui se retreouventcoincées par leur propre discours aucune possibilité de faire marche arrière

 

ou les philospshes , ou les astrologues qui se considèrent coimme des asgtromes

 

liberalisme ; = règne dubluff , et du poker

 

 

 

TU PERMETS …...LEURS CLASSEMENT

 

des etres en maitres et exclaves c'est un peu léger

 

Mais enfin tu as toit même cité comme modèle le couple maitre-esclave !

 

Jaùmais de la vie où tu as trouvé ça , ce n'est mâma pas un couple stable

 

alors àça !

 

Mais si reflechis : qui aide qui dans une société a causalités circulaires , tu peux me le dire ?

 

 

 

..........

 

pre,nds lesménages : chez les maitres les enfants règnent , le maitre est esclave de leurs caprices sans parler des siens propres ou de ceux de safemme , alors que chez les excalves , les pfrétendus esclaves m'ordre r-gne

 

vrai ou pas ?

 

ke ne suis pas convaincu , il y a des faibles et des forts dans toutes les classes

 

Eh ...c'es bien ce que je dis , la distinciton maitre -esclave n'est paskégitime dans une collectivité homogène

 

 

 

-hMMMM … dites on passe aux choses sérieuses ?

 

Il y a des pizzas etdes boissons dans le frigo;quelqu'un veut faire le service ?

 

 

 

Mais on n'a encore rien

 

lasse tomber , demain il ; fera encore jour non ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FICTION DEJEUNER SUR LHERBE O- J-M ET P- M APRES MIDI DU …./….///

 

CHECK WITH AGENDA

 

 

 

Il faisait trop chaud dans la vieille guimbarde , pas d’air conditionné , P- M prit ç droite sur un chemin carrossable à envirion deux kilometres des bords de Loire . En sortant de Blois , il avait pris cette départementale avec une idée bien ancrée derrière la tête

 

« c’est comme si on était en vacances dit -il en laissant sa main flaner sur la cuisse du jeune étudiant

 

«  tiens on va s’arrêter par là , on sera bien pour pique-niquer , t’es d’accord

 

«  comme vous voulez m’sieur

 

« mais on va faire ça en deux temps , d’abord piquer un roupillon ensuite niquer sur l’herbe

 

Ça te plairait ça ?

 

« faut pas dire des chjoses comme ça m’sieu , même pas drole

 

«  laisse donc tomber le m’sieu , on est des copains maintenant non , , allez amène tes fesses

 

Ils sortirent du véhicule et cherchèrent une endroit à l’ombre des broussailles

 

Prends donc les verres et la thermos , je m’occupe du coffre

 

 

 

 

 

 

 

Allez on va se baigner , je suis tout en sueur

 

Alors tu ne vies apas

 

N-non m’sieur , je sais pas bien nager

 

«  t ‘inquiètes pas on va pas aller très loin , et puis je suis là moi , je ne vais pas tge laisser te noyer , ton vieil ami ne me le pardonnerait jamais

 

« de qui vous parler là

 

«  mais tu sais bien , le papa Rousseau … t’as jamais fait ça avec lui ?

 

Fait quoi ?

 

«  murmurant pour soi : «  Petite sainte nitouche , comme si tu ne savais pas de quoi je parle Plus fort : «  allez amène toi donc et Emile , eee qu’est-ce que je dis , voila que le radote moi aussi Prends donc la serviette quelqu’un pourrait nous voir

 

 

 

Ils barbotèrent dans l’eau un peu boueuse pendant dix minutes , temps mis à profit par le vieux sagouin pour apprivoiser sa proie , attouchements innocents par çi , insistants par là , un travail de pro habitué aux relations de « première main «  sinon de première queue

 

Au sortir de l’eau , il passa directement à l’offensive , faisant mine de sécher le gamin , il lui frottait vigoureusement les fesses et le penis en jaugeant ses reactions

 

«  he he ! Se dit il , j’avis misé juste ….

 

 

 

Pris soudain d’une envie féroce il le renversa sur l’herbe tout près des restes du repas , il avait bien fait de ne pas manger à Blois

 

Il lui plante sauvagement sa verge dans l’anus , petit bouton couvert pas un fin duvet bloond entre deux masses d’un blanc , mais d’un blanc …!

 

O- Aîe ! Vous me faites mal

 

P «  mon pauvre petit …. Je suis désolé , mais ton petit cul me rend complètement fou

 

Mmm «  fit il en lui mordant une fesse c’est encore meilleur que le saucisson qu’on vient de manger ,attends mets toi sur le coté , tu veux me sucer ?

 

O - «  ah non j’ai horreur de ça

 

Allez fait moi plaisir elle va pas te manger tu sais , mais attention à ne pas mordre dedans

 

Aussi , c’est pas très comestible et enlève donc tes lunettes , t’en as pas besoin pour me voir

 

O«  non non n’insistez pas , je ne peux pas …hé ! … je vois rien

 

«  tiens ! Tu ne bégaies plus du coup , c’est l’émotion ? , t’en fais pas je vais voir pour quat’zieux ; putain j’ai les chasses qui vont s »évader de leurs orbites , ce cul , ma mère …

 

O- ne répondit pas il prit la queue du prof et la mit contre sa joue

 

«  c’est ça branle ma petite cocotte , putain tu fais ça mieux qu’une nana , je te disais que ça te plairait , tu vois qu’on s’y fait

 

O - non c’est dégueulasse , j’ai envie de vomir

 

P- «  Bon prends la avec ta main , c’est ça , plus vite

 

, plus vite , putain ! je me lasserai jamais d’admirer ton derriere , on dirait un Courbet , comment s’appelle ta maman au fait ?

 

O- « on dirait que vous parlez à un gamin de douze ans , vous connaissez ma mère vous aussi

 

 

 

P- «  moi , non pas du tout , mais pourquoi tu «  vous aussi

 

«  ben comme le maître quoi , je croyais que vous vous connaissiez

 

P: «  dans un murmure sardonique : intéressant ça , on pourrait s’en servir à l’occasion

 

 

 

Pendant plusieurs minutes on n’entendit plus que les grognements du vieux porc lubrique et les gémissements du jeune veau de lait , n’y avait -il pas aussi le bruit des cigales dans cette chaude après midi de juin ?

 

« non , n’exagérons pas se reprit l’auteur gêné . Le métier d romancier n’offrait pas que des plaisirs décidément , être généraliste ne le dispensait nullement de descriptions sordides et détails salaces , «  me voilà prêt à gagner ma vie en écrivant des dialogues porno soupira-t-il tristement en se branlant lui-même comme un vieux siège , il est à craindre que je ne verrai jamais la porte d l’académie que du coté extérieur

 

« Adieu veau , porcs , poulets , comme dirait mon ex collègue ..euh …qui c’est déjà ? … paix à son âme de poête quelqu’il soit

 

Non : y avait décidément pas de cigales puisqu’on n’était pas en Provence , elles auraient fait pourtant plus chic dans le tableau …il s’y voyait déjà , presque nu lui aussi , dans l’herbe tendre ; Les restes d’un déjeuner d’un coté , de l’autre , un corps juvénile dans une pose lascive …

 

« Que ne pouvait -on rêver toujours du même paysage à l’automne de sa vie … faute de le peindre pour de vrai …

 

«  tant pis ! j’arriverai bien à la caser ailleurs , allez maintenant secoue toi connard ! Y a encore du pain sur la planche

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

REM DEPLACER

 

 

 

La même scène de viol rapportée par L- ( et O- ? ) au G-M plus tard en septembre

 

 

 

 

 

«  Bien ...je vous écoute ,je suppose que notre ami commun te cause du souci

 

« j'ai du mal à en parler excusez moi G -M

 

larmes et cinema voilà ! Oliveir veut se battre contre Serge mais j'ai peur , Sege est une vraie brute , ilserait capable d letuer justepour , pour ...enfin vous comprenez ?

 

« mais oui , mais oui , si on n'est même pluscapable de faire croire aux jeuns qu'on les comprend , à quoi servirait-on je vous le demande

 

je vais en parler

 

« non non je vous supplie , iklne faut pas qu'kilsache que ….

 

 

 

mais rassure toi L- je ne suis pas encore totaoelemtnt gaga tu sais , je disais que j'allais en parler ?...mais à mam mnière , c'est pour quand ?

 

« qu...qu'edst-ce que vous voulez dire ?

 

 

 

 

 

............ _________________________________________________________

 

Les tribulations intellectuelles de l’A-G :

 

Qui se prend des fois pour le maitre du séminaire …ou de l’univers

 

 

 

Tel romancier remarque que les femmes prennent dans la vie des chemins de traverse ,les règlements et lois des hommes ne sont pas adaptés à leur pointure ...observation judicieuse , certes , mais le scientifique - un psycho-socio en l'occurrence ? doit saisir la balle au bond : existe-t-il une différence fondamentale entre les « systèmes de valeurs« féminins ou masculins

 

ou bien est-ce  plitot une différence dans la hierarchie des principes : ce terme pouvant remplacer avantageusement les « valeurs » un terme qu'on a tendance aujourd'hui à associer à trop de choses .

 

Valeur …qu’est que c’est au juste qu’une valeur ? ; comme dirait l’autre quelle valeur peut on accorder aux valeurs dites fondamentales ? Voila une question kimportante à poser au vieux grigou , il a une haute conscience de s valeur cet oiseau là , il vient encore de négocier une augmentation du budget sous pretexte que son séminaire devient populaire

 

Tous les culots …peut même pas s’acheter un costume convenable avec tout ce qu‘il gagne …y a des gens je vous jure , on dirait qu’ils vont vivre encore cent ans , à 80 ans ils trouvent encore le moyen d’épargner , et pour quoi je vous le demande , il a meme pas d’enfants

 

Bah ! Occupons nous de nos affaires ; après tout chacun mène sa barque comme il pêche …

 

Et le pire c’est qu’il affirme qu’il se fait toujours avoir dans les questions de fric , merde qu’est-ce que ce serait s’il avait fait carrière dans la banque je vous le demande

 

 

 

Et en plus de mon boulot faut que je prepare le sien à ce … quelle vie !

 

Peigne - cul ( P. Q ça veut dire quoi ? Papier hygienique ou b ien peigne - cul , mais comment peuvent -ils savoir ..;faudrait que j’en parle à P….il me parait plus …comment dire moins intraitable , plus malléable , c’est ça plus souple , et en plus ils ont pas l’air de s’entendre lui et le grigou …une piste , des fois que la direction me demandait mon avis l’année prochanine , à noter ça peut pêtre utile pour mon avancement

 

Bon t’arrêtes de tier cdes plan sur faut le préparer ce putain de topo , peut même pas s’offrir une secretaire ce fantome ambulant …voyons voir , les diverese formes de tgransformation

 

Qu’est-ce qu’il va encore nous inventer là ; et il croit faire avaler ça à des gosses complètement givré le mec Emile

 

 

 

Suggestion : la phrase de Lav oisier en exergue sur son prochain livre : rien ne se perd , rien ne se crée, tout se transforme , est-ce qu’il a une influence sur l’etablissement avec ces idées à la noix , hmmm…ça m’etonnerait , mais alors d’où lui vient c prestige et cette morgue , les femmes peut-être , là je reconnais qu’kil sit y faire le maquerreau

 

 

 

______________________________ une question de légitimité :

 

 

 

La logique d'opposition des termes d'un couple est le seul test de légitimité ou d'efficacité de toute politique visant a modifier ces termes

 

 

 

test de cohérence

 

examinons de plus pres ce test de cohérence ( quel est l' ( O – chomage?)

 

 

 

Retour sur la seance de mars ( opposition entre objectifs ( eco) d’efficacité et objectif

 

( sociaux ) de justice

 

E = rapport de couts sur benefices

 

- W je dirais plutôt les résultats puisque les bénéfices n’ont pas toujours ue evaluation quantifiée

 

E - absolument d’accord , quoique en compta on parle aussi de resultat d’exploitation , du mons on parlait puisqu’il t a encore là des nouvelles normes ….

 

 

 

Donc rapport entre individus dans un cas et rapports de concepts dans l’autre d’où le verdict ; le couples ( J - E ) n’est pas légitime

 

 

 

Mais j’ai vu que cette question vous intéressait , alors on va s’attarder un peu

 

Qui peut me donner une définition simple de la justice par comparaison à l’efficacité

 

Z - vous avez dit : «  simple « 

 

«  Bravo mister Zorro , vos avez vu le piège : c’est encore un mot qu’il va Falloir manier avec des précautions je dirais hmmm…infinies !

 

«  alors une définition en couples

 

Z- je dirais qu’ikl y a un rapport dans les deux cas

 

«  oui continue …

 

 

 

Z- le couple ( justice- efficacité ) ne me parait pas stable ,on compare des individus humains à des concepts

 

«  C’est aussi mon avis , si la salle le partage

 

On peut mesurer l’efficacité , même la quantifier , pas la justice

 

Rapport des couts aux résultats / bénéfices

 

 

 

E = long / court / temre

 

E= sociale / ind. Ou : globale / partielle

 

Par ex. une hausse du prix du tabac ne peut pas avoir d’efficacité nulle ou négative , mais n’a aucune conséquence sur la justice sociale

 

« croyez vous ? Et le desespoir des fumeurs pauvres ….En argent évidemment

 

 

 

_______________________________________

 

sur un ex. pris hors domaine éco

 

 

 

le : déraillement se produit si l'on oppose à la période t1 – t2 la vérité à l'erreur ) et en t2 – t3 la vérité au mensonge )

 

je remarque que le chomage – i-e pénurie d'activité n'a pas pour oposé d définition une débauche d' activité .Il y a la manifestement une lacune dee langage voire d'alphabet et de telles lacunes peuvent produie des dérillemens c-a-d des puits d'efficacité

 

 

 

C'est içi le fondement philosophique de l'activité – on dirait aussi l'absence d réferentiel absolu dans le chooix d'une base sociale qui serait en cause plutôt que le défaut de politique ou de reflexion sur la politique économique

 

les philosphes répondent:on sait depuis toujours que les hommes agissent pour satisfaire des besoins , ou pour accroitre leur bonheur ou leur plaisir

 

les problèmes surgissent donc soit d'une mauvaise définition de ces couples – ou termes de couples , soit d'une modification du rapport des individus aux activités concernées du fait seul de l'application répétée d'une mesure adaptée ou non à la situation

 

 

 

autres erreurs : additionner les facteurs humain et mecaniques dans le calcul de l'efficacité = rapport des moyens aux resultats

 

Pour un resultat déterminé l'efficacité est plus grande si les moyens sont + faibles . Or dans le « calcul » de l'optimum social le travail lui-même est source de satisfaction - dans certains cas – Il y aurait donc àla fois des couts ET des avantages à utiliser des êtres humains en substitution aux machines

 

Par suite les comparaisons de solutions utilisant des hommes et des machines ne sont pas valides , puisque lecout social ( hors salaires ) n'est pas pris en compte dans les calculs d'efficacité

 

 

 

D'un autre coté dans les comparaisons de bien-être social , l'homme est a la fois juge et partie , les résultats terme au dénominateur caomme dansle calcul précédent peuvent être interprétés de manières différentes .

Rétablir la cohérence pourrait se faire soit en utilisant les mêmes unités pour mesurer les qualités d'un produit et d'un service ,soit en observant le meme flou dans les deux types de comparaisons

 

Même dans le cadre strictment économique de satisfaction des besoins cette ambiguité subsiste dans les effets dits de substitution

 

 

 

conclusion :

 

Introduction des effets psychologiques dans les calculs sur les quantités

 

 

 

Post-scrip : le maitre prépare la seance sur les fondements naturels d la complexité

 

 

 

Convolution : rfetrourner à D ou à N leurs intentions

 

Mais peut-on vraiment parler d’intentions pour des entités aussi considérables , ineffables , inaccessibles sur ( T - S )

 

Dieu n’aime pas les tiedes ..a part àa il est tout amour … et le Christ son envoyé supposé qui interdit l’accès du paradis aux riches ; c’est de la charité chrétienne ça aussi ?

 

 

 

 

 

Et pourquoi dieu voudrait il nos perdre , qu’est-ce qu’on lui a fait

 

Dire qu’il y a des philosophes qui s’emissonnent la vie en pensant à ce qu’kls feraient une fois morts , c’est ça l pêche ne pas profiter pleinement d la vie en se plaignant de ne pas être éternels , je ne gagne rien à être éternel si je touve rien à faire dans les 70 ou 75 ans d’espérance de vie …

 

 

 

Servir la N (D) en la dominant , ou l’inverse , c’est bien ubne proposition coplexe pusqu’elle est rééveersible , alors le Dickens kil aurait tout compris de la comlexité non je ne crois pas , ikl y aplusieurs chemins pour aller à rome mon vieux

 

 

 

Reprends le problème , tu as mal posé la question : mais y a -t-il vraiment u problème , voila on est dans l’impasse au départ , pas étonnant qu’on tourne toujours en rond

 

 

 

Ils nous donnent l’illusion d liberté , du mou dans la corde tant qu’on veut , et dès qu’on shershe à prndre son envol , couac la corde nous rappelle à l’ordre : on est en même temps libre et contraint , déterminé quand on se croit indéteminé et inversement , pas facile à vivre la complexité

 

Les couilles de Héraclès

 

Les dieux grecs qui forniqueien à tour de bras <.;;.;ou a tour de couilles …pas sérieu laisser trainer ses bijoux quand on part au combat , c’est des coups à perdre ses frepères ça

 

 

 

Comment se révolter contre D(N) sans impliquer N(D) dans l’affaire …mince affaire

 

 

 

La seule hypothèse plausible dieu et le diable ont partie liée , sinon comment le prince des ténèbres pourrait il avoir tant de pouvoir sur le règne de la lumière et qui nous dit que le bien serait plus important que le mal

 

Sinon parcequ’il est pour la propagation de la vie , or quel aintérêt avons nos réellement dans la vie , qui ne soit dicté par une volonté surnaturelle ?

 

Encore l’impasse , je ferais bien d’aller me coucher , c’est pas’ (D ou N) qui vont me rendre mes nuits d’insomnie quand je serai de l’autre côté

 

Faudra annuler cette seance , les jeuns cons ne vont rien comprendre à tous ces conneries c’est pas parce que ça s appelle séminaire qu’il faut s’occupe des affaires de dieu , chacun sa spécialité moi je dis , c’est quoi la tienne au fait

 

___________________________________

 

 

 

INSERT P.O.S

 

CHECK 7 ERREUR ? D RAISONNEMENT VOIR SYSTEME DE ' S – R )

 

 

 

 

 

Je continue pour les 2 ou 3 lectrices qui n'aiment pas les bons conseils :

 

«  ai-je dit que nous sommes maintenant une bonne dizaine , je vous l'ai dit c'est le succès ! « 

 

 

 

Puisque vous etes assidus , je vais vous racoter une vieilles histoire

 

Alorsc'et l'histoire d'unebone étoile qui mal tourné;elle fut prise d'une violente quinte de toux , ou peut(êe étaitce une tierce , toujours est-il les physiciens qu'on appelati autrefois astronmes crurent entendre une vilente explosion etils la baptisèrnt « big bang «  .un terme qui n'était couplé à rien ey qui soulva un tollé de protrestations dansles milieux jusqy la tres pacifiques : il y avantdonc un fou furieux qui s'rmusait ç faire exploser les etoiles ; ils cherch-rent longtemps lecoupable et pensèren avoir trouvé le jour oùles philosophes eurent l'idée de dieu;ils décidérent de le mettre a mort mais dieu vitque cela n'était pas bon . Il lyr désigna un autre coupable le méchant ours . L'ours , rusécomme pas unles brancha sur le loup ; C'est lui reprirent en choeur les chasseuer , il paraît même qu'il aurait dévoré une vieille sans défenses . Affirmatif ! Barrit l' élephant même que c'était ma femmle

 

Alors ça c'est de la calomnie dit une jeune fille , c'estmoi qui l'ai emmené voir ma maman et il nous a croqués grand-mère , c'était tellement ressemblant qu'on acru qu'elle était ressuscite , j'i ncore c portrait je pourris vous lemontrer si vous venez chez moi un jour

 

Exact renchérit le grand-père , même moi je me suis maissé prndre , il a vvraiment beaucop d talents le loup

 

et en plus il posseède une langue à faire se pamer une jeune vierge , elles deviennetn toutes foles en lavoyant ,c'est pour _a que les hommes le détestent , ils sont jaloux parce que leurs femmes préfèrent sa compagnie

 

V'est vrai ça dit la mère Michel ,lui au moins ilse fait pas prier , et puis s'il avait mangé la grand-mère il auraiteuuneindigestion vu que la pauvre marie elle avait que les os sur sa peau de bique

 

Je m'étrait entretepsrapproché d la jeune fille jusqu'à respirer son parfum et lui glissai ma main entre les cuisses en lui susurrant à l'oreille desmots gtendres ,je t'aime ma^petite étoile du soir faut pas avoir peur le big bang x'était juste pour rire ; à l'entendre les hommesont cruqu'ily avbait un dieu caché derriere l'étoite , mais ils ne trouvèrent que l'envers du décor . Comme Alice traversant le miroir ils virent que les big bangs s'étaient en fait succédé comme des feux d'artifice , ou plutot comme un seul feu , placé entre deux imenses miroirs parallèles

 

de sorte qu'on ne savait plus distinguer la realité de l'apparence vide

 

 

 

miroir - elle vit que cela était bon et dieu dit la meme chose -la bite entre les fesses

 

Quand j'avais 11 ans j'allais en vacances chez une vieille femme je n'ai jamais su si c'était ma grand-mère ou une autre parente ,en visitant son poulailler un jour je vis une porte appuyée contre un mur de cloture , je jetaiun coup d'oeil derieère la porte et je vis une poule noire

 

Mais alors complètement noire , je voulais la voir de plus près mais en quittant son abri pour m'échaper la pauvre bête fut assaillie par toute la basse cour accourue pour l'occasion , les poules étgaieznt déchainées , la pauvre poule se replia aussitôt sous la porte et je compris alors qu'elle devait passer toute la journee ou peut-etre aussi la nuit dans ce réduit ; cet incident m'a je me rappelle fait beaucop fait réflechir , mais je n'ai aps osé en parler à quelqu'un

 

 

 

 

 

poule noire et racsisme – sœur la bouche en cul de poule - œuf caché dedans - roman de la matière

 

big ang répéte comme la toux d'une locomotive - le cycle n'est que répétition et apres la generale il n'ty aura plus rien puisque les spectreurs seront partis – chacun sait que quand iln'y aplus rien a voir c'est comme sil'univers n'exitait pas

 

 

 

quand il y aura plus d'auteurs que d lecrices ou plus de femmes dns les bals que d'hommes ,plusde soignants que de soignés , plus de riches quede paivres

 

Alors ceux çi vont enfin se reveiller et découvrir que la vraie richesse est en soi ,et que la vérité des autres est tropeuse

 

Tout ca c'est du vent d'ouset qui psse sans le savoir à l'est depuis que csidiots deyankees ont détruite le rideau de fer que

 

 

 

___________________________________________________

 

9 – nature et culture ; une autre manière d'exprimer la complexité

 

9-2

 

J'ai recensé un millier de problèmes insolubles – soit parcequ'ils sont liés à notre nature d'êtres vivants , soit parceque nous les avons crées , pour notre seul plaisir – En attribuant un N° à chaque problème ( de 0001 à 1001) je pouvais faire ainsi des renvois sans trop me fatiguer et ma première surprise

 

a été la suivante : plusieurs problèmes se retrouvaient sous le même numéro

 

ce qui veut dire , à l'inverse qu'un problème peut être examiné sous des angles différents . Mais alors ….me suis-je dit , mais alors ….

 

 

 

Le mieux serait peut-être de commencer par ….la Genèse :

 

Le premier problème qui m'est venu à l'esprit est :

 

vous avez sans doute deviné ? N° 1 Dieu

 

je t’épargne les « 0 » gauche

 

Sur ce point je n'ai rien trouvé à dire , qui ne soit déjà dans les écritures , qu'elles soient saintes ou profanes

 

Je suis donc passé au N° 2 ( la peine de mort )

 

petits détails de forme : j'ai déjà omis les zeros à gauche

 

paresse congénitale oblige !

 

J'utiliserai souvent des abbréviations , c'est en général l'initiale du terme , sauf risque de confusion . Dans le cas présent la peine de mourir ( P-M ) s'oppose à la (Joie de Vivre )

 

j'écris donc : { ( P – M ) O ( J – V ) }

 

 

 

J'obtiens ainsi des couples en utilisant seulement deux opérateurs

 

1- l'opposition (O) qui vient d'être utilisé , et l'identification (I) qui sera utilisé par la suite sans autre préavis

 

 

 

La seule lectrice restante – les autres s'étant déjà endormies je présume -aura remarqué que les couples s'opposent terme à terme

 

1- « la joie venait toujours après la peine ….

 

ça c'est le poête qui le dit

 

2- qu'est-ce qui s'oppose le plus à la vie sinon la mort ….voire !

 

 

 

Déjà 2 surprises : on en est à 4 si j'ai bien fait les comptes :

 

Un couple de couples forme encore un couple ! En somme , les couples agissent comme les cellules de notre corps : ils se multiplient en se divisant - les « savants disent : mitose cellulaire

 

les (O) ne sont pas toujours bien tranchées , bien nettes , qu'est-ce donc qu'une opposition au juste ? Suis-je en droit d'assimiler (I) c-a-d l’oposé de l’oppsé à ….une assimilation ?...une reunion ? Et bien d'autres choses encore que je n'ai pas en tête .

 

J'ai balayé d'un geste royal cette objection , sinon tout l'édifice risquait de s'écrouler .

 

J'ai en fait un peu triché sur l'ordre d'apparition de ces surprises : la 1ère et la dernière sont apparues beaucoup plus tard . Au risque d'anticiper sur la suite de la discussion je dirais qu'elles se fonden sur un des postulats du L.C.

 

(*)la contradiction permanente

 

 

 

****

 

 

 

REMARQUE MARGINALE

 

 

 

une erreur très répandue consiste à vouloir comprenser une défaillanece passée par une une surenchère de prévisions et de précautions futures

 

Ainsi dans une réunion tel quidam excédé quon ne lui ait manifesté aucune attentikon décide de se montrer a la fois odieux et très clairvoyant

 

Toutes ses interventions destinées à discréditer le sysyteme cllecif-liberal ont une origine commune : l'ignoprance du pouvoir d'adaptation de lespece huma&ine

 

ou l'ignorance des limites -ou de l'absence de limies au contraire des ' Ai etdes Bi

 

 

 

POURQUPOI voir la maoin de dieu ou du diable dans les combinaisons des intérêts humins

 

Pourquoi fustiger telle ou telle branche d'activité , en l'accusant de « profiter » plus que de raison des faiblesses des autres branches

 

ENFIN qui peut etre tnu pour responsable d'une évolution en appaarence lineaire , , mais en realité circulaire / cyclique , en ( realité-image ) faite de dephasages dont on ne eput evaluer les conséquences aqu' aprezs l'heure des bilans

 

Et je ne aprle pas de la lisibilité d'une courbe enveloppe fairte d'une multitude de variations d'amplitude et de fréquence quelconques ...telles qu'une cahatte comme on dit n'y retrouverait pas ses petits

 

 

 

contre-remarque : se réfugier derriere les difficultés n'est jamais unebonne manière de défendre une théorie ou un oint de viue : pourquoi lorsqu'on rfencontre de telles difficultés ne pas remonter aux principes , ou aux definitioins ?

 

 

 

Dans le cas présent – et passés ! Pourquoi ne pas s'attaquer à une classification des échelles de Bi

 

en établissant au passage des indices de complémentarité C [ Ai / B i ] sur 2 ensem bles economiques prix au hasard ou choisis pour une experience

 

Et en finitr - pour un bon bout de temps avec ces querelles vaines et stériles pour les inventeurs autant que pour les ingenieurs et autres praticiens

 

 

 

__________________________________________

 

Suite du « duel » des cordeliers

 

 

 

Après avoir transporté O - dans l’appartement de M- B - dut à nouveau le ramener à sa chambre , ru de Vulpian puisqu’il y avait là - c’est ce qu’avait affirmé O_ tout ce qu’il fallait pour soigner une blessure

 

. Pendant qu’il le déshabillait dans la baignoire B_ fut pris d’un désir fou irrésistible

 

 

 

9 - 3

 

Passons maintenant directement au N° 79

 

le système des ( S – R ) qui conduit tout droit à la S.M.C

 

 

 

 

 

le collectivisme libéral

 

jusqu'à quand acceptera-t-on cette primauté indiscutée de l'individu sur le collectif

 

Un réequilibrage des valeurs sociales versus individuelles est aujourd'hui nécessaire

 

C'est ce que se propose de realiser la S.M.C

 

Dont le collectivisme liberal constitue l'application immediate la plus évidente

 

Nous avons vu qu'en partant de deux solutions seulement , on peut construire une grande variété de S.O.S , de type AB...BA...etc

 

Ce n'est encore qu'une expression du caractère circulaire des P.O.S

 

 

 

Comment appliquer des mesures d'inérêt général avec des individus qui ne pensent qu'à

 

leur personne , leur famille genetique …..et leur communauté seulement àun âge avancé et s'ils ne avent plus quoi faire de leur argent ?

 

Qui épuisent toutes leurs ressources et parfois celles de leur milieu naturel et humain dans des projets auxquels la collectivité n'adhère que sous la contrainte

 

Des individus qui façonnent le progrès au gré de leurs fantaisies , comme jadis ces rois fous qui déplaçaient des montagnes et des villes pour le plaisir

 

D' un autre côte un individu isolé est aujourd'hui incapable d'assurer sa survie en dehors d'une communauté - voyez quelles difficultés aurait un I(S) à fabriquer seul une boite d'allumettes lorsqu'il croit ne rien devoir à la communauté qui le nourrit de pied en cap

 

Seule une collectivité est capable d'avoir une vision , un rêve à la mesure de l'humain ex : c'est bien l'union sovietique qui a entrepris la conquête de l'espace – entreprise de noble intentions s'il en fut . L'Amérique n'a reagi qu'avec un instinct marchand de competition et avec une rage puerile d'enfant gâté habitué à être le premier mais qui se laisse surpendre

 

Je ne pense pas exagerer en disant aque les gouvernements U.S qui se sont succédé dans la première moitié du 20 ème siècle porteront devaat le tribunal de l (Histoire la lourde responsabilité d'avoir privé l'humaninté de l'un de ses plus beaux rêves

 

Il est aussi vrai qu'ikls en ont realisé un autre en 1969

 

 

 

Mais on nbe peut pas tartiner des croissants elune chaque matin , en essayant de se donner du courage pour aller au turbin par necessité , lorsque le riche va au golf ou à son consile d'dministration par intéret

 

ou l'artiste qui a choisi lui sa richesse intérieure – s'active par plaisir

 

 

 

Ce qui ne veut pas dire qu'il faille exonerer les criminels qui en <<union Sovietique ont eux aussi contribué à transformer le rêve collectiviste en cauchemar

 

Mais pourquoi abandonner l'idée , parce que des individus l'ont détournée à laur profit

 

Le mur infranchissable du paradoxe , refait là encore son apparition périodique : mais en fait ikl n'a jamais bougé ce mur : comment une masse peut-elle s'orienter sans le secours d'une force – ou d'une ruse – extérieure : voilà un défi pour tous les physiciens , qu'ils aient ou non le souci des

 

affaires de la communauté

 

Avez vous fait des expériences d vie en groupe ?

 

Non personne , C'était la grande idée dans les années 60 ; vous n'étiez pas encore né , les français avec leur habituelle hargne ont été les plus violents contestataires des systemes , manque de bol , le gouvernement de cette époque était on ne peut plus l égitime , puisqu'i l avait été appelé par le peuple ...Bien sûr , on pourrait objecter qu'il est à la portée de tout politicien de susciter un mouvement populaire pourvu qu'il dispose des fonds et des amis necessaires . Mais certains bouleversments politiques sont tellement «  dansz l'air du temps «  que peronne ne se pose la question d leur légitimité – sinon leur opportunité

 

 

 

Mais laisons là l'HISTOIRE AUX HISTORIENS , n'avez vous pas l'envie de partir parfois dans la nature en laissant tout en plan , je ne parle pas de vacances , mais de changement de mode de vie pour plusieurs années ...oui ? O – ah oui je crois savoir ce que tiu vas me dire

 

mais il ne s'aagit as de retraite spirituelle , je veux dire : aller voir ailleurs si on y est;comme dit les gens du peuple , s'éloigner de la ville commel faisait J.Rousseau pour mieux voir ses tares , non ? Ça ne vous tente pas ….

 

 

 

 

 

Intervention des psys et desscientifiques dans led débat politique

 

Si tout est ppolitique dans une société pourquoi les scientifiques se tiennent -ilsq à l'écart des discussions de sociétés ?

 

 

 

Développer

 

INSERT FICTION A2

 

 

 

 

 

les raisonnements en cycles ne mènenet à rien

 

«  - forcément puisque 'on s'est enfermé dans des cercles , on ne epyutr pas sortir d'iujn cervcl une fois qu'on y entre , pas vrai

 

 

 

;......................

 

 

 

tenez j' ai retrouve un vieil ex d'un magasine , vousvoulez que je vouslise des passages de cette revue

 

«  quelle revue , c'est français

 

«  oui c'est Val. Acytuelles pour ne pas le citer

 

mais c'est vous qui assumerezla pub hein , moi je netouche rien

 

 

 

tenez page des finances , je commence par le moins impmortantpour vous

 

 

 

New your rit Tokyo pleure

 

, vous diriez que c'est une réedition dela catastrophe du 6 aout 1945 ? l 'enola gay comme diraient les auteurs cachés de ce massacre sans précédent

 

 

 

Au fait vous etes vous jamais demandé si l'humanité n'aurait pas connu moins de problèmes moins de crises , si les jamonaisavaient emporté le conflit mondial *, non ,

 

 

 

«  Non la je crois que vous poçurssez le bouchon troploin

 

 

 

Bon je continue , ai-je dit que la re vue é est datée du 25 au 31 janvier 1997

 

àa c'est pour les mécréants et autres sceptiques

 

 

 

Une enquête sur les chainaes de televsion : grand titre en page 6 et 7

 

 

 

les chaines en grande révision

 

ou : quand l'audimat fait sauter les têtes et les grilles

 

 

 

...............à suivre

 

 

 

Quand dans une commune , on ne voit plus de chanatiers ….

 

 

 

Les media ne viv n que de marronniers en somme

 

 

 

 

 

Le sondage des intentions « naturelles «  est une opération assi frsutrante que peut l'e^tre par ex. la critique d'une œuvre sypmbolique dont l'argumeznt dépasse largement le champ d'intelligence du critique

 

Peuton dire ainsi que la Nature cherchit à rendre les himais heureus en créant l'or et le pierres précieusses , sources , de confluts - rappeleons le pour les lectrices qui voudraient nous faire croire que l'argent est source de TOUS n nos ennuis . Si l'on excepte ce petit -gros dérail , ikl en existe ceertrinement d'autres , qui ne sont recouverts que par notre ignorance , ces détails excepté , donc il est incontestabl que l' agencement des éléments dans le ciel et sur terre concourt ànotre plaisir

 

Dirait-on alors que le plaisir du createur et celui de la creature convergent ?

 

 

 

Voyons un autre ex. l'ingenieur qui vient de construire un poste de radio ou un moteur d'avion ressetn ,certres une fieté de père , et personne - pas meêm Karl Marx - ne songerait à le traiter d fétichiste si 'il caresse le résultat de ses efforts comme une mère celui de ses douleurs

 

Quelle est donc la chose qui nous échappe dans le processus de création

 

OU bien dvrait-on dire de re-création car seule la creation naturelle ou divbine est originale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.Les arguments « scientifiaues du collectivisme

 

 

 

_______________________________________

 

 

 

666-66666666666666666666666666 INSERT DIALOGUES EPCM

 

 

 

dialogues entre E P M ….

 

 

 

 

 

E:- je sais que vous allez me chachuter sur ce point mais …..

 

 

 

tiens , ça me done une idée , on va voir si vous écoutez aussi bien que vous pérorez chers collègues

 

On devait discuterje crois de l'adhesion des scintifiauesz au modèle collectiviste ,correct ?

 

P ; - ABSOLUMENT

 

 

 

C ah je n'ai pas çasur mon agenda

 

 

 

E fanaastique on démarre sur les chapreaux de roue crevées , continuez comme ça et je vous garantis une sene entère conscrée au choix de l'ordre du jour

 

 

 

M - Emile a raison ...heemm pour une fois  : nous perdons trop de temps à pinailler sur les questions sans importance

 

 

 

« G-M now you are talking ! Voilà qui est parler : je vais dtroit au but : je suggère de signer une pétition pour la constitution d'une chambre spécialisée au parlement , je ne détaille as le rôle de cette chambre , vous trouverez toutes infos utiles sur ce document , il y a aussi un site à consulter l'adresse je crois est …

 

Il feuillette le document en question …indique une page avec osn doigt sur une ligne

 

«  c'est ça page 3 en fin ….vous le voyez la ?

 

 

 

 

 

 

 

, nous n'avaons pas encore voie au chapitre , comment créer un lobby sans argent

 

 

 

mon cher si on n'essaie pas on ne risque pas de le savoir , demande donc aux politiciensleurs recettes , y a qu'a faitre comme eux

 

 

 

songez à toute cette énergie dépensée aujourd'hui en futilités ou en pure perte , recherche de boulot , manœuvres sordides pour détourner un heritage ou une subvention

 

G- « parce que pour toi la recherche d'un travail est une futilité hein ?

 

E_ »Nooon ! bien sur que non , mais dès que la société aura changé d'orientation elle deviendra une futilité , tu sais bien avec le L.C. on peut dire de toute chose qu'elle est à la fois très importante et insignifiante

 

 

 

..

 

«  E _ vrai ou faux , Voyons M- toi le grand logicien , l'inventeur du langage complexe , tu as bien dans ta besace un tour de force , ya-t-il un équivalent logique de ce que je viens de dire

 

P- moi je vois un équivalent electrique , mais je ne crois pas que àa va te plaire ; on peut pas dire d'un courant qu'il est

 

négatif , une source de tension, oui , et à condition de parler relativement , mais un courant …ça , non

 

M- et que fais tu du courant alternatif ?

 

differences entre mentalité et opinion : une opinion peut varier dans deux sns mais une mentalité ne peut pas être une donnée avec un signe , elle est stockable en mémoire mais elle ne peut pas changer aussi vite qu'une opinion

 

 

 

 

 

 

 

tiens!le probl-me du sexe par exemple : eh bien avec une intervention des scientifiques appuyée par les médecins , la mentalité rentière d'un e population pourrait changer , les gens ne passeraient plus leur temps à saliver sur des scènes déde pornos ils feront le sexe comme on faitdu sport , sans fausse honte ni mauvaise conscience , vous ne pensez pas tous içi que nous devons au mons celaà aux gens qui nous font confiance , c'est avec leur argent que nous fcaisons tourner nos labos , ne l'oubliez pas messieurs

 

 

 

alors on vote la résolutikon

 

 

 

1 - 2/

 

3/4 existe-t-il es valeurs fondmentales ?

 

 

 

Decalogue evolue : crimes , animaux , sodomie , adultère

 

 

 

l ' »volution n'est pas continue vers un ideal de + ) en +) élevé mais selon des modes ou des cycles ( ° / 1 ) + ...- | O - L ] etc ...

 

 

 

 

 

Avant de parler de a bioeCONOMIE je voudrais vous presentermes devoirs , je suis meilleur élève que vous puisque je n(oublie pas mes devoirs contrairement à certains içi . On nous avit posé deux questions à la première ou deuxiemme seance ; premi-rement comment faire cohabiterdesprincipes divergents de morale ; c'était vous monsieur qui aviez posé cette question !?

 

X- oui en effet

 

E_ et y avez vous réflechi

 

X- c'est-a-dire ...oui et non , j'y ai certes réflechi mais le résultat …

 

E_ on va voir ça tout à l'heure , la seconde question est une annexe de la première : existe-t-il des valeurs fondamentales ?

 

 

 

 

 

 

 

LES FONDEMENTS DE LA SOCIETE DU FUTUR

 

 

 

Il ne suffit pas d'observer le caractère circulaire des transformations economiques

 

quelles conclusions peut-on en tirer ?

 

..........

 

 

 

La conclusion la plus significative est la conservation de l 'énergie : le critère de Pareto ne peut pas faire fi d'une loi de physique universelle , aucune machine ne peut avoir un rendement supérieur à 1 ; croire par conséquent qu'on peut enrichir un individu ou un groupe sans appauvrir d'autres est un postulat a la fois irrationnel et irréaliste

 

Pour une operation sans pertes du « systeme «  economique il importe donc d'introduire la complexité

 

Or que veut dire complexite dans un systeme animé par des individus isolés ET par des groupes :

 

Il veut dire que ces deux types de décisions devraient tantot s'additionner tantot se soustraire

 

D'où la necessite de rendre explicite la formation des couples

 

couples ( I – S ) d'une part et ( C – L) d'autre part les fonctions I(S) et S(I) nous rappellent que our toute mesure appuyée sur la liberte d'entreprendre par ex. on ne doit pas negliger le rôle de la responsabilité . De même les liaisons C (L ) collectivisme libéral ou son opposé le liberalisme collectif on doit tenir compte des parametres de solidarité et de complementarité

 

 

 

Pourquoi bioeconomie ?

 

Parceque , et c'est l'un des reproches que j'adresse à l'enseignement actuel d l'economie

 

 

 

 

 

dynamique , concepts abstraits production consommation alors que le terme « transformation est plus général …. qui d'entre nous n'a pas eu un coup de cœur pour des chaussures ou une ontre ou un ordinateur qui ne lui ont servi à rien en clair nous ne sommmes pas toujours des calculateurs froids, même lorsqu'il s'agit d'investir il y a souventce grain e folie qui nous pouse à souenir un projet non point en raison de critères sérieux de rentabilté mais pour sa nouveaute oupire pourépater les voisinset les copains

 

les hmains ont des envies des pulsions d'achat ou de mimétisme , des besoins qui les pousse à rechercher ailleurs ce qu'ils pourraient parfois trouver chez eux ,à explorer des domaines jusque là interdits ou trop éloignés de leurs possibilités

 

notre corps peut nous enseigner des methodes d'organisation des relations sociales : la encore les interactions ,etplus globalement les causalités circulaires induisent une relativité generalisée , ce qui importe ce ne sont pas les individualités mais les relations , dieu lui même n'est rien sans ses relations aux êtres mouvants que nous sommes

 

Le calcul economique est certes utile ; mais je dirais qu'il a été développé au détriment des realités physiologiques et sociologiques des corps constitués ou institués dans les cités

 

 

 

Les distinctins entre production et échanges ou services est certes interessante , mais elle occulte l'aspect dissipation d'énergie , d'où ces notions insensées de croissance continue , alors que des analyses plus globales démontreraient que l 'attention focalisée sur les periondes d'essor , inflation , les bulles etc ..  a toujours rejeté dans l'ombre les pertes que ces mouvemnts ont occasionnés dans d'autres lieux , ou secteurs .En un mot est içi en cause notre incapacité a saisir les dux aspects de la'activité , pourquoi nous est il difficile de mettre en valeur une idée pour parler de mani-re générale , sans rejeter dans l'ombre par le meme mouvement l'idée contraire ou opposee

 

Tout ceci , je l'espère peut être corrigé par l'apprehension des couples , le raisonnement circulaire , et en définitive l'organisation d'êtres vivants dans une société mouvnte

 

par opposition à des calculs sur desblocs abstraits , desjeux etdes oueurs sans âmes qui circulet comme desfantomes sur des espaces fermés

 

 

 

Stanley Jevons dont les reflexions sur les liens cosmiques et economiques ont ete négligés ou jugés farfelus

 

les physiocrates dont la pensée aurait dù etreexplorée de mani-re plous serieuse et systématique

 

 

 

 

 

Voila le grand mot lâché !

 

QU EST CE QUE LA COMPLEMENTARITE ?

 

 

 

Suivant l'articulation naturelle des éco-systèmes il n'existe aucune aptitude qui n'ait sa contrepartie dans un besoin et réciproquement ; on peut recenser des besoins multiples correspondant à une seule aptitude ou inversement , mais à l'echelle globale , l'équilibre est incontestable ; de l'avoir ignoré ou négligé nous conduit à des conclusions hâtives , sur les mauvaises herbes , ou les défauts irremediables de certains êtres humains lorsque tous les observateurs ou ingenieurs des milieux agricoles ou sociaux dressentle même constat : Il n'existe aucune « anomalie » dans la flore ou la faune qui ne puisse ,un jour trouver son utilité

 

Un constat qui justifie une plus grande humilité à l'égard des phénomènes naturels , et donc établit le biomimétisme comme la sagesse suprême , aussi bien en agronomie qu'en économie

 

Pour ne citer que deux exemples de praxis scientifique

 

 

 

 

 

______________________________________________

 



 

 

 

Il s'agit cette fois ? non de mon journal , je me demande du reste si j'ai écrit quelque chose de sensé sur le sujet ;

 

; mais d'un simple paragraphe comme ceux que je note içi: (§)

 

«  nous sommesà quel § L- à ce propos , on va voir si tout le monde suit de manière assidue

 

 

 

 

 

«  Allez commence :

 

 

 

power and glory

 

 

 

 

 

_____________________________________________

 

Ah! l'argent

 

 

 

N° 101.....( Ai-Bj) N°s connexes : 363.….490 668…677…768…868

 

N° 811 = ( O-L)

 

Comment espérer rassembler sous un seul N ° de § un problème aussi vaste

 

tellement vaste que la terre entière n'a su l'endiguer

 

Puisqu'il est la cause directe ou indirecte de millions de « petits » problèmes

 

Question : pourquoi a-t- on inventé l' »argent ?

 

Ou pour utiliser notre L.C.

 

À quel besoin (Bi) répond cette invention

 

la plus fabuleuse qui soit , la plus diabolique pourrait-on ajouter

 

puisqu'elle permet de déplacer – sans trop se fatiguer

 

des territoires grands comme la Pampa en Argentine

 

en passant quelques écritures dans un bureau

 

de Sydney , London , Milan ou ….

 

 

 

Première raison : la liquidité disent les economistes

 

je me souviens d'une pub amusante

 

comme on n'en voit pas souvent hélas

 

Au passage – as tu remarqué lecteur-ice

 

que les « bonnes » publicités avaient une très faible duree de vie médiatique

 

 

 

Voiçi ,ce qu'on pouvait lire : images à l'appui bien sûr :

 

((« Pourquoi des cartes bancaires puisqu'il existe des chèques

 

Pourquoi des chèques puisque les billets de banque

 

ne font pas de trous dans nos poches

 

pourquoi des billets de banque

 

puisqu'on peut très bien mettre des louis dans sa ceinture

 

...Bon je vous abrège le message

 

Et à quoi servent les pieces d'or

 

puisqu'on peut échanger cinq moutons noirs contre un chameau  blanc ? « ))

 

 

 

Je garde en réserve la parabole de christ

 

le chantre de l'amour qui crie aussi sa haine ! -

 

sur le riche et le paradis et je continue :

 

 

 

Laissons donc là le jargon aux techniciens

 

l' argent contrairement au bonheur

 

son frère ennemi ou ami selon les milieux

 

est un moyen d'échanger , et donc de berner – aurait ajouté Karl Marx

 

Apparemment le moyen le plus commode

 

puisqu'il s'est imposé après des siècles de valse-hésitation

 

Voudrait-on vérifier par soi-même

 

ce que l'humanité doit à l'argent

 

Alors essayons d'imaginer comment vivre sans

 

Impossible , j'ai déjà essayé , vous pensez bien

 

Tout ce qu'on pourrait faire à la rigueur

 

C'est tenter de juguler son omnipotence

 

Comment ?

 

Par des gestes simples et ….

 

 

 

Je prèfère en rester là : ayant moi-même fulminé

 

contre ces « impayables » conseilleurs

 

qui veulent – en toute bonne foi -

 

vous rendre la vie meilleure

 

avec des gestes simples , à faire par ex.

 

en vous brossant les chaussures et les dents en même temps

 

ou en actionnant un interrupteur du salon

 

lorsque vous etes sur le siege percé

 

Ayant donc disais-je épinglé ces aimables plaisantins

 

je ne me sens pas le courage d' aller frapper à leur porte

 

 

 

*

 

 

 

3 choses à faire « Nez -en- moins « 

 

W - se reprend ah pardon !

 

il falait lire neammoins

 

 

 

Se méfier de ceux qui dénigrent l'argent

 

Ou , à tout le moins leur demander

 

ce qu'ils proposent en échange

 

(**)

 

Ne cherchez pas de bouc-émissaires

 

nous sommes tous coupables

 

puisque les cycles ne sont qu'un aspect de notre vie

 

Il y aura donc toujours des crises

 

 

 

Si les entreprises des H(F) peuvent être victimes

 

aussi bien de leur succès que de leur échec

 

Il nous appartient à tous d'en tirer

 

la seule conclusion qui s'impose

 

je vous laisse donc le soin de le faire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_________________________________________

 

 

 

(*) Une autre réforme en prespective : débarrassons nos sociétés des pièces de cuivre , laiton etc …

 

Autant de vestiges d’une époque révolue

 

A défaut de bonheur ou de légèreté de conscience

 

on aura du moins des poches moins pesantes et moins sonnantes

 

 

 

(**) subsiste malgré tout une lueur d’espoir : ces jeunes fous avec leur manie de tout partager

 

«  non mais chez qui ? va grogner le ronchon-scrogneugneu de service

 

Allez les Jeunes ! le Seigneur est avec vous

 

Et moi aussi : virez moi donc ces affreux grigous de leurs sièges percés

 

 

 

NOTES : TARGET WPS / OVB // VOI / OLIFANT

 

le bimetrallisme selon L. Walras …. europe and monez muddle . Prix noble lui aussi ? J'ai oublié le =nom ( voir exp sur le boutr de la langue ) § …..

 

 

 

9 – 4 / 5

 

 

 

( 10 -1 )

 

 

 

La question importante – attention à ce terme ! - est içi la suivante :

 

Comment – en vertu de quelle propriété , de quel postulat pouvons nous manier des couples de degrés différents sans autre précaution sémantique

 

 

 

 

 

Vous admettrez l'importance de cedébat qudn je vous aurais dit ; mais est-ce necessaire de le reappeler ç chaque fois – que toutes nos conclusions pourraient servir à l'étalonnage de l'étalon monétaire si j'ose ce double pleonasme

 

 

 

 

 

J'ai déjà indiqué qu'un couple pouvait contenir de manière implicite un autre couple ( ex : ….....liberté -contrainte contient au moins 2 formes de L – ou de C:liberté innée ou acquise , par l'individu ou par le groupe ,inversement la contrainte peut être exercée par I sur G ou au contraire par le groupe sur l'individu , et que dire des formes de C ou de L , de leurs limites d'application etc....autant de couples déduits , et donc contenus dans le couple générique de départ ( C – L )

 

Tous les termes composés sont en fait des couples ( ex : anthropologie

 

astrophysique …..) Et en parlant de physique , certains termes même non composés sont « complexes »

 

A commencer par la nature , ou dieu , ou l'uni-vers …..

 

Ainsi quand on parle couramment de «  nature de l'univers «  on construit implicitement une fonction de fonction

 

De même lorsque j'écris : N(D) j'associe en fait deux couples ( Nature-dieu )

 

et (Dieu-nature) dans une relation que je n'ai pas encore définie

 

Un peu de patience je n'ai pas encore fini mon raisonnement

 

 

 

FICTION LIEE A L ARGENT

 

 

 

____________________________________

 

Petits - ou grands - détails de forme

 

Certais pourrient s’offusquer de ces «  tu » et cette liberté de langage

 

Comme j’ai dit : ils n’ont qu’à aller voir ailleurs ; ceux qui poliment essayent dre les entuber ; je ne brigue aucun mandat , je n’ai donc pas à ménager des susceptibilités mal orientées….

 

On va se dire : puisqu’il - il c’est moi - se fout pas mal de tout ce qui fait courir les autres , pourquoi cherche -t-il donc à améliorer la société

 

 

 

Voilà une question interessante !

 

Réponse : parceque je ne peux pas faire autrement

 

 

 

Petit pied de nez - et aussi un salut amical par delà les ondes de vie à nos amis K Marx , Bakounine ….et tous les autres

 

Qui ont pédalé dans la semoule tant qu’ils s’obstinaient à raisonner sur des « systèmes - voir N°………-

 

Pourquoi la société devrait-elle payer plus cher le travail d’un ingénieur - ou d’un artiste ,ou d’un « génie » quelconques

 

Parcequ’ils sont plus « utiles «  ?

 

Que nenni ! On ne sait encore rien de ce qui est « utile »

 

Parcequ’ils ont fait des efforts ?

 

J’ai déjà expliqué qu’on ne fait que les efforts qu’on veut bien faire

 

Ou mieux : les efforts pour lesquels notre nature nous a destinés

 

Et qu’on ne vienne pas me bassiner avec la prétendue volonté , la determination «  farouche » de ceux ou celles qui brisent tous les obstacles …et autres fadaises du même acabit

 

Transmis à tous les professeurs qui ont emmerdé les générations de gamins qui ne « voulaient pas faire d’efforts « 

 

Et qu’est-ce qu’ils attendent eux - les soi-disant « êtres supérieurs « 

 

Pour faire un effort….

 

par ex. l’effort de comprendre que les efforts des uns ne sont que les envies des autres ?

 

Ou plus simplement dit : l’effort de comprendre que les autres n’ont pas envie de faire des efforts

 

Si un ingénieur à fait des études « supérieures «  c’est parcequ’il ne pouvait pas faire autrement , dans ces conditions , la société n’a rien à lui offrir de plus que les pauvres débiles , comme toi e moi ; qui n’en peuvent mais ….

 

 

 

Je résume : le « système des sanctions-récompenses » est une fumisterie , une gigantesque supercherie - tout comme l’argent , qui a pris plus d’importance que dieu soi-même - interroge donc les gens dans la rue si tu ne me crois pas - tout comme les religions , le confort , les choses utiles , le plaisir …bref tout comme les 1001 choses de la vie que les gens s’obstinent à trouver « normales «  parcequ’ils voient la vie avec les lunettes des principes , en somme avec les idées des autres

 

Tant qu’il y aura des pauvres pour recueillir les miettes des richesses en acceptant - pourquoi pas - de jouer les chiens de garde des uns pour empêcher les autres de vivre leurs vies , on ne sera pas encore guéri de cette maladie de l’apparence et des illusions d’optique

 

C’est sur de telles considérations que je base mon refus des « droits » des inventeurs , des différences de salaire , et même d’un salaire associé au travail , lorsque les deux choses n’ont rien à voir ensemble …

 

 

 

_________________________________________

 

 

 

Rue des Gobelins , devant un monoprix :

 

 

 

M- Beatrice et Leslie assistent à une scène qui les a fascinées : un chien de

 

garde noir tabassant un pauve clodo de blanc parceu'il l'avait surpris avec une bouteille non réglée à la caisse

 

 

 

«  tu te rends compte ; il se trouve encore des bobos ^pour parler de la honte des lois sur l'esclavage et là ….j'arrive pas à le croire

 

«  on devrait en parler au P.cul c 'est lui qui ….

 

«  c'est le G-M- que tu appelles comme ça

 

elles s'esclaffent toutes deux , ce que voyant les deux autres matronnes les foudroient du regard

 

«  vous trouvez ça drole , vous devez être en,core une de ces ordures gauchistes ,saletés de momes ; vivement Marine lze pen qu'on vous rfamène au couvent , tiens !

 

«  viens , ne restons pas là , ça risque de s'envenimer

 

« mais pourquoi tu lui réponds pas à cette....cette concierge

 

« laisse tomber , tuvopis pas qu'elle cherche qu'à se défouler

 

mais M- ne peut s'empêcher de lancer à la grosse harpie

 

 

 

ALLEZ DONC LUI FILER UNE PILE SI VOUS ETES LA MERE DE LA CLOCHE

 

 

 

 

 

__________________________________

 

 

 

Le G-M , alias le p.cul comme disait Micheline / Beatrice arriva en même temps qu'elles à l'ascenceur de Tolbiac (*)

 

ce qui leur évita d'avoir a deballer leur histoitre en public

 

Elles lui relatèrent brièvement la scène du monoprix

 

« C'était réellement un monoprix ? Demanda-t-il comme si c 'était un détail important

 

« jeeee...tu as vu toi ?

 

« 

 

 

 

le sortdesNoirs etesJuifs  des femmes : question de ( A – F )

 

 

 

2proverbes pourrient illustre ces retreounements historiues

 

1 – il n'y a jamis de fuée sans feu

 

2- a quelque chose malheur est bon

 

 

 

En qz prclament unilateralement peuple élu , les juifs ont décidé eux memes de leur sort : cicle privilégiée d toutes les rancoeus et rstrations des auptres peuples

 

 

 

 

 

 

 

 

 

bla – bla anti-scientifique :

 

 

 

Tu penses que je rêve d’un monde utopique ? Que je pédale moi aussi dans la semoule ?

 

Possible ; mais je le répète : je ne prêche pour aucune paroisse - sinon la mienne , qui n’est pas non plus la mienne , puisque j’aimerais bien faire autre chose , ou mieux encore , ne rien faire , puisque j’ai compris que les « problèmes » de société étaient insolubles

 

Insolubles , ou mal posés , ou indéterminés … le choix des termes est illimité

 

Parceque quoi qu’on fasse , il y aura toujours le cycle naturel qui devance toutes nos prévisions et actions et pensées et … de quelques longueurs

 

Ce qui est encore un euphémisme puisqu’on ne pourrait jamais rattraper en une génération ce que la Nature a mis des ….millions d’années ? ; ou des milliards …

 

Voila que je parle comme ces astrophysiciens qui parlent tantôt de milliards , tantôt de milliards de milliards de galaxies

 

Qui peut vraiment se faire une idée de ce que ces quantités peuvent représenter ? Pas moi en tous cas

 

Ou comme ces paléontologues qui ont déjà changé 3 fois leurs calculs si j’ai bonne mémoire , qui continuent d’affirmer sans pudeur ni honte que l’âge de la planète terre se calcule en années , unité qui n’a aucune valeur en dehors du système ( soleil -terre )

 

Et je pourrais remplir des pages entières sur ces fanfaronnades de la science

 

, plus exactement des faux scientifiques , ceux qui croient encore tout expliquer..derniere trouvaille des sciences : le biomimétisme : mais croirais tu qu’ils fassent ainsi un aveu d’impuissance : c’était bien la peine de susciter tant d’espoirs chez les crédules pour en arriver là

 

 

 

 

 

9 - 5 ****

 

10 - 2 )

 

Parcequ’on avance sur des « principes « on se trouve dans cette position « stupide » que j’ai appelé l’effet « metro «  faute de mieux , parce que tout le monde - à Paris du moins a pu le vérifier , ces gentilshommes qui croyaient encore que le monde leur appartenait alors que les bourgeois et commerçants leur retiraient le tapis sous les pieds , ces universitaires -profs- intellectuels-entrepreneurs et … «  tutti quanti ; qui pensent incarner l’élite des nations qui se délitent , ces boyards russes qui rêvaient encore de majesté en conduisant des taxis à l’étranger …et combien d’autres capitaines courageux qui fonctionnaient sur des illusions

 

Point n’est besoin de révolution , ni de coup de feu ni de gros bras pour casser des CRS , ni de philosophes pour entreprendre la grande désillusion  

 

Parcequ’on est tous condamnés à remplacer une illusion par une autre

 

 

 

Que j’explique ce que j’entends par « effet metro «

 

 

 

……………….

 

 

 

En somme : dans notre monde complexe  - il l’a toujours été , bien que d’aucuns croient le découvrir aujourd’hui - les principes et les valeurs s’inversent sans nous prévenir , de sorte qu’on se retrouve à dire et faire des choses « stupides » parcequ’on est téléguidés , comme des robots

 

Note bien , la stupidité se retrouve partout :les physiciens par ex. qui veulent « unifier «  les interactions dans l’univers ne sont pas plus malins que les communistes qui veulent rendre tous les humains identiques : la ,seule façon de rendre les êtres vivants « égaux » c’est d’en faire des mondes qui tournent sur eux-mêmes , autrement dit de fonder une hierarchie circulaire

 

De même qu’une société ne peut fonctionner que sur une base complexe 

 

»c-a-d binaire , un univers ne saurait de contenter d’un principe unique

 

Avec le nombre « 1 » une monstruosité surnaturelle soit,dit en passant - on ne peut aller nulle part , avec 2 on peut tourner indéfiniment

 

 

 

Je suis bien conscient que mon langage n’est pas accessible au boucher du coin , ou au pharmacien d’en face , mais qui sait ? , j’ai bien vu des administrateurs qui ont arrêté de pietiner le « public » ou d’emmerder leurs administrés parcequ’ils ont compris qu’ils se retrouveraient un jour les pieds ballants dans le vide ou le cul « à la masse « 

 

 

 

Gardons espoir mes frères , comme disent ces cathos-hypos-, qui ne valent guère mieux que les banquiers roublards ou les médecins tartuffe , qui ne valent guère mieux que les moralistes ou les sages , qui ne valent pas mieux que nous tous , parce que nous sommes tous hypocrites ou inconscients ,

 

parceque nous ne pouvons pas faire autrement …
Et celui qui dit « pardonnez leur , seigneur ils ne savent pas ce qu’ils font

 

N’en savait pas plus que nous tous

 

-

 

 

 

Seance du21 mai 2007

 

 

 

9 -6 *****

 

Retour aux choses «  sérieuses « 

 

 

 

Peut être devrais-je expliciter un peu mieux l’enjeu de ce débat :

 

Quand je parle de notre infirmité intellectuelle , notre incapacité à relier de façon continue une situation particulière à un axiome général je ne fais rien autre qu’exprimer une opinion très répandue chez les « primaires «  c-a-d ceux qui ne se mêlent pas de savoir , ceux et celles qui vivent avec leur nez , qui font les choses sans se soucier de leur cohérence avec un dogme , un principe , une idée générale du bien ou du mal , avec des lois établies par d’autres , bref tous les oripeaux qui sont censés cacher notre nudité….

 

Pour nous faire croire que les humains ne vivent plus comme les autres animaux et qui subissent de ce fait la loi de la jungle

 

 

 

 

 

FICTION

 

 

 

 

 

..L'economie de l'espace

 

 

 

G-M vous vous demandez peut-être si jene me suis pas trompé de cours ...ou de salle , mais je vous rassure

 

 

 

Si vous vous souveznez d ce que j'ai dit tout au début de ce séminaire

 

Eh bien j'attends que vous rappeliez vos souvenirs à la rescousse , ceci à défaut d'avoir assimilé l'esprit général de ce séminire bien entendu

 

 

 

.oui M-

 

 

 

M- C'est une façon de m'exclure de la communauté , cher maitre ?

 

G-M – on ne peut décidément rien vous cacher Ma chère

 

 

 

...

 

 

 

Si les économistes s'invitaient au débat ils ne chercheraient pas à savoir si l univers est plat ou rond , ils verraient les choses de plus haut si j'ose dire

 

 

 

B – comme par exemple ?

 

 

 

Mais je ne sais pas moi , vous pourriez leur demander tiens !

 

 

 

Non sérieusement vous ne coroyez pas que les querelles des physiciens sont parfois un peu trop étriquées et le combre ce sont les économistes qui sont censées s'occuper du prosaique

 

 

 

utliité du point d vue teleologisque des mouvemens de galaxies

 

équilibre général et perturbatons locales

 

le problème de Boltzman sur la répartition des sources themiques

 

hypothèse d'un temps réversible , en dépit de la thermodynamique

 

 

 

Et en parlant de dynamique , revenons un peu sur terre que peut retirer l'économie des hypothèses sur l'existence du temps ?

 

B- je croyais professeur que les physiciensétaient des cétins et qu'on ne pouvait rien e tirer

 

G-M – j'ai dit cela moi ?

 

B- nooon , pas vous mais j'ai lu il y a quel:que temps je ne sais plus sur quel revue

 

G-M là je reonnaie le langage de mes pairs les Alzeimerisque , mais chezun garçon aussi solide et sérieux , tu me déçois un peur mon garçon

 




B- oui enfin hereusement que vous n'en pensez pas un mot ,

 

G-M ah ? Et à quoi ...d'où est-ce que tu déduis cela

 

B- mais vous le dites tout le temps

 

 

 

Donc je disais , is j'arrive à en ^placer une

 

 

 

.
je disais que des économistes avaient traité des physiciens de crétins parce qu'ils cherchaient à investir leur champ de refelxioin , ou bien dirais-je plutôt leurs plates -bandes

 

 

 

Ah oui j'ai lu àa moi aussi je trouve

 

N°…….ce dscours révoltant , c'est un peu comme les flics qui font barrage dès qu'un outsider veut se mêler d'une enquête

 

 

 

Pour moi ça prouve une chose : c'est tous des gens a la fois sns comlexes et « complexés «  et je me comprends là

 

 

 

 

 

 

 

G-M songe à appliquer au couple en formatioin ( Olivier -Leslie ) les conclusions du § sur l'application lternée de liberté-contrainte

 

Que peut-on attendre d'un tel jeu ? Des sources de conflits ou au contraire d'harmonie ? Difficile question , mais comment savoir si l'on ne tente pas l'expérience ...à méditer se dit-il en rangeant ses notes ...au moins le papier, lui ne proteste pas si on remet une question non résolue à plus tard

 

 

 

FICTION

 

 

 

 

 

 

 

______________________________________

 

 

 

B- dmande 5OO balles a O-

 

L- propose de lui prêter 200

 

il deshabille O- devant L_ et fait semblant de l'enculer

 

O- pleure de rage et jure de prendre sa revanche

 

d'où scène des cordeliers - Paris XIII

 

 

 

 

 

Ca vous a plu tout ce qu'il raconte le Pépère Emile

 

Bof ! Comme d'hab. Y a du vrai et du faux , faut reflechir

 

L- c'est ce qu'on va faire ensemble , c'est promis ?

 

O- Mais où tu vois du faux lad'dans ,nmoi j'ai troiuvé que c'était impec.

 

B-M- Impec, impec , tu trouves impec toi cettethezorie du bimetallisme

 

O- mais c'est pas SA theorie , il a seulement essayé d'expliqeur

 

oui mais on voyait bien où allait s sypmapathie , ikl prendWalreas pour un dieu ça se voit comme un nez au milie de la figure

 

O- tu as remarqué ça aussi toi

 

L- je crois qu'il dit vrai ; il le défend plus qu'il n'explique , ceci dit avec M. Rousseau , on sait jamais ce qu'il faut penser ,il doit quand même être conscinet de ce qu'ikl dit

 

B-M tu nous paye un verre , tu as toujours du fric toi

 

O- mon fric j el gagne comme toutle monde , t'as qu'a essayer d'en faire autant

 

B-M alleeeez ! Un verre de biere ça ne va pas te ruiner , tu nous accompagne Lili

 

O- comment tu l'appelles.... Lili ?

 

L- non , je crois que je vais rentrer

 

B-M tu va s t'embêter toute seule ,et puis regarde un peu

 

Où ça ?....et alors ….qu'est-ce qu'il y a de

 

B-M tu ne remarques rien ? Décidément

 

 

 

c'est uin bistro de pédés , on est dans le marais oublies pas , le quartier de toutes les fantaisies

 

Et ça tegêne d'entrer dans un café de ..pédés comme tu dis

 

 

 

Moi ? ...non pas précisxémzent mais je ne vais pas prfétrendre êytre dce que je ne suis pâs

 

imagine qu'on vienne me faire despropositions un autre jour ,si tu viens avec nous le problèùme ne se pôsera pas

 

_______________________________

 

Sur l’inversion insidieuse des principes

 

 

 

Attention : L'inversion des termes n'est pas un critère (a.s) de stabilité d'un couple . Les statisticiens utilisent le qualificatif ( p.a.s) = (presque absolument sûr ) comme les mathématiciens terminaient autrefois leur démonstrations par le sigle : C.Q.F.D

 

Il n'y a aucun jugement à tirer de ce comportement : la science peut aussi fluctuer comme le font le temps et l'espace

 

D'un autre côté , ce n'est pas parcequ'une inversion de termes ne semble pas avoir de sens aujourd'hui , qu'il faut en déduire qu'elle n'a absolument aucun sens : ex: si l'expression «  nature de l'univers «  notée aussi de manière complexe U(N) paraît avoir un sens courant l'expression inversée =

 

univers de la nature pourrait paraître moins évidente

 

A première vue seulement : car le langage courant - qui manie aussi couramment l'ambiguité – utilise les synonymes . En l'occurrence univers signifie « ensemble » auquel cas l'expression N(U) aurait elle aussi , un sens

 

 

 

Je crois avoir dit – sinon je l'ai pensé , ce qui pour moi ,revient au même – mais je comprends que tel ou telle qui liraient ces lignes soient d'un avis différent , et même , je souhaite vivement (qu'il et elle ) l'expriment -:

 

dans l'univers il n'y a pas de droite ; je précise içi : Il n'y a ni point ni droite

 

question : comment dans ces conditions sommes nous parvenus à ces abstractions aberrantes ?

 

Mystère et boule de cristal : comment pouvons nous maîtriser un langage que nous n'avons certainement pas crée – c'est encore une opinion personnelle -

 

pourquoi opposons nous des termes qui parfois s'identifient , ….comment et pourquoi sommes nos incapables de chanter comme des oiseaux ...les problèmes ne manquent pas pour les esprits curieux .

 

A ce propos il serait amusant de dénombrer dans le langage courant les termes non-composés mais qui recouvrent une « realité » complexe , ou encore …les termes opposables sous certaines conditions mais pas en l'absence d'autres termes...Il y aurait bien ainsi une alchimie du langage puisqu'il y a aussi dans des reactions chimiques des catalyseurs

 

 

 

Mais revenons à nos contradictions : J'ai parfois associé au couple l'image d'un diamètre ( N°..........) c-a-d deux points sur le cercle :

 

Comment vais-je proceder maintenant que les points ont disparu du langage ?

 

Et comment représenter par l'image la réalité d'un couple sur une sphère

 

Ce qui est tout de même la condition de la majorité des êtres -pensant ou non

 

Et pour ce qui concerne le langage ,la totalité virtuelle des termes mâles ou femelles

 

Peut-être pas à Paris si j'en crois les sondages d'opinion – près de 50 % de femmes vivant – et pour certaines même très bien – en célibataires

 

Mais les opinions sont personnelles n'est-ce pas ?

 

Elles n'ont donc sur terre , qu'une valeur personnelle

 

 

 

Le débat restera ouvert sur les deux « points » mentionnés ci_dessus :

 

Et puisque je ne perçois – dans les 2 sens du terme - ni la rémunération des académiciens , ni les pourboires d'un politicien ; je ne vois pas pourquoi je vais me fatiguer les méninges à dire aux gens comment parler ( Identification des termes ) ou à leur montrer comment s'accoupler ( opposition de couples )

 

 

 

 

 

____________________________________

 

 

 

INSERT FICTION A3

 

 

 

LE GENS CHARGEE DE L O.S. DOIVENT MERITER LEUR SALAIRE

 

APPLICATION A PHILIPPE ET GUSTAVE ?

 

LES DECISIONS DE EMILE ET JAMES DE LA ROCHE SUR YON

 

COMMENT LE STYLE FAIT IL AVALER TOUTES LES HISTOIRES

 

COMMETN UN LECTEUR SENT IL QU UN OUVRAGE EST BIEN FICELE ?

 

 

 

PHILIPPE ECARTE E_ apres son entrevue avec M.James

 

se pose desquestions sur l'utiklité de l'O.S. Et des fdémiurges

 

les gens ne sont pas assez murspour organiser leurs vie mais mieux vaut s'abstenir de toute intervenion

 

 

 

 

 

9 -7

 

 

 

SEANCE DU LUNDI 24 /09/07

 

____________________________________

 

 

 

SUR LES PARADOXES ET LA / COHERENCE – LEGITIMITE / DES COUPLES

 

 

 

On parle en mathématiques de «  paradoxe » alors qu'il s'agit comme en langage courant d'ambiguité . Un point ne devrait pas exister en dehors des intersections , et ce n'est encore qu'une concession à la penseé abstraite ,dans l'univers on voit surtout des chocs

 

Serait-ce donc cela la cause des malentendus ?

 

La question mériterait d'être creusée

 

 

 

 

 

Il existe autant de probabilités d'inscrir une fonctioin coplexe dans un intervalle 0-1

 

que dans un intgervalle 1 – 100.....voire 1- N

 

****

 

 

 

Alors creusons , comme auraient dit les infortunés fils du laboureur ( *)

 

Ce n'est qu'un autre retour aux sources , en somme

 

 

 

Enoncé pêle-mêle des questions , comme elles me viennent à l'exprit :

 

1-sommes nous allés trop loin dans l'abstraction ?

 

2- comment distinguer deux couples sans avoir recours à l'image des diamètres sur un cercle

 

3- serions nous plus en harmonie avec la nature – ou l'univers , ou la réalité

 

si notre pensée se limitait aux objets visibles …

 

à tout le moins perceptibles ?

 

 

 

Devrons nous à l'avenir rdenoncer aux subtilités du langage courant ?

 

 

 

je dis tout de suite que je répondrai pas à cette question , car on voit déjà l'impasse : pour faire de la confiture il faudrait auparavant enlever le vers

 

qui est dans le fruit

 

comme le disent fort imprudemment les « sages proverbes « 

 

En d'autres termes : il est possible que l'humain ait été en harmonie avant l'apparition du verbe – je ne résiste pas , à ce propos à la tentation (!) ….non le terme est mal choisi … disons plutôt : je ne résiste pas au désir d'exprimer içi mon admiration quant àl'explication fabuleuse de la Genèse
Admiration aussitot tempérée par la duplicité du terme «  fable « 

 

Si je peux former un couple ( pensée – langage ) , on voit tout de suite pourquoi on ne peut pas répondre à la question 3 . Les 2 termes étant en relation circulaire , toute modification du langage « deteint » sur la pensée

 

laquelle aurait conçu le langage . Je répète «  aurait » puisque je ne partage pas cette opinion , et si j'explique pourquoi , je risque de perdre le fil

 

Un theologien pourrait même voir là le défaut originel dans la masse humaine– les theologiens adorent sauter aux conclusions -

 

Tel auteur très talentueux et très respectable dit

 

«  on ne voit qu'avec le coeur «  citation livrée sans garantie , mais à laquelle je souscris ; comment distinguer alors la perception de la vision ?

 

Et il n'y a plus de raison de s'arrêter : quelles sont les parts respectives des deux sens dans la formation des idées , peut -on dire encore qu'une idée a un «  sens «  ? ….

 

comme j'ai dit : c'est l'impasse parcequ'on ne sait plus où on va

 

Encore une contradiction « naturelle » du langage

 

 

 

 

 

J'écarte d'emblée la question du progrès technique et il me semble avoir déjà expliqué pourquoi ( pas de droite = pas de geométrie = pas de ponts , pas de routes etc …)

 

 

 

Restent donc deux questions , qui se ramènent en fait à une seule :

 

 

 

à suivre ….

 

 

 

 

 

FICTION

 

 

 

la sensibilite de (H-F) aux variations du milieu

 

ex. de la découverte d'une planète avec conditions proches de S-T sauf

 

gravité , oxygene - potosynbthese

 

 

 

pouvoir adptabilité d humina et RECREATION des conditions de survieH = D(N)

 

 

 

Pourquoi Naturestocke deseerggies sous gterre - feu et eau

 

pour les disperser un jour dns l'esapace ( volcans ) quel enseignement ?

 

____________________________________

 

 

 

theorie d Pr Langevin fausse ?

 

 

 

Pourquoi ne peut -on voir le futur de l'univers .

 

Cte de Hubble - non pas le microscope , celui qui

 

 

 

hé 'm'sieu vous confondez les planètes et les bactéries

 

 

 

je voulais parler évidemment du telescope , ces termes « scope » medesarçonnent toujours , c'estM. Hubble ui a donné son nom à l'instrument et pas l'inverse ,

 

dans un univers compact et s'il n'exiszte pas de zones vides , autrement dit si la matière est distribuée de façon régulière ou homogène on devrait vois aussi bien le passé aue le futur

 

 

 

curieux du reste que les physiciens fassent la même erreur que les eco

 

univers peuplé de cycles , amis les galaxies fuient dans l même direction

 

ce qui vous l'admettrez à l'échelle parsec semble tout afait ridicule

 

 

 

sans lumière on ne peut pas mesurer le temps

 

sans lumière on n epeut rien voir et donc on ne peut tirn faire

 

 

 

rappelle : le premières mesures du temps étaiinet de simples repères de la position du soleil , ce ui vous donone une idéed de laprécisioin tolérée à ces époques , si l'on prend en compte les saisons et tout ce ui s'en suit

 

 

 

 

 

le premier homme devait etre relativiste au sens d'Einstein

 

 

 

B- ou de poincaré

 

Ah oui c'est vrai ...mais nous n'allons pas entrere dans ces querelles de chapelles, je crois avoir dit et répété que nos idées appartenaient à l'univers

 

mais ça ne suffira pas à é liminer les vaines querelles sur la propriété

 

 

 

developper

 

 

 

 

 

 

 

G-M réflichissaità voix haute

 

 

 

«  mais que se passe-t-il donc avec la France ? Amteurisme , retour à despreatiques que je ceroyais abandonnées depuis longtemps;;;suis-je devenu gateux moi aussi , ou bie est-ce la zsociété qui part en eau de boudin

 

 

 

telephone ne me rendez pas resposable fde l'incurie de la SFR

 

la societe de telephone ?

 

Oui mais aussi la societe de france répûblicaine , celle qui est en train de se noyer sous nbos yeux pendant que desphysicines graquent des particules improbables ...un monde ça !

 

 

 

REM FICTION PROLONGE REFLEXION DANS SEANCES ?

 

O- RACONTE SON ESCAPADE AVEC PHILIPPE

 

 

 

A BM ...OU A LESLIE/ MIREILLE  ?

 

 

 

ACHETE UNE ARME ET S EXERCE EN VUE ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SEANCE DU LUNDI 24 /09/ LUNDI 8 OCTOBRE 2007

 

__________________________________

 

9 - 8

 

 

 

 

 

10 – 4)

 

 

 

 

 

La question à résoudre serait donc :

 

 

 

Etant donnée une societe a base binaire , comment relier une solution particulière à des conditions générales , sans recours ni à l'abstraction ni à l'imagination ?

 

 

 

 

 

Je me suis bien retrouvé à la case départ car dans le langage courant j'ai retrouvé la même anomalie constatée lors de la classification des problèmes d'organisation sociale ( P.O.S )

 

Omissons et doubles emploi : S'il existe 2 termes pour désigner une même chose ( synonymes) c'est donc qu'il existe aussi ( ont dit : réciproquement )

 

2 choses désignées par un même terme ( polysémies et nuances )

 

 

 

Où l'on voit qu'on a ajouté à tort «  et réciproquement «  comme dans la citation imputée à sacha Guitry

 

 

 

...........

 

 

 

_________________________________

 

 

 

9-81 tous les S.O.S se ressemblent par leur incapacité à

 

_ à gerer l'éternel

 

 

 

ité des P.O.S

 

 

 

 

 

REM : relier à …...N°.…49......SYSTEMES

 

 

 

L- fati les vitrines puis rtentre , se prépare une « collation »

 

 

 

 

 

entre le volcan en eruption permanente ( - M- B- ) et la mortdesprofondeurs ( O- ) pourquoi devrais-je choisir ?

 

Et si je choisissais , serais-je heureuse avec le résultat

 

je crois que je suis une éternelle insatisfaite , mais pourquoi , voilà une question que je devrais poser au maitre ; pourquoi la nature ne nous done-t-elle pas les clés des personnalités , de nos permsonnalités je ne cherche ^pas à en faire un métier , je ne cherche pas à pezrcer à jour les gens ...enfin si un peu tout de même , ah seigneur que tout cela est fort copliqué ….c'est trop pour une femme , est -ce que les hommesont aussi ce genre de problèmes , j'en dout avec leur air de tout conytroler en temps réel disent-ils

 

la

 

 

 

tel de Mireille ?

 

 

 

Premier R.V préliminaires de sexe ?

 

 

 

 

 

 

 

SEANCE DU 15/10/07 RETOUR SUR LES ERREURS

 

 

 

ERREURS DE RAISONNEMENT / N°……/

 

 

 

Appuyer la critique d’une idee visant à instaurer un système S2

 

Sur des fondements pris dans S1

 

 

 

Ex: rémunération des artistes ( ou inventeurs ) dans une societe d’où l’argent est exclu comme étalon unique de richesses

 

«  les gens ne vont plus rien inventer ….personne ne voudra travailler

 

 

 

FAUX : si l’argent semble être le seul aiguillon de la «  création ( recreation ou invention humaine ) c’est parcequ’on a établi un lien entre les salaires et les revenus ; si on desolidarise le travail des salaires «  dans une société du futur ( S.M.C. par ex……) ce lien n’aura plus les mêmes effets

 

 

 

_ reporter sur un systeme S1 des critiques et / ou erreur de S0

 

celles que S1 veut précisémet éviter

 

 

 

ex : dire toute la vérité en S 1 ( plus de guerre )

 

critique : verite sous torture ?

 

S° guerre doit etre évitée = objectif d S1

 

 

 

Suite classification …..

 

 

 

 

 

 

 

CLASSEMENT DES P.O.S / voir § …… /

 

 

 

21 LES NIVEAUX DE REALITE

 

 

 

---------------------------------------------------------------

 

 

 

LUNDI 26 AVRIL ?

 

 

 

N° …...APPARENCE ET REALITE

 

 

 

«  bonjour chers amis

 

«  bonjour maitre ….b'bonjour m'sieu ...bonjour grand maitre … « .voix croisées du public

 

qui a atteint ce lundi de pâques un seuil critique : 12 apotres !

 

 

 

Nous avons abordé hier avec mes collègues ce problème , que je quallifie d'étrernel ; c'est ainsi que j'avais intitulé les 100O0 ET I Promblèmes d'O.S.

 

Mais comme le titre m'a paru un peu prétentieux …. bref , je voudrais aujourd'hui m'expliquer sur l'effet flip-flop : c'est grâce , ou a cause decett effet que les problèmes d'O.S. N'ont jamais de solution définitive . ^pourquoi

 

j'en parle aujourd'hui ?

 

« O- p-paceque …

 

« Non , non O- je ne crois pas que vous ayiez la solution , je suis uh peu en colère contre moi-même , et je vous demande à tous de ne pas m'interrompre

 

c'est que j'avais tellement debattu , decortiqué ce problème dans ma tête que je me figurais qu'il était évident pour tout le monde … c'est donc à un mea cupa que je m livre içi devant vous . Je précise donc avant de démarrer que l'effet flip - flop , le concept d'importance , la différence entre relité et apparence sont liés . Attaquons nous donc au premier , je suis sûr qaue vous ferez le lien par vous-même si vous avez bien saisi le raisonnement .

 

Le terme « flip-flop vient d » l'ekectroonique , il désigne , ou plutot ildésignait car je vousnparle de l'electroniue de grand-papa avec fer et souder et tout , il désignait donc deux transistors placés tête-bêche .bon je laisse tomber l'electronique et je passe aux realtions entre humains / Imaginrez aque je place deux individus dans la même position

 

 

 

.............

 

«  ouais ...je vois à vos mines égrillardes a quoi vous pensez , mais ce n'esdt pas ça du tout je vous assure , ça m'aurait bien plus vous pensez bien ...soyons sérieux un instant : imaginez deux humains comme il faut peu ikmporte içi leur sexes : monsieur M d'un côté et monsdieur ou madame L de l'autre , j'ai choisi ces lettres pour rendre le raisonnement plus clairement

 

M est un marxiste convaincu , autremeny dit un partisan du collectivisme .

 

L par contre est une libérale , c-a-d partisaon de l'individualisme ? 9A va jusqu'içi ? Je n'ai rien oublié ?
….......... ( pour une fois l'auditoire respecte même les désirs contradictoires de l'orateur ! )

 

«  Bien , je continue : Par chance L et M s'entrendent très bien , il et elle peuvent donc parler chacun de son dada ...disons pendant les longues soirées d'hiver ...et honni soit qui mal y pense , à condition de placer le mal au coin du feu ...Ils font donc tant et si bien qu'ils arrivent à se convaincre mutuellement , et qu'est-ce qu'ils en concluent d'après vous

 

......... voir ci dessus , rien ne bouge dans la salle

 

«  ah oui c'est vrai je vous ai demandé de ne pas m'interrompre , merçi de me rappelr à mon ordre : ikls en concluent que les 2 systèmes ont autant d'avantages que d'inconvénients et que l'homme qui se croit très intelligent devrait tirer parti des 2 solutions et c'est là sque le bât blesse

 

transposons l'affaire à deux communautés , les choses ne se passent aps comme pour M et L , comme pour <Michel et Leslie : dans les relationsd N à N il est rare qu'il y ait autant d'intelligence aqu'entre deux individus : chque fois que le clan M , je garde les intitales comme précédemment pour désigner les 'marxistes-collectivistes) et L pour les Libéraux -individualistes ) Toutes les fois que les 2 clans se rencontrent c'est pour s'envoyer des insultes à la figure

 

vous pensez bien . , seulment dans les deux camps il y a tout d même despersonnes qui réflechissent , et qu'est-ce qu'elles constatent ces personnes , elles constatent aque les 2 systemes de pensée ont des avatages et des inconvénients , et progressivement , ilsarrivent à convaincre leur entourage ; et encore plus pogressivement , le processus s'étale peut-être sur plusieurs générations , l'entourage parvient lui aussi à convaincre son enturage

 

Et qu'est cequ'on obtient en fin de processus ? Je vousle donnd en mille ...je dirais mêùmeplus en 1001 : le même résuiltat qu'on vientr d voir avec Deux individus . MAIS ...à cette différence près que les deux groupes >M et L ne se parlent toujours pas ,On se retrouve donc après plusioeurs générations dans la même situations ; les deux principes d'O.S. A savoir individuaisme d'un coté , collectivisme de l'autre sont toujours en opposition , mais les deux clans eux ont change d'aspect , chacun ayant pris la place de l'autre .
C'est ainsi que je résumains l'effet flip-flop , qui veut dire aussi j'espère l'avoir dit : l'effet balançoire , en d'autres gtfermes les grandes idées comme le marxisme ont une durée de vie éternelle parce toutes les fois qu'elles sont abandonnées par une moitié de la pompulation , elles sont reprises par l'autre moitié ….tout est calir à présent

 

...........( voir ci-dessus , mutisme persistant

 

«  non , non , pardonnez moi , je lève mon interdiction ...avant d'aller plus loin , je tiens à savoir si oui ou non vous avedz tous suivi

 

«  O- oh oui m'sieu ...pour une fois j'ai tout compris

 

«  G-M eh bien voilà un point pour mon amour-propre -sale , j'ai bien retenu le « pour une fois « 

 

« L-- ...tais toi donc O- tu es injuste

 

« B- non pourquoi ….c'est vrai qu'aujourd'hui le discours du maitre est parfaitgement clair

 

3 ce que je ne comprends pas c'est pourquoi vous ne le dites pas plus souvent

 

« B-mais parceaque ….comment ça plus souvent

 

Et sur l'intiative sournoise du G-M toute la salle éclate de rire

 

«  Ah ha ha ha !..... ha ha ha …..ha ha ha …

 

« seigneur ! Pense l'ordi qui n'aime pas lui non plus répéter les « ha ha «  comme la pensée traduit mal la realité

 

 

 

Eh bien puisque vous êtes dans de si bonnes dispositions , je vous laisse le soin d'applique le même raisonnement aux autres points : importance et futlité du classemnt toujours recommernser, et puis lneur de l'approcher a distinction entrerealité et apparence . Sur cette dstinction vous devriez relire la fable de la fontaine d'où est tirée cette morale ,seulement je ne vous demùande pas de l'approuver stupidement , mais au contraire de la critiaquer vertement : dans quelle situatikon se trouverit par ex.une société où les gfns ne jugeraient plus sur l'apparence la mine dirait m. jeande la fontaine . Je pensais aussi à Antoine d saint Exupéry , syntex pour les raes qui ont eu l' honneur de le connaître ….

 

 

 

Retenez surtout que vos soi disant devois ne sont que des obligations internes , ne les faites pas si vous vous dites «  ah la barba va fallaoir encore que je fasse ce que nos a demandé ce raseur de maître , il faut que la question vous taraude jusqu'à ce que vous éprouviez physiquement le besoin de vous en débarrasser autrement c'est du temps et peine d perdue

 

Allez ! A jeudi les enfants

 

 

 

FIN DE LA........ EME …....SEANCE

 

 

 

 

 

22 ARTS SCIENCES LETTRES …

 

 

 

23 L INTELLIGENCE

 

 

 

24 SENTIMENTS / PEUR PLAISIR ET HONTE

 

 

 

 

 

FICTION

 

que voulait dire ...par nous avons un moyen infailllible dedécouvrir lecoupable ( B-M)

 

celui qui ne se présenterait pas à la convocation ( analyse de selles )

 

seminaire compromis pour un caca d'oie ou une crotte de chien

 

 

 

____________________________ opera acte 3

 

 

 

relations P- B- O-

 

 

 

L'inventivité des « gens » leur aptitudes à monter des coups tordus pour battre leurs adversaires ne dépendent que de leur énergie de survie

 

Laquelle énergie est elle même liée seulement aux instincts et défenses immunitaires de type observé et non d'une quelconque tendance du marché , un air du temps ou une évolution theorique de la société à ce satde des échanges entr'hiumains

 

 

 

ex : Comment M . Fisher décidé de s'attaquer ...au chein de Mme Meyer n'ayant trouvé aucune autre façon de riposter à son ataque : elle l'avait fait passer pour un pedophile sur des chats d'Internet

 

 

 

Commentr savoir àl'&vance quels seront les changements de stratégie des I(S) dans cet immense plateau de jeux qu'est la vie mondialisée

 

Sait on seulement denombrer les principa$es qui déterminent les comportements des I(S) ou ds S ( I) dans leurs vies ( resp. affective ou prof/ publique

 

Enfin à quoi rikment toutes les supustaions des eocnomiqstes sur les « préferences «  des consommagteurs vore même des producfgteurs

 

pouisque personne n'a encorfe pris la peine de calculer les besoin des uns ou les capacités des autres 

 

 

 

2 OU 3 INCONVENIENTS DU SYSTEME INDIVIDUALISTE-LIBERAL

 

 

 

il suffit de songer aux deperditions d'energie causees par les luttes au sein des familles pour un heritage ...les detournements de biens sociaux ou ...de biens publics sur des interets individuels ? les ravages de la concurrence entre marchands ou industriels lorsqu elle frise la guerre de clans;il suffit de mettre en balance ces inconvenients avec le principal avantage du systeme collectiviste i e : disparition des sources de tension / et conflits /pour faire pencher la balance des decisions en faveur de ce dernier système

 

sous la reserve deja signalee si lon exclut l avantage final de la nouveaute ,aucun systeme ne peut avoir plus d'avantages que d'inconvenients

 

puisque ces deux series de variablezs ou parametres associes aux variables s'opposent par couples exactement comme le sont les bi / a i ou les Qualités -Défauts dans le cas d'une personne.

 

Il ya bien nouveauté car le collectivisme sans direction centrale n'a jamais été expérimenté dans aucun pays - sauf erreur

 

 

 

« G-M rtevenons à nos preoccupations de départ : ignorance volontaire ou involontaire des feactions psychologiques dans le calcul economique de ce qu'on appelle les agregats notionaux : revenu , depense de consommation , investisemnts etc …

 

 

 

la psychologie est sans doute la seule discipline susceptible de faire progresser les idees en matière de repartition des tâches , hierarchie dans les institutions et officines diverse de pouvoir politique ou mediatique

 

Pourquoi cette science a-t-elle été autant négligée

 

On avait tout le tmps pour observer la mouche du vinaigre , les fourmis et rediger des encyclopedies , la conaissance içiencore a évolué au gré des fantaisies individuelles et aussi il est vrai des dévouements admirables

 

qui le sont beaucoup moins si l'on défriche u peu les intentions ,et surout si l'on reparque la endance eternelle et continue des indivcdus vers un destin ineluctable ; comment expliquer autrement qu'un poête , chercheur ,exporateurs ...pussent sacrifier tant d valeurs à un seul but ? Et quellevolonté humaine pourrait résister aux innombrables sollicitations qui traversent forcément toute exsience , s'il n' y avait derriere ces obstinations une logistique implacable et maternelle un tuteur patient omniscient desinteressé...la Nature en somme et en un mot trop court pour une realite incommensurable

 

 

 

un tonnerre d'applaudissemnts salue cette plaidoierie émouvante

 

...enfin disons plutot une petite salve vu la taille l'assistance – douze ou treiz pezronnes auqyele se joint le maitre-prof sans vergogne

 

 

 

O – pas complexé le maitre il s'applaudit lui-même

 

 

 

detrompez vous , mon cher ! ce n'est pas moi que j'applaudis , c'est l'occasion de partage sur un sujet qui suscite une adhesion passionnée mais non conflictuelle

 

non que je sois contre les conflits , tout au contraire !

 

 

 

****

 

 

 

COUPLE M - O - ?

 

 

 

Une grande confusion à l'intérieur d'une machine à laver , dont on ne connait ni le programme ni le contenu sans parler de l'origine de l'eau ou de la lessive voilà comment m'apparait quelquefois le « champo d'investigation des activités economiques

 

On est décidément loin de l'ordre et de la beauté des systemes que les astro-physiciens nous décrivent sans qu'auncun economiste se soit avisé de leur trouver des équivalents sur notre planète

 

 

 

Est-il vraiment trop tôt pour explorer le langage de l'espace pour la description des phénomènes d industrie , de commerce de biens ou d'échanges parlementaires ?

 

Verra-t-on un jour en France les anciens éléves de scienses politiues faire des stages dans la navette spatiale pour apprendre à diriger une collectivité ?

 

Il est loin et difficile le chemin de l'intégration socio- scientifique

 

 

 

deux heure quinze : O- sort de son premier cours de Haikido ; cette technique de combat qui prétend exploiter les efforts de l'adversaire pour en venir à bout ….Il a bien changé notre ex admirateur de mahatma GANDHI

 

 

 

la honte , l'amour propre ? ….

 

«  UN luxe se dit O- qui a juré de laver dans le sang l 'affront que lui a finfligé Bernard : au cours du

 

duel dévoyé et «  je lui ai pissé dessus et il n'a pas réagie , tu appelles ça un homme ? Toi

 

 

 

«  tiens je vais me payer une bière , ces exsercices m'ont donné soitf

 

Il rentre au bar qui tient toue un coin de la place des Gobelins

 

Unevraie usine sous pression se dit-il je ne comprends pas les gens aui ...ferme là tu veux dit unclient àun serveur

 

de l'orae dans l'ir comme dirait une pub

 

 

 

toi aussi tu devrais la fermer mon O_ qu'est-ce que tu fous içi hein ?

 

Un autre pourrit de faiutre les memes reflexions , celles ue tu viens de faire là en gte premnnt pour un Rousseau

 

allezsiffle tga bière et fous le camp , les arts martiaux , c'est pas de la petite bière ça non , comment je pourrais maitriser avec mes biscottos un type comme B ..il doit boien peser 9O kilogs fcacile

 

mais le poids ne fait trien à l'affaire , la volonté O_ souviens toi de la puisssnce e la volonté

 

 

 

laisse tomber c'est des histoires pour gogos américains ça ,lekung fu on connait pas ça chez nous , enfinpas encore gràace à dieu...fiar croire à des pauvres crétins comme moi qu'on peut ouvrir une prison avec ses doigts en s'entrainant au karaté , c'est du npipeau , comment peux, tu être encore vixctime de ce genre d'arnaque

 

 

 

Il sortit de sa serviette un carnet sur lequel il avait noté la liste des erreurs qui devait d'après le maître , le guider dans ses furturs travaux de sociologie

 

 

 

 

 

 

 

ERREURS DE RAISONNEMENT .

 

4 - Introduire une limite finie à une série d’événements dont le premier terme

 

N’a pas été dénombré

 

 

 

3 - transposer une raisonnement d’un domaine limité à un domaine sans limites

 

 

 

2 - résoudre un probleme complexe dans le corps des scalaires

 

( réduire le progres à une droite alors que les êtres vivants évoluent sur des cycles ,des orbites circulaires ou elliptiques

 

 

 

8888888888888888888888888888888

 

 

 

Retour aux choses «  sérieuses «  ( 2 ème )

 

 

 

Peut être devrais-je expliciter  un peu mieux l’enjeu de ce débat :

 

Quand je parle de notre infirmité  intellectuelle , notre incapacité à relier de façon continue une situation particulière à un axiome général  je ne fais rien autre qu’exprimer une opinion très répandue  chez les « primaires «  c-a-d ceux qui ne se mêlent pas de savoir , ceux et celles qui vivent avec leur nez , qui font les choses sans se soucier de leur cohérence avec un dogme , un principe , une idée générale du bien ou du mal , avec des lois établis par d’autres , bref tous les oripeaux  qui sont censés cacher notre nudité….

 

Pour nous faire croire que les humains ne vivent plus  comme les autres animaux  et qu’ils ne  subissent plus, de ce fait la loi de la jungle

 

 

 

 

 

___________________________________________________________

 

 9-82

 

10 - 6

 

DESTAING ET MITERRAND FR TGV ET TOUR MONPARNASSE

 



 

moralité dans une société ou l science tient une place prépondérante ( de plus en = )

 

les guides d'unecollectivité devraient être recrués dans les mileiusscientifiues et non politiue

 



 

Mais il y a aussi les sciences po ..et même une école

 

SOYONS S2RIEUX B ? même des économistes à moins qu'ikl n'aient fit des études physique et encore ….sont incapable de décider si la recherche sur les cellues souchez est justifiéeou non

 



 

Oui mais alos si vous allez par là les scinetifiaque comme vous dites , on ne sait plus au fond ce que ce trerme recouve …...ces gens-là sont tout le temps à disputer , voyez les theories du réchauffement climatiaue par

 



 

C'est vrai , j'avais oublié ce détail

 



 



 



 



 

Peut-être pas à Paris si j'en crois les sondages d'opinion – près de 50 % de femmes vivant – et pour certaines même très bien – en célibataires 

 

Mais  les opinions sont personnelles n'est-ce pas ?

 

Elles n'ont donc sur terre , qu'une valeur personnelle

 

 

 

Le débat restera ouvert sur les deux « points »  mentionnés ci_dessus :

 

Et puisque je ne perçois – dans les 2 sens du terme - ni la rémunération des académiciens , ni les pourboires d'un politicien ; je ne vois pas pourquoi je vais me fatiguer les méninges à dire aux gens comment parler ( Identification des termes )  ou  à leur montrer comment s'accoupler ( opposition de couples )

 

1O

 

 

 

 

 

l'importance nde la science ne eput êytre dissoxciée de sa capacité à étonner et amuser les gens de culture ou d éducaiont modestes

 

 

 

l'equation generale de mouvement d'une collectivité n a pas encore toruve de solution générale ,elle n'est mleme pas formulée correctement

 

 

 

IL NE SUFFIT PASD3EAMILLER DON DISCOURS DE SYMBOLES ESOTERIQUES POUR AFFICHER LE SERIEUX DUNE SCIENCE

 

ETRE SERIEUS ET EST DIFFERNET DE SE PORENDRE AU NSERIEUX

 

 

 

MORALE DE LA S.M.C : CONTINUER LE JEU MEME SI L ON N A AUCUN ESPOIR DAMELIORER L ESPECE / ET OU DE TROUVER UNE QUELCONQUE EXPLICATION A NOS ORIGINES PALEONTO...MYTHO...COSMO...ONTOLOGIQUES ...

 

 

 

 

 

_____________________________________

 

 

 

loi « normale » et formule de moivre

 

les econ n'ont besoin que d' equations trigo , nos bonnes vieillezs formules suffisent pourquoi allez planer sur les hauteurs math ( qui a pu lire Serge CH Kolm

 

apr ex.

 


DISCUSSION P - M- ...Mireille et W ( australien nommé van degurrelberg )

 

celui qui voulait mettre tout en equation et qui a déclenshéla colère de E-

 

 

 

M- faudra vous le mettre dans le crane E- ne se met en col-re que poçur déstabiliser les autres , lui est unnvrai serpênt à sang froid

 

 

 

vous dites ça pour ...parce que c'est un ami a vous

 

pas du tout , j'ai très peu de sympathie pour lui , avec tout le mal qu'oil dit des maths , je serais vraiement uhn traitre à ma famille

 

ohilne pense pas vraiement ce quildit si ?...

 

Détrompez vous , ce qu'ilme dit à moi dépasse de 100 lieuex ce qu' il vous dégoise dans ses cours

 

c'est pas des cours , c'est un séminaire

 

oui , on sait bie qu'il y a aucune diffrence , au finale il y auraq des appeles et des elus non ?

 

 

 

Au fait qu'est-ce qu'on gagne à suivre un sémoinaire si il n'y a aucun di^plome au bout ?

 

Mais c'estcapital , par ex. vous faites un jour une these sur les mùathsd en éco, vous allez m'avoir comme directeur de thèse ...et comme on se connait mieux , je ne pourrais décemment pas me dérober à mes obligations

 

 

 

 

 

 

 

 N° PAGE

 

comme directeur de thèse ...et comme on se connait mieux , je ne pourrais décemment pas me dérober à mes oblig ations

 

 

 

X m'a dit que pour faire une thèse avec un prof , iklf fallait pourvoir épouser sa fille

 

je pense qu' »ikly a du vrai , vu le clikmat de confiance qui doit s'installer entre le thesard et le directeur , ça me paraît une opinion tres fondée ; qui c'est qiuvous a dit ça

 

c'est un desparticipants libres au séminnaire , il nevient pas souvent , mais ikl me parle de vous tout le temps

 

ah oui ? Et en quels termes

 

*ça , monsieur …..je ne peux pas vous le dire

 


Par contre un homme comme Walras a été injustement délaissé

 

j'ai vu un professeur de la Sorbonne s'il vous plait affirmer coups sur coup qu'il ne croyais pas aux cycles et que Walras était brouillon alors aue je n'ai pas connu de textes aussi clairs et de raisonnement aussi precis que ceux de Walras –

 

L- mais il y a eu deux Walas je crois , le père et le fils

 

G-M je parle de Leon , le père …..c'est vrai qu'il arle de son père mais personnellement je n'ai pas vu d'ouvrage du père

 

O- ni moi du file

 

B- sacré O toujours le mot pour pleurer de rire hein

 

M- c'est comme ce raité de probabilités qu'urait écrit le P.D. J.M keynes

 

j'ai demandé à plkusieurs libraire sà London , ^personne ne savait ce que c'était

 

 

 

Etdire que crtains écon le respectent no pas parceau'kl a ecrit en eco mais au su de cette digression je dirais dans les maths

 

Du reste

 

 

 

_____________________ derive sur le spenchants sexeuels de ( philippe – Olivier )

 

 

 

M- se tait - hyoocrisie des femme ? Ou prudente réserve ….

 

 

 

elles opnt profité de la révol;te des homos sans rien risquer

 

F(H) n'invente rien mais elle assure la maintenance – ex tâche ménagères , dopnc les ancêtres avaitnent vu juste ?

 

Oui mais le progrès ….

 

progres – ligne droite INSCRIT dansles grands cycles de civilisation

 

 

 

droit d vote retiré aux femmes ?

 

Mondesdes femmes différent deshommes,alorspourquoi s'associer pour défendredes valeus qui ne COLLENT pas aux personnalites

 

 

 

M- et B - discutent des nouvelles orientations sexuelles de O- et L-

 

Comment concilier permanence des codes de morale « naturelle » et évolution de l’humain vers un ideal de spiritualité ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_________________________________ NOTES

 

univers plat ….courbe : introduction O dans Lumière

 

donc propagation ligne droit n 'existe pas dans (S – T )

 

 

 

 

 

lettres de l'alphabet ? POUR MARQUER ROLE ART DE H(N= versus N(H)

 

idylle entre le myope Olivier et la donzelle Leslie ( O – L )

 

 

 

couples : S – T ET ( verbe – chair ) ET ( V – E )

 

statique dynamique = A et F du cycle

 

n'est-ce pas 2 façons équivalentes d'exprimer le temps et l'espace ?

 

Notions de déplacement incluse dans (S)

 

identiquement : changement inclus dans (T)

 

introduisons la relativité restreinte des définitions

 

quel sens attribuer aux expressions «  vérité erronée ET espace temporel

 

ou : erreur véritable et temps spatial ?

 

 

 

Statistique de GIBBS = ergodicité ( approfondir )

 

on passe du temps à S par changement de coordonnées

 

de même que sinx est décalée par rapport a cosx

 

 

 

Notions d'invariant et anisotropie liées

 

déphasage ( T )= équivalent (ou inverse ) de décalage ( S)

 

 

 

le recours ultime au cycle ferme le débat => incohérence ?

 

Existe-t-il un couple ABSOLU ( a - z) i-e tel que / dès que a change - ou se décale d'une position a+1 , alors z change en z-1

 

 

 

Autre façon de définir le couple suprême ou Absolu :

 

les 2 termes sont irréductibles , interchangeables et impermeables / exclusifs l'un (à) ...de l'autre

 

 

 

ex : particules matière et anti-matiere

 

mais qui a jamais pu mettre en contact sans risque d'aneantissement ces 2 êtres ( ou termes ) ?

 

redefinition périodique de ( N – nurture = culture = éducation= …...

 

Deraillement et remise à niveau ( sens >0 puis <0 ) orientatioin des diametres -principes

 

 

 

.. ;;;;;;

 

epistemologie ? G-M : regardedans le dictionnaire

 

 

 

______________________________________

 

 

 

SEANCE DU 19 /12 DERNIERE SEANCE DE L ANNEE

 

10- * *

 

 

 

8- economie circulaire et complémentarité

 

 

 

Parler du cycle du carbone c'est une autre manière d'exprimer les complémentarités inhérentes à toute forme de vie sur terre

 

première des complémentarités en éconopmie c'est celle des ( Ai – Bi )

 

Les economistes , qui sont toujours tres distingués bien que moins ordonnés aujourd'hui , auraient dù commencer par définir l'objet de leur discipline …

 

qu'en penses tu ...Leslie , pardon ...qu'en pensez vous L-

 

« ma foi Grand Maitre , je n'en sais trop rien

 

 

 

retour au journal de l'auteur : OBSERVATIONS EN VRAC sur les Ai -Bi ie : A pour aptitudes et B pour besoins

 

 

 

 

 

INSERT JOURNAL

 

 

 

lecture : Thierry

 

 

 

janvier 1986

 

Une société libre ne serait pas davantage infiniment mauvaise qu’une société dirigée n’a pu être infiniment bonne

 

En permutant les termes « bien et mal «  d’une part et « liberté »-contrainte »  d’autre part on pourrait dire : Si une société dirigée ( ou contrainte ) n’a pu être orientée uniquement vers le bien alors une société libre ne serait pas davantage orientée uniquement vers le mal.
C’est parcequ’on oublie toujours d’associer les deux parties d’un mouvement circulaire qu’on on en est venu à admettre l’hypothèse d’une libération infinie des instincts du mal sans admettre sa contrepartie pour le bien .En fait il ne peut y avoir une telle chose que l’évolution linéaire , c-a-d- orientée toujours dans le même sens ,des instincts positifs et négatifs des individus.

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 22 Septembre 1988

 

 

 

Retour sur l’une de mes obsessions : l’adaptation des aptitudes aux besoins

 

Que devient le besoin de réussite dans une société équilibrée ?

 

Une société est en équilibre si chaque besoin correspond à une aptitude et une seule . Les différences ou les variations en plus ou en moins des aptitudes et des besoins s’annulent deux à deux sur une période. La période est définie comme l’intervalle de temps séparant deux passages de la société par la même situation.. On peut aussi la définir comme le rapport des différences d’amplitudes des changement des individus à la différence des fréquences de ces changements. Dans une société idéale ce rapport est égal à un puisque les variations d’amplitude sont exactement opposées aux variations de fréquence. Dans une telle société l’individu le plus élevé à la fréquence la plus faible et l’individu le moins élevé a la fréquence la plus forte. Un individu « quelconque » est toujours placé de telle sorte qu’il soit à la fois supérieur et inférieur à tous les autres ; On arrive à ce résultat en définissant autant de combinaisons du couple initial (temps-espace) qu’il y aurait d’individus

 

 

 

FICTION réflexions sur ….réflexions su journal de E -

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Septembre 1992

 

 

 

Est-il absolument nécessaire de classer les besoins ou les aptitudes ?

 

Dans une société multi-critères le problème de répartition des tâches serait caduc

 

S’il existe autant d’aptitudes différentes que d’individus alors il devrait exister , pour éviter toute équivoque autant de critères d’appréciation des aptitudes que d’aptitudes à  apprécier

 

La seule façon de concilier l’inégalité constatée au niveau des individus avec l’égalité universelle  serait de considérer chaque aptitude humaine comme critère de classement pour toutes les autres aptitudes. L’aptitude principale d’un individu sera sa fréquence propre , ou fondamentale , l’ensemble des autres aptitudes maîtrisées à un degré variable entre zéro et un constitue le train des harmoniques.
dire , par ex. que l’homme n’est ni ange ni bête veut dire littéralement : étant donné un nombre d’individus égal au nombre d’aptitudes classées , il existe pour un individu quelconque au plus une aptitude pour laquelle il est classé supérieur à tous les autres , et au moins une aptitude pour laquelle il est classé inférieur à tous les autres

 



 

«  Alors des observations ….Olivier d'abord : honneur aux hommes aujourd'hui , en vertu de la parité de pouvoir d'expression

 

« O- : j'sais pas m-m'sieur …

 



 

« Bon puisque vous n'avez pasl(airinspiurés tous les 2 ...m ais ne seriez vous pas en etatamourzeux

 

je vous sens très lointains vous 2 que se passe(t-il donc ?

 

« hmm...bon

 

Dans une société organisée suivant une hierarchie circulaire toutes les activités ont même importance ; je vais éviter d'ajouter : du balayeur municipal au député national en passant devant le directeur du credit régional ….ce qui voudrait dire que je n'ai pas moi-même

 

* *

 

 

 

11-

 

9- un peu d'organisation...dans la science de l'organisation

 

 

 

Un titre provocateur n'est-ce pas ?

 

Répéter un mot dans une phrase , voilà une bonne façon d'illustrer le caractère circulaire du raisonnement , vous ne croyez pas ?

 

 

 

non daté

 

 

 

 

 

code  :INVENTIONS ET  CONVENTIONS 

 

Nos inventions seraient elles en mesure de réinventer la Nature ?

 

La Nature a-t-elle inscrit le « progrès «  dans son programme ?

 

Si l'homme est un être éminemment naturel , et si l'état naturel est  stable – non  dynamiques – d'où nous est venue l'idée – ou intuition  de progres linéaire ?

 

Si le nombre de domaines d'activités – agriculture , arts et culture , sports , artisanat , guerres , sciences … tend vers une limite FINIE

 

serions pour autant capables de mesurer l'influence d'une nouveauté technique – ou sociale ou  commerciale ou   . industrielle

 

 ..._ sur  l'ensemble des activités -  

 

J'ai déjà montre  ( N° 546 )  qu'une nouveauté dans l'un des domaines  ci-dessus ne pourrait en tout état de cause  profiter qu'a une moitié de la collectivité – du fait des conflits d'intérêts

 

j'ai cité à ce propos le dicton : le bonheur des uns fait le malheur des autres

 

Que j'ai formulé de manière plus systématique  en abordant la question de la répartition des tâches ; la distribution des besoins ( Bi) et des aptitudes  (Aj)  sur une population   homogène  vivant dans des conditions climatiques et geographiques  non extrêmes est telle que le taux de couverture des Bi par les Aj est toujours égal à 1 quelles que soient par ailleurs les autres conditions  d'existence – démographiques , politiques , économiques ou sociales  -

 

 

 

Incise méthodologique :

 

 

 

La complémentarité mesure le rapport sous l’expression d’une dérivée logarithmique

 

Entre les variations des besoins ( au dénominateur ) et la réponse des aptitudes

 

 

 

L’adaptabilité est la sensibilité inverse : stimulation de besoins sous la pression variable des anciennes aptitudes - ou la naissance de nouvelles aptitudes

 

 

 

Toutes ces mesures économiques d’élasticité - en fait la sensibilité de la demande aux variations de prix - ou bien les divers taux de substitution ne sont validées que

 

Par la définition de dérivées sur de petits intervalles ; une dérivée n’a de sens en effet que si les fonctions sont continues ; ce qui n’est jamais le cas pour les fonctions de demande ou d’offre , lesquelles varient par « sauts « 

 

 

 

A la différence des fonctions classiques décrivant les comportements d’individus , la complémentarité et son opposé : l’adaptabilité sont mesurées au niveau des cellules , dans ces conditions les variations physiques mesurées en calories , prennent un aspect continu au niveau des individus - composé de millions de cellules - et de ce fait le calcul de dérivées a un sens a la fois physique et économique

 

 

 

-______________________________________

 

 

 

 

 

SEANCE DU 2 AVRIL 2007...OU 2008 ?

 

 

 

 

 

FICTION LES COUPLES SE FORMENT …ET SE DEFORMENT comme les systèmes

 

( étoiles -planètes - satellites )

 

 

 

12-

 

 

 

10 -: l'économie est circulaire ou biocyclique ….y a rien a voir !

 

 

 

Seance restreinte comme la realtivité

 

 

 

E_ M_ O_ L- Philippe -

 

 

 

« Enfin une direction ferme me dis-je ...va falloir que je me reprenne , que diable !

 

on ne dirige pas des jeunes si on mets des idées anarchiques dans leur petites têtes ….

 

 

 

Ne vous ai-je pas dit que l'économie était la science de l'organisation ?

 

« mais vous aviez dit aussi Grand Maître , que ce n'était pas science

 

« vraiment … ?...je crois que vous avez plutôt mal compris, toutes les formes de quêtes sont des sciences, ça je suis sûr de vous l'avoir dit ...alors ?...n'est-ce pas un faux débat ?

 

« L- oui mais il y a science et...

 

« O- mais arrête ! Laisse le parler …

 

« merçi O- je suis vieux , mais encore capable de me défendre...surtout si la femme entend mettre la zizanie dans le couple , n'est-ce pas ?.....donc....eee ...hmm : j'entends bien sûr ,le couple de l'ombre

 

et la lumière, pas le couple (O -L) ...mais vous auriez rectifié de vous-même. Ceci dit , ne me faites pas encore dire ce que j'essaie de ne pas dire

 

...tiens à propos ...voila une bonne occasion d revoir un peu nos définitions...Leslie pouvez vous me dire quelle est la différence entre complementarité et circularité ?

 

« O-la complexité …

 

« G-M j'ai dit L- Olivier ...a moins que n'ayiez décidé d'inverser les rôles ...tiens ! C'est amusant ce aque je dis ...amusant et tres profond , dans un couple stable c'est peut-^peut-êre un bon exercice , inverser les rôles est un bon test de solidite du couple..qu'en pensez vous ?

 

....

 

 

 

« Eh bien vous voilà muets tous les 2...vous ne pensez donc plus ?

 

« (O – L ) : si mais ….

 

« G-M merveilleux ! Vous parlez à l'unisson ...j'ai bon espoir ...hmm je me comprends...allonssoyons sérieux un instant : j'en étais ...à... Olivier veux tu me rappeler où j'en étais ?

 

« O- v-vous disiez que c'étaitun faux débat m'sieur

 

« G-M BON.....nous voilà bien avancés ...Leslie ? Une remarque ?...je te trouve petite mineaujoud'hui ...des soucis avec votrepetit ami

 

« L-je n'ai plus d petit ami ….a cause d vous Grand Maître

 

G-M : diable ! ...que vient faire le Gr-M dans vos soucis conjugaux ?

 

 

 

Ah ! J' suis : complementaire et circulaire , quelle différence ?

 

 

 

Non ? Vous ne voyez pas ?....et pour cause il n'y en a guère lejour et la nuit sont complémentaires n'est-ce-pas , et comment passe-t- on de l'un à l'autre

 

..

 

Eh bien comment j'attends votre réponse , je me fatigue un peu à parler tout seul

 

L- eh bien maître , on passe du jour à la nuit grâce au mouvement naturel de notre planète

 

G-M «  bieeeenn! et ce mouvement est … ?

 

O- il est circulaire m'sieu

 

G-M parfait ! On voit que vous vous complétez bien tous les deux

 

appliquons maintenant ce schéma aux besoins , si la Nature nous a crées en tant qu'êtres complémentaires , c'est donc bien grâce à une économie circulaire , vous me suivez jusque là ...seulement ce mouvement circulire entre les Bi -Ai , je vous rappelle que l'économie science de l 'organisation est – devrait être en tous cas une étude de la complémentarité entre beosins et aptitudes , dans ce cas pourquoi la répartitioin des tâches n'est-elle pas aussi ...aussi ah ! Je ne trouve pas le mot adéquat vous savez l'anglais tous les deux comment raduit-on «  smoothness »

 

L- fluide , fluidité ?

 

G-M «  flujide oui , ce n'est as ce mot là que j'avais en tête , mais ça fera l'affaire , ce passage des besoins aux aptitudes et inversement n'est pas aussi fluide , pas aussi évident que dans le cas des corps celestes , en l'occurrence , la terre et le soleil , pourquoi ?

 

L- nous ne sommes pas des corps celecstes maitre , certes je ne nie pas l'influence des astres >...mais de là à nous comporter comme des sphères

 

 

 

G-M aitji dit cela , ? je dis pourquoi doit -i y avoir des larmes , et même parfois du sang toutes les fois qu'on ferme une usine , pourquoi ne peut-on pas abandonner une expérience economique comme on abandonne tous les jours des tas d'expériences chimiques ou physiques , c'est ça que je reproche à notre O.S.

 

P- mais d'où tenez vous qu'il s'agit d'organisation sociologique ?

 

 

 

.................mais ça me paraît évident ...à quoi ce serait dù selon vous ?

 

P_ je ne saois pas moi, aux conflits d'intérêts , aux déphasages comme tu l'as fait observer toi-même , au rôle des monnaies aussi

 

E_ mais qui a mis en palce ces systemes où il faut payer pour tout et pour rien , qui a le privilège régaliken en un mot ?

 

P – c'est la société , ou les banques , c'est nous tous en somme

 

E_ pardon , pour l'instant je ne vois que l'Etat , et l'Etat c'est bien une FORME d'O.S. Non ?

 

 

 

P- alors là je proteste , il exiustedes ùmonnaies qui sont nées sponanément

 

eh..la preuve c'est que ça reprend de plus belle ajourd'hui avecce début de crise …

 

E_ ma foi ….il y a peut-être du vrai dans ce que tu dis , mais je ne donne pas cher d la vie de ces monnaies dès qu'elles auront franchi un seuil , crois moi dès que les banquiers voint un danger ils alertent les politiques , et comme les uns dépendent des autres

 

M_ tu as vraiemntn une vision noire de la société

 

E_ QUOI , vous prétendez tous deux que je raconte des fables , mais reagardez donc autrou de vous , ça c'est bien les physiciens obtus , vous seriez les idiots utiles du pouvoir que ça ne m'étonnerait pas outre mesure , mais parflez donc aux citoyens , aux jeunes tiens puisqu'ils sont là*

 

 

 

voyons O- tu es d'accord avec ce que dit le professeur P_ ( Petit?) Lejeune ??

 

 

 

 

 

FICTION

 

 

 

 

 

Je reviens à ce que nous disions sur la fluidité , la souplesse , pourquoi le mouvemernt social n'est-il pas aussi souple que la course des astres , c'est ce qu'on disait tout a l'heure n'est-ce pas , je n'avais pas fini d'exposer l'idée d'ensemble :

 

Et c'est là que la Nature se révèle géniale : parce que ce mouvement dépend à la fois de nos instincts ET de nos intelligences , lesquelles intelligences ne sont qu'une forme plus travaillée des instincts , n'est-ce pas magnifique ? Tout se passe comme si notre créateur qu'il fut masculin ; neutre ou féminin cherchait àla fois à nous faire vivre les uns par les autres mais aussi à nous empécher de sombrer dans l'ennui , la routine animale des instincts , en somme la difficulté à former des couples humains de façon instinctive , c'est un peu ce qui pimente les relations entre les êtres . Et nous pauvres imbéciles nous nous plaignons de tout et de rien , lorsqu'on devrait se réjouir de cette difficulté ...parcequi si cétrit aussi facile d'accopler les humains que les ânes ou les serpents , nous serions les premiers à nous en plaindre aussi , on trouverit la vie trop facile ,trop insipide

 

n'est-ce pas magnifique ,l Nature s'occupe décidément de tout notre confort et de notre malaise face à la simplicité , moi je trouve ça tout simlement ...génial comme vous dites vous les jeunes ...des commenaires

 

L- je suis de votre avis maître ; seulement je me demande < ;;;

 

g-m «  oui , allez y je suis là pour entendre les bonnes et aussi les mauvaises idées

 

L- je me demande à quoi peut bien nous servir notre intelligence si le créateur nous mâche ainsi le travail, si tout est aussi facile que vous le dites

 

G-M ma foi c'est une objection … c'est même une impasse:voyez ! ce que c'est que de trop parler , je suis arrivé à me contredire tout seul comme un grand ….O- tu aurais une réponse à ce que vient de dire Leslie ?

 

O- n-non m'sieu , mais j'allais dire la même chose , elle me l'a enlevé de la bouche

 

G-M décidément vous êtes bien en phase tous les deux … c'est donc moi qui suis déphasé ; je vais réflechir à la question ...mais que cela ne vous empêche pas de faire la même chose , on va confronter nos reflexions la prochaine fois

 

 

 

Il commence à rassembler ses papiers , s'arrête

 

 

 

G-M «  voiçi tout de même une piste ,j'admets que la question est difficile : c'est là qu'intervient le doute ...le doute lui est l'opposé de la peur ,si la Nature nous rend la vie plus simple , par la complémentarité sur deux niveaux , elle n'en laisse rien paraitre , dieu ou le diable n'ont jamais rien dit à l'humain , c'est par ce biais qu'on nous maintient dans le doute , et par suite dans le respect de la création , vous voyez ce que je veux dire

 

 

 

... » non ? ...en fait je ne vois pas moi-même où tout cela peut conduire

 

mais je vous promets d'y réflechir , ne vous inquietez pas ,ce n'est pas une interro formelle , pensez seulement à me trouver un exempe tiré d votre vie quotidienne … comment certaines chose paraissent compliquées alors qu'elles sont très simples quand on y réflechit , ce genre de trucs …

 

 

 

FIN D ELA ...EME ...SEANCE

 

 

 

INSERT FICTION A3

 

 

 

 

 

ATTITUDE A TENIR FACE AUX ECARTS DE PHILIPPE ?

 

 

 

LECONS A TIRER DE L EXPERIENXE DE EMILE SUR ORIENTATION DES DISCIPLES

 

 

 

INTERVENITONNISME RESTREINT ?

 

 

 

OU PHILO CHINOISE NE PAS ENSEIGNER DE CODE DE MORALE / NORME DE VIE

 

 

 

AUCUN SYSTME EDUCATIF ENTIREMENR SATISQFAISANT µ

 

IDEM POUR QUESTI N D O.S.

 

 

 

EN FAIT TOUTE SCIENCE SOCIALE EST SUJETTE AUX FLUCTUIATIONS DES MENTGALITES

 

 

 

MAIS PHYSIQUE QUENTIQUE AUSSI NON ?

 

 

 

CEST PAS OTUT A FAIT PAREIL ….MATHS = REMPART

 

 

 

AH CA NO N PAR EX . SI ON COMMENCE A DONNER DES PROIVILEGES A UNE SCIENCE

 

ALORS AUTANT EN DISTRIBUER A TOUTES LES INITIATIVES DE TOUES ORIGINES ET INGTENTIONS CONFONDUES ….DONC MAIE /..SC.OCCULTES

 

 

 

POUR FINIR DANS LE TREMPS DES SCIENCES = RENAISSANCE DE LA CIVILS. EGYPTRIENNE

 

OU TOUT EST DSANS TOUT

 

 

 

 

 

 

 

SEANCE DU …./...../.....

 

________________________________

 

13- UN CYCLE PEUT EN CACHER UN AUTRE

 

 

 

L'auteur est confronté au même dilemne qui aurait accable ou stimulé tout auteur de fiction ou de tentative de representation du monde physique par des symboles non physiques – tels que l'alphabet par ex. ou les prieres non verbales . S'il fallait absolument conclure la discussion , je dirais alors que les notions de couple ou de cycle se dressent comme les obstacles ultimes à toutes velleités d'interpretation logique d'un univers qui n'obeit qu'à une loi interne ABSOLUMENT hermétique à toute representation physique ou mentale

 

autrement dit une loi indépendante de toute faculté humaine ou divine . Toute autre hypothèse nous ramène invariablement à l'explication binaire : le couple i-e : deux forces en opposition ,et le cycle qui régit l'alternance de ces deux forces.Si l'on remarque ensuite que sous ce terme »force » il est possible d'introduire toutes sortes d'entités suivant la fantaisie de l'alphabet alors on aura une idée plus nette – ou au contraire plus confuse – de notre ignorance spatiale ou temporelle des dimensions de l'être .

 

 

 

Sur quoi se fonde une telle « conclusion »

 

1- En premier lieu sur la vanité ou l'utilité d'une conclusion à toute discussion

 

sur un monde qui commence n'importe où et finit par conséquent n'importe comment . Avec cette remarque subsidiaire que les deux qualifiants-déterminants « où » et « comment «  sontinterchangeables

 

2- sur l'échec des tentatives d'unification de toutes théories physiques -chimiques , philosophiques , mystiques ...et donc économiques censées donner une interprétation complète de l'architecture et du fonctionnement de l'univers -humain inclus -

 

Je cite quelques ex.avec l'espoir que le lecteur puisse compléter avec ses propres experiences les lacunes du raisonnement conduit tout au long de ces pages :

 

2-1 la theorie de la selection naturelle bute sur les obstacles teleologique , moral ,...et plus précisément humain . Un monde – limité içi à la vie sur terre est « concevable » suivant les seules lois naturelles , elles -mêmes « inconcevables «  sans introduction d'une intention divine ou d'une intelligence humaine .

 

Mais en vertu de quoi faire toujours appel à une « intention » de dernier ressort ? Si les tentatives d'interpretation font toujours appel , en desespoir de cause à une intervention magique - une « force » par ex. - La faille est dans ce cas purement logique .

 

Où l'on voit qu'il est tout simplement impossible d'évacuer le facteur « humain « d'une quelconque hypothèse de construction ou plus humblement de représentation de l'univers , lorsqu'on est contraint de le reintroduire subpreticement dans la conclusion

 

 

 

2-2 les termes utilisés par la physique , sont s'il est possible aussi vagues que les termes utilisés par les économistes ou les philosophes . Force revient içi à la notion de couple puisque les méthodes -purement spéculatives dans le cas de la philosophie , semi-spéculatives chez les économistes , puisqu'ils n'ont pas la maîtrise des expériences ,lesquelles soit dit en passant ne peuvent se dispenser de larmes et de sang . Il y a donc bien re-introduction de l'humain dans un schema qu'on voudrait par hypothèse purement logique ou purement factuel. Seule la vérité de la physique aurait pu s'imposer puisque le couple (raisonnement – expérience) est présent au début et a la fin du schema d'interprétation . Je répète «  aurait pu «  n'étaient les derniers déboires de la theorie (indetermination d'ordre 1,2,...n ? . Relation sujet- objet non quantifiable ? Donc reintroduction d'une incertitude liée au facteur humain )

 

mais aussi de l'expérience ( recherche in- finie de particules toujours plus improbables ) sans oublier la confusion des genres : expérience orientée par un préjugé favorable au nombre 1, lorsque tout dans le fait naturel indique la necessité ontologique du couple ; c-a-d le nombre 2 .dernier épisode en date de cette quête aussi désespérée que pathétique , aussi obstinée que couteuse ajouterait l'économiste , le boson de Higgs, rebaptisé B.E.H du nom des 3 paticipants -laureats du prix Nobel , qualifié trop pompeusement et un peu hâtivement de « particule de Vie «  . comme si le nombre 1 était toujours le magicien ultime de la creation .La encore , je le répète le factuel -naturel- observable oppose un démenti cinglant et quotidien à cette theorie

 

2-3 Faudrait-il alors demander aux mathématiciens de retirer de leur mémoire ce nombre 1 facteur ultime de tant de discordes ? Ou de tant d'illusions ?

 

Dans ce cas on pourrait aussi demander aux linguistes de détruire et reconstruire un alphabet entendu qui a engendré tant de malentendus

 

On pourrait demander également aux économistes-sociologues -psychologues

 

de réviser les fondements de leurs sciences ,en partant pour les premiers de la COMLEMENTARITE naturelle des (Ai-Bi) , ou ce qui revient au même : de l'importance primordiale du cycle du carbone , ou bien encore du postulat de circularité parfaite – ante homo – ou presque parfaite après introduction du facteur humain .On leur demanderait aussi de proceder par accouplement successif de TOUTES les variables sauf une ( laquelle ...? )

 

Dans ces conditions et seulement alors le corps social pourrait voir son fonctionnement se rapprocher du fonctionnement des corps celestes , i-e : suivant un couple ( A – F) auquel seraient assignées une limite inférieure et supérieure .

 

On pourrait encore demander le même effort de reorganisation aux derniers et seconds ( psychologues et sociologues ) ; sans qu'il me soit permis d'en préciser içi -mon ecclectisme a aussi ses limites – la nature ou l'etendue .

 

 

 

On pourrait exiger de TOUS les scientifiques -philosophes inclus – qu'ils renoncent à toute prétention universaliste en arguant des conséquences funestes de semblables prétentions – suivies helas d'actions-expereinces para- ou antiscientifiques dans l'histoire de l'humain . Suffirait-il aux philosophes d'oublier dieu et s'occuper davantage de fourmis pour que l'humain c-a-d le couple ( H -F ) puisse retrouver ses harmoniques et ses fondamentales  comme un instrument de musique ? Ou une fourmi ?. Les amplitude et fréquence de l'individu seront elles compatibles avec le couple des mêmes termes (A – F) établi sur des critères économiques de production et consommation . Lui même révisé selon le procédé décrit dans le corps de cette discussion ? I-e : ( P – C ) i ( D – C ) i ( O – D )

 

 

 

* * *

 

 

 

E-- a sa table de travail m une cha;bre d ' hotel du marais .

 

 

 

\\ `` Parti d'une seule question : l'économie est elle réellement circulaire ? j'aboutis à une multitude non dénombrable de questions , puisque chacune d'elle engendre une sous-multitude . Et j'ai a peine effleuré l'hypothèse d'un renouvellement du langage , l'abandon des termes « terrestres » de bas et haut , inférieur et supérieur de hierarchie-planaire au profit de termes «  d'espace «  de cercles , ellipses sphères … et last but not least : ces butoirs de l'imaginaire de l'espace que sont la droite le point et le nombre , auxquels les mathématiciens s'accrochent contre vents tempêtes et ouragans , en dépit des difficultés logiques insurmontables liées à leur définition

 

je répète : la liste des questions peut être allongée « ad libitum », lorsque leur effets sur la « moyenne vitale » pourrait se réduire comme peau de chagrin...

 

...ou comme l'espérance moyenne de vie , en contradiction avec la tendance des medecines actuelles , lesquelles risquent de faire perdre la tête aux médecins ..Allons bon ! Après les informaticiens ,les physiciens et les metaphysiciens , voici maintenant les médecins .

 

Allons nous aussi réintroduire aussi un ultime couple (divin-diabolique )

 

pour avoir un nouveau verbe-couple ou couple-verbe

 

basé sur des couples logiques de lettres , symboles ,opérateurs …

 

 

 

N'est-ce pas la meilleure conclusion possible à une discussion sur le cycle et le circulaire ?

 

 

 

QUID DEL4ASPECT pratique ?

 

 

 

Ensembles des « suystèmes «  qui fleurissent «  dans une société qui s'inerroge sur son avenir → 2 solutions globales : 1 retour à l'etat naturel

 

les scientifiques ayant admis leur défaite renoncent à diriger toute activité

 

 

 

FIN  du ….. acte

 

 

 

_______________________________________________________________

 

 

 

____________________________ FORME voir aussi new text = rfe -forme

 

 

 

OPERA EN 4 ACTS

 

 

 

1/ O – L = V – C OLIVIER VERBE

 

2/ L(O) DIFF V1 – C2 O > L CHAIRE 2° DEGRE

 

 

 

...............

 

 

 

3/ O(L) = C1 – V2 L> O VERBE 2

 

4/ L- O ? C- V LUMIERE – O = COUPLE STABLE

 

CHAIR -VERBE = INSTABLE

 

 

 

ROLE DE L AUTEUR = TEMOIN = BOUGIE ALT. ALLUMEE / ETEINTE

 

 

 

UNIVERS PLAT / PILE ------> U CYCLE / COURBE / FACE

 

 

 

matematricien O

 

theor. «  anything goes »

 

univers = pate à modeler ?

 

Donc C.L egale L.C. solutions harmoniques ?

 

 

 

-----------------------------------------

 

A-P :

 

je mets un point final à la seance de presentation

 

 

 

--- il étrait temps , la pièce va bientôt s'eachever sur un drame

 

RIRES DANS LA SALLE

 

consulte ses notes «  il restait donc à vous familiariser avec les vieux croutons de cette histoire mais ausii une jeune nouvelle recrue du Professeur E_ . On ne sait pas encore s'il a des projets personnels ou seulement universitaires , si vous voulez mon avis ,le maitre joue un peu à la loterie avec les gens ; je l'ai entrendu expliquer iune fois son idée à la cafeteria ; la politique devrait être tout simplement basée sur un tirage loto , une partie de dés par exemple , on tire un numéro et pan , une loi abrogée ou promulguée , je vois d'içi la pâgaîe , il serait un peu cinglé ce vieux crouton que ça ne m'étonnerait pas , toues façons i-sont tous cinglés dansz cette maison ...mais je bavarde , et le boulot i-se fait pas tout seul

 

 

 

*

 

pourquoi jambe de bois ?

 

Pour annoncer le lever de rideau...les 3 coups vous savez ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-

 

 

 

donc miss Madeleine Rudo u bien ne serait-ce aps Micheline Rudo , bah peu importe vous la reconnaitrez à sa grandetaille et sa chevelure flamboyante : on ditait une lanterne de tempête alluméeedpar touts les temps , ah ! Quand elle passe devant un cinema , je peux vous garantir que c'est elle qu'on regarde pas les affiches

 

Qui est-ce qui vient après ?

 

 

 

Gustave M - Philippe Lejeune - Maurice T - Emile Rousseau – Chérubin

 

 

 

 

 

R4 effet flip-flop : c'est maintenant O- qui reproche à L- de l'avoir trompé

 

 

 

SEANCE DU LUNDI 22 OCTOBRE

 

 

 

 

 

13 – vices et vertus de la complexité

 

 

 

« Alors où en sommes nous de nos amours ?

 

La saison des roucoulades ests passée

 

«  savez vous ce que je pense : ( O-L) il est des problèmes qu'il vaut mieux laisser en l'état , voiçi un ex/ les gens ongt toujours besoin qu'on leur fixe les idées sur une lentille : mais aupaavant une petite question

 

O- quel est à ton avis – mais attention ne réfléchis pas trop , je veux une réponse immédiate – tu es prêt ?
« O- retire ses lunettes de son nez , sans un mot ...un exploit vena n t de la part d'un impulsif

 

«  bien : quel est à ton avis le problème le plus important dans la vie de tous les jours ?

 

 

 

« O- le chômage ? NON JE SAIS ….e-excusez moi Maire , je suis pas en état de disuter aujourd'hui

 

«  G-M - : aïe , j'ai encore fait une gaffe

 

 

 

Bon je ne vais pas vous poser la même question leslie , vous etes intelligente je ne vous dons pas laraison : pour moi j'ai toujours cru qu c'était l'accouplement ( H-F)

 

mais d'un autre côé la vie s'est chagée de m'apprendre qu'il y avait d'autresproblèmes tout aussi importants ...le chomage comme disiat notre ami , les conflits qui naissent et meurent on ne sait jamais pourquoi, lahierarchie , le rôle des femmes en société , la place du photon dans l'univers , ond d gravitation si elle existe , et puis ...il y a toujours dieu pour ceux qui ne veulent pa sréflechir à tout ça ...Vous le voyez Il y a tellement de problèmes cruciaux pour l'humain qu'on se demande comment on est parvenu à les classer .

 

 

 

« L- G-M ! j'ai réfléchi à ce que vous aviez dit sur l'amour -propre ….vous vous souvenez ?

 

« G-M n-non ...en fait oui mais je mentirais si je le disais , continue , tu m'interesse

 

« L- mais j'ai fini ...je n'arrive pas à coprendrepourqoi l'amour-propre peut-être ue chsose sale , je répète vos temes ?..

 

«  vous parlez d'or comme toujours ma chère L- , c'est un peu cet aspect deschoses que je voulais aborde avec mo ex ; MAIS ON DIRAIT QUE JE TROUNE AUTROU DU POT .comme si j'avais peur de tomber dedans

 

«  vous peur m'sieur ? ….allons donc !

 

« oui j'ai peur que si je répondais je me laisserai encore entrainer dans des régions fort éloignées d notre pro^pos

 

« HMMM....par conséquent restons içi : ce que L- a dit prouve à l'envi comment les é SEXES peuvent se trompmer sur leurs impressions mutyuelles ou leurs intentions récipriques ...expliquons un peu une femme appelaons là Aline n'a aucune idée d ce aque suscite chez son ami ...bernard

 

ce que ce dernier appelle son cinéma : se faire cajoler pour des riens ,bouder pour un simple mot c de trop ou de moins , s'enflammer ou aucontraire se fermer sans raison apparente ….c'est clair jusque là ?

 

 

 

 

 

«  Inversement il faut aussi voir que bernard a parfois des reactions qui ne laissent pas que de surprendre ...il est trop mou lematin , il veut jouer lorsaque A ne veut pas ,il explose lui aussi sans raisons etc...
n tant qu'homme j'ai évidemment despréjugés mais je crois affirmare en toute objectivité que dans cette liute homérique et eternelle , l'homme a souven le denie mot : c'est du reste de aque confirme la Nature puisqu'lle l'a crée plus responsable ...ceci dit les chose sourraient changer

 

Et on dirait bien que les femmes d'aujourd'ui – nous somme s dans le continent européen en 2000 et quelqeus , ce aqui ne veut pas dire grand'chose pour un débat millénaire , Tout ça ^pour en venir aux 2 idées géniales comme d'habitude que j'ai eus en me réveillant

 

La première ...

 

«  A ! ! voulez vous parler lentemlent G-M , je n'écrispas vite , et je sens que je vais engtendre une phase historique

 

 

 

 

 

«  G-M - : C'est cela notez : 1 ère idée : si la Nature a jugé bon d'émailler la vie es couples de tels petits incidents ...mais petits deviennnent grands parfois et peuvent provoque des drames , si donc dame <nature a fdit cela – toujours pour notre bie selon la formule consacrée , qu ,suis-jemoi pour y trouver à redire … tout le mond sait que ….oui quand je dis tout le monde je me comprends , il faut tout de même avoir réflechi un peu à ces problèmes , et il fauti aussi avoir vécu quelques années pour les rencontrer ,

 

 

 

«  Qui avez vous rencontré m'sieur ...ET AU FAIT quel est votre âge m'sieu vous l'avez jamais dit

 

« G-M - : t'as qu'à regarder dans le dictionnaire …
je disais donc : tout le monde devait savoir qu'à chaque fois qu'on s'avise d corriger la Nature , on découvre après mûre reflexion ou apres une action inappropriée qu'on étraiut,ellement loin de la plaque , qu'on s'était en fit trompé de plaque ...la nature a tellement de longueurs d'avance qu'on met trop longtemps à corriger nos erreurs en prétendant éviter les siennes

 

« O- ATTENDEZ ATTENDEZ ! Je suis largué là , voulez vous répéter ...maitre , j'ai pas bien saisi

 

« L- c'est ma foi vrai G-M je ne vous suis pas non plus

 

 

 

Très bieeenn ! Vous êtes au moins d'accord sur un point

 

voici un ex : J4AVAIS CONNUNUE FEMME lorsque je sortais de l'université , elle faisait des petits clculs qui me donnaient la migrainea force de chercher à les comprendre ...mais pourquoi elle a fait çi ,et comment elle a pu faire ça

 

J'ai fini par conclure que c'étrait une hypocrite

 

 

 

Grave erreur ! Mais que je n'ai compris que beaucoup plus tard ? C'était en fait une timide , une coincée comme on disait à l'époque ou une publicité de marchand et fabricnt d'electro-menager prétndait le contraire

 

Vous voyez à quoi je fais allusion ? No n...bah ! Vous l'appre,ndre toujours trop tôt aucune importance ...jeme dis alors , si ele faisait cela pour se protéger , c'est donc qu' »n agissnt natuerllement on parvient à un système imunitaire -réflexe , en quelque sorte pourquoi ma propr e nature ne m'a -t-elle pas informé de cet état des choses , pourquoi n'ai-jepas pu déchiffrer les mobiles de sa conduite , j'aurais pu alors reagir un peu moins bêtement que je ne l'ai fait alors ….

 

Et puis comme toujours , j'ai abandonné la partie , si on est toujoursperdnt à ce jeu , pourquoi ne pas se soumettre a la volonté d'allah suivant le discours des musulmans ...
Sauf que le prophète d'allah est mort

 

Sauf qu'allah ou quelquesoit le nom qu'on donne à notre nature nous sommes tous ses prophètes , non pas plus ou moins importantq commeje le croyais , mais plus ou moins spécialisés , nous sommes tousq des employés de dme Nature ou du sieur dieu , ou peut-être aussi du prince des ténèbres , vous vérifiez n'est-ce pas qu'on ne sort pas du couple ( O-L ) vous êtes décidément vernis ...donc égtant tous des prophètes employés à temps plein ou au 1/100 ème de notre temps , notre parcours sur cette planète est necessairement proportionnel à la sagesse que nous pourrions développer à partir de l'héritage reçu ,nos efforts pour améliorer ce parcours sont aussi incorporés dans notre programme d'être mouvant , que tous ces efforts sont dirigés vers le caniveau, en passant par divers tuyaux de la machine a laver et de la cité , et que ma foi bien malin qui pourrait savoir quele chatte puorrait récuperer quelq petits apres toute cette agitation et tout ce much ado about nothing

 

 

 

FIN DE LA ...EME ...SEANCE

 

 

 

 

 

INSERT FICTION A3/ A4

 

______________________________

 

LE TEMPS DISPARAIT DE L EPURE DESSINEE PAR CET OUVRAGE

 

 

 

 

 

Seance du 12 fevrier 2008

 

 

 

Ayant perdu coup sur coup mon journal de base – celui dont j'envoyais seulement des copies aseptisées aux editeurs – à cause d'une inondation , j'ai appris ainsi que les machins electroniques ne savaient pas nager
Ayant aussi perdu mon agenda 2008 par suite de la désorganisation de mes dossiers provoquée par la même inondation , je poursuis courageusement neammoins la saga romano-scintifique de nos ( amis-ennemis) et ( acteurs -spectateurs)

 

la loi des habitudes est (dure-molle) mais c'est la loi

 

 

 

iNTRO DU TEMPS DANS LES EQUATION ECO

 

 

 

LORENTS DNS LA RELAT. RESTREINE

 

 

 

AVEC T la loi de GAUSS se transforme en moitie d cycle vu que les expos sont liées aus fonctions circulaires ( MPOIVRE )

 

 

 

oui a condiiton dintroduire ue dimension imaginaire

 

 

 

mais c'est ce ue je m'efforce de vous montrer ….l'erreur que font les eco aujourd'hui , que tout le mond fait en fait si 'lon prale de langage courant

 

c'est de ne considérer qu'un aspect des choses

 

 

 

Voyez par ex. cedébat sur les politiques de l'offre et de la demande

 

J'espère qu'il y aura enfin un sage-fou pour dire à toutes ces gens é mais pourquoi on ne fderait pas les deux choses EN MEME TEMPS ?

 

 

 

Pour commencer dit le G-M en martelant son bureau

 

« mais pourquoi tape -t-il surla table ? Se demande M- qui n'aime pas trop ce bruit

 

 

 

Il faudrait déjà qu'ikls relisent Keynes . Je ne crois pas pzersonnellemet qu'il ait été aussi tranché dans sa défense de la relance par la C. Je n'ai pas le gtemps de revoir cson ouvrage mais peut-être l'un d'entre vous pourrait nous le confirmer ?

 

«  Non pas d'amateurs ...comme je vous comprends , ses livres ne sont pas ce que j'appellerais des parties de plaisir , mais au moins il a eu le mérite de bannir les formujles mathématiques de sa theorie , et sur ce point je veux bien croire que je suis son exemple .

 

 

 

De plus cerains passqage nogtamment sur la fable de Mandeville , montrent une certaine culture ,on ne eput pas l'accuser dr'avoir à la fois viré sa cuti et d'avoir fait fortune en bourse . Ce genre de personnage complexe est tout a fait en phase avec notre séminaire , il aurait été tout comme l'a été Alexandre en son temps un bon disciple de Sénèque . Fréquenter les gens de la city et le club de Virginia Woolf , c'est tout de même un indice fiable

 

Mais comme nous sommes tous plus ou moins envieux , plus ou moins cyniques , plus ou molins crédules …

 

«  Comment , vous maître crédule ? Nooon

 

«  vous ,un cynique et envieux ? Je ne peux pas lecroire

 

 

 

« G-M je ne me suis pas mis en scène , je parle de nous comme je dirais «  les gens «  en oubliant l'epithète « braves » , comme je dirais «  le monde « 

 

« B-M autrement dit vous parlez pour ne rien dire

 

 

 

«  M – je pense qu'ikl faudrait un peu resserrer la discussion sinon

 

« E_ tout a fait de ton avis cher Maurice , rfevenons uhn peu sur le cœur du débat : quelqu'un ou quelqu'une avez vous une remarque sur cette inaptitude à saisir la complexité , à saisir dans l'instant ,je ne parle pas de ce qui se passe içii , bien sur , à saisir toujours ledouble aspect d'une décisoin

 

« M-mais m'sieu , il faudrfait qu'on soit des super

 

 

 

Mais ce qui est déjàinadmissible de la part d 'un honnête homme devient dramatiaque chz un specialiste ,enfin rendez vous compte , on fait journellent dans les think tanks des raisonnements parfois très subtiles , il arrive même que le résultat de ces hautes cogitatis déarque sur le bureau ou dansles oreilles d'un chef d'entreprise , voire d' agence etatique . Et que croyez vous qu'il se produit alors ?

 

 

 

Eh bien ce que vous n'allez pas admettre forcément / même un chef d'entreprise «  createur de richesses «  si'il ne vous palit pas , même un chef n'a qu'un œil , car si d'aventure il disait à ses collaborateurs , «  il faut faire attention à cet aspect des choses , mais SANS négliger l' autre aspect ….

 

S'il dit cela ses collaborateurs vont le prendre pour tout ...sauf pour un chef

 

Que voulez vous qu'on fasse toi la lectrice et moi l'auteur faceà cette foule

 

«  extrait modifié du commengtaire de B. Shaw après le succèscontesté par un seul spectateur de sa pièce .. » ne me demandes pas laquelle

 

 

 

LES MODELES

 

 

 

ALLAIS /.....

 

 

 

HICKS

 

 

 

SAMUELSON/ SOLOW/ VON NEUMANN

 

 

 

LE MODELE S.M.C équations trigo

 

( ai – bi) indices complement et transform . Fourrier integral

 

 

 

FONCTIONS / SERIES IMPAIRES ET PAIRES / COS / SINUS

 

 

 

THEOREME DES ACCROISSEMENTS LIMITES

 

 

 

PT ACCUMULATION BOLZANO VEIERTRAS

 

 

 

 

 

FICTION

 

 

 

les modèles econmiques actuels n'ont aucune utilité ; ils ne servent qu'à flatter l'égo de ceux qui les ont conçus , et on peut sse désoler d'une telle dissipation des énergies de la collectivité . Ils me rappellent ce zue disaint les mathematicins des mathematiues de Bourbaki , des jeux d'e nfants Bourbaki

 

 

 

Citez moi un seul exemple demodèle theorique qui ait reçu la moindre tentaative d'application à une économie réelle

 

 

 

Leur architecure est presque typique , on se donne deshypothèses d'équilibre général dans des conditions – bien sûr jamais realissables et les auters le savent ùmieux que quiconque – puis on aligne un certain nombre d 'équations différentielles censées épater la galerie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* *

 

 

 

SEANCE DU 3 / 09/ 2007 ;

 

rem sur incohreence des dates

 

OU corrrection ET anchronisme expliqué par volonté d'eclatement du drame

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18 ORGANISATION DE LA VIE DOMESTIQUE

 

R 5 tâches et scènes de ménage ….( voir R2 )

 

 

 

Vous vous rappelez ce aque je vous avais dit sur l 'importance des tâches ?

 

«  O – AH JE SAIS ! Pardon ...tout est important , rfien n'est important

 

«  très bien O- et qu'est-ce que j'ai dit d'autre

 

 

 

ce qui est important pour les unes ( les F) ne l'est pas pour les autres ( H(F))

 

Et je pensais à qui

 

«  aux femmes bien sûr

 

« oui mais encore ….aux femmes dans leurs relations...au couple

 

 

 

IL ne suffit pas d'obervcer pour observer , si on ne tirepas des principes d'ctions sur la collectivité , sur les moyens d mieux l'organiser ,les observationsne sont lors que despasse(temps de vieux savcants r^éveurs

 

 

 

Ainsi les sages ont tiré de leuts observations sur les femms qu'elles etaient plus flexibles que les H(F) d'où leur contrat de mariage qui consistait en fait pure transaction entre familles , la femme servant de monnaie d'appoint et aussi de variable d' »ajustement , come disent les savants qui n'ont rien à dire la sociéyé mais tout su eux – mpemes

 

Pourquoi éviter les propos qui fâchent , nous ne parlons pas d'mour-propre içi, si vous saviez le nombre de conflits n és à cause de questions de cetordre ….bref ...tout ceci convenait parfaitement à certaines femmes , Et c'est là que résidé l'erreur des anciens , ne sachant pas comment distinguer ...ils ont appliqué aveuglement la loi jusqu' au jour où...
Et vous devinerez la suite

 

 

 

Qui va leur reprocher leur stupidité ,d'autres gens encore plus stupide peut-être , car on se croit tous plus malin que nos ancêtres , prenez la Bible par ex. certains pensent que l'auteur de la Genèse devrait recevoir tous les prix Nobel de tous les temps , d'autres au contraire trouvent le style ringard , les répétitions et lés filiations rasoir , les paraboles creuses ou dépassées etc><....

 

mais ils trouvent tout de même le temps de la lire parce qu'on leur a dit que …

 

Je disais donc qui va leur reprocher leur stupidité parcequ'aujourd'hui encore , à l'heure où je vous parle il y a peut-être un fonctionnaire ou un responsable qui rédige un decret – une loi qui ne tient pas vcompte des différences ….autrement dit qui ignore la …..qui ignore la …..

 

aparté fais un geste Octave , sinon ils vont se sentir idiots , oui mais quel gest e pourrait exprimer la complexité

 

ah je sais ! les doigts croisés ….

 

 

 

 

 

 

 

problème de la ménagère ( sales man ….°

 

 

 

cOMENT distribuer les tâches ménagères ( nettoyage , alimenfgation ,entretien du corps et loisirs selon une seule contrainte de temps-espace

 

2 contraintes ( energie et temps )

 

classement ds activités de nettoyage selon critères d'importance relative

 

pour : enfants -animaux – couple humoin ...voisins et notoriete

 

 

 

Tous les problèmes « dometiques «  font ressortir la difficulté de classement des activités selon une hierarchie absolue

 

Comment définir l'importance des objets répondant àdes besoins aussi divers que l'alimentation ,le sommeil, les loisirs , l'entretien …

 

Et en définitinve dernier mais non des moindres : qu'est-ce que l'uimpportance

 

 

 

UN ex. plus précis comment ranger les objets selon la co ntrainte :

 

visibilité croissante en proportioin d'une utilisation plus réquente

 

Avec toputefois cette limigtation pour les urgences :

 

Un exgtinceur n'a pas beson de visibilité + GRANDE QU4UNE PAIRE D CISEAUX DANS UNE MAISON DE COUTURI7RE ouun salon de coiffure

 

mais kil doit être accessible en urgence

 

autres exercices d'école : coment oraniser son temps entre ses devoirs conjugaux , l'éducation de ses enfants et ses obligation s mondaines

 

 

 

Le rire imbécile des esprots primaires ne devraoit pas décourager le scientique

 

Toyr unvebteur ebtepreneur a un stock d'anecdotes sur le coportment de son enrourage moqueries , mépris

 

 

 

Toutes ces questions direz vous , n'est-ce pas L- je vous sens réticente

 

« moi ? ….non non Grand-Maitre , je ne me perttrai pas

 

«  G-M ta ta ta....vous n'pprendrez pas àun vieux singe comment éplucherune bananae ….je disais , vous pourrie trouver toutes ces question plus ou mons bie traitées dans les magasines féminins mais rien ne nous empêcg nous économistes de les aborder , à notre époque où tout le mondeveur se mêler des affaires de tout le monde

 

N'est-ce pas encore une bonne définitiond el'économie circulaire ?

 

OLIVIER , qu'en penses tu ? Au fait qui peut me rappeler les différente défnitions de l'économie circulaire ? ? CELLES QUON A VU I9I DU MOINS

 

 

 

rappel

 

1- application de la theorie d la complexité : toutes les variables ont une phase croissance et une phase de décroissance ; la situation « normale » est donc une succession de = et de (-)

 

et pas toujours plus de richesse , toujours plus d'emploi

 

 

 

2 organisation des circuits de ( P – C ) recyclage des déchets

 

3 couplage des entrees – sorties du marche ( emploi, biens , capitaux...

 

4- savoir de aquel changement onnprle ( &er ou é ème degré , il n'y aurit aps chanement si les gensne prelnaient pas des habitudes

 

5 l'huain est un être qui s'dapte  au changement ;complémentariet et adaptabilité sont parfois en opposition mais souvent en phase , on peut même dire que le pouvoir d'adaptation conditionne la complementarité des Ai aux Bi

 

6

 

 

 

 

 

7- La multiplication des divisions sociales binaires implique une nouvelle méthode de raisonnement par itération cirCULAIRE

 

 

 

ex : R.C. Sur 3 étapes bouclage des conséquences de l'évènement 3 sur les causes de l'evènement 1 soit : delta 1 de salaires → > inflation → taux d'epargne ou des prêts

 

-->delta 2 salaires

 

_

 

Mais ce genre de raisonnement « vu du ceil » ne doit pas faire oublier les divergences de comportement des uns et des autres , la causalité circulaire est elle même une conséquence de l'ambiguité des individus : hommes de cœur mais aussi de raison

 

«  Dans quelle catégorie vous situez vous , …Bernard ?

 

«  la deuxième je cxrois ...non je suis sûr

 

et Vous M- , les autres je crois savoir leur position

 

M- ondit que je suis une felmme de tête , mais j'avoue que je ne me suis jamais posé vraiment la question

 

«  Très bien ...vous avez là une occasion unique

 

«  je vous promets d'y réflechir maitre E-

 

 

 

Je passe à autre chose si vous n'avez pas de questions sur ce que je viens de dire

 

_______________________________

 

 

 

 

 

Le jeudi suivant P le philosophe-physicien rencontra Olivier en sortant de la poste ; ils parlèrent de choses et d'autres de choux et de reines . Se prenant pour Socrate P - dit a O- «  essaie de bien te connaître toi-même « 

 

et fut désarçonné par la réponse amère du garçon : «  vous avez déjà essayé ,vous ?

 

«  oui évidemment ...il s'arrêta aussitôt pas très convincu lui-même

 

une femme passa entr'eux sur le trottoir jetant un regard ineressé à O-

 

le philosophe suivit ses belles jambes du regard qui se voulait connaisseur

 

se retourna vers O-un sourire compliec aux lèvres

 

 

 

«  j'ai su que tu cherchais ta voie dans le boudhisme , si je peux t'aide en quoiquecesoit …. sur un ton qui prenait déjà ses distances

 

« oui m'sieu ...si vous pouvez convaincre mes parents d me laisser partir en Inde

 

«  tu vis avec tes parents ?

 

«  non m'sieu je vis tout seul , mzis je vais les voir chaque semeine

 

«  ils sont içi à Paris

 

« Ils ont déménagé l'année dernière , ils vivent maintenant dans une ferme du cote de Longeville

 

«  C'est en vendée non ?

 

«  oui par là ,c'est à 6 kilomètres de la mer

 

« P- on pourait y faire une ballade tous les deux , qu'en penses tu , crois tu qu'ils m'écouteraient ?

 

«  O- p-peut pas dire m'sieu ..faudra que je leyrur demande ...mais je veux pas vous embêter avec mes problèmes

 

« p- mais non , si ça m'embêtait je ne te l'aurais pas proposé ...ties appelle moi à ce numéro , onva essayer d'arranger ça , je dois de toutes façons aller dans le coin pour une vieille affaire (*) ..alolrs on fait comme ça

 

« O- s-si vous v-voulez m'sieu, mais je voulais pas …

 

« P- ne t'inquiète pas pour ça , allez du courage mon garçon ...

 

Il resta un long moment à suivre les ondulations de la coupe du jeune garçon

 

On jurerait qu'il se pourléchait les babines , façon grand méchant loup entrant chez la grand -mère ou plus tard admirant le ^poil lustré de Blanquette AU CUL LA VIEILLE

 

 

 

(*)

 

' ( rem amie qui fait des recherches )

 

 

 

 

 

_____________________________________

 

 

 

NOTES de l'auteur CHARGE DE LA COORDINATION DES PENSEES ET ACTES DES AUTEURS :

 

une amie infidèle mais lectrice fidèle m'a fait remarquer quelques anachronismes dans la narration ; le fait de placer ( par ex. )la discussions précédente bien après l'autre discussion entre P- E_ et O- sur le même sujet : i-e : le voyage en Vendée

 

 

 

voiçi quelle a été ma réponse, fondée sur 2/3 arguments , mais j'espère qu'en déroulant ces arguments j'en trouverai d'autres , et peut-être en perdrai-je un ou deux en chemin , rien ne se perd , rien ne se crée...comme dirait ...le createur

 

 

 

1- Dans la theorie d'un univers cyclique il ne peut y avoir d'anachronisme puisque le temps n'existe pas . Le G-M toujours plus mesuré dans ses excès dirait : le temps est une constante non nulle

 

2- étant de culture – et peut-être aussi de nature – scientifique je ne saurais me prévaloir de talents littéraires . J'éprouve une certaine admiration pour les auteurs de romans , étant incapable de soumettre mes idées , ou ce que les autres appellent mes idées , à un calendrier

 

 

 

 

 

Mais ce respect a été tempéré par diverses observations : notamment l'insistance de certains auteurs de certains polars à prendre le lecteur pour un débile ; rappelle toi lectrice les passages du genre : les chose ne se passent pas comme à la télé – sous entendu : mon roman parle de la réalité vraie -

 

Ces auteurs téméraires auraient dù méditer mes propres interrogations – suivies ou précédées de tant d'autres , émanant d'autres auteurs je veux dire ; -sur la fragilité de ces notions : réel - imaginaire , succession etc...

 

si je me mets à la recherche de mes ^pro^pres références je vais encore perdre le fil , je préfère donc continuer a assurer ma lancée

 

3- voyant que la Science ne serait en définitive qu'une piètre religion comme l'ont été les précédentes , puisqu'elle va finir par diviser ceux et celles qu'elle voulait réunir au commencement . Mieux : je ne revendique plus que du bout des lèvres mon passé de scientifique lorsque je considère le comportement des autres scientitifques , tels ces grands gamins astro-physiciens enthousiasmés par la découverte (?) du boson de HIGGS et Cie

 

désolé de ne pas citer le Belge ,il n'avait qu'à naitre français ! -

 

mais apparemment non concernbés par le sort de leurs compatriotes

 

noyés dans les emmerdements

 

Nous sommes tous des grands gamains certes , mais a-t- on idée de continuer à traquer des particules improbables lorsque le peuple de France se noie dans les soucis réels ou imaginaires ?

 

Rappel : Cet ouvrage a été rédige entre 2013 et 2014 , mais c'est en fait

 

un habit d 'Arlequin fait de fragments de journal – donc couvrant la période ( 1980 ….. ? ,) limite supérieure encore ouverte , puisque dieu et la nature ET le diable m'ont crédité de quelaques années supplémentaires , agréa bls ou desagréables  ça...

 

A ces lambeaux personnels s'ajoutent mes souvenirs d'étudiants que je ne pouvais sous peine d'acrobaties temporelles inclure dans le journal , ainsi que les idées dont je persiste à dire qu'elles n'appartiennent à personne en particulier , mais à la collectivité qui en sera le dépositaire « en général »

 

 

 

Voila au moins une mise au point qui me comble d'aise , parce que j'ai l'intime conviction que cette fois je n'aurai pas la désagréable impression d'avoir oublié l'essentiel une fois l'ordi- refermé

 

 

 

 

 

 

 

________________________________

 

 

 

 

 

entreP- et O- après / EDUCATION CIRCULIKARE AUSSII ?

 

 

 

ENS. QUI ONT OUBLIE LE BUT INITIAL DE L EDU = COMPENSER RICHESSE PAR SAVOIR ' couple ( Savoir – P I/O 'A – Bonheur ) ?

 

 

 

SOC COMPLEXES = strucuturees = prophètes spécialisés

 

 

 

CONTRAT , ? A GENOUSF(H) ----> mariaiage : H(F ) a quatre pattes pour nettoyer W.C f>

 

 

 

ecriture auto = R3 explication : tout est reliable à n'ikmporte quoi

 

il suffit de trouver le chemin d'accès ( ORDI avec N entrées ) N → > infini ?

 

Donc ORDI a memoire circulaire , ou procéde de calcul cyclique

 

 

 

cycle = espace ouvert et fermé ( S – T )

 

avec le nombre 1 on ne peut créer « impression » d'illimité

 

___________________________

 

INS..POEMES / P.O.S

 

 

 

des causalites qui circulent ( ext . S/989 )

 

 

 

888888888888888888888888888

 

REM / PAGE 30 FIN 1ER ACT total = 140 PAGES

 

 

 

 

 

 

 

_______________________________ NOTES vie réelle ---> imag. Opera

 

 

 

le paysan les figues et le roi igrat (N ° la cupiditedespauvres blog HAT

 

 

 

post ….2009 ?

 

 

 

Dialogue à 2 niveaux ( parents + enfants )

 

 

 

la grand- mère qui ne croyait plus en petit fuls

 

pcque il ne passait pas la TV

 

 

 

Mais maman écoute , moi , ces gens là ne sqont que desmarionnettes tu sais , les gens d pouvoir de se montrent pas

 

Ah oui ? Et le président Chirac est aussi une marioinnette

 

 

 

Que répondre à cela ? Que le dit président était précisément une girouettes

 

ceres il y une différence entre girouette et marionnette

 

mais elle auroit pas pi choisir un autre exemple non

 

putain que la vie est compliquéee , seigneru dier

 

pourupoi nous avoir infligé unesi bellevie dotée d'un si laid trousseau ,pouruoi , pourequoi , moi etsurtout dites comment vous faites des calcul aussi diaboliqures tout en restant l e « bon dieu

 

 

 

 

 

 

 

pourquoi les es ont elles aussi des mots aussi vagues et ridicules , comment un maitre de l'univers purrait -i être « bon »

 

Et surtout comment savoir ce qui passe dans la tête de ceux qui disnet av oir entendu dieu dire ceci ou cela , voire même écrire une fable de la Genèse

 

où il est dit que tel serpent aurait été le vecteur sinon la cause de telle conduite , laquelle conduite nous aurait libéré , alors qu'il ne saurait exister d'être libre avant ou après l'innocence , que l'origine d la vie ne peut en aucu cas être visible ou perceptible par des êres vivants et tout et tout …

 

En bref un fatras d'idées , d'incohérences , de récits fabuleux aussi , mais pour quoi faire tout ça ? Était-ce vraiment necesssaire pour nous aider à vivre

 

...ou a mourir ?

 

 

 

Je vois que je vais retomber dans le piège des questions stupides pour gens desoeuvrées , pour philosophes en mal de quête et femelles en qu^te de mâles ( quéquettes )...CHANGEONS DONDC DE SUJET ET DE TRAJET

 

 

 

_____________________________

 

 

 

PREMIERE NUIT AMOUR ENTRE LES 2 FEMMES L6 ET M6 OU B - ?

 

 

 

Leslie et Micheline avaine tfait les vitrines ensemble ce samedi de fin de printemps début d'été . Elles étaient dans la phase exploratoire et chacune pouvait se flatter de donner d'elle -même une bonne opinion

 

La tête de Leslie était traversée de questions troublantes , l'amour masculin était-il donc un leurre

 

 

 

 

 

 

 

ACT 2 DES OMBRES SUR LE COUPLE

 

 

 

 

 

B blesse O et viole L

 

le couple ( O – L ) se dissout

 

 

 

Leslie fait sa vie avec Michelle

 

 

 

 

 

ACT 3 formation du cople ( B -M)

 

bernard et Olivier se mettent en ménage

 

 

 

 

 

ACT 4 intervention du demiruge ( G-M )

 

 

 

échangisme les 2couples vont vive une vie d collectivisme au Larzac ?

 

Ou en Pays Balte ….ou en Grèce …. ?

 

 

 

moralite : IL FAUT x les criteres et les couples = S.M.C

 

 

 

« G-M : vous voici enfin réunis mes amis ,que dois-je vous dire ? Que tout est bien qui finit bien …

 

 

 

« M- ah je vous arrête maitre , rien n'est jamais fini , n'est-ce pas une de vos

 

marottes verbales ?

 

« B : MICHELINE !

 

« G-M : laissez , laissez donc ,je suis très fâché de me faire reprendre par une midinette , mais vous voyez je n'en laisse rien paraître

 

« O- vous voulez être not-témoin m'sieu ? Ça nous ferait plaisir à tous

 

« M- hé parle pour toi chochotte

 

« O- pfff... ! Venant d'une midinette , je prends ça pour un compliment

 

« G-M : merveilleux ! Vous n 'allez pas vous ennuyer cet hiver , ça promet de chauffer dans votre eeee....bi-chaumière ,êtes vous sûre Micheline , que vous n'aurez pas besoin d'un impair pour vous départager

 

« L- c'est quoi un imper G-M ? et pourquoi aurait-on besoin d'un imper puisque vous dites qu'on va pas manquer de chaleur

 

« O- i-parlait pas de manteau grosse tarte , il a dit im- p-pair : comme le chiffre 5 …

 

devant ses yeux incrédules , il insiste :

 

«  5 est un nombre impair , non ?

 

Il a tort d'insister O- , L_ est déjà loin ...loin

 

Chérubin profite comme de coutume des creux de la conversation

 

...........

 

«  G-M mais quand vous aurez fini de parler de moi comme si j'étais déjà hors circuit , je ne vais pas vous laisser tout seuls vous savez

 

« B- alors la permettez , c'est vous qui allez vous retrouver seul

 

« G-M sachez jeune freluquet qu'un être qui pense n'est jamais seul

 

qu'est ce que vous avez donc retenu de tous mes discours ?

 

N'ai-je donc tant parlé que pour vous voir en ce jour tout ...

 

 

 

Il déclenche lui-même les applaudissements du groupe :

 

« je n'aurais meme pas trouvé une rime pour conclure notre séminaire

 

décidément je suis bon pour la retraite

 

Bien sur ce ...adieu jeunesse insouciante

 

 

 

grosses bises , mains baladeuses , petites bises ….

 

 

 

Tout a une fin

 

 

 

________________________

 

 

 

manger et jouer à l'amour comme quatre / ou cinq

 

 

 

WASSILA TAMZALI ? QUEL LIVRE

 

chauffer

 

 

 

21 – Légitmité morale veresus validité loigique des couples

 

 

 

Comment justifier par logique ou morale une divisoin desobjets en « utikles «  et « nuisiblzes « 

 

 

 

Les jardiniers et autres amoureux de la terre saventbien que les herbes dites « ùmauvaises «  n'ont ete classées ainsi – tout comme l'ont été du reste les séries des' (Qi - Di ) que parcequ'on ne savait trop quoi en faire

 

Içi encore l'impression de cycles et ( O – L ) domine

 

 

 

tenez plutot que d'avoir recours encore ç l'image de la terre vue de la lune ou d'un point quelconque , on va faire une expérience à nous 4 , pourquoi M- n'est-elle pas venue ? Bernard vous ne savez pas ?

 

B- «  si s , mais je prefère vous en parler après le cours

 

 

 

____________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

REM INSERT P/O/S +S.M.C

 

 

 

CHAP........IX ET XII / PARTS /

 

 

 

Plaidoyer pour un liberalisme collectif

 

 

 

INTRO

 

 

 

ARG POUR ET CONTRE

 

 

 

ARG FINAL PEINE DE MORT

 

______________________________________________________________________________

 

LE PARADOXE DE LA LIBERTE ?

 

 

 

L'entreprise est selon ses défenseurs liberalistes

 

le dernier bastion de l'expression de la volonté de l'homme

 

et donc aussi de son espace de liberté

 

faisons plaisir aux liberaux : le dépassement de soi n'existerait plus dans un système où

 

l 'initiative individuelle. serait complètement verrouillée voire éliminée de la scène publique

 

vrai ou faux ?

 

Erreur de raisonnement : comparer 2 syst. Sur des projections supposées

 

en partant d'une seule réalité ( on retrouve encore notre incurie globale relative à la complexité )*

 

L'économie ne sera jamais une science totale si elle n'autorise l'expérimentation que dans un cadre dramatique arrosé de larmes et de sang

 

 

 

cette erreur est observable dans nombre de vérités admises sans réelle interrogations voir N° ….erreurs et systemes )

 

On a reporté tout simplement des projections linéaires sur des realités cycliques

 

comme lorsqu'on suppose – a tort - que les gens cesseraient de travailler du jour où il ne leur serait plus accordé de rémunération . Tout un chacun peut voir sans démonstration que le travail est en soi une sanction positive ou négative selon les individus , y superposer une autre sanction n'a fait que compliquer les rapports au sein de la collectivité

 

 

 

A-t-on observé ce phénomène d'atrophie de l'enthousiasme pour la conquête en URSS , Cuba , chine ; ,,

 

 

 

Si les lois humaines répressives ou incitatives pouvaient vraiment modifier les comportement comment expliquer la persistance des delits et crimes longtemps après l'application de ces lois

 

La m^zeme illusion a été entertenue – et par des philosophe s'il vous plait – sur la paix perpétuelle ou l'éradication de la violence ...autant de phénomènes attachés à la nature des êtres , et tant que l'

 

home n'auraa pas copris coment fonctionne cette Nature , il est exclu qu'il puisse prétendre la corriger

 

 

 

Ah …. SI SEULEMENT CES IDIOTS DE YANKEES AVAIENT PROPOSE AUX RUSSES

 

CE QU ILS PROPOSENT A LEURD PROPRES CITOYENS

 

 

 

LAISSONS LES 2 SYSTEMES FONCTIONNZER SANS ENTRAVES RECIPROQUES

 

ET QUE LE MEILLEUR GAGNE

 

 

 

A QUOI LENINE AURAIT PEUT ETRE REPONDU

 

NON PAS LE MEILLEUR CAR IL N EXISTE PAS DEMEILLEUR EN MATIERE SOCIALE

 

MAIS LE PLUS EFFICACE CONMTE TNU DES PARTICULARITES DE NOS DEUX PEUPLES

 

 

 

VOILA LE POINT NEVRALGIQUE DE L ARGUMENTGATION

 

 

 

SI CERTAINS IND. N AIMENT PAAQ / TRAVAILLER POUR DE L ARGENT

 

ILS SERAIENT ¨PAR CPONTRE TRES DISPOSES A S OCCUpËR POUR D AUTRES MOTIVATIONS

 

DONC LE COLLECTivisme SERAIT ADAPTE A CERTAINS GTEMPERAMENTS ST NON A D AUTRES PAR EX LES PENSEURS E ACTEURS GENERALISTES

 

POUR QUOI LEUR REFUSER LA LIBERTE AU OIN ACCRODE SU GENEREUSEMENT AUX ENTREPRENEURS

 

AUI ONT PAR AILEUR LA SUFFISANCZE DE SE PRENDRE POUR LES SEULS CEREATEURS

 

COMME SI LES ARTISTES ETAIENT DES BOUCHES INUTILES POUR REPRENDRE KLEUR LANGAGE

 

 

 

UN LANGAGE QUE JE RECUSE PAR AILLEURS

 

ET SUR LA BAS E %MEME DE L EFFICACITE

 

J 'ai montré d 'ailleurs que les mesues d' utiklité sont en effet imême szocio-ind.

 

nconsistenes avec le conceptr d' efficacité sociale ou

 

 

 

Des objectoins à ce raisonnement ?

 

 

 

cop

 

 

 

Trouve r

 

 

 

LSINEGALITES UN SYSTEME SCIENT. POUR DEFENSE DU COLLECT.. ?

 

 

 

AUCUN INGENIEUR N A A CE JOUR INTEGRE LA COURBURE DU GLOBE TERESTRE DANS LE CALCUL DE R.D.M

 

 

 

 

 

LIEN ENTRE LES DECIMALES DE PI ET …... LES INEGALITES ...INJUSTICES

 

IMPERFECTIONS DE O.S. LES DESSEINS D LA PROVIDENCE ?

 

 

 

POURQUOI LE MOLNDE AVEC LE MEL INTEGRE

 

EST IL PLUS VIABLE QUE PARADIS ETERNEL ?

 

 

 

UNMONDE SANS MAL N ESTPAS EN EQUILIBRE STABLE

 

 

 

LIEN ENTRELA COMPLEXITE DES FONCTIONS SOCIALES

 

 

 

ET L UNIPLEXITE DES FCONTIONC MATH. BIO.....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES ARGUETS '*)

 

 

 

LOGIQUE LE C. EST UNE MANIFESTATION DE LAMAITRISE DE H ( F ° SUR LE REEL

 

 

 

N.B AVANT DU COL. = INC. DE IND.

 

 

 

PAS DE RETOUR EN ARRIERE LA COLLECT A TOUJOURS RAISON

 

TRAJECTOIERE PLUS CLAIRE HARMONIEUS ?

 

MOINS DE DEPERDITIOND D ENERGIE

 

 

 

EX : les ind. Qui combinent pour detourner un heritage

 

ou pour faire tomber leurs enneùmis

 

pas de lutte pour le pouvoir

 

 

 

INC ; laissés dans l'ombre pour voir comment les liberalistes vont se défendre

 

 

 

ennui ( manque d'imprévus )

 

 

 

entreprise = dernier astion de l'esprit de conquête

 

émulation = ce sentiment ne va pas disparaître avec l 'argent

 

a mons queles i5s° ET s5i AIENT COMPL7TEMENT PERDU TOUT GOUT POUR LE TRAVAIL BIEN FAIT OUVRAGE BIEN ACCOMPLIU

 

 

 

 

 

PURETE DE MOTIVATION  ? LES IND..SERAIENT ILS COMPARABLES A DESANES

 

BESOIN D AIGUILLON POUR AVANCER

 

 

 

fondements sociologiques =Individualisme

 

.............. psyco.............. = Collect.

 

 

 

Fondements

 

logiques : complexité _ divisions binaires ( L – C ) et L – T …...

 

E

 

_____________________________

 

 

 

REM APRES LE VIOL D O PAR P TRAJET PARIS

 

AVANT ...EME SEANCE

 

 

 

 

 

 

 

L – O-

 

C'était un lundi pluvieux , enfin une meteo synchro : si les dimanche doivcen $etre radieux , les lundis ne peuvent être que pluvieux. Pensa& L - , tiens faudra que je soumette cette pensée au maitre , ça va surement l'amuser ...

 

 

 

Ils étaient , elle et son compagnon dans leur kichenette ,

 

la pluie aurait ien voulu s'inviter à déjeuner mais personne n'écoutait ses coups sur les vitres Leslie posa la theiere sur la table

 

les boudhistes ne boivent pas de café , mais le the est tout aussi astringent et stimulant , alors ?

 

« dis moi , fit elle en s'asseyant qu'est-ce qui s'est passé pendant le voyage avec le professeur de P

 

«  mais rien , pourquoi tu me demandes ça ?

 

« parce que je te trouve changé depuis que tu es revenu de ce voyage , tu ne veux pas en parler

 

«  non ...enfin si mais pas comme ça , pas maintenant , faut que j'y reflechisse

 

L- «  alors c'est si grave ?

 

«  grave ...franchement j'en sais rien....mais ça concerne notre vie à tous deux , si je dois le dire à quelau'un ce ne peut être qu'à toi

 

«  je supmose que je dois m'en contenter

 

« madame Dubois n 'a rien dit

 

« ellle t'embrase

 

« je ne parlais pas de ça , elle a rien dit d'autre

 

« dit quoi ?.... ? À quel propos ?

 

 

 

«  mais a propos de moi , de nous deux , tu leur en a parlé au moins

 

 

 

Sonnerie de la porte d'entrée …

 

ça doit être la gardienne , finis ton thé , je vais lui parler

 

 

 

 

 

 

 

 

 

----------------- A-P qui est madame DUBOIS ;;..LA MËME QUE LA FEMME DE JAMES

 

c-a-d l'ex amante de E- alias ….

 

putain je crois qaue l'uateur ou le coordi se sont emmêles les pinceaux

 

*Et j'ai l'air de quoi moi , à prfésentre des fantomes , des prénos qui circulent comme des dossiers sans âmes ni tripes àla mode de Caen...

 

 

 

Non faut être sérieux , on ne bas pas une œuvre de fiction SERIEUSE comme cell-çi sur des approximations ; ikmaginez un prof de chime qui dit à se élèves , on afait une reactrion la semaine dernière avec du bleu de methylène mais en realité c'était du bleu de prusse , ou bien je sais pas moi nune connerie du mêe style

 

 

 

________________________________

 

 

 

 

 

 

 

Pivot de l'argumentation en faveur du collectivisme ( C.L. Ou C?C.)

 

 

 

Ne pas laisser les decisions d'investissement

 

et surtout les dcisions d'embauche et/ou de licenciement

 

a la discretion d'un individu, seule la collectivité a le droit de vie ou de mort

 

sur un I(S).....et encore ( voire N °°...0002...°°99 la pine de mort a la vie dure ….)

 

valeur travail : fondamentale mais avec d 'autres

 

donc eviter le piege des réponsqes complexes

 

mais qui ignorent l'autre aspect des choses

 

Asmettre que certains S'I) et même desI'S) puisent aimer vivere sansq gtravailler

 

etmême s ans s'occuper si on décidait un jour de subsitituer au moins le terrme « occupatioins «  au terme «  trvail «  qui recouvre gtant de choses différentes

 

alors qu'il est toujours auxxi mal définit ( archives du B.I.T Genève ..1996...

 

 

 

 

 

_____________________________________REM ADD FOLOWING TO s;m;c

 

 

 

 

 

JOURNAL C.L. Et L.C. sontils vraiment équivalents ?

 

 

 

23 / 01/14

 

 

 

CONLUSIONS PRATIQUES

 

 

 

En définitive Marx avait tort d'avoir raison avant terme

 

Il est venu au monde trop vieux et trop tard

 

Moi aussi j'avais tort de me fdaire l'avocat d'un libéralisme collectif ou « collectivisme liberal

 

 

 

La seule réversibilité des termes montre qu'on est dans le R.C.

 

Mais j'ai bien précisé et répéte que TOUS les systemes d'O.S. étaient équivalents

 

cette affirmation n'est vrai qu'en dynamique , autrement dit tous les systems sont « plus ou mins « équivalents »

 

Dans ces conditions pourquoi militer pour un systeme plutôt qu'un autre ?

 

Disons alors que je mettrais la « liberté » au dessus de toutes les autres exigences des sociétes

 

et /ou des individus – selon les phases de l'évolution -

 

Même alors le collectivisme resterait une option pour certains individus

 

vraisemblablement les S(I) mais je n'en suis pas sûr

 

Si l'aspiration au collectivisme en tant que système fait partie aussi des libertés alors ce système d'O.S. devrait s'appliquer aux seuls ni...ni ( voir § N°......)

 

c-a-d ceux qui ne trouvent de liberté ni dans l'esclavage ni dans ...la liberté !

 

Et nous voici a nouveau dans la contradiction : mais nous savons maintenant lever cette contradiction-indetermination : Il suffirait en effet que l'on ne parlât plus de progrés linéaire

 

Ou mieux encore que les lois simples ne soient pas superposées à des fonctions complexes

 

comme la liberté par exemple

 

Si l'on revendique la liberté d'entreprendre dans un systeme liberal

 

On a parfaitement le droit de revendiquer dans le systeme collectif , la liberté de ne pas entreprendre

 

je reviendrai sur cette conception négative de la liberté

 

 

 

Se pose alors le problème des frontiéres : les ensembles des ni...ni vont tres certainement ignorer les limites geographiques des ensembles des « et ...ou « 

 

En désignant ainsi les sociétés actuelles qui mêlent les genres : par ex. ceux qui veulent le bonheur OU l'argent et ceux qui rêvent des deux ensemble

 

On peut en déduite un peu hâti vzemnt que les ni..ni sont plus cohérents

 

Pas du tout : nous sommes encore dans les tendances naturelles

 

 

 

.....FICTION

 

 

 

M6 X W B

 

COMENT ONT ILS DECOUVET L AUTEUR DE LA CROTE SUR LE BUREAU DU G- M

 

ANALYSER LES SELLES DE TOUS LES CANDIUDATS AU SEMINAIRE

 

eliminer les femmes

 

faire cdroire une chose sans la faire ( base de politique moderne )

 

P.CUL avoue à O- qu'ile croit pas à l'hiumanité »normale «  de F(H)

 

incapabed'exproimer ses désirs cachés = passe d'un extrêne à l'autre

 

commeles nègres et les juifs :

 

 

 

 

 

________________________________________________

 

 

 

Tous ces developpements parfois fastidieux auraient pu être contractés en quelques lignes :

 

 

 

Une définition de la Nature étant :

 

Succession illimitée de changements primaires ou secondaires d'amplitude ou de fréquence

 

Dans ces conditions toutes les tentatives d'amélioration concues ou rêvées parles êtres dit intelligents sont vaines puisqu'elles sont déjà inscrites dans le cours du cycle éternel

 

 

 

Mais la concision -ou la sècheresse - du discours scientifique bride tout contradiction dans les débats . Quel serait donc l'intérêt d'un débat au cours duquel tous les participants seraient en accord sur tous les points

 

IL SEMBLE BIEN POURTANT QUE CERTAINES GENS Y TROUVENT UN INTERET

 

La-dessus il n' y a plus rien a objecter « sérieusement » mais seulement par goût du jeu

 

Si la Nature ou dieu ,ou le diable ensemble ou séparément ont décidé à l'origine que tout devait être possible sur terre force nous est de nous incliner

 

Meme si l'on rejette cette idée d'origine on retomberait dans ce même débat

 

Accepter le changement cyclique illimité ne veut nullement dire s'y résigner

 

Puisque nous sommes tous des joueurs-nés , la sagesse consisterait à s'incliner devant la « volonté » naturelle sans cesser de faire semblant d'améliorer les choses

 

Et une fois qu'on s est piqué au jeu ….

 

 

 

Si l'on veut maintenant - en dépit de mes tentatives d'inclusion des termes d'espace dans le L.C. - élever le débat on aboutit à la question finale des philosophes : que recherche l'être humain

 

 

 

 

 

 

 

Précision sur ce qui précède : élever le débat est un terme inapproprié pujisque j'ai répété que les tàaches menagères étgaient tou aussi importantes que les autres

 

ON NE PEUT EN EFFET CONSIDERER LA TERRE COMME UN PLAN QUE SI L ON VEUT BIEN OUBLIER CERTAINES CHOSES

 

TELLES QUE LA GRAVITE OU L INEXISTENCE DE DROITES DANS L ESPACE

 

 

 

......................... ;;

 

La réponse ?

 

 

 

Remlplacer « concurrence » par notion plus vaste : « complémentarité » des séries Ai/ Bi

 

 

 

_______________________________________

 

 

 

Croissez et multipliez ….DISCOURS VAINS ET RECHERCHES FASTIDIEUSES

 

 

 

retour sur importance du langage ( voir § 2 …... )

 

fin du cycle de bio-eco-socio-philo-psycho-metaphysique

 

 

 

 

 

D

 

 

 

POURTANT

 

Un dieu qui « voudrait «  que les races deshumains se propagent et prolifèrent se comporterait exactement comme tel auteur d'ouvrage …

 

qui « voudrait «  lui aussi que son ouvrage soit très vire reproduit en plusieurs exemplaires de peur qu'il ne disparaisse

 

 

 

Vaines frayeur et aussi vaine volonté

 

Je ne vais tout de même pas considerer les divinités comme des êtres vains  non ?

 

Quels outrahes ne leur a-t-on pas déjà fait subir

 

le tout pour notre plus grand plaisir ...de dieux des dieux x

 

 

 

Précisons une fois pour toutes – cause toujours va dire la lectrice - qu'il nous manquerait éternellement une dimension de la complexité

 

Et c'est précisément celle de l'éternité dans le changement

 

 

 

J'ai deux remarques sur la rponsqe des philosophes au problème de la recherche du bonheur

 

1- les individus ne peuvent pas rechercher le bonheur

 

puisqu'ils ne savent pas le définir

 

 

 

Cet a rgument peut être combattu a son toutr par cette objection :

 

Dans un monde fait de cycles , on ne chrerche une chose ( ou un être ) que si on l'a déjà trouvé – a gtout le moins entrevu

 

Pour dame nature , ou seignertu diable les choses sont plus simùples : homme rechercher femme et réciproquement femme rechercher homme

 

Oui ncertes , mais les ni...ni dit le diable ?

 

On voit donc que l'intrusion d ' Eve dans le jaredin es illusions a causé des dégats

 

mais il faut l'entendre sur 2 niveaux au moins

 

 

 

Le deuxième arg. est plus « sérieux « : comment peut-on plaquer une définiton statique sur des notions dynamiques aussi « simplement « ?

 

Le bonheur tel qu'il est décrit dans la Genese - et même envisagé encore par certaines personnes

 

recouvre une realite telle qe la conscience de l'ennui soit totalement absente

 

Je prétends que la définition dynamique du bonheur est la succesion des états « tristes «  et joyeux »

 

J'évite de discuter la regularité de ces états pour ne pas perdre le fil

 

Il faut donc soit admettre que le bonheur n'est pas sysnonyme d'inconscinece de l'ennui

 

 

 

Ou bien reconnaître que la recherche de la distraction est plus générale que la recherche du bonheur dans sa définition classique

 

retour à la theorie du jeu différentiel

 

la notion de distraction ou mieux : de divertissement est plus « generale » parce que' elle inclut l'alternance , donc le changement lorsque le bonheur lui n'est envisage que comme une direction fixe ''- par certaines gens – peut-etre pas les philosophes

 

Je ne critique pas pour le seul plaisir de me mettre en valeur mes idées

 

Le rôle des philosophes – dont le langage doit être précis – ne consiste pas a sous-entendre des notions sous npretexte qu'elles sont trop evidentes , mais au contraire à lever tous les malentendus

 

le fait que l'un d'entre'eux ait parlé de paix perpétuelle me conforte dans ma position

 

On n epeutnparler de paix perpétuelle ou de bonheur eternel que si l'on croit à une direction privilégiée de l'univers

 

On parle aussi en langage savant d'anisotropie

 

A mon avis cette direction n'a jamais existé – mais je ne cherche nullement à fermer le débat

 

 

 

............. LINK ?

 

 

 

Or notre langage – qu'il soit oral ou écrit - ne saurait tenir compte dyu dynamisme des êtres vivaints tant qu'il n' a pas intégré la complexite

 

 

 

Retour par conséquent aux « origines «  du langage t

 

 

 

Mais un point d'interrogation subsiste : partager , renoncer aux profits , agir sur des cellules locales , tout cela part de bons sentiments ...MAIS PEUT ON FAIRE ENCORE CONFINACE aux hommes , à certains hommes assoiffés de pouvoir et dont la soif de revanche ne pourait s'étancher que dans le sang

 

«  comme le clamaient les dramaturges classiques et antiques ; lesquels s'y conaissaient en massacres et autres casse-gueule ; qui va titrer les ficelles de la société du partage

 

Ou faudra-t-il ressortir encore une fois les proverbes bonnes intentions et enfer et damnation et ceintures dorées ….

 

 

 

J AI DE LA MFIANCE je ne trouve plus que cette phrase de Chavette à répéter avant de passer à la trappe tous les espoirs mesurés ou non

 

qamules'un

 

 

 

_______________________________

 

j ' adopte içi une tournure perso pour ajouter du »piquant «  au discours

 

 

 

Marx n'aimait pas le travail - mais quel travail ?

 

Que celui qui est capable d'écrire une oeuvre aussi colossale – et aussi indigeste aussi – veuille bien nous donner sa définition du travail

 

Ce que souhaitrait sans doute ce prophète – pour autant qu'il permît d'interpr^ter sa pensée pour les autres – c'est qu'on susitutiat la notion d'occupatioin à celle de travail ou de fonction sociale fixe

 

je dirais aussi rigide ou lineaire

 

Ou l'on voit que tous les problèmes et principes d'O.S. sont liés comme dans une chaine

 

comme dans la chaine des transformations dans l'univers

 

C'est parcequ'on veut assigner aux individus des tâches fixes

 

qu'on finit par les mesurer sur une échelle scalaire

 

Désolé pour ce pleonasme

 

Lorsque les êtres comme les particules naviguent sur des orbites diverses

 

Ils sont donc de ce fait in-comparables , ce qui ne doit pas nous empêcher - paqr nous j'entrends ceux que ce jeu interesse – de les comparer

 

Ou , comme j'ai dit plkus haut « faire semblalnte de les comparer

 

 

 

Sur un autre plan la différence entre des gens comme Marw Rousseau et ..moi et certaines autres

 

c'est que nous croyons être utiles a la société en exhiubant fièrement notre intrelligence . Nous avons de naissandce ou par nature des preoccupations constante sur l'intérêt général ...

 

- que d'ennuis et que d'ennemis m'a causé cette insouciante arrogance !

 

...Lorsque les « autres «  ne songent qu' a tirer parti des avantages et même des inconvénients des règles établies par les sociétés pour leur profit personnel

 

J'ai vainement débattu avec les autres et surtout avec moi-même pour savoir laquelle de ces catégories sociales avait raison

 

Après tout s'occuper de ses affaires et laisser l'O.S. a la main divine , est aussi une philosophie de vie respectable . Il y a toutefois plusieurs « mais « 

 

 

 

 

 

INSERT FICTION A4 le duel et crise des couples

 

MEME SI DEPASSE / INCOHERNCE ASSUMEE /

 

DERNIER DIALOGUE BERNARD - OLIVIER

 

CE DERNIER VA VIVRE AVEC LE G =-M

 

 

 

 

 

en tout bien tout ..deshonneur ?

 

 

 

HA HA HA RIERE HOMERIQUE ( P.CUL ) ET BIO CHIMIQUE ( olive figue et deroxat)

 

DES INTERO GENERALES ENCORE

 

SUR LA PLACE DE L ART DANS LA SOCIETE EN DECONFITURE

 

 

 

un autre ex. d'évolution flip-flop : les artistes semlent apprécier chque jour davantage les bienfaits des gros sous pendant que de l'autre coté de la bande des fréquences – et des frequentrations – les marchands d'art semble peu déroutés par les sautes d'humeurs Les gens ont tendance à oublier plusviteles avantages qu'ils tirent de leur vie collective que les inconvénientsqu'ils subissent Ainsi nul ne va contester aux moines et autres marginaux le droit de vivre aux crochets de la collectivité , quoiqu'il puissent le prétrendre le contraire

 

 

 

 

 

BERNARD apres le duel et la mort de O-

 

touché au foie ? Ou au colon ?

 

Il le soigne en le violant !

 

 

 

 

 

Il composa son numero et attendit , l(oeil aux aguets

 

«  oui c'est toi Marc ?......et on poeut lejkoindre où ?......

 

Ecoutes rends moi serevice , j'ai un blessé içi et je ne peux pas appemer une ambulance ???
Non non c'eezst pas ce que tu crois , répète kui le message il coprendra …..c'est un étudiant des beaux arts il doit pas connaître ….tu n'oublies pas hein c'est une urgence le bponhomme peut claqmcer ….il peut pas m'eappeler lui ? …... je suis pas du coin je peux pas t exliwuer , c'est rue des crodelieres c'zest tout ce que je sais ….. attends je vois des passants , ils vont peut-être me renseigner

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il passa sonn bras autour de sa taille en prenant bien soin d'éviter le manche du couteau

 

 

 

ça va aller tu crois

 

mais oui ,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il ne eput retenir une exclamtions de surprise en desqhabillant O_

 

Bon sang j'ai jamais vu une œuvre d' »aret aussi p arfaite il lui passa la main sur la fesse gfauchepuis , pris d'une envie soudaine il déboutonna sa braguette sortit son ...outil ...mince un vrai braquemart , et le glissa entre les masses maolles

 

quel bonheur : le blessé s'agikta lui aussi faiblement , ce qui ne gatait rien

 

 

 

tu aimes hein salope

 

 

 

les interrogations et difficultés surgissent dès lors que les anciens riches et politiciens et truands veulent les imiter sur le tard tout en gardant un œil sur leurs intérêts

 

En theorie tout être devrait passer la moitié de sa vie à détruire qu'il a construit durant l'autre moitié . POURQUOI l'experience pratique ne traduit elle pas plus fidèlement cette « theorie « 

 

la réponse est longue et ardue , on la trouvera en partie dasns les « 1001 P.O.S . «  ou mieux encore dans ses propres reflexions , dans l'enchevêtrement des principes et des lois , dans nos décisions irrationnelles , peut-petre ne savons nous rien encore de l'injustice intemporelle , savons nous par ex. distinguier le s pincemens de cœur et les reponses rationnelles à des comportement instinctifs , dans quelle mesure les dephasages des relations sociales entrent-ils dans nos propres realtions ?

 

Il est impossible dans l'état actuel de mes expériences et connaissances de relier un état particulier aux principes d'O.S. de manière automatique et instantaneé . Quand j'aurais trouvé la solution à ce mystère – me faut- il aussi esperer ne jamaisi y parvenir ? - l'economie ou l'art de faire vivre les communautes en harmonie deviendra une branche de la robotique

 

____________________________

 

La solution au problème posé içi i-e : le départ entre 'intérêt général et interet particulier est a voir en filigrane dans cet ouvrage , j'éviterai de la donner en clair pour ne froisser personne 

 

 

 

Si comme je l'eairépéter ; il est iumpossible vu le nombre de paramètres et variable de compoarer et a fortiori de selectionner un S.O.S parmai d'autres , pourquoi choisir plutôtle collectivisme que lkeliberalisme

 

Ou le collectivisme libéral ou le L. C. ou une parmi les différentes variantes de cette combinaison ?

 

 

 

Pour la nouveauté tout simplement ; puisque nous avons semble-t-il épuisé les avantages su système liberal avec son argent sale qui n'a pas rebuté les mains les plus sales ni les âmes les plus propres , après avoir erigé la rechjerche du profit en dome puis l'avoir rabaissé au niveau du crime , ne serait il pas gtemps de tâter un peu nos velleité st nos aspiratrions au partage , à l'intérêt general et autres socio-demo- vacheries

 

La vie est un jeu non ? Alors ….JOUONS NOS DECISIONS A PILE OU FACE

 

 

 

pour rester sur cet ex. de l'intelligence c'est une qualite Et un défaut comme c'est le cas de TOUTES nos conventions

 

 

 

On doit donc la montrer - fièrement si on est jeune et stupide - dans un systeme collectiviste POUR aider , sermonner corriger les torts et autres lachetés du collectif

 

Mais on doit la cacher soigneusement dans un système d'entrerprise individuelle , pour arnaquer , manipuler frapper dans le dos , et autres actes de « courage »individuel

 

 

 

 

 

remarque incise :

 

cette reflexion mp' assez curieusement permis de me débarrasser enfin de cette discussion sur la cohérence et la contradiction . Je m'empresse donc de lever cette ambiguité des propos qui précèdent sur ce ^point

 

 

 

Un systeme d'O.S est plus cohérent s'il intègre un plus grand nombre de situations complexes

 

langage math diff. De l ; courant !

 

deriver = multiplier les criteres – ou angles de vue sur les fonctioins sociales )

 

d'ou le nom : S.M.C

 

chacun son metier aux psy de défibir la posoitopnj exacte des ind. Sur les echelles de fréquence sociales

 

 

 

rem : les moqueries et insultes = incitations a changer de comportement seraient elles utilisées plus judicieusement dans un S.O.C ? voire ! ….

 

 

 

qui est plus intelligent . ? le parvenu qui etale sa richesse ou l'avare qui la cache pour mieux s'en servir

 

 

 

__________________________________________

 

 

 

 

 

retour ( interro) sur TEMPS

 

 

 

raisonnement dynamique et complexité ( ( S-T) la relativité est une manière d'introduie la complexité dans le RAISONNEMENT . eco

 

 

 

«  une chose que je ne comprends pas , ou bienle temùps existe ou bien …..

 

 

 

( LANGEVIN voir § ….... ) ceci dit dit on peut admettre qu'il pussa y avoir des zones spéciles ou l'espace et le temps sont dns uns confiuration particulière plutot par des phères qui se gonflent et se dégonflent à des vitesses parfois hallucinantes ,c'est ça la vision qu'on devrait avoir aussi des espaces eco prioritaires , ou au contraire dans des zones tourmentées comme celle que nous traversons en EUROPE ? VOUS NE COREZ PAS QUE les galaxies financiéres n'ont rien a envier aux autres ikmaginez un peu des milliards d'opératrions bouclées et débouclées en quelques secondes , des millions d'êtres uqui laissent éclater leur joie tandis que d'autres tirent une tronche ,peut-être même se tirent dansla tronche , quel spctacle

 

 

 

amis c'est horrible ce zue vous dites , vous êtes un vrai salopard de financier sans cœur

 

He là du calme fillette , j'ai pas dit qaue j'approuvais , je vois seulement la beauté …...comment dire oui c'ezst bien la beauté quasi épique du tableau , pour l'aspect moral il faut voir dans la salle 22 ou 23 , chacun son métier que diable

 

 

 

Oui mais otut de même , parle aussi froisdement de drames humains

 

Ecoutez sauf le respect que je ne dois qu'à mes supérieurs , et vu mon âge je n'en ai polus de supérieurs , du reste vous savez quelle est cmon opinion sur ces compraisons merdiques

 

donc sauf respect vous commencez à me faire chier avec vos reflexions

 

 

 

la contradiction , ekle est partout vous voulez que je vous impose la maintenant un langage comples

 

 

 

allez chiche

 

maius vous ne tiendrez pas le coups ,

 

 

 

 

 

 

 

le langage math est lui aussi boàtrré de paradoxes ainsi les ondes devfrien têtre represen,tées non ps sur un diagramme-plan pas des sinusoides ùmais

 

 

 

_________________________ ARGENT

 

 

 

INSERT FICTION ( Amour-Argent ) ( Amour-Argent et amour-propre )

 

 

 

 

 

A-t-il réussi là où tous les dieux ont échoué ? Uniformité

 

A en croire les reactions des jeunes de notre génération debut du 21 ème siècle

 

'argent a déjà pris le chemin de la retraite

 

Il faut souhaiter qu'on n'aille pas jusqu'au bout d la logique circulalire

 

 

 

Rppelons nous que nos inventions – et l'argent est certainement la plus rfeamrqu abe d'entre les inventions – surtout si l'on se souvient qu' »elle n'est associée à aucun nom en particulier – nous ressemblent , ou nous rassemblent selon le proverbe , comme la complexité nous divise

 

La S.M.C est tout a fait en accord avec les nouvelles intiatives locales : Il est plus judiieux de creerdesmonnaies locales en les associant de manière ponctuelle lorsque TOUTE la collectivite – ou les collectivités - y trouvent leur intérêt

 

 

 

DERNIERE QUESTION

 

 

 

N+

 

P.O.S N°....

 

pourquoi les retrournements sociaux provoquent ils des larmes et du sang

 

alors que les theories scientifiaues peuvent etre abandonnees sans verser ni larmes ni sang

 

 

 

Patience ! Quand la science sera devenue religion elle susciterea comme les autres religions des débats passionnés et aussi des conflits sanglants

 

la violence est donc la forme ultime de l'intérêt qu'on porte aux choses et aux êtres

 

et le sang seraiti alors un concentré de salive , sueur intelligencenaturelle et artificielle , energies de toutes formes

 

y compris l'energie monétaire ?

 

 : en définitive : le fluide suprême qui empeche les machines sociales de se gripper

 

 

 

Allez donc rfeprocher ensuite aux «  anciens «  leurs sacxrifices odieux et stupides

 

QUAND LE brouillzard techno empêche de voir clair le mieux est de sen remettre à la perspiucacité des oracles vivnats ou morts

 

 

 

 

 

----------------------------------------------------

 

P.O.S LES 2 SENS DU MOT SUCCES / SOCIETE /

 

 

 

 

 

 

 

dialogue entre initiés P- M- E-. et Candide …...F 'philosophe )

 

 

 

langage – relier à 3-4-5 l'alphabet et l'évolution des ...gouts et des necessites

 

 

 

EXTRAIT VOILA / CLERVOI P..2/3

 

 

 

1- DROIT DE REGARD
je comprends que les femmes soient parfois agacées quand on les couve du regard - pas moi encore que ...-
moi-même j'ai éprouvé parfois une gêne� - il y a vraiment des gens qui ne savent pas quoi faire de leurs yeux
�J'ai 3 nouvelles à vous annoncer aujourd'hui (*)
 ;;...........................

 

Les relations sociales sont fondées sur la peur , la force ; la ruse etc ….

 

Rien qui puisse se transmettre par enseignement

 

A quoi servent donc les écoles ?

 

A produire des agneaux et des loups ; Il parait même qu'elles fabriquent des requins , des poires et des renards , des poules ,des noix , des lions...

 

et des ours …

 

- » Mais toute cette faune-flore se trouve déjà dans la Nature

 

Alors pourquoi se donner tant de mal pour l'imiter ?

 

- « Faut bien passer le temps , faire quelque chose

 

 

 

Les co-contractants ne sont plus aussi clairement définie

 

pouvoir et peuple se sont emiettés : un pas dans la direction d'une S.M.C

 

un pas sans doute aussi vers le déclin dune civilisation flamboyante

 

qui ne saurait s'accomoder d'une longue agonie

 

 

 

***

 

 

 

Dois- je prendre une houlette de directeur d'études

 

Pour montrer aux ignorants que les relations sociales

 

ne sauraient obeir à un seul principe

 

Il en faut 2 au minimum : 1 est un monstre enfanté par les mathematiciens

 

Il existe , certes des monstres dans la nature

 

mais qui saurait les reconnaître comme tels ….Untel ?

 

Qui a décidé , le premier d'établir une norme

 

En toute logique seul un ours peut écrire un contrat social

 

Puisqu'il est difficile de décrire le mouvement d'un troupeau

 

sauf à s'extraire de la foule

 

 

 

 

 

Pendant que l'ours ( J.J.R ) écrit …

 

le lion insuffle son haleine au troupeau

 

et le guide vers sa destinée

 

 

 

- « La société aurait donc besoin de chefs pour incarner sa volonté ?

 

 

 

- « Seuls les renards ou les poires peuvent parler de volonté sociale

 

Comment une masse pourrait-elle avoir une volonté ?

 

 

 

Sous réserves que le cours des sociétés soit différent – ou indépendant – du cours des astres

 

Il n'est plus possible d'assigner aujourd'hui une direction monolinéaire au mouvement des sociétés

 

Vers quoi au juste ? Une nature secondaire ?

 

***

 

 

 

Mais qui a décreté qu'il fallait imiter l'ordre naturel ?

 

Est-il absolument necessaire d'établir une hierarchie des valeurs pour faire tourner une société

 

Qui , le premier a dit : il est plus important de vivre ou dormir , que de rêver ou agir

 

 

 

«  le premier qui a posé une cloture …. »

 

- « Désolé , Jean Jacques , Il n'y a jamais eu de premier

 

Si nous savions comment la vie a commencé , je ne serais pas à me torturer les méninges

 

sur la conduite de la société

 

 

 

Cette manie de réduire à l'unité , un univers qui ne saurait s'épanouir que dans la multiplicité

 

 

 

____________________________________

 

E_ et L_ rendentnvisite au blessé

 

appart laissé par le père avant fin du bail

 

Bd la tour maubourd dans le 7 ème

 



 

ALORS COMMENT VA NOTRE HEROS ?

 

 

 



 



 



 



 



 



 



 



 



 



 

DERNIERE SEANCE ?

 



 

CONCLUSIONS SUR LEGITIMITE DES S.O.S

 

OU APPLICABILITE ….OU COMPLEMENTARITE ….ADAPTABILITE ...PERMEABILITE DES INSTITUTIONS

 



 

L INSTITUTION SUPREME : L ARGENT OU NERF DES O.S. FONDEES SUR LIBERTE

 

une O.S. Peut elle être dispensée d'un etalon d mesure de TOUTES lres richesses ?

 

DERNI7RE QUESTION INSOLUBLE DES 1001 ALLERS / RETOURS DU CYCLE

 

QUID DESIMPURETES POUR DOPER LES TRANSISTORS PNP OU NPN

 

LA PERFECTION EST DONC UN HANDICAP POUR LADYNAMIQUE DE CONQUETE /FONCTION CYCLE +VOLONTE

 



 



 



 

les ennuis commencent dès lors qu'un système d'organisation sociale fermé est appliqué à un groupe vivant en milieu ouvert

 

On a l'impression de tourner en rond – et la discussion qui va suivre va le montrer – parce que la substitution d'un système S2 , réputé « meilleur » à un système S1 révèle 2 choses – au moins :

 

1- la pensée humaine – est-ce une tare congenitale , ou un attribut d'essence divine ? - est incapable de mettre en lumière un principe , sans du même coup rejeter dans l'ombre le principe contraire

 

2 – les comportements des I(S) changent lorsqu'on passe d'un système à un autre , de ce fait le changement de système est en soi un inconvénient – ou un avantage – à ajouter aux autres (*)

 

Pourquoi dans ces conditions changer d'organisation sociale puisque les individus s'adaptent au changement

 

En particulier , ce pouvoir d'adaptation transforme des inconvénients en avantages , et réciproquement l'accoutumance aux avantages rend caduque tout espoir d'amélioration

 

je reporte ci-après aux « remarques » mon opinion générale sur les changements techniques

 

 

 

***

 

 

 

Comment relier un – ou 2 – principes genéraux à une solution particulière

 

l'ex. çi-après montre que le rapprochemnt ne saute pas toujours aux yeux

 

d'un autre côté le recrutement des dirigeants devrait être davantage lié aux aptitudes avéréesde ces derniers à résoudre des problèmes , et non comme c'est souvent le cas ; à leur éloquence , c-a-d leur aptitude à mobiliser les énergies en soulevant l'enthousiasme , ou en faisant croire qu'ils peuvent le faire

 

le dirigeant idéal étant bien entendu pourvu de ces deux aptitudes

 

 

 



 

soirée au Zénith , cité des scieinces de la Villette vendredi 12 octobre

 

Toute la bande était bien sur présente au « meeting » du front répiublicain , plusieurs stars dont un realisateur de filme , un député du coin et une chanteuse italienne

 

Suivan les recommandations du G-M

 

( gourou-miro ) ou grand-maitre selon les humeurs jeunes , ils devaitn poser des questions choiisies sur une liste et rapporter les reponses à la prochaine seance

 

maois quel parti pourrait en tirer le professeur , qui ne s'interessait que de loin a la politique ?

 

Et surout quel profiets allaientils tirer eux de cet exercice de style ?

 

Personne n'était en mesure de réponsder à cette question mais puisque le maitre l'avait ordonné

 



 



 

le dessein de la bannière aurait dù être explicite si le dessinétait , lui plus clair : il était censé représenter un ex-banquier/trader/financier passant la serpillère

 

...le lendemain de fête dans une salle de danse jonchée de confettis...

 

belle revanche des femmes diraient les lectrices militantes du féminisme

 

Pourquoi donc n'ont elles pas eu cette idée avant ?

 

 

 

 

 

 

 

Et tant d'autres (2) encore

 

Le législateur comme le juge trouveraient là un moyen élégant de réduire la population carcérale en appliquant un principe de L.C.

 

_______________________________

 

REM / BANNER N°/....

 

 

 

PNT < « qui a trop fait valser les millions

 

< «  doit pouvoir balayer les cotillons

 

 

 

      dessin : chapeau avec $ …..balai et confettis - prison/ dancing/corbeille/

 

coffre -fort

 

 

 

          

 

legende /................

 

 Reflemen de comptes – auteur – héros

 

En somme notre jeunecouple va se refomer sous l'hypothèse flip-flop

 

la femme qui vouait une adoratrion aux hommes est tombée sous le charme et la coupe d'une féministe enragée , notre boudhiste non-violent est devenu adepte de kung-fu pendantr que le fils de colonel lass » des bagarres de rue , choisissait les ébats nocturenes dans un lit semé de pétales de roses . Seigneur ne seras tu donc jamais fatigué de balloter ainsi les gens de haut en bas et de droite à gauche sans jamais varier le menu ?

 

Comme je fais pratiquement ce ue je veux dans cetrte maison – quand le le sais il va sans dire -

 

la fin de l'histoire ne fait pls de doutes ...

 

L'auteur de ce best failure ne dépend que de mon bon ou nmauvais vouloir pour son pain quotidien ,surtout son vin quotidien car ça ne mange pas de pain dans ce quartier avec les droits d'auteur

 

<non seulement i me pique mes idées , en prétendant que nos idées ne sont que des locaions mais en plus il m'utilise comme son « alter-écho » une caisse de resonnance où il déverse tous ses trops pleins daffectivité , projets de vengenace , ambitions joies et haines refoulées

 

comment peut-onvivre normalement avec tant de bruit et mouvemrent dans la tête et si peu dans le ventre ? C'est ce qui me laisse perplexe

 

INSERT FICTION

 

 _______________________________

 

Un examen rapide de la distribution des tâches permet d'apprécier l'évolution chaotique des « systèmes » sociaux

 

Je place içi des « «  pour bien montrer que si les reflexions des « ours » ont été à la fois ingénieuses et abondantes , les politiques / ou initiatives / des loups , requins et lions ont beaucoup laissé à désirer

 

Pourquoi ne pas distribuer au « peuple » à l'issue de chaque scrutin un document intitulé clairement «  CONTRAT SOCIAL « C.S en abrégé ?

 

Dans lequel chaque citoyen pourrait consigner ses nouvelles doleances en regard des promesses des elus – imagine-t-on la frustration des ingénieurs et autres professions libérales qualifiées vulgairement de « peuple «  , obligés de se soumettre aux décisions de ministres qui ont souvent moins de diplomes et toujours moins de sagesse au service du dit « peuple »

 

 

 

Sur lequel donc ; chaque citoyen apposerait sa signature

 

En l'accompagnant au besoin de commentaires , suggestions etc ...

 

Pour commencer un plan directeur socialdevrait découper ce peuple en classes plus en accord ( up to date ) avec la complexité de nos sociétés

 

Une complexite que tous les experts cités s'accordent aujourd'hui à souligner

 

parcequ'ils l'avaient tous avec le même ensemble , ignorée hier

 

Je ne vais pas répéter içi encore la mauvaise utilisation de ce terme

 

UNE FOIS CES classes définies et seulement alors , les français d'en haut vont pouvoir assigner leurs tâches aux français d'en bas

 

Encore un langage insultant qui n'a l'air de choquer personne , bon très bien, qui suis-je moi pour y trouver à redire

 

 

 

***

 

 

 

L'importance d'une bonne distribution de tâches

 

Comment ont été affectées les tâches dans le passé ?

 

J'en ai parlé dans un ouvrage sur la timidité (4) puisque personne vivant du temps des cavernes ne m'en a parlé , j'ai donc supposé que les males s'étaient attribués les travaux extérieurs et les femelles ont dù prendre le reste

 

C'était donc « naturel » comme il devient naturel aujourd'hui que les forêts sont défrichées et que par conséquent personne n'a plus peur de voir dans nos rues plus de femmes que d'hommes

 

Je répète il ne s'agit que d'une supposition ; je ne suis même pas certain que les premiers humains ( attention à cette expression !) aient bien habité des cavernes . Cette hypothèse ne saurait en aucun cas se transformer en principe , chaque type de société pouvant avoir inventé et/ou appliqué une répartition différente

 

Bref , en nous limitant aux sociétés actuelles vivant en Europe , Etats Unis et aussi en Australie ; on peut résumer ainsi l'état des lieux : les humains mâles font des ronds de jambes dans les bureaux et anti-chambres le jour , et le soir ils retrouvent leurs compagnes femelles qui auraient dù entre-temps nettoyer les chiottes avant de torcher les moutards et préparer la bouffe

 

Désolé de recourir à ce langage fruste , c'est le chef de famille qui parle

 

Il dit en rentrant bourré comme à son habitude: «  et t'avise pas d'exécuter ces tâches dans le désordre , sans quoi …. »

 

 

 

***

 

 

 

 

 

Quel theoricien a décidé que les tâches avaient plus ou moins d'importance ?

 

Qu'on pouvait même les classer ?

 

S'il a existé alors qu'il reçoive içi le solide témoignage de mon estime

 

Appuyée par un non moins solide coup de pied au cul

 

les males/femelles veulent avoir des détails ?

 

Alors je les attends au N°..... des 1001 problèmes insolubles

 

TRT := importance ?

 

 

 

<on dit par ex : : l'important est d'assurer le bonheur de TOUS les citoyens d'une nation , tous les membre d'une collectivité (**)

 

Bravo ! C'est ça la solution disent tous les membres en choeur et de coeur

 

sauf que certains membres ( hommes , femmes enfants ..) fondent leur bonheur sur le malheur des autres !

 

ce terme d'importance – ainsi que d'autres du reste qui lui sont attachés comme l'utilité , la liberté , la responsabilité …. – s'effiloche dès lors qu'une inspection sérieuse , pousse les conventions sociales dans leur retranchements

 

des retranchements mal étayés par la veulerie des traditions et souvent assis

 

sur la faible raison du plus fort

 

Ou du plus rusé , ou …. du plus …

 

Mais l'humanité a tout de même évolué , que diable !

 

Loin de moi l' intention de dénigrer la loi de la jungle

 

Je serais même d'avis qu'il serait temps de la rétablir , car on l'a évacué un peu hâtivement

 

 

 

Les changements de système et leur limites ( 7 )

 

 

 

Après mûre reflexion on décide d'abandonner le critère d'importance

 

Puisqu'il n'a aucune légitimité absolue – un point de vue n'est important que si l'on restreint l'analyse à 2 champs

 

On change donc de critère : ne vaudrait-il pas mieux donner une occupation à tout un chacun ?

 

Sans y attacher ni salaires ni peines , ni rang ni sanction , ni ...ni

 

Et on bute sur la même objection (modulo 2pi , diraient les logiciens ) certaines gens ne peuvent s'occuper qu'en observant les autres

 

 

 

 

 

Deuxième changement : satisfaire les besoins de tous au moyen d'une A.U.S

 

sans se soucier de leurs activités ( 6)

 

Les administrateurs qui ont appliqué ce principe - RMI en France imité ou non d'un autre système peu importe , pour une fois qu'un ministère remplit correctement son ...ministère je ne vais pas me gêner pour lui rendre hommage

 

Mais les fleurs qu'on jette peuvent avoir des épines

 

Il n'était pas utile de tempérer une si bonne intention par un jugement moral

 

Les personnes qui ne veulent ni d'une occupation ni d'un rang social , mais qui

 

exigent d'être prises en charge par la collectivité sont dans leurs droits

 

Et en parfaite cohérence avec une logique sociale déjà esquissée

 

Si aucun être n'est utile / nuisible dans l'abolu ; alors un travailleur/courageux n'est guère plus important qu'on paresseux / lâche

 

****

 



 



 

Là se trouve la différence essentielles entre les sytemes de gestion collective et individuelle : un seul S (I) ne sera jamais plus fort ou plus intelligent ,ou plus ….( on peut faire défiler içi toute la série des ( Qi - Di) … que deux I (S)

 

pourquoi ? Parceque toutes les entraves imposées par les lois d'offre et demande n'ont plus cours . Des lors que personne ne peut fixer un but ultime à une collectivité , tous les comportements liés aux instincts de domination tels que mimétisme , competition , gains et pertes retirés du jeu , rivalités , motivations .... sont eliminés . Le combat cessera faute de combattant aurait dit ce litterateur  célèbre ; là où il n'y a plus de besoin de sécurité , il ne saurait y avoir d'aptitude à la domination . La complémentarité est assurée dans les deux sens : sans aptitude à la sécurité point de besoin de dominer .

 

________________________ § A DEPLACER

 



 

Rien a voir içi avec les miracles , lesquels seraient eux , des entraves aux lois de la nature

 

les lois de l'offre / demane ne sont pas des lois naturelles

 

Le chimiste français Lavoisier , quireste décidément éternel par sa fameuse sentence : rienne se perd ,rien ne se crée , tout se fransforme

 

J'espère au moins ne pas repeter ces propos eb vain – j'admets en effte n'avoiraps fait l'effort d vérifier cepropos à la source

 

je suppose doic que M .lavoisier n'aurait point observé d loi – O-D ) ni dns le,milieu animal ni dans le milieu végétal

 

____________________________

 



 

Les objections qui viennent alors à l'esprit sont nombreuses : entr'autres comment allez vous inciter les gens à faire des efforts s'il n'y a plus de motivation ? Il faut balayer ces objections comme autant de reflexes liés au système basé sur les priorités , le classement des besoins et aptitudes , le profit tiré des défauts et excès de ressources ou d'emplois . Parce que la nature nous a dotés de pouvoir d'adaptation , nous n'avons – à la différence des ânes – nul besoin d'aiguillon pour agir dans telle direction plutôt que telle autre . Par conséquent dans la S.M.C, même si la collectivite décide d'allouer une quantité d'energie plus forte à un S(I) qu'à un I(S) ,ce dernier ne va pas se plaindre , et si l'on fait le contraire - je rappelle p.m. que le premier produit plus qu'il ne consomme , le dernier faisant l'inverse – les deux êtres ne changeront pas de comportement parce que leur choix de faire ou de ne pas faire n'a pas été fait sous la contrainte du marché , de l'opinion des autres ,ou tout autre mode tirée de notre langage individualiste. Il ne peut plus être question de «  pourquoi je trime pour des clopinettes alors que, le voisin se la coule douce , ou bien «  comment se fait -il que X gagne plus d'energie que Y

 

parceque , les complémentarités étant etablies de manière stricte ,ces comparaisons n'ont plus aucun sens . En clair dans une société ayant intégré la complexité ; Y a compris qu'il était aussi difficile de « se la couler douce « 

 

que de trimer comme un bœuf , de ce fait il n'y a plus de frustration à assurer l'équilibre social en recherchant son plaisir . Les plaisir et les peines s'équilibrant deux à deux on ne prend même plus la « peine » de les classer

 



 

Une petite réserve  - déjà mentionnée plus loin - : si le pouvoir d'adaptation est réellement illimité , pourquoi changer de modèle social

 

La réponse a déjà été donnée : a cause de la nouveauté . S'il était exclu d'instaurer le collectivisme libéral dans une société éduquée seulement à 20 P

 

cent , la chose est possible dans une société éduquée - comme on prétend -à 80 p. 100

 



 

N.B UTILISER IMAGE DU RESSORT QUI SE DETEND APRES COMPRESSION

 

MAIS SI LOIS HUMAINES SONT AUSSI CYCLQIUES QUE LOIS NATURELLES

 

F(n.sinx ) x F p(cos x) = fonction periodique aussi ( AMP p.n / n.p)

 

_______________________ N.B

 

les êtres S (I) sont les êtres libres et responsables

 

les I(S) sont les êtres dépendant partiellement ou entièrement de la société

 

«  - Mais comment les distinguer va se demander le lecteur objecteur qui est résolument ancré dans le monde individualiste : Il n'est ni utile ni necessaire de les distinguer puisqu'il n'existe plus de marché pour les valeurs - valeurs marchandes , morales , religieuses -

 

« M'enfin que faites vous de l'instinct de survie ! « s'écrie l'objecteur qui ne desarme pas décidément . Il est tellement imbu de son indivdualité – j'ai failli dire « individualisme «  qu'il a beaucoup de peine à imaginer un monde sans individus . Il ne pouvait donc lire correctement ce que dit le § précédent . Je le laisse donc relire et se convaincre lui-même

 

En re-précisant toutefois qu'on ne critique pas un système fondé sur une nouvelle base en utilisant des arguments fondés sur les tares de l'ancien système , en respectant toujours – si fortes sont les habitudes – les liaisons uniformes entre les causes et les conséquences . Dans un système de hierarchies circulaires la manière de relier les variables change aussi

 



 

voir N°.....sur la versatilité du « système «  ( Qi – Di )

 

et la réversibilité des sanctions / récompenses

 

 

 

Objection d'un tiers : Pourquoi pas «  à chacun selon ses capacités « ?

 

Contre-objection ( ce coup-çi c'est moi qui jette mon grain de sel : pourquoi pas «  à chacun selon ses besoins ,compte tenude ses capacités ?

 

Etc ….débat sans issue ( voir precedents : inné acquis ...( fonction-organe ) et autres réjouissances du passé ...qui pourraient fort bien revnir à la mode

 

Il n'y a rien en effet de plus entête que le CYCLE

 

 

 

J'ai pensé résoudre  ce casse-tête par le R.C.

 

Dans une société pourvus d'une H.C. Chaque individu possède au plus une aptitude qui le rend indépendant de S et au moins un besoin qui le rend dépendant des autres ( S-1)

 

l'ennui c'est que pour passer de nos structures pyramidales à une H.C. Il faudrait déterminer toutes les séries des ( Ai- Bi )

 

Ce qui n'est pas une synécure

 

 

 

En attendant ….

 

 

 

On peut continuer notre cycle

 

En se disant qu'il existe deux manières de contourner l'aporie des critères d'importance :

 

1- ne jamais changer de système

 

2- changer avec une fréquence régulière , sans attendre que les inconvénients rattrappent et submergent les avantages , sans même savoir si une solution « pile » est meilleure qu'une solution « face « 

 

 

 

remarques locales :

 

 

 

1-Argument en faveur de 1 :

 

Une analyse approfondie du couple ( A- I) menée sur un intervalle -temps suffisant devrait réveler une égalité stricte entre avantages et inconvénients

 

toute autre hypothèse reposerait sur un déséquilibre social

 

contre – argument : les ( A – I) invisibles ,engendrées précisément par l'adoption du nouveau système , ou d'une nouvelle technique intérieure au système ancien

 

 

 

2- l'introduction d'un élément nouveau – donnée, paramètre ...peut entrainer la perte de contrôle sur le système ( ex : une mode née dans un pays dans un pays à dominante protestante , appliquée sur un pays à majorité catholique )

 

 

 

3 – observation générale : A défaut d'exploration de TOUTES les retombées d'une innovation sur TOUTES les activités exercées au sein d'une société , l'examen du couple des ( A – I ) se limite à une opposition des intérêts humains ( politique ) et naturels ( religion )

 

Mais on peut dire aussi : « les desseins de la providence sont insondables « 

 

Et courir le risque qu'un hurluberlu – lequel pourrait être un citoyen tout aussi honorable que responsable - s'avise de promulguer une autre loi de 1905

 

 

 

La dessus est arrivée la globalisation

 

dernière invention des américains – après le hamburger et la boisson qui fait psshhtt !

 

Patatras !

 

Il faut encore déplacer le critère d'importancedans les nuages

 

Et en parlant de « cloud computing «  si l'on faisait ingurgiter toute la sagesse des humains à un super calculateur en lui demandant une rféponse sur un problème particulier ( ex : la peine de mort , ou bien l'ouverture des magasins le dimanche ) il y a fort à parier que le computer se mettrait à trembler

 

ce qui est le signe electronique de l'indécision (x)

 

Traduction humaine : les décisions les plus rationnelles sur une société complexe ne peuvent être que le fait du hasard

 

En plus clair : un gouvernement par «  pile ou face « est la forme la plus sophistiquée de la démocratie lorsque celle-çi aurait épuisé toutes ses munitions

 

 

 

Sous la réserve déjà mentionnée que le meilleur peut tout aussi bien être le pire en L.C. (3) La différence d'avec les procédures exprimées en langage courant de nos jours , c'est que les états « pire » et « meilleur » n'ont pas la meme significtion avec une direction fixe individuelle ou circulaire collective

 

 __________________________________ ...N° 23 / 24 ...S.M.C = multiplicite des couples

 

des critèes de classification des activites ...et des besoins d'activité

 

En tout etat de cause on ne doit jamais envisager une situation « anormale » présente ,que comme la conséquence d'une autre situation anormale passée; mais de sens contraire

 

En conséquence de quoi tout redressement de la dite situation sera cause d'une autre anomalie dans le futur

 

 

 

Encore un argument qui tend à relativiser l'importance des changements fondés sur une soi-disant meilleure approche des problèmes

 

elle-même basée sur une »meilleure «  connaissance des techniques

 

 

 

Peut-on échapper à cet éternel balancier , la politique , l 'economie , la physique ne sont-elles que des successions d'erreurs ( +/- )

 

je suis forcé de botter en touche – ma sagesse étant limitée à mes instincts -

 

je dirais donc : dieu seul le sait , j'ignore donc quels sont ses desseins

 

et je ne vais pas perdre ce aqi me reste de vie à les deviner

 

ce qui est on en conviendra une autre façon de renvoyer la décision aux nuages , jusqu'à plus ample informé , au dessus – et au dessous - des nuages il n'y a que le cours des astres

 

 les informaticiens – programmeurs en HTML – PHP outout autre lanhage futur

 

seoaient ainsi les gardiens des nouveaux temples

 

jusqu'à ce qu'un messie de second degré puisse les en chasser

 

REM / BANNER / METIERS

 

 

 

insert here :

 

      sots metiers ou sottes gens « 

 

      puisqu'il n 'y a pas de sots métiers pouraquoi l'activité , le travail l'occupâtion d'un home sont-ils si importants pour ceux qui veulent le connaître

 

Et pourquoi sutrtou existe-t-il tant de noms de métiers dans toues les lalngues et les civilisations ?

 

Vous me direz : la demùonstration est un peuboiteuse , il existe aussi des gfens sottes dans toutes les langues et sous toues les latitudes , maois je maintiens ùmon argument : les proverbes sont dcensés traduite la complexité des trucutres des socités c-ad le nombre de divisions et leur parité , aiunsi à chque proverbe issu deune claeessse « optimiste » ou affairiste ou « chien »

 

devrait s'opposer un anti-proverbe « pessimistre » «  sentimentliste ou «  loup »

 

JE rappelle a ce propos que lorsque je melange les variétés animales et humaines , vous dvez comprendre qu'il s'agit de langage figuratif et non veriste ou realiste , j'ai dù parler souvent de s ours , dans mon discours JJ. Rosseau est le type -ours un asocial qui rend le bien pour lemal et qui fait à lui seul plus de boien a la société que n'ontpu faire tous les architectes et missionnaires durant toutes leur carrière ____________________________________________________________________________________

 

 

 

 critique principale de l'individualisme – le liveralisme est caduc par suite du nombre indéterminé d degr »s d libert é

 

attachés à l'Etre – source de lumière

 

Et parsuite à tous les êtres dont nous deions responsables

 

En vertu de quelle «  Fable « ? quelle volont é des cieux , quel plaisir divin la xpompetition érigée en valeur suprêùme dynamlaique des groupes par chocs successifs des individus

 

Le plus fort , le plus rusé , ou le plus patient

 

Mais pour aller vers quelle destinée ? Pour realiser quel exploit , selon quels critères

 

le parcours libre des I(S) vers un bonheur – équilibre social résultant d »un miracle non control est aussiune UTOPIE

 

 

 

 

 

IDEES A DEVELOPPER /AUTEUR

 

OU A MEDITER / LECTRICE

 

 

 

1 – relier un principe general – ex : la somme des proverbes ou des systèmes philo. à une solution particulière : avortement , regime des retraites , inflation recession , art nouveau / ancien ….

 

passer d'une solution particulière à une équation diff. Générale

 

 

 

limiter la durée de validité des lois ( physiques ou juridiques , il n'existe pas de connaissance absolue /eternelle /en dehors du cycle

 

 

 

garder en mémoire vive les décision generatrices d'abus / accumulation / excès / pénuries / inégalités /.........../..................///................

 

 

 

equilibre dynamique et ataraxie

 

progres technique et oscillation eternelle - ou perpétuelle -

 

 

 

expérience de société privée de temps

 

 

 

les incohérences : se plaindre des injustices sociales en acceptant de couvrir les anomalies au sein des familles

 

 

 

pointer les insuffisances d'un système proposé par références aux conditions du système présent – ou en cours d'expérimentation

 

ex : supprimer le travail / ou les brevets / critique : les gens ne voudront plus rien faire / contre-critique : si l'on suprime les sanctions de 2 ème degré les gens retrouvent leurs instincts de 1 er degré , en supprimant l'argent on doit aussi supprimer les contraintes sociales qui poussent à rechercher argent , pouvoir ,domination etc ….

 

 

 

paradis ( versus ennui : si la peur disparait , elle entraine avec elle le plaisir

 

d'avoir peur ….)

 

 

 

société mécanique -electronique ( critique ; que faites vous du « piment «  de la vie

 

 

 

A la SNCF on parle plus de trains mais de 3446 ou XXXX.....

 

Pourquoi parler de « jeux » si toute la vie est un jeu ?

 

A partir de quel degré de transformation un système social n'est plus

 

acceptable

 

      ...ADD  01/13  :La  encore on n'échappe pas à la circularité des fonctions 

 

Sottes gens font sots métiers qui font sottes gens N°...876

 



 

 INSERT FICTION A5

 

 

 

O- RAPORTE A E _ LE VIOL DE L _

 



 

reponse du maitre si on juge les violeurs on doit aussi juger les courtisans

 

comment < ?

 

voyez ceq eu j'ai dit ilo y a deux semaines ne pas prendre sur une décision sur A si on laisse impunit le conraire de A

 

Un qui fait la cour aux femmes c'est bien l'opposé d définition d clui qui les viole ou les bats ^pour leur faire entendre raison

 

amois évidemment tu ne peux pas comprendre ce aue je dis ah la jeunesse

 



 

(*)

 

_____________________________________

 

NOTES : il peut sembler prétentieux d'utiliser des symboles de dépendance

 

sur des êtres vivants , c-a-d pourvus d'une dynamique propre

 

j'écris ainsi : I(S) pour désigner des individus dépendant d'un système , ou encore d'un état de la société , mais cette dépendance peut être inversée

 

A titre de comparaison : la pression d'un gaz ( p ) est fonction de sa rempérature ( t ) , on écrit ainsi p(t) = x . mais quid de la fonction inverse 1/x  la notation n'est plus aussi claire : la fonction t(p) a-t-elle un sens ?

 

pour une grandeur physique le bon sens est plus evident que pour des  grandeurs economiques

 

que peut on dire par ex. de la relation emploi(consommation) 

 

et son inverse/opposé : c(e)  valeur différentielle   -   ou intégrale : C ( E )

 

Dans un espace social la relation S(I) indique une dépendance du système , les individus ( I ) étant libres

 

Mais le sont-ils vraiment ? -: raisonnement circulaire ( R.C. )et retour à l'hypothèse de départ

 

 

 

(2) je juge inutile de les rappeler içi puisqu'elles ont déjà été exposées et explicitées ailleurs ( P.O.S S / 812.....) cf: les 1001 questions éternelles

 

 

 

(3)

 

R.C. => L.C. langage complexe pour exprimer logique complexe ( binaire )

 

 

 

série ( < <ai – bi ) somme des aptitudes / besoins exprimées sur une société donnée à un instant donné

 

 

 

(4) chapitre IV intitulé : dynamiques sociales

 

 

 

(**) tous les principes ont egale importance et/ou validité

 

 

 

(x) en première approximation la somme des sagesses pourrait se résumer à un inventaire des proverbes de toutes les cultures

 

voire un simple balayage thematique des encyclopédies -

 

 

 

( 5) (6)A.U.S  Allocation Universelle de Survie un peu trop ronflant comme intitulé

 

mais déjà une réevaluation du revenu minimum

 

 

 

S.M.C Société multi-critères

 

(7) je ne vais certainement pas me risquer à définir un système

 

Pour la simple raison que je l'ai déjà fait plusieurs fois , mais je suis incapable de me rappeler où. Je diras donc pour la ..n-ième fois tout couple , ou ensemble de couples d'objetsou êtres reliés d'unen manièreou d'une autre constitue un système , les curieux feraientbiende consulter un ouvrage de systémique ou de cladistique , ou mêùe de cybernétique , cette prétndue sciuencedu gouvernement qui a fait un petit flop puisqu'elle n'est jamais montée assez haut pour retomber trop bas et trop fort , pauvres wiener pauvre Ross Ashby , Gry Walter et pauvre Latil françaisd bien dshez nous qui ont consacrie une partie de leur vie àune chimère gentille

 

________________________________

 

 

 



 



 

P.S. Les notes ne suffisent pas toujours à clarifier le discours - ricanement des parties – je persiste donc et signe un

 

post- scriptum

 

 

 

 Peut on envisager dans l'avenir de soigner un corps social en examinant par ex. son ESG

 

( comme on trace l'electro-cardiogramme d'un patient dans un hopital ?

 

Ou mieux sur l'hypothèse de l'infleunce du soleil sur les comprtements des I(S)mesure le phto-sociogramme d'une collectivité ? - utopie ou rêve éveillé ?

 

 

 

Voiçi un autre exemple de lien entre conditions générales et problèmes particuliers :

 

sur cette bannière la globalisation  est accusée de tous les maux de la planète , entr'autres : (1) la disparition , en France du moins , du goût du travail bien fait , (2) tout le monde veut être riche , donc chacun imite tout le monde , (3) dévaluation du verbe /discours politico /scientifique , les experts proliférent dès lors qu'un problème leur est jeté en pature par les media en furie concurrentielle (4) vitesse et superficialité érigées en critères du savoir...

 

Pour ne citer que quelques uns des maux qui affligent

 

nos sociétés en pleine décadence

 

... »vaches mal gardées et sots métiers « sont des agencements de proverbes connus , malheureusement j'ai failli à trouver la bonne formule pour indiquer que les chiens etaient ,eux aussi dépassés , par l'allure démente des caravanes remplaçées par les trains

 

________________________________________   additif  01/12

 

      REM INSERT BANNER N+ ....MBM 

 

CHAQUE SOT SUR LE METIER...

 

LES CHIENS POUR GARDER LES VACHES

 

LES VACHES POUR REGARDER LES TRAINS

 

  DU TEMPSOU EKLLES AVAIENT ENCORE LEUR RAISON

 



 

VACHES FOLLES ET HOMMES FOLLES SANS CAGES

 

FEMMES FOLLES DE QUEUES ET DE HEGRES

 



 

l'air de la vile étrait fais et sec , un air de fin d'hiver les rayons du soleil matinal peinaient à franchir les feuillages des arbes aqui vordioane tle que des celestins , nos 3 amis ùmarchaient en ordre dispersé , au fré descoersations qui se nouaient zet se dénouaient

 

J'eus un instant de flottemrent avec u epensée émue pour tous ceux qui devaient « fournir » un cerain nombre eces phrases anonymes qui constituent

 

 

 

 

 

le liantde ce qu'ilconfvenu d'ppelerla littérature

 

 

 

Comment temoigner de son pâssage sur terre en n'ayant à produire pour sa defense que des clichés des salons bo-bo , ou les tetes d'épingle dont parlait

 

tel autre bo-bo avant né avant terme , et qui avait la chanceou lamalchance d'être convaincue de sa supériorité

 

Etre au-dessus de la mêlée , sortir du rang disent les hommes des media communs , se distinguer diraient les economistes emerger de la grisaille , sortir du lot les artistes ont toujours la couleur en plus ; mais vola au fond ce qui pourrait caracteriser toute l'espèce , aussi surement que la recherche du pouvoir ou la domination d'autrui . Ce quji etait a peine admissible dans une société primitive , où l'humain avait encore une certaine latitude devient aujourd'hui une prétention éhontée , puisqu'aucun individu n'est capable de vivre sans le concours de la societe . Le temps semble venu de réequilibrer les instincts qui oscillent entre individualisme et collectivisme

 

 

 

Si on pouvait isoler – donc controler le gêne de la domination , l'ravenir su C.L serait assurément plus plausible

 

Mais quid de l'indiffrence généralisée , dela soupe originelle ,dans laquelle retomberaient bille en tête les meilleurs porte-drapeau desarts

 

 

 

______________________________

 

 

 

LA QUINTESSENCE

 

 

 

Un leitmotiv des demarches intellectuelles morales , metaphysioques , spirituelles …. : qauand otout est dit qui doit decider de e qui est impportant pour une collectivité ?

 

 

 

Et dire que jereprochais aux ^hysicienes leur quête in-finie de particules toujours plus improbables

 

Appliquons nous aussi la circularité : si la collectrivité es un univers compact sans surprises alors la necessité d'un absolu s'estompe

 

suele la collectivité a le droit de déciuder du vrai , du beau du bien , et de maniète lapidaire – complexe de toute decision d'investissement de ( et sur )l'avenir

 

 

 

objection de candide associé cette fois aux : (– ronchon-pisse -vinaigre – et autres partisans de rien adversaires de tout et de rien

 

 

 

«  -Joli monde que vous nous promettez là !: plus de rêve d'absolu , plus de quete de St graal ,plus de dieux à adorer ou bruler ..mais que resterait-il donc aux hommes ?

 

Et qui etes vous pour décider de ce qui est meilleutr pour eux ?

 

 

 

Comme disent maintenant les sites web : alle donc consulter notre F.A.Q

 

je suis sur que vous y trouverzz la répons à vos objections

 

vous pourriez même y trouver des - sources surprises – de reflexion

 

 

 

 

 

dans un monde choisi par hypothèse sns surprise

 

avouez que l'auteur a fait tres fort

 

 

 

 

 

 

 

LA RECOMPOSITION DES COUPLES ( Olivier – Bernard ) - ( Micheline – Leslie )

 

 

 

et ….( G-M o M-P ) chez les seniors

 

 

 

dialogue sur la relation sexe- production artistique et/ou intellectuelle

 

 

 

SUITE DE NOTRE DISCUSSIONS SUR LE LANGAGE

 

 

 

M- une idée sur la question ?

 

 

 

Doit-on priver les artistes pour stimuler leur appetit de crzeateurs – ou re-createurs ?

 

 

 

Pourquoi ne pas prescrire le même traitemet pour les « createurs » de richesse ie : les entrepreneurs de commerce et industrie ?

 

 

 

C- n'avirez vous pas vous même insisté sur la liberté des indidividus

 

 

 

E- attention chque fois que j'ai p)arlé d liberté j (ai bien dit « ajouter un qualifiant sous peine de nullité du discours

 

C- ce n'et pas de ça qu'il s'agit , vous rappelkz vousq avoir dit que l'homme n'étant pas un âne n'avait nul besoin de comment avez vous dit ….baton ...ou …

 

E – oui je me souviens j'ai dit en effet que pour des êtres doués d'intellience l'aiguillon de l'argent ou d la gloire étaient inutiles , et alors en quoi ..

 

C-

 

=

 

___________________________

 

 

 

en quoi toutes ces salades vont ameliorer ta situation ( logement , aliment...)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SEANCE DU …./..../2008

 

 

 

De l'importance ….de l'importance : un adieu logique

 

 

 

En définitive toutes les querelles qui entourent les questions d'O.S. reviennent

 

à déterminer quel principe devrait fonder a priori toute réforme ou refondation d'un systeme existant i-e :

 

quelles sont donc les questions fondamentales -primordiales – vitales – incontournables - ...en un mot que je voulais éviter les questions importantes relatives à l'institution ou la reinstitution d'une O.S.

 

Réponse :

 

Le Bonheur de la collectivité ? Ou celui des individus ?

 

Un bonheur immédiat , ou un équilibre général dans tous les cas particuliers ? Une félicité de tous les instants ou au contraire une succession périodique – ou alternée - d'états « bonheur » et «  malheur « 

 

Et de quels individus parle-t-on , et comment , par quelle magie une collectivité pourrait-elle avoir aussi une voix propre …

 

j'arrête là ces prétendues réponses

 

 

 

Vous remarquerez qu'on est plutôt mal partis puisqu'on va progressivement dérouler le même cortège d'erreurs et corrections dans lequel nous sommmes déjà engagés depuis ….

 

«  depuis quand au fait O- ?

 

« m-mais m'sieu , je sais pas moi , depuis qu'on existe … ?

 

« bon autrement dit personne n'en sait rien ,ni moi ni vous tous içi ...et vous voyez un peu pourquoi la question fondamentale est déjà une erreur de méthode

 

O- m-mais pourquoi m'sieu

 

« G-M : bravo ! C'est exactement où je voulais en venir : pourquoi et comment va-t-on déterminer notre chemin puisqu'on ne sait ni pourquoi ni comment on en est arrivés là...vous me suivez ?

 

L- a vrai-dire maitre )

 

M- pourriez vous être plus explicite ) réponses superposées

 

T- faudrait savoir ! on fait de la philo)

 

..ou de l 'economie )

 

..........

 

 

 

Le G-M , devenu soudain très vieux se lève en soupirant et arpente la salle «  je vois qu'on est encore mal partis , alors reprenons la question autrement : cette fois je ne vais pas essayer de vous faire réflechir , je vais vous donner les réponses à vous de les avaler comme des douceurs – amères ou comme des medecines , et si le résultat ne vous satisfait pas , vous irez vous faire soigner ailleurs ... c'est bien compris ?

 

.....il revient à sa table de travail et se passe la main sur le visage :

 

 

 

En premier lieu ; il n'existe pas de principe fondamental , ou plus important que tous les autres , toute application d'un principe d'O.S. Conduit la collectivité qui l'a choisi à une impasse a plus ou moins brève échéance

 

L – mais maitre …

 

G-M:il n'y a pas de mais , et pas davantage de maitre , vous êtes incorrigibles : quandje vous laisse la parole , vous vous gtransformez encarpes , et dès que je demande lesilence voslangues s'agitent comme des spermatozoides en quête d'âme sœur

 

tout aussi incohérents que nous tous du reste ,nous voulons être guidés mais de façon démocratique et ça c'est la position du «  back seat driver «  c'est donc une incohérence ,vous connaissez cette expression américano-anglaise , je suppose : on voudrait appliquer un principe général qui est dans nos têtes ,à des situations particulières qui vont se produire on ne sait où ni quand , autrement dit des conditions qui sont dans la tête des humains qui ne sont pas encore nés , mais aussi dans ce que nous appelons la realité , c-a-d quelque chose qui se trouve dans la tête de ceux et celles qui n'ont pas connu ce principe , dans la tête des oiseaux et des plantes , dans la tête des arbres , si tant est que des arbres ou des plantes sont pourvus de têtes , dans la tête du vent et de la lumière ...bref de tout ce qui nous environne . Et ceci c'est encore une incohérence ..ou peut-être une contradiction …

 

«  ce qui me rapppelle que nous n'avons pas résolu cette autre question ; mais c'est surement la même:l quelle est a différence entre contradiction et incohérence

 

En clair lorsqu'on adopte un principe général : il faut dire tout de suite pour qui il est important et pour combien de temps , ce qui veut dire , nous repositionner à chaque fois qu'on prend une décision susceptible d'affecter notre avenir , de nous déterminer vis-a-vis de tous ceux que cette décisoiin concerne

 

 

 

( ou dans les deux dimensions qui nous sont imposées : à savoir le couple ( S – T )

 

Dans l' absolu rien n'est important et en relatif tout est important

 

vous remarquerez qu'on est entrés de plain-pied dans le domaine complexe puisque l'affirmation est réversible : dans le relatif rien n'est important et tout est important dans l'absolu , et voilà votre réponse : en langage complexe il ne peut exister d'incohérence puisqu'il n'y a que des contradictions

 

Par conséquent étant admis que nous nous trouvons en terrain complexe il faut toujours préciser avant d'adopter une nouvelle loi «  pour combien de temps et sur quel espace «  ce qui nous ramène aux questions d'amplitude et de fréquence , le changement dans une société complexe , je vous l'ai maintes fois répété est une affaire de cycle , c'est donc notre affaire et ce n'est pas notre affaire ...pour autant que nous ayions appris quelque chose depuis que nous sommes plongés dans ce monde ,pour autant que nous sachions encore quelque chose de ce monde ,un monde je le rappelle encore fait de lumière et d'ombre , tout ce que nous avons à faire , c'est de choisir le couple ( A – F ) de toutes décisions,lois ,principes , solutions ….jugés importants ….et vous ajoutez les autres attributs que j'ai mentionnés il y a un instant : primordial , vital etc...

 

Si nous nous sommes trompés tant mieux et tant pis pour nous ,il n'est aucun besoin de référence suprême si l'on oriente une societe par jeu , par tirage au hasard , ou par tout moyen de loterie à notre disposition .
Voila ce que j'avais à dire , je ne vous demande pas d'y réflechir , je sais bien que ceux qui s'interessent à ces questions le feront sans mon avis , quant aux autres ils auront oublié tout ce que je viens de dire à peine sortis de cete salle et c'est aussi bien ainsi ...adieu les enfants ,le ciel vous benisse tous ,quant a moi ayant trop pratiqué le L.C. j'opterai aussi bien pour la malediction de la terre que pour la benediction des cieux

 

 

 

______________________________

 

 

 

S/L 143 OPERA ECO / SYNPSIS / SYMBOLRE ECO CIRCULAIRE / S.M.C ET

 

 

 

soiree d'adieu apres les resultats du seminaire : le cadeau

 

 

 

Comment osez vous me faire un cadeau , voresule présence içi est leplusbeau cadeau que l'academie ait pu me faire , c'estdoncmoi qui devrait vous faire un cadeau , mais vous connaissez ma piètre opinion de ce genre d'échange anti-social

 

 

 

brisé sur le rebord de la fenêre

 

 

 

LES NOTES DU SEMINAIRE n'affectaient pas vaiment la scolarité des participants , mais pour les futurs amateurs de thèses elle spouvaient ocnstituer un atout non négligeable pour les candidats

 

 

 

..........

 

 

 

A l'initiative de B- et M_ on organisa une soirée d'adieu après la fin des cours

 

E_ , avait distribué , en présence des autres séniors et de quelques invités de l'école de physique -chimie les attestations idoines aux auditeurs les plus assidus . En échange l'un des étudiants avait remis un pli fermé au G-M en précisant qu'il était également adressé aux autres professeurs

 

De peur en effet de se voir oposer un refus humiliant , les participants décidèrent de lui adressser une invitation écrite pour la soirée

 

 

 

Il promit - toujours par retour écrit de « passer un petit instant «  ce genre d'exercice n'étant plus de son âge .

 

Il passa en effet et voyant l'atmosphère enfumée du bar « spécialisé du marais qui avait mis à la dispositioin des jeunes une salle au sous-sol ; il préféra s'asseoir à une table à l'air libre , où il fut rejoint par les membres du groupe en ordre eparpillé , chacun ayant tenu à choisir sa formule de remerciements pour ses efforts et son dévouement

 

Il accueillit avec un sourire amusé ces tentatives cérémonieuses -parfois touchantes il est vrai «  mais quel dévouement  répondait-il ? Ma parole on dirait que je vous ai conduit sur un champ de bataille ou que j'ai risqaué ma vie dans une missioin suicide pour sauver vos âmes . Il parut plutôt bizarre à nos amis qui s'étaient présentés en dernier , avait-il lui aussi pris quelque « substance «  pour l'occasion

 

«  tu vas partir quand ? Demanda-t-il soudain à O-

 

à quoi ce dernier répondit en bafouilllant comme à l'accoutumée : j'ai attendu plus de deux heures pour le visa ,ces indiens ont vraiment l'éternité pour eux on dirait

 

M- lui dit a voix basse a cause du bruit que son affaire était en bonne voie

 

à quoi le G-M répondit par un hochement de tête compréhensif

 

 

 

Dix minute splus tard les rares clients adultes invités par dieu sait qui , ou peut-être n'étaient ils là que par hasard , furent surpris par son rire très sonore et presque grinçant , et le salut de la main qu'il fit à nos amis , tout aussi surpris

 

 

 

 

 

______________________________________

 

C

 

DIALOGUE E......M.....P......C......L.......D

 

 

 

 

 

Comment pouvez vous reprocher à un ministre qui rédige dans le calme feutré de son bureau un decret visant à rendre applicable une loi sur les importations de textiles , d'ignorer

 

1 – qu' à cet instant , la commission européenne , ou quelquesoit le nom de l'institution ad hoc , se soit penchée sur une nouvelle mouturedes normes textiles en matières 'd'importatioins

 

2 – que deux jours plus tôt un laboratoire logé dans les sous sol du carreau du temps ait mis au point un materiau qui cvonsdtitue tout simplement une révolution en matière vestimentaires:un vinyle absolument indestructible qui change de couleur selon les lumières , et qui pourrait donc échapper tout contrôle aux frontières

 

3- que 3 heures plus tard un journaliste instruit grâce à des fuites des intentions ministérielles , préparait un article avec photos . L'une deces photos montrait le ministre en question en compagnie galante dans un endroit qui ne laissait planer aucun doute sur les relations entre la dame et le monsieur

 

Comme légende un autre journaliste avait indiqué à la main : reedition du decret sur les assurances avec une date illisible  14/.../19.../

 

 

 

Certes l'image « virtuelle » d'un monde économique constitué de milliards de particules jouant les unes contre les autres peut se revéler d'une beauté épique presque émouvante , aussi émouvante que l'histoire de nos ancêtres inscrite dans les astres pour l'éternité . Mais controler le devenir de l'humanité face à l'adversité n'est-ce pas une entreprise aussi digne d'intérêt

 

 

 

--------------------------------------

 

NOTES ECRIT GERARD BLESSE OLIBIER ET VIOLE LESLIE

 

 

 

 

 

le viol

 

JEUDI 110CTOBRE 2007

 

 

 

Une date qui va la marquer sans doute pour le restant de ses jours

 

 

 

Elle était étendue sur le couvre- litles cheveux encore mouillés et le vague à l'âme , un bruit de sonnette lui parvint à travers la double cloison de son studio , la tirant brusquement de sa torpeur

 

O- se demanda-t-elle , se serait-ilk enfin décidé ?

 

Mais pourquoi ne pas aller ouvrir , ses questins n'llaient certainement pas lui épargner l'ennui si elle devait éconduire un démarcheur ...ou la surptriss dans l'autre cas

 

 

 

«  Qui est-ce ? Cria -t-elle à travers la porte d'entrée

 

«  un grognement sourd , suivi d'un raclemen de pieds sur le parquet du couloir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

elle eut un inbstant de faiblesse , ce qui n'écha&ppa pas au fauve en rut G - ( ou B - ou M- ) devint brusquement une bête assoiffée de sang , il loui plonhea ses dents dans le cou et ses mains pétrirent sans douceur les petits seins livrés à leur poids ,

 

S'ensuivitn tout naturellement un moment dans ce duel trnsformeé aussitôt en duo d'amour ; la sensation d'un corps chjaud et dur entre ses fesses eut raison de ses dernieres velleités de résistance ; dès lors les 2 bêtes retrouvèrent un rythme datant du jardin d'<eden
Si tant est qu'Adam ait eut envie d'Eve envoyant son derriere et non ses seins . L'humanité souffrante appréciera

 

 

 

Bien que comblée L- ne manqua pas cependant de jouer encore le rôle ambigu de la femme éternelle abusée et là encore l'humnité appréciera

 

Je ne prétends nullemmnt souscrire à l'imbécilité en distillant quelques lieux -communs sur l' »ternel féminin , ou la^perennité de certains gestes au-delà des modes , mouvementspolitiaques ou para-scieentifiaques ( je fais allusion içi aux theories dites «  du genre « 

 

au féminisme , gaypride et autres commddités importées du pays des yankees . ( qui sont les yankers au fait ? )

 

 

 

je me crois toutefois presque obligé d'ajouter mon grain de sel à cette panoplie inachevée : tant va la furie des chevaux

 

qu'à lafin le carosse finit par verser

 

avis donc à toutes ces furies ui trouvent que les choses ne vont pas assez vite , ou que les mentalités sont indécrottables

 

 

 

Comme la vie est tout à la fois une course vitesse ET de résistance

 

la société complexe – ou circulaire – aura peut etre enfin la sagesse de laisser ces questions oiseuses de parité pour s'interrogenr enfin sur la COMPlemENTARITE des deux sexes et donc leur solidarité necessaiure

 

Ce qui est sûr c'est que les problèmes liées aux différence de psychologie des 2êtres ( F – H) occupedront nombre de siècles à venr

 

Ce qui me permte à moi d partir en paix , car j'ai craint un instant de détourner l'attention de l'humnité qui me succèdera sur mon seul génie ; reqiescat in pace « 

 

 

 

Pour renouer d'ave une tradition que je trouvais dans le gtemps émouvante tantôt grotesque : en fin d'ouvrage , l'auteur se sent contraint d'édifier le lecteur – à cette époque de sagesse balbuciante les femmes devaient être interdites de lecture -..d'édifier lke cteur donc sur

 

 

 

Vous trouvez pas que vous en faites un peu trop

 

 

 

c'est comme ce genre de remarque qu'on trouve dans quelques polars ( même les bons ) dans la vie les choses ne se passent pas comme dansles séries B à la télé

 

et dont je me suis toujours dmandé ce qu'un realisateur de film génial pourrait en faire DANS UNE SERIE b

 

 

 

Résultat ce ces tentatives ubuesques d'auteurs presque insolents :

 

les gens maintenant seraiznt capables de sorir leur i-phone s'ilsvoyaient une fusillade dans la rue , ou ouvirraient toutes grandes leurs chasses au lieu de se mettre à couvert , risquer de prendre un pruneau dasn les fesses parcequ'on a abusé de T.V. Voilà qui plairaiyt bien un à un fils de bobo plus cinglé que son papa

 

 

 

_____________________________________________

 

 

 

 

 

MICHELINE SE RAPPROCHE DE LESLIE

 

 

 

commentaires du coordi : je dois faire içi mes excuses aux lecteurs

 

Il lit ses notes

 

Non , le maitre a bien précisé : aux lectrices parce que j'ai un peu triché sur le dérpolement du rfécit : pour que les faits soient en accord avec nos idées , m'a dit un jour le maitre , ikl faudrait peut-êtreles aider un peu ?

 

Et disant ces mots ,il m'a glissé un billet dans la main , et a disparu sans même attendre que je lui rende la monnaie

 

Que pouvais-je faire à votre avis , il aurit été mortellemnt ofensé si kje lui avais rendu ...en le traitant de peingne -cul

 

au fait , c'est moi qui ai branché les gamins sur ce sobriquet ,

 

si on peut appeler ça un sobriquet , j'ai du vous le dire du reste en introduction non ?

 

En tous cas méfiez vous des imitateurs , l'auteur général comme tous les patrons n'a aucun scrupule à piquer les idées de ses collaborateurs

 

qu'est-ce que je peux faire à votre avis , c'est encore lui qui me paye

 

bon ...faut que j'y aille là , donc voilà on a applique le flip-flop du maitre , il arrêtepas de tanner les oreilles des gesn avec ça , san,sdoutepour monytrer qu'il a faitr d l'electroniqyue d papa ;, tu parles les jeunes y s'enfoutent de leurs papas

 

Bref : ...mais je vous en dis pas plus , vous allez voir par vous -même

 

 

 

 

 

OLIVIER ET BERNARD / GERARD ( B - M ) et ( O - L) le bien n'est pas | I/O | = Lumiere

 

 

 

fin :2 couple s masc - fem conlcusion ? ; et 2

 

 

 

EFFET FLIP FLOP / quand B adopte these boudhiste ( O ) ce dernier ne jure plus que par violence

 

B- tu sais ce qu'on devrait faire : partir ensemble en Inde

 

O- pouais , off... c'est un peu loin l'Inde :

 

B- allons bon tu parlaois que de ça au début quand on s'est vu avec Lili

 

O- ça fait un bail quand même

 

B- ben mon mignon : le temps i-te file pas au train on dirait , pour moi c'était hier;tiens je me appelle même ton geste quand t'es revenu du consulat , tu te reappelles ? Ecoeuré il étrait le figuier

 

 

 

O- et comment ! D'ailleurs c'est un peu à cause de ça que j'ai laiss tolmbre

 

«  tiens tiens un hypocrite O- se dit la lectrice

 

pourtant le présenateur ne nous avait pas prévenu

 

Tu sais cequi me botterait maintenant ? C'est un xéjour en chine

 

B- y a des boudhistes lka as aussi , c'est vrai

 

O- oh non c'estv pas pour ça , t'as vu la serie américaine sur le kung -fu

 

B- non , y a pas de télé chez nous , il est chiant le dabe , mais je l'écoute comme le messie , c'est le seul point qui veut pas lâcher , tout le reste il est cool , pas comme les bonnes femmes , elles sont toujours après

 

O- t' as des sœurs toi aussi ,

 

B- les femmes à la maison , y en a toujours une pelletee , B-tu devrais t'habiller en bleu etpas en rouge , B- qu'est-ce que tu vas manger dans ces affreuese gargottes , B- tu devrais nettoye rlelavabo le ùmatin quand tu te rases , et pourquoi tu te rases ,la barbe teva si bien...Oh peuchère !

 

O- elles sont plus jeunes ? …plus jeunes ou plus vieilles que toi

 

B- je suis juste au milieu l'ainée me dépasse de deux ans et je dépasse la cadette de deux ans et quelques

 

O- tu devrais nos la résneter alors ,comment c'est son nom

 

B-écoute le l'autre , je te suffis pas moi fesse de rat ?

 

Tiens viens unpeu par là que je te montre

 

Il le fait rouler sur le lit et lui plonge sa main aupanier

 

c'est ça pretite salope , ren,ds ma tige entreles mains pendant que je t'agace ton cul mignon

 

ouais c'est ca ouaiiiis plus vite , allez branle bas de combat

 

branle le bas du con ….dius du con ...figue du cul …

 

Ile=schanent tous les 2 sur l'air digue du cul

 

paroles et musique empruntées au repertoire esapprfentis-carabins

 

 

 

tu vois ça serait chouette avec ta sœur entre les deux

 

t'es malade non ? Baiserma seur moi , répète encore c'tte salade et je t' allonge une ..

 

O_ ouais c'est ça comme dans le film que jai vu hier , le type avec une main ikl envoie trois cow-boiys au tapis , c'es çaque je voulais te dire tout à l'heure , c'est ça que je veux aller voir en chine

 

ben pourquoi e,n chine , c'est les jamaonais les maitres du judo

 

mais c'est pas de judo que je te parle grosse queue

 

ouias;judo ; karaté ; c'est desartsmartius x tout ça c'estla meme chose

 

Noon tu n'y es pas , le kung fu c'est diff »ent

 

pff...zarrêtes tes conneries ,l'essentiel c'est d'effacer ton bonhomme , peu mporetles moyens , la selule technique aui marche , c'est de foncer et cogner , le reste

 

- t(y connais rien , tout est dans la méthode , moi qui copgtait sur toiu pour m'apprfenbdre desgtrucs

 

destrucs ? QUELS TRUCS , ?

 

ATENTION CA VA GICLER POUSSE TOI

 

O ATTENDS ENCORE UN PEU

 

bouge u peu merde , je vais foutre toutça sur le couvre-lit

 

 

 

 

 

tu trouves pas ça amusant ? C'est moi qui parle …..alorsqu'avant tu ne cessis de me ratatinerles couilles avec .. » l'etat sans désirs , la voie roiyale

 

 

 

des foutaises ,oui je vois pas quel inérêt à vivre comme un légume ou un arbre mort

 

dns les g

 

 

 

 

 

honte amour-propre et doute = sentiments de riches ( luxe )

 

 

 

un tigre - ou un H(F) dont le vie est en danger

 

ne s'embarrasse pas de tels scrupules-sentiments

 

____________________________________

 

 

 

S/134 IDEAS

 

 

 

changement ( inne- acquis ) ex. d'incohérence = melange de L.C et langage courant

 

 

 

chget continu ou alternatif naturelou artifice ( si H(F) = artifice

 

 

 

prendrela vie comme elle vient , j'ai enfin comprics ce langage

 

pourqu que les "gens" n' aient pas entre-temps changé d'avis = flip- flop

 

quand le coq chntait le paysan dormait encore

 

et si le paysan se mettait àchater...que feraitle coq ?

 

 

 

ex de relation insolite les artistes qui se plaignent -ou se plaigniane tde leur vie de bohême

 

en toute inconscinece ' car la " creation" ne s'accomode pas d'unevie bourgeoise ( i;e necessite de douleurs pour alimenter le processus de creation

 

O - de famille Letellier vivant d'art et d'histoire ne pouvait échapper à ce genre de reflexions sur a vraie vocation ou la fausse destinée de l'art . La conjonction de ses études d'art dramatique avec l'enseignement très peu académique du maitre l'avait entrainé dans un gouffre de méditations où s'entrechoquaient les valeurs de l'occident en déclin et celles de l'orient en réveil . Très peu porté sur l'argent et le pouvoir il avait condamné sans jugement donc sans appel , les dérives mediatico-politico-artistiques de cette nouvelle bourgeoisie qui tentait vainement de déguiser sa passion de l'argent sous les délires pathétiques de l'art moderne . N'est-ce pas qu'une bonne immersion dans les corvées du service national pourrait mettre un peu de plomb dans les cervelles embrumées de ces jeunes fous de la mise en scène de leurs corps aussi chétifs que leurs idées monstrueuses . Il traduisait ainsi dans son langage propre les sentences carrées de son nouvel amant et tuteur B-M.

 

Leur union consommée sur le plan physiologique n'attendait plus que la consécration législative qui ne saurait tarder . ON A PEINE A CROIRE QUE DES PULSIONS SEXUELLES PUISSENT AINSI ELIMINER COMME DANS UNE EJACULATION PRECOCE UNE SEVE MILLENAIRE DE TRADITIONS INDIVIDUELLES VOIRE ANIMALES

 

 

 

OU DES PREOCCUPATIONS CILLECTIVISTES ….. SEULEMENT SECULAIRES . EST ILK NECESSAIRE D OPOSER IND. ET GROPES POUR VERIFIER LEUR EXISTENCE CONJOINTE ?

 

ENCORE UNE FOIS SE DRESSE MOBSTACLE DE LIKMPOSSIBLE DOUBLE ACTION SIMULTANEE INCURAVLE OBSSESSION DE LA VOIE ROAYALE ? UNIFORMITE MORSQUE LA VIE A TOUJOURS DEUX SENS LA REALIT2 DEUX ASPECTS ; comment expposer a la lumi-re une idée sansz frejeter dns l(ombre l(odée opposée ?

 

 

 

QU ALLAIT IL DONC FAIRE DE SA VIE SE DEMANDAIT-IL AVEC CETTE CURIEUSE CONSCIENCE DE JEUNES QUI PENSENT ETRE EN CAPACITE DE CONDUIRE LEUR VIE ETANT ENTRAINE PAR LES VIES DES AUTRES .

 

« mais arrête donc de tenoyer dans des verres , prends la vie comme elle vient ! Lui disait B-M

 

C'était le mot qu'il ne fallait pas prononcer .Il avait eu , en marge du séminaire d'économie circulaire une longue discussion en trio avec L- et le grand-maître , d'où il ressortait que l'avènement des nouvelles concierges -féministes-volontarises pourrait bien sonner le glas -ou la renaissance de l'art nouveau . «  si les unes conseillaient de prendre la vie comme elle vient , les jeues artistes cherchaient eux , à la prendre avant qu'elle ne s'en aille

 

En somme avait conclu sentencieusement le maître le cycle des affaires est de nouveau en phase avec le va et vient sexuel

 

Sur quoi ,ponctuant sa conclusion d'une longue rasade finale de liquide ambré il avait reposé bruyamment son verre , comme le ferait un juge de son marteau , mais avec un rire quasi-homérique , auxquels les deux jeunes faute d'une meilleure contenance avaient bien fini par souscrire .

 

Le seul bémol à cet accord parfait entre majeur et mineurs c'est que si les soirs de fêtes étaient noyés dans une euphorie collective , les réveils en gueule de bois étaient bien solitaires . Aurait-il le courage de soumettre cette amertume au maître s'il le revoyait un jour , une manière, n'est-ce pas ; d'apporter sa contribution au grand débat , ou plutot le grand dada du P.cul sur le collectivisme individuel couplé au liberalisme social

 

 

 

Il finit par s'arracher à la douce moiteur des draps pour se plonger dans la realité froide de la salle de bains (douche ? )

 

 

 

 

 

Putain je me rends compte maintenant , j'étrais tout con quand une femme se pamait alors que je moi , je ressentais bien quelque chose mais de la à hurler de plaisir , qu'est-ce qu'on a raté » tout ce temps

 

tu crois qu'on pourrait avoir les memes sensations , si on se fait pénétrer par devant

 

non je ne crois pas faudrfaita voir aussi le pendant c-a-d plus de douleur

 

« pourquoi quelle douleurs

 

« ' mais l'enfantement voyons , tu ne crois pas qu'on peut hjjouir iimpunément dans ce ùonde tout est payant

 

 

 

DERNIERE DISCUSSION O- L- Mireille / Beatrice ?

 

 

 

Miroirs des H(F) pas tout a fait cependant

 

 

 

si seulement on pouvait se debarrasser iune fois pour tous ces hommes

 

qui nous pourrissentla vie

 

«  tu ne pensespas ce que tu dis n(est-ce pas ?

 

Mais si , mais si , le monde serait tellement plus ...comment dire

 

tellement plus …

 

«  M- plus cool, c'est ça ?

 

« non c'est pas ce que je voulais dire , plus harmonieux voilà surment plus

 

 

 

Il suffirait de fabriquer des spermatozoides de synthèse et hop plus besoin des hommes

 

«  plus rien a foutre aussi

 

«  ha ha ha , elles s 'embrassent tendrement , M - parait plus en appétit qque L- elle s'agite avec frénésie surles fesses de M- puis tente de la chevaucher avec un godmichet en plastiaque

 

mais celle çi s'esquive ,

 

-non non s'il te plait m=pas maintenant

 

(quoi tu ne vas pas me faire le coup delamigraine , pas de ça chez nous

 

 

 

 

 

Propos symétrique ' O _ James ou Descombes B- Lermitte ou malappris

 

 

 

-------------------------------

 

oui Oh encore ouiiii.... ahhhh...  encore ...plus fort encore ….oui.....

 

des propos d'une indigence ...pornographique

 

refermons ce chapitre sur ces onomatopées qui doivent ponctuer quotidiennement la vie d'un cineaste ou scenartiste de ce genre

 

La Nature est évidemment variée dans ses manifestations mais je dois admettre que certaines aptitudes et besoins des humains me laissent confondu

 

 

 

Éviter les projections- resumés de fin de roman polar : la vie n'a pas de fin

 

onne resoud aucun probleme éternel. P.O.S N°......1001

 

 

 

______________________________

 

 

 

 

 

RETOUR SUR LES SEANCES ;;;;;;

 

Rem : § 21 validation des couples ? ( voir § 1 )u repetition

 

EX/

 

 

 

Est-il possible de s' affranchir des systemes ?

 

Pourquoi construisons nous des « systemes « 

 

Au passage lalectrice futée abien remarqué que je me suis beaucoup « investi » dans les systemes sans même chercher un semblant de définition C'est que la tâche aurait pu requérir bien des efforts parfaitement inutiles

 

Partons d'une définition tres rudimentaire:on appelle systeme un composé d'élements – deux est un minimum – liés par des relations « controlées »

 

 

 

systeme solaire et systeme de pâiements – mesures – institutions - pensée de ...

 

terme aussi utilisé que « problemes »

 

..................... voir P.O.S N° 75 ( sanctions - recompenses )

 

 

 

 

 

Inutile de faire des calculs astronomiques (!) pour conclure à une modification de l'orbite de la terre , mais les physiciens nous prédisent encore quelques milliards de vie solaire , j'intègre sans autre commentaires cette donnée dans mes plans sur la comète en me dicant que quelques milliards de répit , ça nous donne pas mal de temps de reflexion et d'action

 

Pourquoi retrouvons nous partout ces mêmes obstacles ( O-F) ( zéro – un )

 

(libre- déterminé)

 

Et de proche en proche la questiuon maintes fois soulevée et reposée de légitimité des couples , voire même des bornes lorsqu'elles ont l'air de monstres « incontrolables «  comme < 0 et1 >

 

 

 

D'où vient ce besoin de se mesurer à des choses qui dépassent aussi bien nos aptitudes physiques qu'intellectuelles . Pourquoi ces défis sans cesse relancés , cette fâcheuse habitude de taquiner les limites , tel ce pauvre âne qui choisit résolument le bord du précipice et qui – gros yeux pleins de larmes à preuve sous les coups qui pleuvent -n'en peut mais ...j'ai toujours un serrement de coeur en évoquent cette image parce que j'avais moi le rôle de l'imbécile qui croyait lui faire entendre raison ,le ramener sur le mileiu du chemin à force de coups de bâton

 

S'il existe une aptitude complémentire à cette série de besoins pourquoi avons nous desdifficultés à l'isoler . Et surtout , revenons un peu au C.L. Si la collectivité devait prendre en charge l'ensemble des ( Bi -Ai) de se membres comment sauvegarder cette soupape de sécurité , comment entretenir en fait cet espoir de fuite buissonnière de l'individu dans l'inconnu sans nuire à l'équilibre social

 

 

 

 

 

je ne fais que soulever le coin d'un voile sur un immense champ de recherches , je refuse pourtant cette autre pente asymptotique vers un je ne sais quel ideal de justice -équité - beauté – volupté , ou au contraire de laideur – desordre ... et que sais-je encore

 

 

 

Les sages ont encore le mot de la fin : a chaque jour suffit sa peine

 

 

 

...................

 

 

 

(E M) premier couple illégitime

 

comment cvomparer l'énergie et la matière ,elles n'ont rien de commun alors que ' V – E) ou ( O-l) ou ordre-désordre 

 

 

 

classification des ( Ai – Bi ) comporte des «  trous « 

 

points d'adh érence : besoin d'oxygène n' a pa de compllément humain

 

photosynthese = solidarité humain - animal

 

 

 

 

 

la realité : des chocs qui peuvent atteindre desproportioins effrayanates ; des logiques séparées par des ùmillions ou comme diraient les astro-physiciens desmilliards de milliards de divisions binaires

 

ex type : le chhoc entre lalogique du masculin et l'intuition féminine

 

C'est surfemnt ce gene de choc qui a conduit certains ecclesiastes à ranger sous le couple ( diable – magie ) toutes les « maniganxces «  de ces êtres que dieu «  avec ses desseins impenetrables «  nous a imposés comme compagnons pour l'étrernité , et qui sont pourtana aussi éloignés d notre stupide intelligence que le serait le maiuvais diable du bon dcieu

 

 

 

braves gens méfiez vpous du charlatanisme qui ne se connait pas , iol est présent dans les écrits des scientifiques comme des theologiens ou des logiciens , vous pouvez vous méfier aussi de l'autre charlagtanisme , celuiqui ne cherche dans l'esbrouffe qu'un profit mercantile

 

Et demandez vous , si vous n'avez pas mal à la tête après cette comparatison lequel des deux jeux est le plus dangereux pour votre bonheur

 

 

 

 

 

ex ! Odorat plus developpé chez F ; sens orientation + chez H ???

 

Bon courage à tous les uniersigtaires qui se lancent depuis quelaue »s temps sur des comparaisons intergeneriques ( H-F ) , j'ai dit par ailleurs que ces recherches étaient tout aussi stériles que les analogies – il m'est arrivé d'en faire aussi – entrehommes et machines ; maisn'ayant rien de mieux à proposer je ne me sens nullement le droit de priver ces gamins turbulents de leurs jeux favoris

 

il est très facile d'observer les tares del'humanité »quand on a élu domicimle dans letoit du monde ,mais se mêler desproblèmes de la valetaille ou commettredes erreurs de bonne foi sont des voies tout aussi honorables

 

tout est question d'inclination et d'habitudes prises

 

 

 

 

 

 

 

___________________________

 

On peut se perdre en conjectures sur les prétendues ingtetins natgurelles ,les desseins obscurs ou les voies impénétrables

 

 

 

mais on peut aussi recommencer patiemment à rassembles les fils et sous-fils de cette pelote que constitue aujourd'hui ( Fr&ance 2014 ) l'O .S.

 

 

 

Et qu'espère-t-on y trouver ?

 

Les mêms chose - critères précisément que je ne cesse de ré^péter depuis …. l'introduction à cet ouvrage : la realtivité des critères « importants «  de classement et donc d ' O.S

 

la légitiité deces divisions binaires qui nous empoisonnent et nous siùmplifietn tout autant l'existence

 

le pourquoi et comment du cycle et tous ses accessoires

 

 

 

Mais autant l'avouer de suite : il n'y aura pas dans cet ouvrage de réponse – sinon sous forme de copnjectures – à cette dernière question

 

 

 

 

 

point terminal sur la confrontation des S.O.S

 

_______________________________

 

 

 

seuls les diplomés peuvent dénigrer les diplomes

 

 

 

......................

 

 

 

SUR LES DIVERSES DEFINITIONS DU CHANGEMENT

 

 

 

« Il n'y a que les ikmbéciles qui ne changent pas

 

Plus ça change , plus c'est la même chose

 

 

 

Et combien d'autres stupidités anneries , et aussi combien de propos sensés ou insensés sur ce theme du changeùment ( je n'ai pas parlé encore de politiciens )

 

 

 

les temps et les mœurs changent

 

 

 

oui ...et je dirais même plus même la méteo peut changer : on ne dit plus : il va pleuvoir sur la région nord -est : mais la probabilité d'une zone pluvieuse gtraversant les régions ...seraient de 5 contre 1 avec une fourcette d'erreur de 1/10 °

 



 

Et si un malotru trouve encore le moyen de râler , on lui coupe les oreilles

 



 

On peut ainsi résumer les aspects imporants d'iune vie moyenne en citant quelques proverbes

 

comme : il n'ty a pas de fumlée sans feu , ou de la chance en amour , pas de chance en argent

 

ou encore des expressions qui veulent dire plus qu'lle n'ont l'air

 

ménager la chèvreet le chou

 

le chien politqiue ' Fable de la Fontaine )*

 

scier la branche sur laquelle on est assis

 

faire d'une pierre deux coups - plutot par son démernti que son application directe

 

essuyter les plaâtres

 



 

etc.....

 



 

LES MALENTENDUS nuances ; synonymes utilisés a dessein de fourvoyer le partrenaire du commerce des idées ; sous -entendus , regards divergents d'avec le propos etc ….

 



 

VOLONTAIRES .. ( JEU )

 

involonaires : utiklisation de termes dérivés ( changement , rythme , cycles, nature , liberté , termes exprimant un rapport , efficacité = moyens/résultats

 

et / ou variation de ces rapports + de moyens pour – de résultats

 

avec les meme attributs du langege simple ( courant )

 

USE : CHERCHER  : REMPLACER

 



 

avantages /inconveniens des deux O.S.

 



 

C.L COLLECTIVISTE INDIVIDUALISTE-LIBERAL

 

 

 

 

 

 

DELATION / Q/D ?

 

CONFRONTATION

 

COLLABORATION

 

CONCURRENCE

 

COOPERATION

 

EGOISME /ROI

 

PROGRES NEANT

 

ILLUSION DE RICHESSES

 

DESESPOIR

 

ESPOIR DECU

 

ABSENCE DE STRESS

 

FRUSTRATIONS / POUVOIR

 

PROGRES ETALE / MEDIOCRITE

 

COURSE C/ MONTRE /TOUJOURS + ...

 

VALEURS STABLES

 

CHAMP DE VAL / MODIF

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LIB.. INDIVIDUALISTE- LIBERAL.COLLECT.

 



 

GRISSAILLE / ENNUI REGNE DE L ARNAQUE / DUPERIE

 



 

< <<<<<<<<<<<<<<

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_______________________________

 

 

 

 

 

 

 

Index et tables : pages …...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

REBUTS / E/143 P.O.S

 

 

 

AVRIL 2014 / POST BLOGS WAY TO GO

 

 

 

effet flip flop encore

 

ecriture automatique=ajouter àchaque lettre son opposé pour entrer dans le domaine " comlexité " comme si on voulait resumer toute la philo dumonde effet flip flop encore ? a demontrer roman de fiction Effet flip flop encore dans un seul roman de iction....et rejeter cette isre rmé etrouvé

 

 

 

 

 

MEMOries

 

 

 

GAUDOT / en attendant ! Le samedi matin nous étionsd attablés pour destravaux pratiques quoique je ne vis rien d pratique dans le theoreme du cobweb , les matreices de markov ou les multiplicateurs e Lagrange

 

N(ayant de ma vie utilisé l'une de es curiosités pour gagner un seul sou

 

j'ai neammoins decrete aque les maths se sont dfintivment salies en s'alliant àl'économie (*)

 

voir § ….sur le devoiement del'education nationle et populaire ) laquelle rvetait pour moila blouse grise d mon epicier juif

 

Qui s'eappelait Cohen et gabitait un village d algerie nomme – memoire defaillante je te benis comme ce juif et surtout sa fille restee la rfemière de mes deesses toute ^latoniques les draps ont du recuillir maintes fois les traces de mes sacrifices nocturnes a l'amour discourtois – Montgolfier ou Clinchant ?

 

 

 

Recois i_i le temoignage aussitardif qu »louvant sinon emu d'un anonyme qui n'a jamais eu à se nourrir de tes equations – il atraduit les «  foundations of economic analysis , mais son véritable statur de savant pour moi il le recut ce jour ouil arriva la chemise en revers sur le pantalon , lui qui éytait toujours tiré a 3 épingles cravate et costume 2pièces , l'ame trop rebelle pour endosser le golet rayé des vales corsetés par l »habitude

 

 

 

Rejkoins dans le pantheon im gin ire des saints anonymes les Claude Bernard , leon walras , stanley Jrevons etantd'autres comabattants de l'armee de l'ombre qui luttant pourtant sans merci ni espoir contre les tenebres pas asse d'or dans les poches pôur appater la venalite artiste , pas asasez de bronze dans les couilles pour les staues reservzées aux bouchers des aytres armées ,que tu sois sur terre ou sous gterrre recois cher G.... cet hommage d'un ancien eleve meconaissable et reconnaissable, jamais reconnaissant car fdaché depuis avec des mlathes ravalées au rang decommis aux écritures par les commerçants et argentiers americains etchiois

 

 

 

'*) j exclus formellement de ce temoignage M P.A.Samuelson -un autre juif pourtant , mais artisan de ce mariage contre raison , il a aggravé son cas en se frottant a la haute finance ,peut-e^tre est il un des auteurs d ces algorithmes qui ont jetedesmilliers de chomeurs dans les rues de Lisbonne Athènes ou Madrid

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quel besoin en effet d'accumuler tant de savoir sur les abeilles ou la mouche du vinaigre lorsque bon nombre de gens souffraient de manque d'amour et de pain et d'eau fraiche ?

 

Réponse des incapables – spécialistes :on ne peut pas tout prévoir

 

Belle affaire ! Pourquoi dans ces conditions se rassurer avec des discours pompeux et vides sur l' O.S. ?

 

 

 

remarques finales : tous les auteurs -re-createurs sentent le besoin d' élever le débat comme une sorte de finale de la xix -ème symphonie

 

e ne pense pas échapper à cette règle

 

A cette différence près queje me suis si bienconvaincu dela rondeur des espaces

 

que je ne puisse envisager une prière dirigée vers les cieux

 

sans penser aussitôt au retour à la masse

 

Tout mouvement vers le haut est une image d'un regard vers le bas

 

 

 

Pourquoi chercher un support charnel à l'âme ou à la conscience

 

si celles -ci se suffisaient à elles mêmes

 

toutes les elucubrations sur les tenants et aboutiussants de l'existence

 

butent sur une ( solution-obstacle )

 

tellement puissante qu'elle ne necessite aucune béquille

 

aucune autre demonstration de puissnce :

 

Sans notre regard incarné , ou notre consience , ou notre âmes desincarnées

 

l'univers dans son immense majesté

 

son incommensurable plénitud eou s beauté

 

n'est strictement RIEN

 

MAIS ALORS LES ASTUCES D LANGAGE

 

reprennent du service , c'est quoi : rien ?

 

Dans un univers ou toutes dimensions sont couplées

 

D'ou vient notre inaptitude a saisir conjointepment

 

le double aspect de toutes choses

 

la duree de vie d'une partiucule , siinfime soit elle et son impulsion de vie

 

l'essence et l'existence des etats de la matière

 

des diverses fonctions de l'energie vitale

 

l'origine et la fin de toutes vérités en meme tempe

 

et au meme endroit , qui -et que -sommes nous au juste

 

des impulsions loxales ,ou des consciences a-dimensionnelles

 

ou les deux à la fois et en alternance

 

 

 

Le sphiloso^phes prétendent détenir les preuves de la creation

 

qui ne sont aque despostulats

 

les prêcheurs et theologiens n'insistent que rfarement

 

sur le caractèreéphémère deleurs conjsutures

 

qu'ils présentent comme des faits de princes avérés

 

Je n'ai retenu de toues mes lectures ou expérfiences

 

que deux tentatives d'explocations de notrevprésence

 

içi-bas et tout la haut

 

le pantheisme qui ne necessite aps d'explication

 

et dont j'aurais aimé connaître l'auteur

 

même si jesuis convaincu que les idées

 

ne fpontque passer dans nos têtes

 

l' autre hypothèse seraut d'origine russe

 

et déjà les excès de l'âmeslave font craindre le pire

 

nous serions dit cette « theorie » des dieux venus d'ailleurs

 

fort bien : et comment sommes nous arrivés ailleurs

 

ou que ferons nous içi

 

c'est ce que j'appelle l'interpretation procyclique

 

qui boucle le pourquoi sur le comment

 

sans issue possible de secours

 

j'ai examiné sns conviction sdans monjournal de 1980 _ 2008

 

lesùesaventures de telle civilisation « supérieure « 

 

supérieure à quoi je me lke demnde

 

puisqu'il n'y avait aucun referentiel «  àl'origine « 

 

ces pauvres nomades débarquenbt avec tout leur attrirail

 

techinico-scientifique tres sophistiqué

 

sur une plan-te oùles condiotions de survie son tout autres

 

gravité diffzérente;ils rfecommencent donc à 4 pattes

 

lumière moins dense , azote plus frare

 

ils doivent donc reconstruire un habitat sous l'eau

 

sasn autres instruments que leurs doigts

 

pendant ce tremps leurs appareils pourrissent lentement

 

et voiçi rfeconstituée l'histoire des humains

 

En fait c'est la 3 ème thèse qui est la plus féconde

 

encore qu'elle soit assez enigmatique même pour ses auteurs

 

Elle est exposée avec de belles images dansle film

 

<Odysséee de l'espace > de StanleY Kubrik

 

aidé d'un certain E . Clarke dont je n'ai pas lu l'ouvrage support

 

Que dire de cette relation impmliciet entre le sexe -

 

ou le faetus noyé dsans le placenta

 

et la fforme 'originelle' de la vie de l'univers

 

sinon qu'elle soulève plus de questions qu'elle n'en résoud

 

ce qui ne diminue en rien l'oeuvre des auteurs cités

 

Poserdes questions est en effet aussiikmportant

 

que les de^popser par des solutions toujoursprovisoires

 

Pourquoi et comment avoir concentré

 

toutes les formes de vie et d'e,nergie dans le sang et le sperme

 

sautons nous jamais le,lien entreces deux états d'être

 

ou de non -être suprême

 

nous ne sommes peut-eptre que des robots

 

qui aspirent à retomber dasnl soupe

 

de notre enfance au sens ontologique

 

tous les pseudo-mystères de l'encharistie

 

les paradoxes mathematiques ou les

 

fdantaisies parapsychologique s

 

ne sont au'autant d soupapes de sécurité

 

des issues de secours paradisiaques

 

hors dy cycle infernal syr un univers clos

 

un rempart inespré contre la folie

 

mais toutes ces solutions ne doivent $etre comprisres

 

que comme des echafaudages provisoires

 

tout comme l'ensemble d nos découvertes

 

 

 

autanbt de jalons issus du cople ( O-L )

 

sur desparcours maines fois recommencés

 

sur desfréquences différentes

 

aveccomme point de mire la lumi-re

 

nopas la lumi-requi aveule iy l'ompbre qui sème le doute

 

mais une énergie nouvelle , peut petre combinaison des 2

 

oùla vie et la mort , lze reel ey l'image

 

ont autant diprtance - Amen

 

 

 

 

 

____________________________________

 

 

 

reùmerciements : je tiens remercier la societe Oracle et tous les anonymes ayant travaillé à «  ameliorer «  open-office

 

cet outil de TTX qui nous fait gagner tant d'heures et tant de crises de nerfs

 

mais point d 'offense , chers artisans de l'ombre ,même si je devis acheter O/O

 

je le trouveraisz encore meilleur que son rival

 

dont le nom commence par W

 

et qui a trompé tout le monde en se faisant passer pour Z sur les claviers .

 

Un peitit conseiltoutefois :

 

n'écoutez surtout pas les usagers » qui vous susurrent :

 

et si vous faisiez plutôt ceci en même temps que cela

 

Ou pluytot faites semvblanr de les écouter attentivment

 

Donc , puisque je ne puis vous parler directement

 

je saisis cette ocasion pour ne pas me fdaire entendrepar cvos chers perfecionnistes-jeunes

 

 

 

Eviter de multiuplier les macros

 

rappel ezvous les vieux proveres

 

du genre : le mieyux est souvent l'ennmei du bien

 

Entr'autres coonneries de l'informatioque , appliqués

 

aux applicationsd de l'informatiaque sur la connerie

 

 

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE

 

elle ne sera pas longue :

 

1- tous les manuels qui collent à la vie d'un universitaire normalement constitué OU RECONSTITUE

 

2- toutes les lectures de loisirs choisis ou subis ( dans les salles d'attente par ex : revues generalistes de «  astronomie «  à «  zoologie «  en passanat par la lorraine

 

3- romans blancs ou noirs avec ou sans couleurs locales

 

4-manuels techniques , traites , précis, essais ,contrats, lkus pare necessités professionnelles ou par curiosité intellectuelle

 

5- sans oublier tous les ouvrages ne figurant pas dans le C.V. D'un universitaire ou écolier « institué » revues d'art , histoire , sexe et cinema avec le temps ( seigneur combien enai-je conservé dans l'attente d'une comptable – terreur de poussière – si possible BCBG

 

6- enfin les lectures les plus importantes : les reçus de magasins qui se fanent Trad.libre beau cul belle gueule

 

Les cartes postales reçues ou expediées -je pense etre largement créditeur de la sociéte sur les envois , mentions spéciale aux lettres d'amour , dont je n'ai jamais su pourquoi les romanciers les entouraiengt de rubans roses . Alors qu'ils n'ont pa sle smêmes attentions pour les avertissements du fisc ou les contraventions des flics

 

Enfin , mais je n'ai pas encore fini : les enseigfnes desmagasins , ls dépliants touristiques , les tickets et coupons de voyage ,le recettes de cuisine autrefois cachées sournoisement par les industriels et commerçants dans les emballages , avec les messages et les photos destinées aux enfants ; mais aujourd'hui avec les progrès techniques et la mode d tgransparence , visibles sur les emballages

 

............Ah ! J'avais oublié les contes et légendes entendues à l'âge tendrepuis réeentendues à l' ^ age dur et mûr , les notices des dorgues et medecines

 

...... Mention finale pour les notices en langues etranges accompagnant les machines et appareils d'usage domestique , et dont le talentueux français P. meyer – rien a voir avec l'homonyme dans les seances …..et ...- P. MEYER ,donc , que je croyais plus âgé que moi , se gaussait dès potron -minet sur une certaine chaine à une certaine époque , en compagnie de ses auditeurs , tous aussi bons français selon un refrain connu

 

Pour les épitaphes , j'avais une prédilection qui s'est curieusement racornie avec l'âge … bah ! J'aurais tout le temps de les lire quand j'écriai mes memoires d'outre-tombe .Une chiromancienne me l'a prédit et de ce fait , prescrit , les femmes ne mentent pas aux étrangers , ni aux gens de passage sur terre

 

____________________________

 

Reunion des 2 ouvrage s SMC et ECO SOUPE : this text ?

 



 

..Chap IV

 

 

 

 

 

LA S.M.C avantages / inconvenients

 

 

 

Je ne chercherai pas davantage içi à classer les ( A- I )

 

par taille , poids ,pertinence .ou tout autre critères

 

Nous considérant d'ores et déjà dans la S.M.C

 

le moins que l'on puisse faire serait d'en adopter la philosophie

 

 

 

les nostalgiques du progrès pourraient ressentir quelques appréhension

 

à s'habituer à une collectivité qui ne leur offre aucune perspective

 

Ou bien ces lectrices ont mal lu les pages précédentes

 

ou bien l'idée de progrès est si bien installée dans leurs veines

 

qu'il leur faudrait un lavage de sang pour entrer dans ce nouveau royaume

 

Ce qui ne devrait pas me priver de rappeler une dernière ( ? ) fois

 

que dans la société sans choix puisqu'elle est toujours dirigée

 

tout ce qui est gagné par un individu ou une partie de la collectivité

 

est necessairement perdu par les autres

 

Et il n'existe aucune dérogation possible à cette règle

 

 

 

les ex. restent à trouver par soi-même

 

 

 

Je cite donc pêle-mêle quelques ( A- I )

 

du nouveau système qui n'a rien d'un système

 

puisqu'il prone l'anarchie

 

qualifiée; puisque ce terme fait encore peur :

 

une anarchie dans une collection d'individus responsible

 

c'est tout simplement le gouvernement de soi par soi

 

voiçi donc résolu l'éternel casse-tête des limites

 

ou s'arrête ma liberté et où commence celle du voisin

 

 

 

 

 

A1 : un avantage non négligeable de la S.M.C :

 

la fin des doubles peines et salaires ( voir § N°......( S - R)

 

Si un individu a été crée pour réparer des vessies ou des lanternes

 

Il le fera avec ou sans salaire , puisqu'il ne peut pas faire autrement

 

Inversement si une femme a été créee pour semer la zizanie

 

chercher à l'enfermer ne règlerait en rien son problème

 

pourquoi ajouter une sanction à une autre

 

En résumé la Nature a déjà prévu des sanctions ( positives ou négatives)

 

dans sa répartition judicieuse ( ? ) des aptitudes et dons

 

en rajouter d'autres ne fait que compliquer inutilement l'épure

 

I1 : le pendant de A1

 

Comment voulez vous que les gens travaillent

 

j'entends : exécutent des tâches pénibles répétitives -etc...

 

s'ils ou elles ne sont pas payées

 

Je réponds à cette critique de deux façons :

 

IL faut relire attentivement le § consacré aux tâches ménagères

 

Et pendant qu'on y est , pourquoi pas toute la discussion

 

En second lieu a-t- jamais payé une femme lorsqu'elle faisait des enfants ?

 

C-a-d :lorsqu'elle en fait plus que le quota de 2 suffisant pour la reproduction

 

Parcequ'on a estimé peut-être que sa satisfaction naturelle

 

était suffisante ?

 

Je note au passage qu'on aurait pu aussi appliquer cette sagesse

 

à tous ceux qui font un métier naturel

 

Si tous les H(F) doués de raison

 

Et si toutes les F(H) et aussi les ( F-H) douées de coeur

 

se souciaient seulement d'être utile- ou nuisible- à la collectivités

 

sans chercher à corriger le comportement de l'autre

 

la societe pourrait fonctionner de manière un peu moins chaotique

 

Le couple ( raison-coeur) est une donnée naturelle

 

qui aurait pu constituer une base sociale stable

 

mais les êtres humains qui se sont cru plus malins que la nature

 

lui ont préféré des concepts fumeux d'utilité , liberté , égalité ...

 

 

 

A2 : En parlant de liberté précisément

 

 

 

 

 

X-Y 1. 2

 

 

 

LA LIBERTE

 

 

 

Voyons ce que disent les principes d'organisation Sociale sur ce point :

 

 

 

N°.....LIBERTE / CONTRAINTE

 

 

 

la liberté , lorsque ce terme n'est suivi d'aucun attribut ne veut rien et tout dire

 

Parlez moi de la liberté de manger ou respirer

 

de parler , courir , dormir ...ou mourir

 

là je vous suis , mais de près ou loin

 

mais la liberté en général ?

 

La S.M.C va donner ai-je dit - aux gens la liberté de choix

 

mais que faire lorsqu'elles ne peuvent pas

 

ou ne veulent pas choisir ?

 

Qu'à cela ne tienne !

 

Il y a suffisamment d'acharnés au boulot

 

pour qu'une collectivié se permette le luxe

 

de nourrir des gens à ne rien faire

 

Et celles et ceux qui parmi les work-oholics - se plaignent

 

n'ont qu'à essayer d'en faire autant !

 

remarque anecdotique de style : l'équivalent fraçais

 

du terme anglais que je viens de citer est : drogués par le travail

 

 

 

..........

 

_____________________________________

 

 

 

On peut voir si on a bien suivi le raisonnement qui précède

 

que la liberte ,dont je parle à propos de la société à choix multiple

 

n'a rien à voir avec le même terme inscrit noir sur blanc

 

dans les constitutions des pseudo-démocraties

 

mais nos semblables n'en sont pas à une incohérence près

 

ça ne coute rien , n'est-ce-pas de scribouiller des romans populaires

 

qu'on intitule code civil ou statuts ...

 

et d'aller ensuite vaquer à ses occupations naturelles

 

en faisant comme si ces romans allaient

 

se traduire spontanément dans la realité

 

 

 

Quels sont les inconvenients liés à la liberté:

 

l'irresponsabilité est bien évidemment la première cause de rupture des liens de société

 

Il convient de remarquer içi l'ambiguité de la politique :

 

on ne sait jamais si les autorités considèrent les citoyens comme des êtres responsables

 

ou irresponsables , c'est une autre façon d'aborder le système des ( S-R)

 

Mais c'est aussi le dilemne pour un individu : dois-je m'efforcer de corriger mes défauts ou bien d'améliorer mes qualités

 

Les automobilistes ont ainsi entière liberté de circuler

 

mais progressivement le ministère de tutelle introduit des restrictions à cette liberté

 

Idem pour les opérations bancaires avec la crise de ces dernières années

 

Le fait que la loi traite la masse des délinquants , fraudeurs , hors la loi comme un bloc ne simplifie pas la gestion quotidienne des risques

 

Il est clair que le changement de régime social ne va pas faire disparaitre

 

cette ambiguité , ni l'opposition ( responsabilité irresponsabilités )

 

Mais si toutes les combines , astuces , ficelles

 

auxquelles les gens consacrent tant d' énergies

 

dans le but de s'enroichir monetairement sur le dos de la coollectivité

 

devienent autant de farces grossières

 

on voit mal pourquoi on continueraiut de poursuivreces farceurs

 

 

 

( Si je n 'ai pas déjà explique pourquoi la S.M.C rend risible

 

toutes les tentatives de détournement des lois

 

je m'en occuperai dans le chapitre suivant :)

 

 

 

De ce point de vue la critique précédente manque de fair play . Dans la nouvelle société l'ambiguité est affichée d'emblée , puisqu'on s'appuie sur la responsabilité colective pour sublimer l'irresponsabilité individuelle

 

ex: dans une cellule un pyromane détruit la forêt avoisinant le village , les citoyens qui n'ont pas été vigilants seront sanctionnés de manière naturelle : ils seront privés de bois de chauffage l'hiver suivant .

 

Comme l'aurait fait une loi naturelle

 

On voit ainsi la relativité des définitions des vertus et vices : la délation , considérée comme

 

l'horreur suprême lorsqu'elle était pratiquée par les régimes soviétique ou en allemagne de l 'est devkient une vertu citoyenne dès lors qu'elle est admise sans discussion par les

 

memebres de la collectivité

 

 

 

Il faut bien entendu prendre garde à ne jamais dérailler dans le mauvais sens du terme

 

voir § N°........

 

Il faut certes une bonne dose d'imagination pour trouver les parades aux velleités maléfiques ou simplement inconscientes ( du genre Sancho Pança ) et en tout état de cause si la collectivité refute une sanction auto-entretenue ,l'administrateur ponctuel devrait s'incliner .

 

Le principe de double sanction est ainsi écarté ,et le risque que l'ensemble des membres d'une collectivité paient pour les abus de certains , est définitivement écarté

 

A3

 

je rappelle que je discute içi les ( A I ) de la S.M.C

 

par comparaison à la société traditionnelle

 

 

 

 

 

X Y 4

 

 

 

LE PARTAGE

 

Voilà le maitre-mot des societes modernes

 

et de notre societe française en particulier

 

ce ne sont certes pas les vieux grigous

 

les yeux rivés sur leur profit , qui auraient eu cette idée

 

Bénis soient les jeunes qui nous préparent la societé libérée

 

 

 

Une societe libre et donc sans volonté

 

Car il n'est de volonté que dans les directions

 

et dans une societe libre – un ideal il va sans dire

 

il n'est nul besoin de diriger ou d'être dirigé

 

puisque chaque individu suit ses inclinations

 

la société idéale n'est certainement pas une société sans classes

 

On ne compare pas des êtres vivants , donc mobiles

 

avec des échelles de valeurs fixes

 

c'est une injure à la fois au bon sens et à la logique

 

demandez donc aux enfants s'ils pensent à être égaux

 

on ne mélange pas des proprietés dynamiques

 

avec des jugements statiques sur des êtres vivants ( donc mouvants )

 

Un aigle peut-il être l'égal d'un chameau ?

 

La faune humaine comporte autant d'espèces

 

que son equivalent animal

 

Une societe libre enfin – je l'appelle aussi S.M.C (*)

 

n'est pas non plus un monde inegalitaire

 

c'est une collection d'I(S) incomparables - et non comparables

 

Et pour couper court aux critiques des faux critiques

 

ceux et celles qui disent non avant même de comprendre

 

ceux qui voient le mal – ou le bien- partout

 

mais séparément , jamais ensemble

 

dans des combinaisons naturelles

 

qui nous échapperont toujours par leur subtilité

 

parce nous ne voyons pas toujours les 2 aspects des choses

 

parce que derriere chaque idée mise en lumière

 

se cache une ombre – précisément parcequ'elle est sombre

 

Somme nous seulement convaincus

 

du lien intangible entre l'une et l'autre ?

 

Alors nous devrions éviter de parler comme d'habitude

 

« de la discussion jaillit la lumière

 

disent ceux que la lumière aveugle

 

ou encore : les gens heureuses vivent dans la lumière ...etc...

 

Donc l'argument de ceux qui ne se méfient pas

 

des idees lumineuses parcequ'ils ont trop souvent

 

dirigé leur suspicion sur les idees sombres

 

( «  mais si vous laissez les gens libres de faire ce qui leur plait ..nia nia

 

 

 

Ce n'est pas moi qui laisse les gens …

 

ce sont les I(S) qui reprennent enfin le contrôle d'elles-mêmes

 

et si les individus se dirigent en vertu

 

par ex. d'un guide intérieur propre

 

ils deviennent des « vecteurs propres »

 

diraient les mathematiciens

 

Nous autres , simples beotiens , nous dirions

 

qu'ils n'éprouvent plus nul besoin de dominer

 

ou de se laisser dominer par conséquent

 

Je ne suis pas encore persuadé que notre nature

 

nous ait condamné à nous détruire

 

ou alors je ne sais encore rien d'Elle

 

qu'elle m'ait jamais permis d'en voir

 

Le pauvre JJ. Rousseau n'avait rien compris lui non plus

 

paix à ton compagnon d'infortune

 

l'avantage que j'ai sur lui

 

c'est d'avoir médité sur ses meditations

 

J'ai donc pris soin de préciser : l'humanité tend vers la liberté

 

Il est donc possible que la même complexité

 

qui pourrait nous éloigner des affres de l'abime

 

nous empêcherait également

 

de trop nous rapprocher des cîmes de lumière

 

Auquel cas tout ce discours n'a pas de sens -

 

un sens direct pour le coup – non alternatif

 

Et s'il n'en restait qu'un disait un autre « grand »

 

peut-être était-il lui aussi plus grand que nature

 

Je ne suis pas tout a fait persuadé

 

que l' humanité retrouverait tout en bloc

 

l'innocence qu'on dit perdue dans tel jardin

 

dont je n'ai que le souvenir de pierre

 

Tant il est vrai qu'une longue et douloureuse pratique

 

de la contradiction permanente

 

ne m'a laissé que des désillusions

 

Mais alors pourquoi écris tu : va me demander ma femme

 

Que voulez vous répondre à ça ?

 

Je ne fais moi aussi , que suivre ma voie naturelle

 

 

 

***

 

Existe-t-il des inconvénients du partage ?

 

Certainement si l'on a assimilé les principes du L.C.

 

Mais je n'arrive pas à les formuler clairement

 

Ce qui soulève le grave problème suivant :

 

Comment savoir si un système social va fonctionner

 

si l'on n'est pas capable de recenser TOUS ses avantages ( et inconvénients ) ?

 

Et cette question pourrait bien s'étendre à TOUT système

 

je ne vois aucun moyen de se tirer d'affaire , sauf à reprendre dans son intégralité la discussion du § ......

 

Que l'on peut résumer ainsi :

 

S'il n'existe aucun moyen décisif de comparer les S.O.S

 

Pourquoi ne pas adopter un systeme quelconque

 

et ne PLUS JAMAIS CHANGER

 

 

 

_____________________________________

 

****

 

 

 

 

 

Victime de cette même ( stupidité-intelligence )

 

Je n'ai pas pu m'empêcher de semer içi et là quelques principes directeurs

 

d'une société dont le but ultime est précisément l'anti-direction

 

Il est clair que j'avais cédé à un argument ad

 

hominem

 

autrement dit ; je n'étrais pas moi-même sûr de ce projet

 

Il me fallait donc l'entourer de garantie de sérieux

 

ce qui donne ainsi de l'etoffe et des formes à un bla-bla superflu

 

Maintenant lectrice réponds franchement aux questions suivantes:

 

1-A-t-on jamais vu un lien entre l'épaisseur d'un contrat

 

et le nombre de litiges qu'il prétend éviter ?

 

 

 

2- A-t-on jamais vu une loi diminuer le taux de criminalité dans une collectivité ?

 

 

 

A la première question je réponds que c'est précisément le nombre croissant de pages des contrats qui stimule les intentions malignes des fraudeurs

 

Telle est la complexité” des natures humaines , comprenne qui pourra

 

 

 

question 2 : si l'accumulation des lois n'a guère eu d'effets sur la délinquance

 

pourquoi l'absence de lois en aurait elle sur la bienfaisance

 

( pénurie de termes pour désigner l'opposé de la délinquance! )

 

Partant de ces deux considérations j'ai donc arrêté de justifier la S.M.C

 

par l'accumulation de principes et de règles préventives

 

Si la collectivité est constituée d'individus raisonnables

 

Il n'y a pas a redouter un échec de la société à choix multiples

 

Je rectifie aussitôt : si les individus sont raisonnables ( ou courageux )

 

-voilà un ex. Pris sur le vif de la difficulté de voir les deux côtés des choses

 

-pêché originel ou tare congenitale ?.... allez savoir !

 

Courageux vient (etym.) de coeur

 

donc la nouvelle base sociale serait :

 

la raison courageuse ET le coeur raisonnable

 

Le reste à la grâce de dieu , nommé D(N)

 

et la disgrace de qui vous savez ; nommé D'(N)

 

 

 

-----------------------------------------------------------

 

Les principes et problèmes qui engendrent des

 

 

 

situations ambigues : réponses en oui ET non

 

 

 

doit on dire la vérité à un malade

 

un chef a-t-il le droit de changer d'attitude ( ou de politique

 

a-ton le droit de mentir aux être inférieurs pour leur bien

 

comment peut -on définir ce qui est important

 

lorsque la relativité devient le critère absolu

 

i-e : le +important

 

Et il existe quantité d'autres ex.

 

À l'appui des affirmations précédentes

 

 

 

ce qui m'autorise à revenir aussi sur

 

cetabsolu qu'on relie a tort Et a raison à la réalité

 

ou ces problemes de sexe qu'on juge aussi bien futiles

 

-ou très graves selon le contexte

 

Peut-on étendre cette ambiguité à TOUS les couples

 

oui certes , puisque les couples ne font qu'exprimer la complexité

 

mais est-on certain que les couples

 

décrivent TOUTES les situations ?

 

là l'auteur est piégé par sa logique

 

Dans l'un des § consacrés aux malentendus

 

 

 

j'explique pourquoi du fait de l'étendue

 

de l'expérience humaine

 

il est presque impossible de remonter

 

d'une situation particulière au principe qui l'a engendrée

 

 

 

De la même façon les branches des mathématiques

 

se multipliant sans limites assignées par avance

 

la logique de la topologie pourrait un jour

 

se révéler ambigüe relativement

 

aux résultat de l'algèbre matricielle ou la trigonométrie

 

j'ai pris 1 ex. gratuit