google-site-verification: google56a9753d4b5924bb.html google-site-verification: google56a9753d4b5924bb.html

S.O.C ET P.O.S ( I )

LISTE P.O.S / INTRO / PART I

 

 

 

INTRODUCTION

 

L'analogie cosmique peut constituer un modèle somme toute assez fiable

pour justifier , ensuite documenter la construction d'une cellule sociale dès l'apparition des humains sur la terre

Ce shéma est d'autant plus fiable qu'il est le seul , s'il n' y a rien sur terre l'humain se tourne «  l'origine » vers le soleil , source de vie et de lumière

 

 

 

Plan de l'ouvrage :

Les deux hypothèses sur l'origine de la vie sur terre – ou dans le système solaire – seront mises en opposition dans le corps de l'ouvrage . Sur le plan elles apparaissent à gauche pour l'explication rationnelle ou Darwinienne ,à droite pour l'explication creationniste ou naturelle , ou même divine ou enfin theologique .

La colonne du milieu indique les correspondances entre les trois parties ou phases de l'organisation Sociale et les principes qui les ont sous-tendu

Lesquels principes sont eux-mêmes associés aux problèmes qu'ils ont soulevés ou résolus par leur application

On distingue ainsi 3 grandes étapes dans la contruction de la société humaine selon l'interprétation cosmique ou cosmologique :

1 – le lancement ( au commencement était le Verbe )

2- la mise sur orbite ( les tables de la loi )

3

- la chute ( le retour à l'état naturel – ou à dieu )

 

L'interprétation de la Genèse étant mise entre parenthèses – dans les 2 sens du terme ; je chercherai à montrer pourquoi la 3ème étape est la phase la plus propice à la naissance de le Société Multi-Critères ou S.M.C en abrégé

Les lectrices peuvent admettre ou refuser cette tentative d'explication , mais ce n'est ni le lieu , ni le moment de discuter ces hypothèses

Puisqu'elles n'ont pas encore été formulees de telle manière

qu'elles puissent soulever et encore moins étayer les critiques éventuelles

 

Pourquoi et comment parler d'origine de la vie sur terre ?

Si les humains qui peuplaient la terre à la « naissance » de la société n'étaient pas en mesure de répondre ç ces questions - toujours par hypothèse , ils ne disposaient que de l'outil de COMPARAISON pour apprécier les étendues d'espace et/ ou de temps , nous qui disposons , croyons nous d'instruments plus sophistiqués de mesure ,ne sommes guère plus avancés pour ce faire

Dans cette phase de l'évolution dirais-je l'avantage est nettement à l'explication biblique des « écritures »

Encore que pour passer à ce stade il faille admettre que lelangage fut « donné «  directement par la Nature à l'être vivant et non pas , comme les spécialistes linguistes le supposent « construit par l'être vivant sur des « suggestions «  naturelles ou divines . J'ignore si j'arriverai à me fire pardonner ces précautions oratoires ,les « .. » entr'autres en invoquant les sables movants sur lesquels je dois progresser pour asseoir seulement une première oidée fondatrice de l'organisation sociale :

Je veux parler içi de la distribution naturelle des besoins et son corollaire : la répartition humaine des aptitudes

Un autre leitmotiiv de cet ouvrage:les ( Ai-Bi) auquel il convient de s'habituer dès maintenant .

Bien avant – et beaucoup plus que – les commandements divins qui régissent le coprtement moral , ce sont en effet ces couples ( Ai – Bi) en clair les beoins et les aptitudes qui vont forger l'architecture des groupes humains et par suite les P.O.S

Certains astro-physiciens pensent que la vie étatt possible sur la planète Mars avant qu'elle n'apparaisse sur notre terre . Je ne verrais , personnellement , aucune objection à adopter si relle répondait au moins à l'une des2 questions posées : de quelle origine parle-t-on et pourquoi sur Mars plutôt que sur Vénus ou Jupiter

 

JE NE DISPOSE SUR CE ¨POINT QUE DE L INTUITION FEMININE ET DE L INTELLIGENCE MASCULINE POUR TRANCHER LE DEBAT

 

 

La premiere me dit qu'il n 'y a pas lieu de chercher ailleurs une origine de..nos origine huamines puisque les êtres humains ont toujours eu semble-t-il une conviction quasiment inn »e – et à tout le moins préconçue et persistante : l'intuition d'une création naturelle ou surnaturelle serait donc fondatnrice dans l'Absolu de l'oringie de la vie sur terre – et dans l'Univers ( hypothèse corroborée par la distribution « naturelle » des aptitudes ) c'est bien à la femme en effet ,qu'est dévolu le rôle de transmission de la vie

Avec toutefois le concours de l'homme -précise ce dernier

Le premier couple humain est né de l'Opposition et de l'Identification de deux instincts . Cet autre couple ( O -I )

sera fondateur du langage complexe ,une identification est aussi une association .

Un autre leitmotiv de cet ouvrage

La deuxième ( l'intelligence ) me suggère que ce n'est pas en évacuant la question du pourquoi de l'origine sur l'une ou l'autre des planètes du système solaire – voire même en cascade sur toutes les planètes de la Voie Lactée et au-delà …

Qu'on approcherait de la solution

Il m'a semblé que les Russes se sont fait une spécialité de ce report «  à l'extrême limite «  d'une question lancinante , pour se faire une raison...

Ou une religion .

Ils pourraient même prétendre rejoindre la conviction innée

 

déjà mentionnée içi , puisque le raisonnement à la limite avant de peupler les manuels de mathématique , était présent dans le sang humain

Ou comme diraient les biologistes , dans nos « genes »

Est-il rationnel de supposer que les premiers êtres vivants doués d'intelligence aient eu eux aussi une connaissance intime de leur origine ?

J'ai évité de justesse , de mettre des guillemets aux termes

premier et intelligence les lectrices savent maintenant pourquoi ; puisque les aptitudes n'étaient pas encore dissociées le terme « mentalité «  conviendrait mieux aux supposés premiers humains intuitifs ou non

Si l'évolution du cerveau n'est pas encore clairement circonscrite , on sait par ujne anthropologie diffuse que la mentalité primitive si elle disposait de peu d'outils structurants ,coprtait en revanche des aptitudes – on parleaussi de dons des sorciers – supérieures à celles de l'homo sapiens – sapiens ou pas sapiens -

Sur cette mentalité supérieure ,Je hasarde l'explication suivante : étant davantage en liaison avec le mileiambiant

l'être humain devait solliciter plus souvent ses instincts , ou ses sens . Ce serait donc sur une coordination plus étroite entre les organes des sens et ceux de la pensée que reposezraient ces dons qui sont pratiquement perdus pour

nous ,et que nous avons relégué dans le domaine dessciences occultes

 

En définitive , qui se soucie vraiment de cette question d'origine de la vie de nos jours ?

En dehors de quelques spécialistes

J'ajourne donc avec la plus grande humilité , mais une toute aussi grande fermeté cette question du pourquoi de l'origine . En y ajoutant aussitôt le comment ( 2précautions valent mieux qu'une autre conjecture ) pour passer aux problèmes et postulats de la S.M.C

 

 

***

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CHAP......

 

UNE CONCEPTION DU MONDE

 

L a définition et l'application de nouveaux principes d' O.S. Répond à une ambition légitime maintes fois exprimée, jamais réalisée – à l'exception peut-être de la parenthèse marxiste- d'une reprise en main de la destinée humaine par les humains

En tant que telle , elle se distingue et se dissocie de toutes les interprétations theologiques , ou philosophiques des aspects fondamentaux ou périphériques – accessoires – de la Vie sur terre

La thèse Darwinienne en particulier ne saurait constituer une assise permanente de la S.M.C parceque'elle implique une évolution de premier degré des espèces animales

La notion de selevtion natutrelle et d'adaptation au milieu sont certes des apports dignes d'intérêt pour la compréhension des phénoimènes associés à la vie

Mais elle ignore ou refuse de pre,ndre en considé »ration diverses caractéristqizues de cettemême Vie les quelles demeutent onexpmlicables ou absurdes sansle recours à deshypohses plyus générales

Parmi es hypothèses il convient de citer :

le caractère éternel de la Vie : l'evolution vers une sorte de super-espèce humaine implique tout à la fois :

1 -une intention naturelle ou divine quant au sort réservé aux humains

et de manière plus globale à l'ensemble ( faune + flore ) présents sur la terre depuis...

2 – sur ce depuis ...achoppent toutes les hyptothèse ou conclusions provisoires ou définitives quant à la présence de l'homme aux cotés d'espèces inconscientes de la vie dans (ou autour de l'univers . Pourquoi sommes nous toujours contraints de remonter à une origine de la vie dans l'univers
N'est -il pas possible de faire abstraction du temps dans l'explication des cycles

 

Sur l'universalité des lois de la Nature

 

l'exemple du segment de droite -les limites d'un champ de maïs – qui se transforme en arc de cercle devrait nous inciter à plus de prudence da,ns la généralisation des principes d physique à l'ensemble des corps celestes . N'est-il pas possible d'imaginer qu'une autre mathématique serait plus adaptée à la connaissance des mouvements des astres ou des galaxies .

Les objections à cette « revue de l'esprit «  sont aussi nombreuses que pertinentes

Par ex. si les phénomènes electromanétiques ont pu être observés ensuite expliquées par des outils mathématiques humains , la preuve est ainsi faite que ces humains peuvent éte ndre leur connaissance aux limites de l'univers

Lesqueles ne sont précisément connues que grâce àces observations

Dans ces conditions d pourquoi faire d'autres hypothèse que celle qui nous a permis jusqu'içi de « découvrir » en nous-mêmes d'abord , dans notre milieu ensuite ces fameuses lois de la nature.

Il est par conséquent raisonnable de supposer que la conscience humaine – plus géneralement la mentalité de l'homme est le SEUL instrument adéquat ,necessaire et suffisant à une re-connaissance de tous les corps et manifestations contenus dans – ou contenatn l'univers depuis l'éternité - hors du temps -

Puisque notre mentalité est le miroir fidèle des phénomènes universels il est donc exclu qu'une autre forme de vie puisse s'exprimer içi ou ailleurs

Une autre forme de vie aurait necessairement d'autres moyens d'expression - en particulier d'autres langages pthématiques pour décrire l'univers ce »naqui serait en contradiction avec l'exisgtence même d ' UN univers

 

Identiquement la re-définition d'un espace social sur des bases plus rigoureuses mettrait un terme aux vaines querelles de préseance , amour – propre sentiments et passions , peurs et joies etc...

lesquels ont toujours entaché les P.O.S d'anthropomorphisme dès lors qu'il est question de relier soit les individus entr'eux soit les collectivités à des « origines » intra-ou extra- terrestres .

Il me paraît plus simple d'adopter une hypothèse systémique de notre existence

Objection ; le système solaire a pu être daté par les physiciens alors que les theologiens n'ont pas renoncé à leurs convictions extra-terrestres , pourquoi ?

Je ne veuxpas susciter chez les lectrices -lecteurs un espoir que je ne suis pas en mesure de satisfaire : si unehypothèse d'éternité de la condition humaine – ou animale et végétale – est incompatible avec une durée de vie finie du système solaire , alors il est plus simple de renoncer à une hypothèse systémique de la Vie sur terre

A moins de replacer la discussions sur un plan métaphysique ou a-physique , auquel cas il me faudrait trouver un domaine d'établissemen de la conscinece – ou de la mentralité -

Et l'hypothèse d'uneVie mentale totalement séparée de la vie physique fait renaître l'espoir d'étrernité : Si nous sommes incapables d'assigner des limites - ( S- T ) à notre mentalité , alorsl'hypothèse précédente d'une raison -miroir de l'univers devient du même coup sujette à caution . Par suite toutes les obserfations et conclusions relatives àla vie dans l'univers ne seraint e t que des taches de lumière dans un univers peuplé de ténèbres . Inclure une mentalité - je peux aussi utiliser le terme «  raison » ou même ( cœur -raison) pour désigner cette aptitude « surnaturelkle «  qui consiste à re-découvrir les lois naturelles – Donc supposer qu'ujne mentalité infiie ou éternelle soit contenue dans un système solaire limité impliquerait l'ujne ou les 2 prpositions suivantes

1-Notre condition est préalable à toute forme de vie ou de lumière dans un système clos

2- notre système n'est pas limité

cette 2ème proposition tendrait à justifier dans leurs croyances nos ancêtres qui tournaient leurs prières vers le soleil comme source unique de création – et/ou de vie da,ns l'univers mental

Par ujnivers mental j'entrends bien évidemment un univers qui ne pourrait avoir d'exisgtence propre , c-a-d indépendante de notre conscience

Après quelquesz heures de sommeil : jeudi 18 Septembre :

 

Telles sont les rfeflexioins que m'ont inspiré …

mespro^pres gtravaux et reflexions sur la S.M.C

En courage par la parution prochaine du « journal d'un philosophe brouillon

...ou naturel selon les version j'essair d metre la dernière main à cet autreprojet

J'aimerais paraître érudit et dire «  ces reflexions m'ont étré inspirées par la lecture de telouvrage de tel auteur

Mais je ne lis plus rien ,hormis mes épreuves ou les contrats , et je crois bien que je n'ai plus de ibliothèque

Une femme de ménage qui s'y connait en poussière est passée par la

Pourquoi en effef conserver des poussières chez soi

Quand Internet – ou plutôt lesclouds comme disent ces fous d'américains , quand les nuages autrement dit s'en chargent très bien

 

…..tout ça par la grâce de Bill Gates et ses acolytes

Un gamin a qui je pourrais bien tordre la main à défaut de son cou

paceque je ne crois plus au « progrès » si j'y ai jamais cru

Mais si en fait , j't ai cru , e je crois bien que j'y crois encore

au moment même où j'affirme l'avoir banni de mon langage

méfies toi donc lectricede ceux qui disent ne plus croire en rien

Il est tout bonnement impossible d savoir à quoi on peut croire à un instant donné

C'est l'éternelle histoire des grandeurs instantanées et des intégrales ,

entre des photos et des videos , des films et la réalité laquelle n'a peut-être jamais commencé , entre la réalité et lanature , ou dieu ou lediables

lesquels n'ont peut-être jamais fini de nous choyer ou de nous emmerder

Car lequel d'entre nous , laquelle d'entre vous peut de targuer d'avoir choisi de vivre

Si les dés sont pipés à la naissance comment ose-t-on parle de choix de vie ?

Donc je ne choisis plus ni mes lectures ni mes lectrices et lecteurs


 

M.A.J  29 / 09 /09

___________________________

 

 

 

 

 

IV - MESURE DES BESOINS

 

POUR REPONDRE A CETTE QUESTION   /TITRE /

IL FAUDRAIT POUVOIR MESURER NOS BESOINS

________________________________________  

Mesurer les besoins ?

Vous plaisantez ?

Telles étaient généralement les réponses –polies- que je recevais lorsque d’aventure il me prenait envie d’en discuter avec des « experts »

 

Pourquoi alors avoir cartographié le génome humain ?

Ai-je demandé - un peu naïvement  ?

Car ce sera notre base de départ

Les étapes methodologiques sont décrites plus en détail sur le site « webmania.co.za «  blog de André Lermite

Et peut-être dans d’autres weblogs voir :

<www.clervoi.typePad.com>  ou :

www.chaterton.blogs.fr

 

ATTENTION ! ce qui va suivre est peut-être ennuyeux pour le layman - le neophyte -

désolé - j'essaierai d'être plus "populaire" la prochaine fois

_________________________________________________

LES ETAPES DE METHODOLOGIE

 

1 – Définir une « fonction d’onde » pour chaque individu

Pourquoi l’humain noté H(F) en L.C. aurait un traitement différent de celui réservé aux particules

2- détacher – au moyen des transformées de Fourier les fondamentales et harmoniques des séries ( Ai – Bi)

En associant les coefficients impairs (sinus) aux Bi et les coefficients pairs ( cosinus) aux Ai

 

Et après ?

 

Quelle est l’utilité de toute l’opération ?

 

Faut-il vraiment s'aventurer sur ce terrain mouvant ?

La recherche dite « fondamentale «  n'a pas à se justifier sinon vis-avis d'elle-même

Mais allons- y jouons le jeu puisqu'il faut satisfaire TOUS les besoins

(Bi)  en abrégé

de même que leur "image " psychologique les aptitudes ou capacités  : ((Ai) en abrégé

 

La mesure précise et objective des Bi est justifiée pour les trois raisons suivantes – au moins -

 

1-mettre un terme définitif au mimétisme aussi stupide que néfaste pour l'individu ET pour le groupe . Si l'aptitude fondamentale de chaque individu est déterminée sans ambiguité , toute falsification d'un C.V. Pourrait se retourner contre son auteur

 

2-A elle seule , cette raison , si elle était vérifiée justifierait. largement tous nos efforts . Qui nierait qu'une connaissance objective des Bi en groupe et par conséquent des limites de chaque individu ne rende aux gens la responsabilité dont les gouvernements de droite ou de gauche n'ont eu de cesse de les déposseder depuis ... Néron ? ...Ou Platon

Ce connard - pardon ! on ne doit pas dire du mal des morts ... qui voulait chasser les poêtes de la cité  

 

Dictateurs ET Républicains ont en effet toujours hésité entre le paternalisme absolu et

l' anarchie celle-çi entendue au sens de la S.M.C c-a-d le gouvernement de soi par soi

 

 3- dernière raison - provisoirement -atténuer sinon les éliminer les préjugés relatifs aux prétendus «  mérites » des individus

Rappelez vous ce que disait le poête : « Judge the men following their merits, who shall escape the whip ? « 

Traduction libérée : évitons toute discussion sur les prétendus mérites des individus puisqu'elle ne mènerait qu'à une impasse

 

 

_____________________________

 

 

Considérons le tableau ci-après ( IV-6 )

 

 

1 CODE

2

Bi

3 Ai

 

4 C( Bi )

5 Observations

 

AMOUR

 

?

 

 

ALIMENTATION

 

EFFORT

 

 

RESPIRATION

 

?

 

 

AVENTURE

 

 

ASSURANCE (*)

 

 

LOISIRS

 

…...............

 

 

REVE

 

 

 

 

SOMMEIL

 

VEILLE

 

 

…....................

Dépassement de soi - limites-

 

 

 

COMPAGNIE

 

SOLITUDE

 

 

POUVOIR

 

SAVOIR (?)

 

 

ABRI ( LOG)

 

ESPACE

 

 

SECURITE

 

RISQUE (*)

 

 

CULTURE

 

?

 

 

SOINS

 

 

 

 

?

Ennui

PLAISIR

 

 

 

 

 

?

Compassion

INDIFFE-

-RENCE

 

 

 

 

 

Σ ( ai – bi )

 

 

 N.B ; désolé : des problèmes de compatibilité ne m'ont pas permis de traduire correctement

le tableau tel qu'il était AVANT  l'enregistrement 

 

-

 

légende : la «4 ème colonne recense les compléments des Bi . C'est aussi l'opposé de l'aptitude en regard ; ex: l'effort ou le travail est l'aptitude qui permet une dépense d'energie

laquelle énergie est reçue par l'alimentation des cellules

 

On va faire travailler justement un peu le lecteur

Faudrait quand même pas se reposer entièrement sur l'auteur de cette recherche

Que pouvez vous inscrire à la place des (?)

 

(*) Notons pour mémoire le principe de « déraillement «  en nous promettant d'y revenir dès que les impératifs de l'exposé le permettront

 

Comme 2 précautions valent mieux qu'une précisons tout de suite que les déraillements surviennent lorsque deux Bi ( ou Ai) se chevauchent au point que la couverture de l'un entraîne ipso-facto la satisfaction partielle ou totale de l'autre

 

Dans une représentation graphique les diamètres-couples qui représentent les (Ai-Bi) sont quasiment confondus

 

__________________________

 

Certains besoins (Bi) sont couverts de façon dirait-on instinctive ( ex : la respiration , ou l’apport d’oxygène )

D’autres au contraire impliquent une assistance volontaire

Soit de l’individu soit du groupe ( ou cellule sociale ) ex : l’abri - bi inclus dans le logement

 

 

rem : photo de famille - maison etc …

 

Ce dernier est-il a proprement un BESOIN ?

Dans ce cas pourquoi la Nature notée N(D) 1 a-t-elle laissé ses gènes « vacants «  ?

En vérité le logement recouvre des besoins aussi variés et étendus que :

le souci d'intimité , la recherche de solitude , le besoin de détente , l'instinct de propriété

Il y aurait là encore matière à digression : Qu'en est-il réellement de ce prétendu « instinct »

Mais ne ne nous laissons pas distraire de notre objectif

 

Je promets au lecteur que ce pont sera lui aussi examiné en détail le moment opportun

( sourire en con du lecteur-lectrice : des promessex comme s'il en pleuvait ma mère !

 

 

LA CULTURE peut—elle être considérée comme un besoin ?

Certaines capacités ou aptitudes ( Ai) sont désignées par le même terme que le besoin correspondant (manger = capacité ou besoin ? ou encore +/- l'un et l'autre )

Pour le complément ( du manger – le JEUN ) l’intervention de la volonté est – semble-t-il plus marquée , doit-on déduire une sorte de gradient dans la satisfaction des Bi ?

 

Que peut-on en déduire ?

 

A toi de me le dire cher lectrice

Note personnelle :je ne suis ni plus féministe ni moins mysogine que la moyenne sociale

du reste savez vous seulement qui se cache derrière ces lignes -

Mais je crois que les femmes ont plus à gagner à une juste évaluation des besoins

La formule de la S.M.C serait donc à chaque couple selon ses besoins , compte tenu des Bi et ….

Sous réserve que ces Bi sont mesurés selon les méthodes décrites dans cet ouvrage

 

Ou dans tout autre , s'il s'avérait que les idées exposées içi ne sont pas applicables

On pourrait aussi tempérér la formule ainsi :

A chaque couple selon ses besoins compte tenu de ses capacités (Ai) à mesurer ces Bi

 

Ce qui me rappelle aussitôt mes promesses

Petite incise : avez vous remarqué l' absence – volontaire ? _ dans le tableau III-3- du BESOIN de mesurer les (Bi (Ai)) ?

Et vous en déduisez quoi ?

 

M.A.J 22/08/09

 

Pas de bol ! les promesses seront tenues , mais un autre jour

 

                                   ____________________________________________________________

 

 

EN RESUME:

 

1- Si on trouve que la méthode exposée içi et ailleurs n'est pas suffisante , ou pas assez claire

..........?

On commence par répertorier les cellules selon leur spécialité

Je ne suis pas certain que ce travail n'ait pas DEJA eté fait

 

Par qui ? Merçi d'avance pour toute info sur ce point – chimistes dieteticiens physiologistes

appel à toutes les bonnes volontés de Navarre et au-delà

 

2- Ensuite on mesure comme tout bon comptable les recettes et dépenses d'energie ( et/ou de matière) des sus-dites cellules

Une entrée est une recette donc un débit _ disent ces « experts »

Fort bien : chaque cellule qui reçoit un atome d'oxygène sera débitée d'un équivalent (Ai)

mesuré en calories , ergs , joules et....U.V

Au passage une bonne occasion de se débarrasser des pièces de monnaie – cette pratique d'un autre âge , qui n'a déjà plus sa raison d'être au siècle de la monétique

Et l'aurait encore moins à l'ère de la H.C.

 

3-Jusque là on était cantonné au niveau individuel

On passe maintenant au niveau des cellules sociales

Quelle est la différence ?

Elle est de taille – je ne me paie pas de mots : on sait mesurer la taille des cellules du sang par ex : leucocytes ou hematies , mais quid d'une cellule de groupe ?

Il s'agit effectivement que la taille critique d'une cellule sociale soit déterminée avant toute mesure définitive des « fondamentales et des harmoniques »

 

C'est là que le mathématicien de service entre en scène

Et point de hautes mathématiques SVP , les bonnes vieilles formules de trigonométrie suffiront à couvrir tous nos ...Bi

 

4- Désignation et formation technique d'une commission mixte H(F) ad hoc , chargée …

Chargée de quoi au fait , on ne sait toujours pas comment distinguer les Bi individualisés des Ai et Bi aggrégés – un Bi couvert par plusieurs Ai ou , réciproquement une Ai répondant à 2,4... Bi

Entrée en scène du linguiste

Qui nous dira par ex; pourquoi la société pourrait mesurer – donc prendre en charge – un besoin de loisirs mais non un Bi de logement

Puisque ce dernier , on l'a déjà dit n'est pas identifié ou individualisé

Mais jusqu'où faudra-t-il aller dans l'utilisation du L.C. ?

 .................

La question reste posée , elle pourrait être examinée par une autre commission – mixte aussi il va sans dire ( la S.M.C ne sera pas tendre pour les solitaires ….Aïe ! )

j'en suis un hélas ; mais d'un autre côté , au train où vont les définitions , je ne crois pas

que demain soit la veille ….passons à l'ordre du jour de la commission :

Voilà autre chose de plus constructif

les femmes pour les Bi , les hommes pour les Ai

Tout fonctionne par couple dans la S.M.C

Ne l'ai-je pas assez répété ? Non - je ne le répèterai jamais assez

 

N.B: Que les choses soient claires : Le L.C. Ou la H.C. N'ont pas pour objectif de rendre la société meilleure , ou l'homme moins con ou la femme plus ou moins femme

Mais si ces outils avaient cet effet incident je vous promets que je ne ferai rien pour m'y opposer

Prodigieuse faculté d'oubli des humains : depuis le temps qu'on leur serine des manifestes et des constitutions sur la meilleure façon de retomber dans l'âge de bronze avec des promesses d'âge d'or .....

Ne les croirait-on pas  immunisés dé-fi-ni-ti-ve-ment contre tout système , toute théorie qui rendrait l'Homme moins ceci et plus cela ?

Que nenni !

 

Ce ne serait pas le plus surprenant dans un monde sans surprise qu'une théorie – encore une allez vous dire - censée mesurer les Bi puisse en fait ...les changer radicalement

Les besoins  je veux dire , pas les humains quoique ...

Mais ne rêvons pas

Nous sommes au 6 ème point de notre énoncé des étapes du mode d'emploi de la theorie :

6- La détermination des indices de transformation ( diamètre T-P sur la figure IV -2 …)

va de pair – pari passu - avec un couplage strict des cellules sociales , de telle sorte qu'il y ait un minimum de déchets

Une élimination totale serait l'ideal , puisque dame N(D) le fait depuis ….

Il n'y a pas de raison que H (F) n'y parvienne pas

Les déchets , en l'ocurrrence , ce sera les « loose ends «  i-e : des Ai sans emploi – ce qui serait dramatique et des Bi sans couverture stable , ce qui serait un défaut dans le système de mesure

Comment remédier à ces lacunes ?

Je n'ai pas de réponse toute prête à cette question

Chaque chose en son temps

 

_______________________________________________________

Abréviations : On aurait pu y penser plus tôt !

 

(Ai-Bi)  couples des besoins et aptitudes

en anglais  (Ni-Ai) Needs and Abilities

S.M.C : societe multi-critères

AUS : Allocation universelle de survie

L.C. : langage complexe

ai-je oublié quelque chose ?

 

_______________________________________________________

 

 

l' AUS – allocation universelle de survie D'aucuns l'ont appelée RMI , pour moi seuls comptent les idées , pour l'habillage voyez le tailleur

Je suis toujours surpris d'entendre dans les débats des gens bien pensant (es) formuler les plus expresses réserves sur l'attribution de cette allocation : « encore faut-il qu'ils la méritent

« ils » ce sont les pauvres diables qui n'ont pas eu la chance d'avoir un papa PDG ou une maman chef de mafia – La MAFIA c'est l'affaire des femmes non ? -

 

Mais qu'est-ce que vous appelez donc le mérite ai-je eu quelquefois envie de leur rétorquer

Pardonnez leur Seigneur , ils ne savent pas de quoi ils parlent

Dois-je prétendre en savoir plus ?

Bien sûr , puisque je suis de l'avis du poête déjà cité (1): quand on est sur un terrain mouvant

mieux vaut s'abstenir de taper du pied

 

 __________________________________________________

(1) récitation pour les distraits : Shakespeare : vous voulez juger les gens selon leurs mérites ?

Alors aucun d'eux n'échappera au fouet

Béni était ce temps où les auteurs de pamphlets étaient responsables de leurs écrits comme de leurs actes

__________________________________________________ 

 

 

 

 

 

 

 

 

       _____________________________________________________________________________

 

 

Dimanche 23 Aout

 

Obsession des ( AI - Bi )

 

Petit morceau de bravoure de l’auteur en mal de reconnaissance

inspirés de lecture d'un mathematicien ( ? ) dont j 'ai oublié le nom :

Les gens se douteront-elles si d’aventure je devais leur parler en public ?

Sauront elles ( ou ils) combien de nuits blanches m’aura coûté ce qui les a - peut-être divertis quelques heures ou quelques minutes de leur temps ?

Mais qu’importe , nous avons tous notre croix a porter

Les uns ne le sauront jamais , les autres en ont plus ou moins certitude

Et tous se retrouvent au même point

 

 

REM opposition : sagesse - burlesque

Photos : Néfertiti - Carnaval ( extrait weblog <Myspace >

 

 

Les gens ordinaires - en existe -t-il vraiment ?-

Ont tendance a prendre plus au sérieux les scientifiques - vrais ou faux - qui manipulent un jargon incompréhensible

 

J’espère avoir évité , dans la mesure bien sûr où ma secondse nature ne s’y serait pas opposé , de jouer cette partie

 

Faut-il rappeler au lectrice (teur) que l’habit ne fait pas le moine ?

Et en parlant de moines :

 

 

Voici une histoire qui pourrait éclairer notre propos et édifier tous les lecteurs

 sans distinction de genre , couleur , race et ...besoins / aptitudes

 

_______________________________

Rem : contes Zen N°

REM lecteur REAL PLAYER N°…………

 

Rep ; le cyprès dans la cour

_______________________________

Un novice demandait un jour au maitre Zen

- Dis moi , vénéré Maître pourquoi es -tu toujours aussi joyeux ?

-réponse du maître :

- vois -tu cette cloche devant ma porte ?

- oui ...mais ...

chaque fois que je l'entends tinter je me dis :

" Aurais-je toujours la force de te remercier Seigneur

pour ce plaisir quotidien ?

......silence

le maître retourne en prière

a quelque temps de là ...

le novice , qui était un peu vicieux

s'avisa de lui dérober la dite cloche

un jour que le maître était en meditation dans la montagne

Et que croyez vous qu'il advint ?

...........à suivre

 

 

 

 

_______________________________

 

 

_______________________________

 

Le coin du sociologue :

L' epargne est-elle un vice ou une vertu ?

Epargner signifie un manque absolu de confiance en D'N)

Sinon comment pourrait -on parvenir à un tel degré de perversion ?

i-e : troquer un bien - ou une jouissance ou ...- certains et immédiats

 contre un plaisir futur , donc hypothétique

De proche en proche on aboutit à une conclusion sidérante :

Toutes les politiques qui consistent à conjurer les périls de l'incertitutde - le stockage par exemple - constituent une offense pour le Seigneur

Seigneur ! 

 

 

_______________________________

 

 

_______________________________

 Sur cette notation ainsi que l'utilisation du L.C. Voir II-2 et aussi III-4 extrait : S-812 P.O.S

 

 

 


 

REM : relier à …...N°.…49......SYSTEMES
_______________________________________


 


ERREURS  DE RAISONNEMENT  / N°……/

Appuyer la critique d’une  idee  visant à instaurer un système S2
Sur des fondements pris dans S1

Ex: rémunération des artistes ( ou inventeurs ) dans une societe d’où l’argent est exclu comme étalon unique de richesses
«  les gens ne vont plus rien inventer ….personne ne voudra travailler

FAUX : si l’argent semble être le seul aiguillon de la «  création ( recreation ou invention humaine )  c’est   parcequ’on a établi un lien entre les salaires et les revenus ; si on desolidarise  le travail des salaires  «  dans une société du futur  ( S.M.C.  par ex……) ce lien  n’aura plus les mêmes effets Suite classification …..

CALSSEMENT DES P.O.S  /  voir § …… /

21  LES NIVEAUX DE REALITE

22  ARTS SCIENCES  LETTRES …

23  L INTELLIGENCE

24  SENTIMENTS / PEUR  PLAISIR ET HONTE



4 - Introduire une limite finie à une série d’événements dont le premier terme
N’a pas été dénombré 

3 - transposer une raisonnement  d’un domaine limité à un domaine sans limites 

2 - résoudre un probleme complexe dans le corps des scalaires 
Ces derniers écrivent un monde fait de discontinuités , les statisticiens disent aussi : discret les autres nombres décrivent des phénomènes physiques continus - force , vitesse … -
Cette  opposition me parait plus tranchée que les termes usuels de vecteurs , nombres cardinaux ou « moments » lesquels m’ont toujours embrouillé
…….
……n : Ultime erreur :     accepter sans verification les « vérités qui ont fait leurs preuves : principes , proverbes , comparaisons ….
À commencer par celle que je viens de qualifier  un peu légèrement 
de «  tranchée »
D’où est tirée par ex. l’opposition  ( complexe - simplexe )
Ou bien en langage plus « naturel » continu - discontinu  ?

Voir  N°…… point , droite , cercle


_____________________________________






Les problèmes des societes occidentales 

Immigration  ( ex.  France : naissance d’une mafia africaine - algerienne )

Drogues  -  Chomage  -  Vieillissement de la population  < fecondite en baisse < liberation des femmes < baisse de virilité chez les hommes ….oligarchie des financiers + monopoles es firmes internationales’ + on est riche et + on a de possiblités d s’enrichir = processus d’accumulation = mimétisme = boule de neige

Inégalités < progrès toujours + rapides < oligarchie financiere + monopoles des grandes firmes internationales < + on est riche et + on de possibilités de s’enrichir < pouvoir de l’argent sur le savoir = techniques appliquées sans souci des populations  qui les utilisent    (usagères ? ) < double jeu des intellectuels qui défendent les démunis en aidant les riches à les asservir davantage - ingénieurs et chimistes irresponsables  - « arg. universel : «  j’ai une femme et des gosses à nourrir « 

On voit seulement a partitr de cet echantillon combien il est difficile  de classer les problèmes - et donc de les résoudre -
Tous les pbs ci-dessus sont liés au pouvoir démesuré de l’argent
Par conséquent si on tente de les résoudre séparément il est à craindre qu’on ne réussisse qu’à les aggraver

M.A.J  1/10/2012
 
______________________________
( réduire le progres à une droite alors que les êtres vivants évoluent sur des cycles )
______________________________________ 

EXEMPLES 




PP..50 -à   ARCHIT. EAU ______________

Les différents « états de l’eau  «   p……N°  hors  serie ( Oct- Nov  )

HEXAEDRE   =  liaison  des atoms H


-____________________________ 

Mythe   WARLPIRI    Serpent =  rêve pluie -EAU   ext. P  79

Masse terre = 6.10 exp 24 Kg   ext ; P. 55


_______________________________  

Erreurs +  systèmes =  du particulier au général
 


_________________________________________________

Pour nous contacter voir adresse en 1 ère page

 

 

 

 

 

 

 

 N°555 Morale et efficacité sont elles incompatibles ?

 


 

 

S.M.C = societe multi-critèes

c'est la vraie societe d'individus vraiment libres

rompus – ou en voie de le devenir – à la logique complexe

délivrés des liens de l'esclavage – mais non des peurs ou des risques d'exploitation – n'en déplaise à herr karl Marx et ses disciples

regroupés par affinités dans des cellules dont l'un des fondements est la complémentarité

des ( Ai-Bi)

 

Tous ces points seront développés dans la suite

Pour rompre d'avec une longue tradition d'utoipistes qui ont tous promis des lendemains radieux

à des humains quine cessaientr de déchanter , l'auteur redoute seulement l'immense ennui qui ne manquera pas d'impotuner les couples une fois leur bus atteints – le bonheur global que l'on appellera plutôt équilibre harmonique

 

Toute nouvelle solution n'est jamais bonne qu'à un certain pourcent ; l'attitude complexe exige donc que les I ( S) ou les couples n'envisagent l'application d'une nouvelle qu'après une période d probation durant laquelle ses aspects »bon » et « mauvais « ou en langage courant

ses avantages et inconvénients auront eu le loisir de s'exposer

 

***

 

1- la liberté :

 

3- la multiplication des activités ( ex : tâches )

 

5 – la complémentarité : nouveau visage de l'exploitation

 

 

____________________________________

 

SOCIETE MULTI CRITERES

 

COUPLAGE DES I(S)

en fonction des compatibilites des serties  ( Ai  - Bi )

 

SUR LA S.M.C

voir  blog : www.clervoi.over-blog.org

_____________________________

 

In fluence de l'amour propre sur nos decisions courantes

cf. analyse de la timidite chap. V

 

___________________________________________________________

 

quelques précisions sur le langage complexe

                                                                                - L.C. en abrégé

 

 

Un L.C. Pourquoi faire ?

N'avez vous jamais été embarrassé pour exprimer clairement votre pensée

On  a l'impression qu'à certaines limites les mots ne veulent plus rien dire

ex : la Nature notee N(D) dans un papier précédent sur dieu

l'infini , certaines Q(D) qualites-Défauts ou (Ai-Bi) aptitudes et besoins

Qu'est-ce que le courage par exemple "en general" ?

Ou encore la liberte , la volonté , l'energie , le plaisir etc ....

Il est necessaire d'adjoindre un qualificatif. à ces proprietés pour leur donner un sens : tel est courageux dans telle situation mais non dans toutes les autres

Ou encore on peut avoir le "courage" je dirais plutôt la volonté de se réveiller tôt le matin mains non de s'arrêter de fumer

telle femme n'a pas peur d'invoquer les forces maléfiques - dans l'acte de sorcellerie par ex. - mais elle est effrayée par une souris

etc...

C'est ce genre de lacunes du longage courant que va tenter de compbler le L.C

LAISSONS UN PEU MATURER L IDEE AVANT  D ALLER PLUS AVANT DANS LES DETAILS TECHNIQUES

M.A.J 24/12/07

_________________________________ 

 


 

1

Make a free website with emyspot.com - Report abuse